Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 16:07

Le français dans tous ses états

[orthographe, grammaire, vocabulaire, littérature...]

La liste des questions ci-dessous est un aperçu.

Pour voir toute la liste cliquez sur "Le français dans tous ses états".

 

Réforme de l'orthographe - L'orth. recommandée aux enseignants - Lexique

 

Mais pourquoi la langue française est-elle si compliquée ?

 

Du plaisir de la lecture des dictionnaires

 

Versification. Comment compter les pieds* (syllabes) d'un vers ?

 

Les modes et les temps

 

Quand faut-il mettre une majuscule à Monsieur, Madame, Mademoiselle, etc.?

Comment abréger ces mots ? Ne pas confondre M. et Mr, MM. et Mrs

 

Vous aimez les proverbes et les citations ? Amusez-vous !

 

Récapitulation des articles sur l'accord des participes passés

 

Valeurs et emplois du subjonctif

 

La conjugaison des verbes au subjonctif - comment déjouer ses difficultés

 

À la recherche de l'étymologie d'un mot

 

Qu'est-ce qu'un verbe pronominal (réfléchi, réciproque, subjectif...) ?

 

La clef des modes - Indicatif, subjonctif ou conditionnel, lequel choisir ?

(liste des conjonctions de subordination, des locutions conjonctives

et d'autres syntagmes qui régissent les divers modes)

 

Le conditionnel ne serait-il plus un mode ? + exercice d'application

 

La concordance des temps dans les propositions subordonnées

 

Le style (ou le discours) direct et indirect

 

Qu'est-ce qu'une proposition ?

 

Qu'est-ce que l'analyse logique d'une phrase ?

 

Qu'est-ce qu'une locution nominale, pronominale, adjectivale,

verbale, adverbiale, conjonctive, prépositionnelle, ou interjective ?

 

La liaison - L'élision - L'enchaînement - La disjonction

 

Champ lexical - Champ sémantique - Registre de langue (ou style), soutenu, courant, familier, populaire, argotique, ou vulgaire – Archaïsmes

 

Comment dites-vous "Je t'aime" ? Je te kiffe, je ne te hais point,

tu me bottes, je suis morgane de toi, je t'ai dans la peau,

mon coeur s'est embrasé...

 

Les verbes défectifs - Pour peu qu'il vous en chaille

 

Savoir orthographier les adjectifs numéraux cardinaux

 

Écrire et ne pas écrire - Les fautes d'orthographe les plus usuelles

 

Les mauvaises manières de parler le français + QUIZ

Barbarismes et solécismes + QUIZ

 

Paronymie et paronomase + QUIZ

 

De la rhétorique - De l'éloquence - De la langue de bois -

Des périphrases - Appeler un chat un chat

 

Archaïsme ! Fleur fanée, oubliée sur la page d'un vieux livre.

Reviens à la vie, l'espace d'un instant !

 

Ne pas confondre TOUT : adjectif indéfini, pronom indéfini,

adverbe (variable dans certains cas), et substantif

 

Les mots

 

Dictionnaire de la langue verte d'Alfred Delvau + QUIZ

 

 >> DICTÉES faciles et difficiles

 

>>> Récapitulation des articles "Ne pas confondre..."

 

Suite des articles dans > Le français dans tous ses états

 

Orthographe et grammaire pour les hésitants

La liste des questions ci-dessous est un aperçu.

Pour voir toute la liste cliquez sur "Orthographe-grammaire pour les hésitants".

 

 Les homophones a as à ah ha + Notes sur le verbe et l'auxiliaire avoir, les prépositions, les interjections, les pronoms personnels

Homophones et paronymes : et es est ai aie aies ait aient eh hé hais hait haie ais ès + Note sur les conjonctions de coordination

Les homophones ont, on - l'on, l'ont, long – Note sur les indéfinis (pronoms et déterminants)

Verbes qui se construisent avec à + infinitif ou de + infinitif

(CE) QUI ou (CE) QU'IL suivi d'un verbe impersonnel :

Qu'est-ce qui (OU qu'il) lui arrive ? 

 

Synonymes, antonymes, homonymes, homophones, paronymes,

hyperonymes, hyponymes, holonymes & méronymes - QUIZ 81

 

>>> RÉCAPITULATION des exercices à trous que vous trouverez dans le blog, en lien avec les articles qui donnent les explications nécessaires

>>> Suite dans : Orthographe Grammaire pour les hésitants

 

Contes, nouvelles et poèmes

.

LES DÉLIRES DE MAMIEHIOU (conte surréaliste pour les grands)

Titres des épisodes- Textes pouvant servir de dictées commentées

D'autres contes, d'autres nouvelles pour les grands

 

Les poèmes de mamiehiou.

Une fable de Mamiehiou à la manière de La Fontaine :

Le Gouda qui voulait se faire plus fort que le Camembert

etc.

Contes pour les tout petits dans : Autour de l'enfant

 

Des articles divers dans Miscellanées

La liste des questions ci-dessous est un aperçu.

Pour voir toute la liste cliquez sur "Des articles divers dans Miscellanées".

 

Femmes enceintes, voici quelques conseils sur les choses que j'ai apprises lors de mes grossesses, accouchements et allaitements et que j'aurais bien aimé connaître avant d'avoir tâtonné !

 

Mots d'enfant – Les perles de Victor

 

Aidez votre enfant à apprendre à parler tout en s'amusant

 

Nostalgie - Les films que j'ai tant aimés – Les ciné-clubs de la télé

 

Qu'est-ce que le seuil de pauvreté ?

Le seuil de pauvreté en France, aux USA, en Chine, en Inde...

 

Petits jeux littéraires à pratiquer entre amis sans modération

 

La folie du consumérisme* -"Prêt à jeter" - l'obsolescence programmée

 

L'assurance retraite

Montant du salaire minimal pour valider un trimestre de retraite

 

>> Sauvez des vies et sauvez la vôtre

 

Tous les Quiz

La liste des thèmes ci-dessous est un aperçu.

Pour voir la liste complète cliquez sur "Tous les Quiz".

grammaire, orthographe, styles, archaïsmes, argot,

paronymes, synonymes,

littérature, incipits, pseudonymes d'écrivains,

citations, proverbes, prénoms à double sens,

inventeurs, couleurs,

cris des animaux, habitations des animaux,

quiz pour enfants, etc.

 

Une petite histoire de la langue française

racontée par mamiehiou

Voir les titres des chapitres en cliquant sur "Une petite histoire..."

"La France, c'est d'abord la Langue Française."

Fernand Braudel
 

Florilège - La pensée des autres

Cliquez sur "Florilège..." pour voir la liste des titres des oeuvres

dont vous pourrez lire les extraits.

 

Épictète, Saint Augustin, Arthur Schopenhauer, Blaise Pascal, Stendhal,

Xavier de Maistre, Edgar Allan Poe, Sénèque, Alexandre Dumas,

Poèmes d'amour, Théophile Gautier, Gustave Flaubert, Guy de Maupassant,

William Duckett, Héloïse, Une Religieuse Portugaise, Nicolas Boileau,

Louis Bourdaloue, Voltaire, Adrien Baillet (biographe de Descartes),

Jean-Jacques Rousseau, Paul Reboux, Émile Zola, Vercors,

Charles de Coster (Till l'Espiègle), Johann Wolfgang von Goethe,

Charles Baudelaire, George Sand, Jonathan Swift, Charles Péguy, Léon Tolstoï...

& Les magazines LIRE

 

Conseils, Trucs Et Astuces

Page 1 - Trucs et astuces glanés ici et là (de A à J)

Page 2 - Trucs et astuces glanés ici et là (de L à Z)

Exemple qui peut vous être fort utile (à l'entrée DENTS) :

DENT CASSÉE Si l'on se casse une dent (ou un morceau de dent) et qu'on la récupère, sachez que le dentiste peut vous la remettre en place. Il faut la conserver dans du lait.

 

Je suis moi-même la matière de mon blog, faite des réponses aux questions que je me suis posées un jour ou l'autre, et à celles qu'on m'a posées.

Vivifiante curiosité !

 

Mise en garde

 

Si vous voulez rechercher un mot dans un "dictionnaire" sur la toile sans tomber

sur des "pseudo-dicos" qui donnent à lire beaucoup d'inexactitudes,

visitez le CNRTL, le site du CNRS qui propose, entre autres,

le Dictionnaire de l'Académie (plusieurs éditions)

et le Trésor de la Langue Française (TLF) : 

CNRTL > Lexicographie- Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales

Voir aussi

le  Dictionnaire Littré - Dictionnaire de la langue française*

La série des Wikimédia — Wikipédia, Wiktionnaire, etc. —

est très intéressante.

Et si vous recherchez un mot familier, populaire ou argotique,

allez visiter le site :

ABC de la langue française  et cliquez sur  Bob

Retrouvez tous ces sites et d'autres encore dans :

>>> Ouvrages de référence qui me sont fort utiles

 

 Conditions d'utilisation du blog : Mamiehiou, qui est propriétaire de ses textes, vous autorise à regarder, copier, télécharger et imprimer les documents qui sont disponibles sur son blog à la condition expresse que ces documents ne soient utilisés qu'à des fins personnelles, ou pédagogiques, dans un but non commercial, qu'ils ne soient pas modifiés et qu'ils portent le nom de leur source : Le blog de Mamiehiou.

[Le Blog de Mamiehiou]

http://mamiehiou.over-blog.com/article-_accueil_-110264108.html

 

"Qui ce qu'il aime plus regarde,

Plus allume son coeur et l'arde."

Le Roman de la Rose, XIIIe siècle.

 

Retour au début de la page

*J'emprunte souvent des définitions du Dictionnaire Littré et je remercie M. Gannaz pour le travail qu'il a accompli afin que le Littré soit sur la toile.

Le texte du dictionnaire est dans le domaine public (70 ans après la mort de tous les contributeurs au dictionnaire). Par contre, l'introduction du balisage XML est une modification substantielle du texte. Elle induit donc un droit d'auteur. Le source XML, comme le HTML de ces pages, est placé sous licence Creative Commons Attribution - Partage dans les mêmes conditions 3.0 non transposé. Chaque produit dérivé du XML du Littré (ou du HTML de ce site) devra donc contenir une référence à ce site ou à moi-même, « François Gannaz, francois.gannaz@littre.org »

Sur http://www.littre.org/faq

Repost 2
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Accueil
commenter cet article
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 13:23

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

 

Je ne vous cacherai pas que j'ai vraiment pris mon pied en écrivant toutes les expressions françaises imagées que vous allez découvrir.

J'enfoncerais une porte ouverte si je vous disais qu'elles témoignent d'une imagination sans bornes, parées de cet esprit français, de cet esprit gaulois qui nous est propre.

 

Ce qui demeure, c’est l’esprit, dans le sens large du mot, l’esprit français, ce grand souffle ironique ou gai répandu sur notre peuple depuis qu’il pense et qu’il parle ; c’est la verve terrible de Montaigne et de Rabelais, l’arme aiguë de Voltaire et de Beaumarchais, le fouet de Saint-Simon.

Guy de Maupassant ( Les Chroniques)

 

(abréviations : fam. familier - qqun > quelqu'un qqc > quelque chose)

 

Prendre des vessies pour des lanternes

Dire à quelqu’un ses quatre vérités (le critiquer)

Prendre ses désirs pour des réalités

Ne s'en prendre qu'à soi-même

Être à l’aise aux entournures (avoir les moyens)

Prendre (qqc.) pour argent comptant

Prendre son cul pour ses chausses (vieilli)

Décoiffer la girafe (vieilli) effectuer un travail très fatigant

Prendre aux tripes. (Avoir un effet très fort)

Prendre comme une envie de pisser

Prendre un coup de vieux.

Épargner (ou soigner) la breloque (vieilli, être en forme pour son âge)

En prendre pour son grade

Avoir les dents du fond qui sèchent  (vieilli, avoir faim ou soif)

Prendre une cuite

Prendre ses aises

Prendre sa revanche (Se venger)

Ça prend de la gueule. (Ça devient bien, présentable)

En partir les pieds derrière (vieilli s'en échapper vivant)

Prendre racine dans qqc

Il l'a bien pris / Elle l'a mal pris

Prendre une affaire à rebours, de travers, à rebrousse-poil (fam.), à contre-poil (fam.)

Prendre qqn la main dans le sac, en flagrant délit, en faute

Prendre le lit

Prendre les rênes (au fig.), Prendre la direction de quelque chose

Prendre le(s) devant(s), Devancer quelqu'un dans une affaire`` (Ac. 1935)

Prendre le large

Prendre la poudre d'escampette

Prendre la porte

Prendre la tangente

Prendre la route

Prendre ses jambes à son cou

Prendre le mors aux dents.

Prendre une affaire en main.

Prendre la clef des champs

Prendre la balle au bond.

Prendre ses cliques et ses claques

Prendre la clef des champs

Prendre qqn au mot, à la lettre, au pied de la lettre

Prendre le taureau par les cornes

Prendre la balle au bond

(En) prendre de la graine

À tout prendre (somme toute)

Prendre son courage à deux mains.

Prendre une chose du bon, du mauvais côté

Apporter de l'eau à son moulin

Être de mauvais poil

Être sur le pied de guerre

Vivre sur un grand pied

Taper dans l'oeil

Faire un pied de nez

Avoir vu le loup (Avoir affronté des dangers ou avoir perdu sa virginité)

Crier au loup (Le garçon qui criait au loup conte en ligne de Sara Cône-Bryant)

Prendre avec des pincettes, ne pas être à prendre avec des pincettes

Être entre deux feux

Prêcher le faux pour savoir le vrai

(PRÊCHER : Définition de PRÊCHER - Cnrtl)

Coincer la bulle

Se mordre les doigts

Se casser les dents

Briser la glace

Perdre la tête

Marcher sur la tête

Se prendre pour le nombril du monde

Il fait noir comme dans la gueule du loup.

Il fait noir comme dans un four

Enfermer le loup dans la bergerie.

Se fourrer, se jeter dans la gueule du loup.

Vivre comme un loup, vivre en loup.

Un appétit de loup

Dévorer, manger comme un loup

Être connu comme le loup blanc

Faire entrer le loup dans la bergerie

Fier-à-bras (matamore, bravache, fanfaron)

Humble-à-bras (vieilli, timide, effacé)

Hurler avec les loups

Faire ses ablutions (se laver les mains)

Être aux abois

Avoir toujours un pet rectiligne (vieilli, être toujours en pleine forme)

Nouer l'aiguillette

Il n’y a pas foule au balcon (se dit d’une femme peu plantureuse)

De bon aloi

http://www.cnrtl.fr/definition/academie8/aloi

http://www.cnrtl.fr/definition/aloi

Une expression particulièrement prisée par Maître Capello, linguiste, qui se fit bien connaître à la télévision, animateur dans des jeux francophones, auteur de mots fléchés, faiseur de palindromes : « Éric notre valet alla te laver ton ciré » et il ajoutait même qu'on pouvait dire Luc au lieu d'Eric et le célèbre « Esope reste ici et se repose. »

Un palindrome est un mot ou une phrase qu'on peut lire à l'envers.

Faire amende honorable

S'en foutre comme de l'an 40

Les Anglais ont débarqué

Filer à l'anglaise

Avoir une araignée au plafond

Avoir une ardoise

Être plein aux as

Un coup de tabac

L'as des as

Fichu comme un as de pique

Ne pas être dans son assiette

Avoir de sérieux atouts

Être d'attaque

L'auberge espagnole

Y a pas photo

Faire les yeux doux

Faire des yeux de merlans frits

Passer à tabac

Faire des pieds et des mains

L'avoir dans le baba

Tailler / Faire des pipes

Un coup de pied en vache

ne pas avoir un sou vaillant

Des pratiques de haut vol

Avoir un ticket

Les habits du dimanche

Se renvoyer la balle

Être dans les vapes

Jouer son va-tout

Avoir un petit vélo dans la tête

La fin des haricots

Mettre au ban

Haut-le-pied (rapidement, à la hâte)

Être en rupture de ban

Avoir du coeur au ventre

Sacrifier à Vénus

Être verni

Prendre la température

Une tête de Turc

Tirer à hue et à dia

Casser sa pipe

Un pauvre hère

Avoir barre sur qqun

Un coup de théâtre

Se jeter un verre derrière la cravate

S'il n'existait pas, il faudrait l'inventer

Prendre une veste

Retourner sa veste

Mettre à l'index

Être bas-bleu

Être un vieux de la vielle

Se passer des langues

Un cheval de bataille

Avoir un violon d'Ingres

Vingt-deux !

Poser un lapin

Une vie de bâtons de chaise

La quille !

Tailler une bavette

Faire des langues fourrées

Bayer aux corneilles

A la queue leu-leu

Avoir le béguin

Faire le Jacques

Un béni oui-oui

Entrer en lice

Pisser au bénitier

(http://dictionnaire.sensagent.leparisien.fr/Pisser%20au%20b%C3%A9nitier/fr-fr/)

Par dessous la jambe

Sans feu ni lieu

Avoir la berlue

un fin limier

Faire la bête à deux dos

Une franche lippée

La bête noire

Faire une belle jambe

Faire son beurre

Payer les violons (Payer tous les frais sans en retirer aucun avantage)

Lire entre les lignes

Mettre du beurre dans les épinards

Mettre sur la voie

Une partie de jambes-en-l'air (pas de liaison)

Promettre plus de beurre que de pain

Mettre sur la voie

Un coup de Jarnac

Pas de ça, Lisette !

Compter pour du beurre

Voilà pourquoi votre fille est muette (c'est ce qui la cause de tout)

Cf. Molière - Sganarelle : Voilà ce qui fait que votre fille est muette.

Faire un bide

Voir la feuille à l'envers (baiser dans la verdure)

Connu comme le loup blanc

Avoir maille à partir (la maille était une pièce de monnaie de très faible valeur)

N'avoir ni sou ni maille

Se rincer la dalle

Dévisser son billard

passer l'arme à gauche

Monter sur le billard

faire couic

Passer/rester sur le billard

avaler son acte/bulletin de naissance

rendre l'esprit

Bille en tête

aller ad patres

Toucher sa bille

Rire jaune

Entre chien et loup

Lire entre les lignes

S'embarquer sans biscuit

Prendre un billet de parterre

Tremper son biscuit

Prendre une biture

Être de la jaquette

Être blacboulé

Danser sur un volcan

Rire jaune

Passer au bleu

A la tienne Etienne !

Faux comme un jeton

Un vrai jeton (vieilli, qqun à qui se fier)

Être blousé

Trié sur le volet

Jeter l'argent par les fenêtres

On n'est pas des bleus

Boire du petit lait

A tire-larigot

De quel bois je me chauffe ?

Recevoir comme un chien dans un jeu de quilles

Faire bombance

Décrocher la timbale

Trouver le joint

Comme une bombe

Joindre les deux bouts

Faire la bombe

Mettre la main à la pâte

Saisir la balle au bond

Plus fort que de jouer au bouchon

Avoir à la bonne

Être du même bord

Le baiser de Judas

Une bordée d'injures

Travailler comme un manche

Tirer une bordée

Le mariage de la carpe et du lapin

Proposer la botte

Rompre les lances

Être de la manchette

Finir en eau de boudin

Une autre paire de manches

Boire le bouillon

Le jour J

Donner le bouillon d'onze heures (Le onze ou l'onze)

Se laisser manger la laine sur le dos

Tomber dans le lacs(le piège)

Avoir les boules

Sur l'air des lampions (en scandant quelques syllabes détachées sur une seule note. Exemple : On-na-ga-gné ! On-na-ga-gné !

Tirer à boulets rouges

Faire bouillir la marmite

Être à la bourre

Avoir une marotte

Être en pleine bourre

S'en mettre plein la lampe

Un bourreau des coeurs

Un bourreau ce travail

Arriver comme le Marquis de Couille-verte

Un médecin tant pis

(La Fontaine Le médecin Tant-pis allait voir un malade Que visitait aussi son confrère Tant-mieux)

Perdre la boussole

Les quatre mendiants

Perdre la boule

La boule à zéro

Être marron

Du miel en branches

Mélanger la chèvre et le chou

Branler la pique

Dieu merci !

Avoir le bras long

Laisser pisser le mérinos

Battre en brèche

Mettre sa main au feu

Être bredouille

Mettre au pied du mur

Battre la breloque

Breveter SGDG (sans garantie du gouvernement)

À la merci de qqun ou de qqc

À bride abattue

C'est midi (impossible, il n'y a pas moyen)

Tourner bride

chier des bulles

Passer les bornes

Laisser la bride sur le cou

Se cailler les meules

Ramener sa fraise

Bouffer des briques

Aller sur les brisés de qqun

Brochant sur le tout (par dessus le marcher)

Le miroir aux alouettes

Vous pouvez vous brosser

Brouiller les cartes

Broyer du noir

Payer en monnaie de singe

À brûle pourpoint

Faire buisson creux

Prendre la mors aux dents

De but en blanc

Être en butte

Courir le cachet

Faire mouche

Ficher le camp

Un canard boiteux

Caner, faire la cane

Parler à la cantonade

S'habiller de pied en cap

Mettre en capilotade (démolir, mettre en pièces)

Prendre la mouche

Être capot

Une fine mouche

Prendre une capote

Jeter son bonnet au-dessus des moulins

Un rhume carabiné

Rester en carafe

Se tenir à carreau

Rester sur le carreau

Perdre la carte

Connaître le dessous des cartes

Tourner casaque

Avoir une case vide

Donner la chair de poule

Battre la chamade

Au petit bonheur la chance

Brûler la chandelle par les deux bouts

Le jeu n'en vaut pas la chandelle

Tenir la chandelle

Devoir une fière chandelle

Des économies de bouts de chandelle

Voir 36 chandelles (Trente-six)

Donner le change

Travailler du chapeau

Porter le chapeau

T'occupe pas du chapeau de la petite / de la gamine

Servir de chaperon

Aller au charbon

Décrocher la timbale

Saute Marquis !

Rompre le charme

Mettre la charrue avant les boeufs

Parée comme une châsse

Tirer au flanc

Tirer un coup

Tirer au cul

Donner sa langue qu chat

Les moutons de Panurge

C'est le chat (Non ce n'est pas moi. – C'est le chat !

Faire de la musique

(Émettre des protestations, des récriminations véhémentes)

C'est de la petite musique (une chose négligeable, méprisable)

Connaître la musique (être au courant d'une affaire)

Changer de musique (parler d'autre chose)

En avant la musique !

La musique intérieure, la musique de l'âme

Du château la pompe

Être un chaud lapin

Avoir du tintouin

Être un chaud de la pince

Chauffe Marcel !

Le chemin des écoliers

Faire bonne chère (cher, la chère, la chair, la chaire, la cheire)

Faire chère lie

Monter sur ses (grands) chevaux

Saisir l'occasion aux cheveux

Tiré par les cheveux

Mi-chèvre mi-chou

Un chien regarde bien un évêque

En chier une pendule

Se balancer le chinois

Faire chou blanc

Comme c'est chouette !

Faire ses choux gras

Clefs en mains

A tombeau ouvert

Faire la pige à qqun

Déménager à la cloche de bois

Être un pigeon

River son clou à quelqu'un

Tomber à l'eau

Clouer le bec

Se dorer la pilule

En pays de cocagne

Le torchon brûle

Tomber dans les pommes

Porter un toast

Jouer à touche-pipi

Nager entre deux eaux

En pincer pour qqun

Savoir pas coeur

Faire une touche

Être né coiffé

Un navet

Prendre son pinglot

Être né avec une cuillère d'argent dans la bouche

(être né dans une famille riche vient de l'anglais « born with a silver spoon in the mouth » 18e siècle.

Être en nage

Marqué au coin du bon sens

faire la navette

Marqué au fer rouge

Au septième ciel

Coincer la bulle

La tournée des grands-ducs

Avoir le trac

Être collet monté

Aller à la selle

S'astiquer la colonne

Perdre la tramontane

(Perdre la tête et ne plus savoir de quel côté se diriger - la tramontane : l'Etoile polaire)

Se taper la colonne

Tranquille comme Baptiste

Avoir la trique

Tirer des plans sur la comète

Avoir une trichine dans le jambonneau (Être toqué)

Compte là-dessus et bois de l'eau

Se mettre sur son trente-et-un

Faire le con

Avoir du sex-appeal

Aller de concert

Naviguer de conserve

Un nec plus ultra

Être réduit à la portion congrue

Faire la navette

Le roi des cons

Faire le nègre

Sauter du coq à l'âne

Le coq gaulois

À cor et à cri

Les neiges d'antan

Un cordon bleu

Filer un mauvais coton

Un nom à coucher dehors

Être un mauvais coucheur

Être à la coule (être au courant, être informé)

Être au parfum

Annoncer la couleur

Le nerf de la guerre

Avaler des couleuvres

Battre sa coulpe

La soif de l'or

Avoir le truc

Donner le coup de collier

Avoir qqun à ses trousses

Avoir le coup de foudre

Faire un trou dans la nuit / Faire un trou à la lune (s'enfuir, disparaître)

Le coup du milieu

Noblesse oblige

Le coup de pied de l'âme

Faire du marché noir

Avoir un coup de pompe

Un oeil au beurre noir

Être sous la coupe de qqun

Se fourrer le doigt dans l'oeil

Travailler au noir

Battre à plate couture

Ça fait pas avancer le Schmilblick

Mettre le couvert

Une lutte sans merci

Tirer la couverture à soi

Gicler les oeillets

Tirer sa crampe

Saler une note, une note salée

Tirer un coup

Croquer le marmot

Une ignorance crasse

Cuire dans son jus

Crier haro sur le baudet

Faire la sainte Nitouche

Vivre aux crochets de qqun

Attendre la saint Glinglin

C'est la croix et la bannière

Vider son sac

En deux coups de cuillère à pot

Tout le saint-frusquin

Aller au cul

Faire soixante-neuf

Être un trou du cul

Une figure de rhétorique

Cul par dessus tête

Sabler le champagne

Sabrer le champagne

Aller à la curée

Avoir du bien au soleil

Virer sa cuti

De la roupie de sansonnet

Enfourcher son dada

Rater sa sortie

Valoir que dalle/dal

Boire en Suisse

Damer le pion

Une surprise-partie

Rouler carrosse

Faire danser qqun

Dormir comme un sabot

Dormir comme une souche

S'endormir sur le rôti

En connaître un rayon

En mettre un rayon

Foutre une danse

Être au bout du rouleau

Découvrir le pot aux roses

À tour de rôle

Un déjeuner à la fourchette

Savoir de quoi il retourne

Défrayer la chronique

Le roi n'est pas mon cousin

Après moi le déluge !

On vous en ratisse

(N'y comptez pas – Antiphrase de On vous en prépare))

Courir comme un dératé

Mettre au rancart

Filer un rencart (rancart, rencard, rancard)

En deux temps trois mouvements

Mettre la table

Se mettre à table

Jeter son dévolu (sur)

Pas la queue d'une

L'avocat du diable

Se taper un rassis

Avoir le diable au corps

Se désopiler la rate

Être de la revue

Se fouler la rate

Tirer le diable par la queue

En connaître un rayon

Ni Dieu ni maître

Tomber en quenouille

Le dindon de la farce

Tenir la queue de la poêle

La dive bouteille (Cf. Rabelais)

La substantifique moelle (idem)

Se sucer la pomme

Donner dans la vue

Faire des pompiers

S'en donner à coeur joie

Avoir avalé un pépin (être enceinte)

Avoir bon dos

Avoir une pomme d'escalier (être chauve)

Être le dos au mur

Faire le pont

Être porté ur la question

Se coller une douce

Faire la popote

Se balancer le chinois

Faire le pont

La douche écossaise

Faire du potin

Douze balles dans la peau

Dès potron-minet, dès potron-jaquet (de très grand matin)

Tenir la dragée haute

Fier comme un pou

Travailler pour le roi de Prusse

Être dans de beaux draps

jeter de la poudre aux yeux

Droit comme un i

Avoir le vent en poupe

Duc et pair

À l'eau de rose

Défendre son pré carré

Tourner en eau de boudin

Faire du marché noir

Il y a de l'eau dans le gaz

Il y a de l'eau de l'électricité dans l'air

Vous m'en direz des nouvelles

Échec et mat

Courir la prétentaine

Faire la courte échelle

Avoir la puce à l'oreille

Payer son écot

Avoir le cul bordé de nouilles

Élémentaire mon cher Watson

Trouver la quadrature du cercle

Élevé dans le sérail

L'heure de grâce / le quart d'heure de grâce

Élever un enfant dans du coton

Passer un mauvais quart d'heure

N'avoir pas une heure à soi

Tomber les quatre fers en l'air

Tomber des nues

Mettre à l'encan

Le quart d'heure de Rabelais

(le moment de payer l'addition dans un restaurant)

Un enfant de la balle

Il faudrait quatre hommes et un caporal

C'est toujours ça de pris

La semaine des quatre jeudis

Avoir de l'entregent

Descendre l'escalier quatre à quatre

S'envoyer en l'air

En quatrième vitesse

Grimper aux rideaux

À l'oeil

Je m'en bats l'oeil

Se mettre le doigt dans l'oeil

Tirer une épine du pied

Occupe-toi de tes oignons

Monter en épingle

Prendre ombrage

Tirer son épingle du jeu

Opiner du bonnet

Être tiré à quatre épingles

Être en odeur de sainteté

La faire à l'oseille

Les jours ouvrables

Un homme de paille

Long comme un jour sans pain

Espace vital

Rouler un palot ou pâlot/ un patin / une pelle / une saucisse / une galoche / une escalope

Des espèces sonnantes et trébuchantes

La cheville ouvrière

L'esprit de corps

Une panne sèche

Tomber en panne

Faire une panne

Avoir l'esprit de l'escalier

Faire grise mine

Avoir des états d'âme

Couper la poire en deux

Retourner à ses chères études

Avoir la poisse

Avoir/mettre le pied à l'étrier

Se polluer le dard

Prendre son fade

Entre la poire et le fromage

Fausser compagnie

Mettre la main au panier

Monter au fauteuil

Essuyer les plâtres

Faire faux bond

Faire la pluie et le beau temps

Couper la poire en deux

L'éternel féminin

Reprendre du poil de la bête

Cherchez la femme !

Se mettre à poil

Faire la pluie et le beau temps

Tailler une plume

Faire long feu

Ne pas faire long feu

Je dirai même plus

Le feu sacré

Une planche de salut

La veuve Poignet

La poire d'angoisse (mauvais traitements, grands chagrins)

Être cousu de fil blanc

Faire du plat

Avoir un fil à la patte

De fil en aiguille

Amuser le parterre

Donner du fil à retordre

Faire une partouze

À la flan (mal fait)

C'est du flan (c'est du bidon)

Comme deux ronds de flan

Conter fleurette

Tomber dans le panneau

Faire une partie carrée

Passer la main

Se taper une pignole

Prendre son pied

La fleur des pois

La faute à pas de chance

Une vie de patachon

Se patiner

Avoir du foin dans ses bottes

Battre le pavé

Brûler le pavé

Être sur le pavé

Faire le trottoir

Hisser sur le pavois

Faire des folies de son corps

Être sur le haut du pavé

Être mis à pied

Faire un four

Ça paie

Ça ne paie pas de mine

Je t'en fous !

Je te fous mon billet

Être de la pédale

Envoyer faire foutre

Ce n'est pas du pipeau / de la frime

Foutre le camp

Patate de canapé

Être foutu

Faire de la perruque

Le coup du père François

Un pique-assiette

À la bonne franquette

Être piqué

Être piqué de la tarentule

Pas piqué des hannetons / pas piqué des vers

Avoir du pain sur la planche

Faire des fredaines

Au pied de la lettre

Ronger son frein

Faire du pied

Les dés sont pipés

Avoir la fringale

Valoir son pesant d'or

Changer son fusil d'épaule

Casser du sucre sur le dos de qqun

(http://www.expressio.fr/expressions/casser-du-sucre-sur-le-dos-de-quelqu-un.php)

Avaler sa langue

Débiter des fagots

Pleurer comme une madeleine

Vendre la mèche

Acheter la mèche (vieilli, garder le secret)

Il ne faut pas pousser mémé dans les orties

Arrête ton char

Bourrer le mou

À la vie, à la mort

Tomber de haut

Faire la nique

L'échapper belle

Chercher une aiguille dans une meule de foin

Vouloir péter plus haut que son cul

Péter dans la soie

Avoir du sang sur les mains

Faire contre mauvaise fortune bon coeur

Crier famine

Faire l'école buissonnière

Pleurer à chaudes larmes

Rire à froides larmes (vieilli, feindre de trouver amusant qqc de banal)

Pleurer toutes les larmes de son corps

C'est Byzance ! (C'est superbe ! C'est le grand luxe)

Cracher au bassinet

Perdre le nord

Ça ne casse pas des barres

Plier bagages

Cracher le morceau

Entre les deux mon coeur balance

Agir de sang-froid

Avoir le sang chaud

Gagner son paradis

Croiser les doigts

Briser le silence

Prendre la clef des champs

péter les plombs

Brouiller les cartes

Retourner comme une crêpe

Faire le deuil de ses illusions

marcher sur des oeufs

Chercher noise

Voler au secours de qqun

Faire de l'ombre à qqun

Croquer le marmot (attendre longtemps en se morfondant)

Une marie-couche-toi-là

Vous vous trompez d'adresse

Vous déraillez !

Mettre des bâtons dans les roues

Brouiller les pistes

Faire marcher qqun

Trouver l'âme soeur

Tomber de haut

Faire la nique

L'échapper belle

Chercher une aiguille dans une meule de foin

Vouloir péter plus haut que son cul

Péter dans la soie

Avoir du sang sur les mains

Faire contre mauvaise fortune bon coeur

Crier famine

Faire l'école buissonnière

Pleurer à chaudes larmes

Pleurer toutes les larmes de son corps

C'est Byzance ! (C'est superbe ! C'est le grand luxe)

Cracher au bassinet

Perdre le nord

Ça ne casse pas des barres

Plier bagages

Cracher le morceau

Entre les deux mon coeur balance

Agir de sang-froid

Avoir le sang chaud

Gagner son paradis

Croiser les doigts

Briser le silence

Prendre la clef des champs

péter les plombs

Brouiller les cartes

Retourner comme une crêpe

Faire le deuil de ses illusions

marcher sur des oeufs

Chercher noise

Voler au secours de qqun

Faire de l'ombre à qqun

Croquer le marmot (attendre longtemps en se morfondant)

Une marie-couche-toi-là

Vous vous trompez d'adresse

Vous déraillez !

Mettre des bâtons dans les roues

Brouiller les pistes

Faire marcher qqun

Trouver l'âme soeur

Lâcher la proie pour l'ombre

Faire passer un chameau par le chas d'une aiguille
 

Pour retrouver toutes les définitions des expressions, vous avez le choix : reportez-vous à l'un des sites suivants :

Bourrer le mou - dictionnaire des expressions françaises Expressio ...

www.expressio.fr/expressions/bourrer-le-mou.php

Signification, origine, histoire et étymologie de l'expression française 'Bourrer le mou' dans le dictionnaire des expressions Expressio par Reverso - Bourrer le ...

Bourrer le mou. : signification et origine de l'expression - L'Internaute

www.linternaute.com › Expressions › Intentions

Cette expression est apparue vers le début du XXe siècle. Ici, le "mou" désigne le cerveau, d'où l'expression qui en découle: "bourré le crâne". Ensuite, elle a ...

bourrer le mou — Wiktionnaire

https://fr.wiktionary.org/wiki/bourrer_le_mou

Eh bien, il était très optimiste, M. Léonard, il avait tout à fait confiance. Et l'on savait assez, hein, qu'il ne se laissait pas bourrer le mou. — (Marcel Martinet, La ...

Définition bourrer le mou à quelqu'un | Dictionnaire définition français ...

dictionnaire.reverso.net/francais-definition/bourrer%20le%20mou%20à%20quelqu'un

bourrer le mou à quelqu'un définition, synonymes, conjugaison, voir aussi 'se bourrer',bourrer le mou',bourreur',bourrier', expression, exemple, usage, ...

Définition bourrer le mou | Dictionnaire définition français | Reverso

dictionnaire.reverso.net/francais-definition/bourrer%20le%20mou

bourrer le mou définition, synonymes, conjugaison, voir aussi 'se bourrer',bourreur',bourrier',bourré', expression, exemple, usage, synonyme, antonyme, ...

Bob / bourrer le mou | ABC de la langue française - Dictionnaire d'argot

www.languefrancaise.net/Bob/25154

bourrer le mou — □ Mentir, tromper, manipuler ; mentir à qqun, lui conter des mensonges ; se laisser manipuler, se faire tromper ; se convaincre à tort ...

 

Définition de mou (bourrer le) • Le Dictionnaire de la Zone © Cobra le ...

www.dictionnairedelazone.fr/dictionary/definition/bourrer_le_mou

mou (bourrer le) • Le Dictionnaire de la Zone, tout l'argot des banlieues. Plus de 2500 mots et expressions de l'argot classique et moderne. Définis et illustrés.

 

Je ne prétends pas avoir fait ici une liste exhaustive des expressions savoureuses que vous connaissez ou que vous avez découvertes. La riche langue des banlieues, pour ne citer qu'elle, nous en apprendrait beaucoup à coup sûr.

 

Articles connexes

>> Champ lexical - Champ sémantique - Niveau de langue - Registre de langue - style soutenu, courant, familier, populaire, argotique, ou vulgaire – Archaïsmes

>> Des expressions avec des prénoms

>> L'oral de Lili-Rose – Des expressions imagées

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com
commenter cet article
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 17:00

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

 

De nombreuses expressions émaillent la conversation des deux copines, Lili-Rose et Marie-Lou. Le style est familier parfois même argotique. L'adverbe de négation NE est souvent omis.

 

À en tomber raide

1Lili-Rose-Ah, Marie-Lou ! Si tu savais. J'aimerais être à cent pieds sous terre.

2 Marie-Lou-Tu m'as pas l'air dans ton assiette.

3Lili-Rose-J'ai fait une boulette. Je me pardonnerai jamais. J'aurais mieux fait d'avaler ma langue.

4 Marie-Lou- Mais tu es toute retournée. Et de plus, tu es fichue comme l'as de pique. Raconte !

5Lili-Rose-Je sors de mon oral d'histoire et je n'ai débité que des fagots.

6 Marie-Lou-Tu veux me faire prendre des vessies pour des lanternes, toi qui es au top niveau en Histoire.

7Lili-Rose-Tu ris sous cape ? Tu t'en fous comme de l'an 40 ?

8 Marie-Lou-Oh mais, faut pas pousser mémé dans les orties ! Je dis ça je dis rien. Arrête de pleurer comme une madeleine.

9Lili-Rose-Je le vois bien, tu t'en laves les mains !

10Marie-Lou-Ta raison s'égare, ma Loute, tu sais bien que tu es ma petite caille, ma copine à la vie à la mort.

11Lili-Rose-Tu vendras pas la mèche, dis ? J'veux pas passer pour une bécasse, ou une courge, ou une cruche, encore moins pour une quiche !

12Marie-Lou-Bien sûr que non ! Mais crache le morceau. Qu'est-ce qui t'est arrivé ?

13Lili-Rose-Je crois que j'ai une araignée au plafond. Je me suis mélangé les pinceaux. J'ai confondu Napoléon Bonaparte et Jules César.

14Marie-Lou-Deux grands conquérants ! À cette différence près que César n'aimait pas trop occire les vaincus.

15Lili-Rose-Revenons à nos moutons. L'examinateur s'est tenu les côtes. Il a cru que je me payais sa tête.

16 Marie-Lou-Il t'a assaisonnée un max ?

17Lili-Rose-Non, il m'a félicitée grave pour mon humour. Il a cru que je lui faisais du plat.

18 Marie-Lou-Ah ! Ah ! Il s'est fourré le doigt dans l'oeil !

19Lili-Rose-Je te dis pas. Il m'a filé un rencard !

Rencart, rancart, rencard, rancard.

20 Marie-Lou-Non ! Tu me bourres le mou ! Arrête ton char !

21Lili-Rose-T'inquiète ! Je lui poserai un lapin.

22 Marie-Lou-Tu me balades ! Tu me la fais à l'envers !

23Lili-Rose-Croix de bois, croix de fer...

24Marie-Lou- Et quelle note il t'a mise ?

25Lili-Rose-19 bien sûr.

26Marie-Lou-Tu te mouches pas du coude ! Avec ça tu vas décrocher ton bac, c'est dans la poche.

27Lili-Rose-Y a pas de souci ! Il n'empêche, ça m'a tourné les sangs.

28Marie-Lou-Allez, arrête de miauler !

 

Le sens de quelques expressions :

Académie : Il voudrait être à cent pieds sous terre, Il voudrait pouvoir se cacher à tout le monde, tant il est confus, honteux. Il se dit aussi d'un Homme qui a quelque grand sujet de chagrin, qui est dégoûté de la vie. Je voudrais que cet homme fût à cent pieds sous terre, Je voudrais qu'il fût mort. http://www.cnrtl.fr/definition/academie8/pied

Bob : avaler sa langue Ne rien dire, se taire, se retenir

Bob : retourner Émouvoir beaucoup, émouvoir, donner un choc moral

Bob : débiter des fagots Raconter des niaiseries ; faire le niais

Bob : prendre des vessies pour des lanternes Être crédule, inintelligent, idiot, naïf ; tromper, berner, se moquer de quelqu'un, faire croire des choses insensées, faire croire des choses énormes, débiter de gros mensonges ; mensonge type

Bob : pleurer comme une madeleine Pleurer

Bob : s'en laver les mains N'y avoir rien à faire, être indifférent, se déclarer irresponsable, ne pas en accepter la responsabilité

Bob : vendre la mèche Trahir un secret, publier ce qui était secret, dévoiler, monter, faire des révélations, avouer, dénoncer

Bob : quiche Terme de mépris général : idiot, imbécile ; prendre pour un idiot, pour une idiote

Internaute : avoir une araignée au plafond : Avoir un côté farfelu, un comportement un peu fou, qui ne dérange pas les autres.

Wiktionnaire : il ne faut pas pousser mémé dans les orties

Wiktionnaire : à la vie, à la mort

dictionnaire des expressions françaises décortiquées Arrête ton char (Ben-Hur) !

Le Dictionnaire de la Zone © Cobra ...Définition de envers (la faire à l')
 

Retrouvez Lili-Rose et Marie-Lou dans les articles :

Mes vacances avec Lili-Rose – Exercice d'orthographe

Les bavardages de Lili-rose avec Marie-Lou – Orthographe

Voir aussi : Des expressions avec des prénoms

 

Pour retrouver toutes les définitions des expressions, vous avez le choix, reportez-vous à l'un des sites suivants :

Bourrer le mou - dictionnaire des expressions françaises Expressio ...

www.expressio.fr/expressions/bourrer-le-mou.php

Signification, origine, histoire et étymologie de l'expression française 'Bourrer le mou' dans le dictionnaire des expressions Expressio par Reverso - Bourrer le ...

bourrer le mou — Wiktionnaire

https://fr.wiktionary.org/wiki/bourrer_le_mou

Eh bien, il était très optimiste, M. Léonard, il avait tout à fait confiance. Et l'on savait assez, hein, qu'il ne se laissait pas bourrer le mou. — (Marcel Martinet, La ...

Étymologie · ‎Locution verbale · ‎Dérivés · ‎Traductions

Bourrer le mou. : signification et origine de l'expression - L'Internaute

www.linternaute.com › Expressions › Intentions

Cette expression est apparue vers le début du XXe siècle. Ici, le "mou" désigne le cerveau, d'où l'expression qui en découle: "bourré le crâne". Ensuite, elle a ...

Définition bourrer le mou à quelqu'un | Dictionnaire définition français ...

dictionnaire.reverso.net/francais-definition/bourrer%20le%20mou%20à%20quelqu'un

bourrer le mou à quelqu'un définition, synonymes, conjugaison, voir aussi 'se bourrer',bourrer le mou',bourreur',bourrier', expression, exemple, usage, ...

Définition bourrer le mou | Dictionnaire définition français | Reverso

dictionnaire.reverso.net/francais-definition/bourrer%20le%20mou

bourrer le mou définition, synonymes, conjugaison, voir aussi 'se bourrer',bourreur',bourrier',bourré', expression, exemple, usage, synonyme, antonyme, ...

Bob / bourrer le mou | ABC de la langue française - Dictionnaire d'argot

www.languefrancaise.net/Bob/25154

bourrer le mou — □ Mentir, tromper, manipuler ; mentir à qqun, lui conter des mensonges ; se laisser manipuler, se faire tromper ; se convaincre à tort ...

 

Définition de mou (bourrer le) • Le Dictionnaire de la Zone © Cobra le ...

www.dictionnairedelazone.fr/dictionary/definition/bourrer_le_mou

mou (bourrer le) • Le Dictionnaire de la Zone, tout l'argot des banlieues. Plus de 2500 mots et expressions de l'argot classique et moderne. Définis et illustrés.

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

 

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
11 mars 2017 6 11 /03 /mars /2017 10:15

 ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

 

Des expressions familières le plus souvent amusantes, parfois avec des jeux de rimes, et qui fusent dans des circonstances particulières.

 

En voiture Simone !

En voiture Simone, c'est moi qui conduis, c'est toi qui klaxonnes !

Simone Louise des Forest fut l'une des premières pilotes automobiles françaises. D'où l'expression : En voiture Simone !

Les expressions françaises décortiquées [archive]

http://savour.eu/portfolio/en-voiture-simone/

Chauffe Marcel !

http://www.expressio.fr/expressions/chauffe-marcel.php

À l'aise Blaise !

http://www.expressions-francaises.fr/expressions-a/827-a-laise-blaise.html

À la tienne Étienne !

http://www.expressions-francaises.fr/expressions-a/1803-a-la-tienne-etienne.html

T'as le bonjour d'Alfred !

https://fr.wiktionary.org/wiki/t%E2%80%99as_le_bonjour_d%E2%80%99Alfred

Tu parles, Charles !

tu parles, Charles — Wiktionnaire

Tu vas me le payer, Aglaé !

Argot français de 1827 à 1907 : Tu vas me le payer, Aglaé

Relaxe, Max !

Cool, Raoul !

Tranquille Bill !

Tranquille Émile !

Fonce Alphonse !

Arthur du bois dur.

Au hasard, Balthazar !

T'as raison, Léon !

Tout juste, Auguste !

Tranquille comme Baptiste.

Rechercher tranquille sur :

http://www.expressions-francaises.fr/annuaire-expressions-francaises/rechercher-une-expression

T'as pas tort, Hector !

Ça colle, Anatole !

Tu m'étonnes, John !

Alice, ça glisse !

C'est le jeu, ma pauvre Lucette !

En référence à une publicité de la Française des jeux où Lucette et son mari ont gagné un voyage. Ils font tourner un globe terrestre et Lucette pointe à l'aveuglette l'Australie. Ils y sont déjà allés. Dommage ! Le mari s'écrie : "C'est l'jeu, ma pauv'Lucette !


D'autres exclamatives sans prénoms

Circule, virgule, ou j't'apostrophe !

Un peu, mon neveu !

Définition un peu, mon neveu ! | Dictionnaire définition français ...

Je veux, mon neveu !

Tu l'as dit, bouffi !

http://www.expressio.fr/expressions/tu-l-as-dit-bouffi.php

 

Et Aude a ajouté dans son commentaire :

Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ?
Fier comme Artaban.
Reviens, Léon, j'ai les mêmes à la maison.
Baiser Fanny.
C'est mon Jules.
Gros Jean comme devant.
Dans le cul, Lulu !

 

 Articles connexes

PARONYMES – PARONOMASE

Les villes dans des expressions, des proverbes, des citations, des titres...

Jeux sur les couleurs : 1-Complétez les phrases avec des noms de couleurs 2-Trouvez la couleur dans les titres des films 3-Cherchez l'intruse - QUIZ 63

 

Et je signale le livre intéressant

de Marie-Dominique POREE-RONGIER

Les Expressions françaises pour les Nuls, édition poche

https://books.google.fr/books?id=LlhxCQAAQBAJ&pg=PT182&lpg=PT182&dq=fonce+alphonse+expression&source=bl&ots=r7wudkM6LF&sig=Rm0Osx1Qdb-h2NXggLL4FZZRMl4&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjgtKLa9s3SAhXMD8AKHR_CBIk4ChDoAQgwMAY#v=snippet&q=Les%20Expressions%20fran%C3%A7aises%20&f=false

 

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 18:23

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

 

À l'instar du Garde-mots que je juge comme ayant été un être supérieur en curiosité et en imagination, je veux m'essayer modestement à poser 20 questions sans réponses.

Me lira qui voudra.

 

1-La gent canine vivra-t-elle un jour en dissidence ?

2-Le soleil éclaire-t-il aussi le Paradis ?

3-Peut-on faire de la confiture avec ses cinq doigts ?

4-Aura-t-on jamais essayé d'arracher la vérité à pleines mains et à belles dents ?

5-La quadrature du cercle n'est-elle pas qu'un jeu d'enfants ?

6-A-t-on jamais vu un neurone libre et indépendant ?

7-Deux et deux arriveront-ils jamais à faire cinq ?

8-Pourquoi les prêtres ne s'effondrent-ils pas sous le poids des péchés de ceux qu'ils confessent ?

9-Pourquoi nous mordons-nous les doigts au lieu de nous mordre la queue ?

10-Les faiseurs de lunettes (ou lunettiers) voient-ils plus loin que le bout de leur nez ?

11-L'ostension des reliques sacrées augmente-t-elle le nombre des croyants ?

12-La betterave fait-elle bourgeonner vos idées ?

13-L'astragale menace-t-elle le jeu d'osselets ?

14-La pâquerette permet-elle d'aimer à la folie ?

15-Toujours cacher ses seins qu'on ne saurait voir entraînera-t-il un jour leur disparition ?

16-Les cinquanteniers étaient-ils cinquantenaires (ou quinquagénaires)  et les quarteniers quarantenaires (ou quadragénaires) ?

17- Faut-il sans coup férir tendre la joue gauche, et la droite de surcroît, quand on veut un baiser?

18-Peut-on débattre du possible et de l'impossible sans craindre de tomber inanimé ?

19-Les pets ont-ils une fragrance redoutable ?

20-Le monstre du Lochness peut-il déménager dans un autre loch ?

21-Combien de fois faut-il avoir vingt ans pour n'avoir que vingt dents ?

22-Aurez-vous jamais l'occasion de m'entrapercevoir sur le trottoir d'en face ?

Et voici, ci-dessous, les 100 questions sans réponses du Garde-mots.

Alain Horvilleur, dit Le Garde-mots.

http://blog.legardemots.fr/post/2007/09/05/Cent-questions-sans-reponse

 

01 - Y a-t-il des étoiles au paradis ?
02 - La soupe de fraise aux fraises est-elle dangereuse pour les chiens de traîneau ?
03 - Pourquoi les animaux sont-ils nudistes ?
04 - Où trouver un paysage démontable ?
05 - Pourquoi Elsa Triolet a-t-elle six yeux ?
06 - Comment appelle-t-on les années comportant cinq saisons ?
07 - Le nombre 256232584215689 est-il divisible par le bonheur ?
08 - Le titre de « roi des animaux » est-il héréditaire ?
09 - L’impossible est-il élitiste ?
10 - La vie est-elle une exception ?
11 - Quel est le contraire d'Alfred ?
12 - Les singes sont-ils racistes ?
13 - Les mots croisés sont-ils de gauche ou de droite ?
14 - A quelle date Einstein reviendra-t-il sur Terre ?
15 - Le rire est-il un agent double ?
16 - D’où vient l’éternité ?
17 - Peut-on faire de l’alcool avec le raisin d’ours ?
18 - Qui a voté la loi des séries ?
19 - Faut-il canoniser Coluche ?
20 - Le prochain train de mesures arrivera-t-il à l'heure ?
21 - Les œufs d’archéoptéryx étaient-ils comestibles ?
22 - Les abeilles ont-elles un Intranet ?
23 - Comment formuler cette question pour qu’elle n’ait pas de point d’interrogation ?
24 - Préférez-vous le harem bi ou le classique ?
25 - La pêche à la ligne est-elle imprimable ?
26 - Peut-on franchir le mur de la connerie ?
27 - Avez-vous déjà embrassé un scarabée ?
28 - Les jumelles à infrarouges sont-elles homozygotes ou hétérozygotes
.?
29 - Les chaussettes de l’archiduchesse sècheront-elles avant la fin du monde ?
30 - Préférez-vous le théâtre des opérations ou le cirque de Gavarnie ?
31 - Le cerveau est-il une prison pour les images ?
32 - Comment devient-on passeur de rêves ?
33 - En quelle année l’île de la Cité larguera-t-elle ses amarres ?
34 - Peut-on battre le record de longévité de Jeanne Calment en buvant du lait d'ânesse ?
35 - Dans quel pays les gauchers applaudissent-ils d’une seule main ?
36 - Peut-on parler deux langues à la fois ?
37 - Peut-on tuer le temps sans être poursuivi en justice ?
38 - La poésie peut-elle sauver les tickets de métro ?
39 - Les puces électroniques ont-elles le droit de tester les insecticides ?
40 - Le pain est-il plus facile à rompre que le silence ?
41 - La mémoire est-elle soluble dans la matière ?
42 - Quarante-deux est-il un bon chiffre pour les analphabètes ?
43 - Savez-vous lire l'avenir dans les globules rouges ?
44 - Le sommeil est-il nuisible au réel ?
45 - Les vétérinaires de l'ère tertiaire étaient-ils syndiqués ?
46 - Qui a inventé Venise ?
47 - Les règles de conduite s'arrêtent-elles à la ménopause ?
48 - Le temps des cerises est-il courbe ?
49 - La phrase « Les cigognes mâles apportent les petits garçons, les cigognes femelles apportent les petites filles » est-elle de Pic de la Mirandole ou du Commandant Charcot ?
50 - En quelle année
Le livre de la Jungle a-t-il été traduit en araméen ?

51 - La vie sur Mars est-elle basée sur l'ADN ?
52 - Qui jouait le rôle du Sacré-Cœur dans « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain » ?
53 - Les caramels mous sont-ils hallucinogènes ?
54 - L’addition est-elle plus salée dans les restaurants situés au bord de l’Atlantique ou au bord de la Méditerranée ?
55 - A quelle banque faut-il rapporter les euros émis avant 2003 ?
56 - Les vaches aiment-elles la musique militaire ?
57 - Les garçons de plage ont-ils le droit de grève ?
58 - Les fautes d’orthographe donneront-elles un jour des points au baccalauréat ?
59 - En Haute-Savoie, faut-il interdire les clarines pendant les vacances des citadins ?
60 - Peut-on civiliser les fleurs sauvages ?
61 - Combien vaut un billet d’avion pour l’Atlantide ?
62 - Napoléon a-t-il existé ?
63 - Que faire quand les coups de pied sont plus nombreux que les fourmilières ?
64 - À quelle heure doit-on se raser quand on a un poil dans la main ?
65 - Quel est le record du monde de plongée dans l'inconscient ?
66 - La roue a-t-elle toujours été ronde ?
67 - Quelle question poseriez-vous au Diable si vous le rencontriez à l'Opéra ?
68 - À quel moment de l'année ont lieu les soldes de tout compte ?
69 - Le courant alternatif est-il favorable au Commerce Équitable ?
70 - Les comiques ont-ils de l'humour ou des factures à payer ?
71 - Les impôts sur les semences sont-ils un facteur de décroissance ?
72 - Connaissez-vous un psychanalyste pour herbes folles ?
73 - Que s’est-il passé en 2028 ?
74 - Quelle est la future capitale de la France ?
75 - Existe-t-il des prostituées chez les mouches hétérosexuelles ?
76 - Haendel parlait-il l’argot londonien ?
77 - Comment Zénon formulait-il le paradoxe des réfrigérateurs au pôle nord ?
78 - Les moustiques peuvent-ils se marier entre cousins ?
79 - Les arcs-en-ciel possèdent-ils une couleur tertiaire ?
80 - À quoi pense une rascasse avant de plonger dans la bouillabaisse ?
81 - Les serre-livres ont-ils raison ?
82 - La barbe de Madame de Pompadour était-elle postiche ?
83 - Qui a dit « Il n’y a pas de problème, il n’y a que des solutions », à part André Gide ?
84 - Sur cent candidats à la licence de géographie, combien sont-ils capables de situer le pays de Cocagne sur une carte muette ?
85 - Combien de tomes y a-t-il dans une livre de fromages ?
86 - Aimez-vous l'odeur de la foule après la pluie ?
87 - Peut-on arrêter les comètes en plein vol ?
88 - Les îles Vierges portent-elles des ceintures de chasteté ?
89 - La grammaire générative est-elle un facteur de cohésion sociale ?
90 - Marx était-il marxiste ?
91 - Le Corbeau et le Renard sont-ils en couple ?
92 - Tintin a-t-il fait vacciner Milou ?
93 - Le mensonge est-il un passe-temps ou une esthétique ?
94 - Les vieilles dames du Puy-en-Velay ont-elles un permis de dentelle ?
95 - Le tourisme animal est-il rentable ?
96 - Le jeu de l'oie est-il dangereux pour les enfants précoces ?
97 - Peut-on conserver l’huile sur le feu pour les jours où les époux se frittent ?
98 - L’histoire est-elle une imposture, un combat ou une utopie ?
99 - La nature est-elle capable d’imiter l’art ?
100 - La nudité est-elle un manque d'imagination ?

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com
commenter cet article
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 11:29

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

 

Utopinambourg se soulevait et les clameurs enflèrent. On cria à la guerre civile. La situation me sembla désespérée lorsque les belligérants commencèrent à mettre la ville à sac. On entendit les vitrines voler en éclats, les voitures explosèrent, les pavés furent arrachés des chaussées et dressés en barricades. Méprisée désormais et huée, la police débordée recevait des coups que jamais elle n't pu concevoir. Les vociférations prenaient des sonorités jusqu'alors inouïes, des accents venus d'anciens pays de la terre entière. L’occitan, le gascon, le guipuscoan, le navarro-labourdin, le sanskrit, le vieux norrois, le féroïen, le norvégien nynorsk (landsmål) et le norvégien bokmål (riksmål), le gutnisk, le fingalien, le bas-francique, le brabançon, l'apulien, l'afrikaans, le thiois, le brandebourgeois, le francique ripuaire, le haut-alémanique, le gotique, l'anglo-normand, l'amharique, l'araméen, l'apaneca, l'arapaho, l'araucan, l'atikamekw, l'azéri, le bambara, le cachoube, et croyez-moi, j'en passe langues de tous les continents, langues mortes ou peut-être encore vivantes dans quelques coins qu'on a depuis longtemps oubliés.

 

Chacun criait sous l'émotion dans sa langue natale. On eût cru vivre en la Tour de Babel revenue du fond des âges.

Comment était-il possible que cette population cette populace, oserais-je dire si policée sous la férule tyrannique d'un gouvernement toujours à l'affût du moindre manquement, se fût si soudainement soulevée comme un seul homme ! Voulant s'affranchir du joug qui l'avait opprimée depuis des siècles, elle allait s'émanciper sans avoir conscience qu'elle aurait peut-être beaucoup à perdre dans cette entreprise périlleuse.

Les échauffourées se prolongèrent plusieurs jours, puis s'épuisèrent. On commença à manquer de tout.

Commencèrent alors à se faire entendre les plaintes des affamés et, tout en vrac, les lamentations, les gémissements, les pleurs et les soupirs. S'évanouirent les manières affectées qu'arboraient si bien les bourgeoises naguère endimanchées, corsetées de lames de baleine, au port superbe, arborant un air supérieur. Elles avaient cessé de fréquenter les atourneuses, les couturières et les modistes. Les cousettes furent les premières à chômer.

 

Du haut de sa colline le Château semblait épargné. Bien qu'il y eût pénurie de tout, on pouvait percevoir, par delà les ajours et les meurtrières, des lumières colorées accompagnées de musiques endiablées. On faisait la ribouldingue, on s'encanaillait, insensible aux malheurs du peuple. C'est bien là que les Princes dépensaient à gogo les impôts qu'on leur avait si chèrement payés.

........................................................................

NOTES

Titre : Délires qui tournent à la chienlit

La chienlit ou le chienlit : Le général de Gaulle a popularisé le mot au moment des troubles de mai 1968

"La réforme, oui ; la chienlit, non."

Chienlit, prononcer chiantlit – étymologiquement chie-en-lit

Action, manifestation désordonnée, tumultueuse et répugnante (Cnrtl)

 

les belligérants commencèrent à mettre la ville à sac

Les belligérants, ceux qui sont en guerre.

Mettre à sac : piller, dévaster, saccager.

 

la police débordée recevait des coups que jamais elle n'eût pu concevoir

eût pu subjonctif plus-que-parfait à valeur de conditionnel passé

> que jamais elle n'aurait pu concevoir

 

Les vociférations prenaient des sonorités jusqu'alors inouïes

Inouï - Littré : 1-Qu'on n'a pas ouï. 2-Dont on n'a jamais ouï parler. 3-Si extraordinaire, que jusque-là on n'avait ouï parler de rien de semblable.

 

On eût cru vivre en la Tour de Babel

On eût cru vivre > On aurait cru vivre

On peut lire dans le livre de la Genèse de la Bible le mythe de la Tour de Babel (Babylone) – Il fut un temps où tous les hommes ne parlaient qu'une même langue. Ils péchèrent par orgueil en voulant construire une tour pour atteindre le ciel. Dieu les punit en introduisant la confusion des langues.

« Tout le monde se servait d’une même langue et des mêmes mots. Comme les hommes se déplaçaient à l’orient, ils trouvèrent une vallée au pays de Shinéar et ils s’y établirent. Ils se dirent l’un à l’autre : Allons ! Faisons des briques et cuisons-les au feu ! La brique leur servit de pierre et le bitume leur servit de mortier. Ils dirent : Allons ! Bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet pénètre les cieux ! Faisons-nous un nom et ne soyons pas dispersés sur toute la terre ! Or Yahvé descendit pour voir la ville et la tour que les hommes avaient bâties. Et Yahvé dit : Voici que tous font un seul peuple et parlent une seule langue, et tel est le début de leurs entreprises ! Maintenant, aucun dessein ne sera irréalisable pour eux. Allons ! Descendons ! Et là, confondons leur langage pour qu’ils ne s’entendent plus les uns les autres. Yahvé les dispersa de là sur toute la face de la terre et ils cessèrent de bâtir la ville. Aussi la nomma-t-on Babel, car c’est là que Yahvé confondit le langage de tous les habitants de la terre et c’est de là qu’il les dispersa sur toute la face de la terre ». (Genèse, 11, La Bible de Jérusalem)

 

les bourgeoises naguère endimanchées, corsetées de lames de baleine

naguère, il y a peu, il y a peu de temps.

Une lame de baleine, d'acier, etc. sert à faire tenir droit le devant d'un corset, d'un corsage de robe. (synonyme : un busc qui a donné le mot buste)

 

Elles avaient cessé de fréquenter les atourneuses

Atourneuse – Littré : Femme qui faisait métier de coiffer, de parer, de louer des pierreries.

 

Les cousettes furent les premières à chômer.

Cousette, jeune ouvrière dans la couture.

 

on pouvait percevoir, par delà les ajours et les meurtrières

Ajour, petite ouverture laissant passer le jour, une petite fenêtre.

Meurtrière, dans un château fort, ouverture étroite d'où l'on peut tirer sur l'ennemi.

 

Bien qu'il y eût pénurie de tout

On emploie le subjonctif après la locution conjonctive Bien que

 

On faisait la ribouldingue

faire la ribouldingue, faire la noce.

Ribouldingue, débauche, beuverie, fête, ribote, bombe, bringue, java, noce, nouba.

 

C'est bien là que les Princes dépensaient à gogo les impôts qu'on leur avait si chèrement payés

les Princes : Les Princes qui nous gouvernent, ceux qui sont à la tête de l'état, qu'ils soient rois, présidents, premiers ministres, etc.

À gogo, sans restriction

 

<< 189 Délires d'une harangue qui fit long feu

 

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans LES DELIRES
commenter cet article
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 21:46

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Tous les QUIZ

Petites histoires cocasses et saugrenues

écrites pour illustrer des règles orthographiques

 

Prunille et Théo, un couple bien ordinaire

Accord des participes passés

 

Du coeur et de l'ardeur d'apprendre

du, dû, due, dues, dut, dût

 

Maman et Papa Faichouin*

Les homophones a, as, à, ah, ha

 

Les célibataires, Arnolphe et Isidore
Compléter par à, de ou rien


Un professeur qui n'en peut mais
participe présent, adjectif verbal, ou gérondif

 

Jo le rebelle

La dérivation - Les suffixes

 

Les confidences de Sidonie Lalèche

Ne pas confondre les homophones : leur, leurs, l'heure, leurre et l'heur

 

Tonton et Jeannot

Les noms qui se terminent par au, aux, aus, eau, eaux, eu, eux, eus, oeu, oeux, ou, oux, ous

 

Le petit chat de Madeleine est parti

Verbes se terminant par I, IE, IS, IES, IT, ou ÎT

 

Léo n'aime plus Léa

Non ! Ah ça non ! Mais non ! Non mais ! Mais pourquoi non ? p'têt ben qu'non. Que nenni !

Savoir dire non.

 

L'insoutenable Alphonse

Je ne marche pas, je ne vois point, je ne mange mie, je ne bois goutte

Les divers emplois de NE

 

Ma soirée avec Jojo

Les noms composés

 

Scène de la vie ordinaire - Anaëlle et Léon

L'art d'avoir toujours raison – La dialectique éristique

 

Une lettre d'amour truffée de fautes à corriger

 

Florimond raconte Peau d'Âne

Le passé simple – Exercice d'application

 

Philomène & Pamphile – Une histoire à dormir debout

Les pronoms relatifs

 

Clara sous l'abribus

Typographie Espaces Ponctuation Majuscules Caractères

 

Les épisodes où se rencontrent Maggy, Josée et la petite Philo :

 

Maggy, Josée et la petite Philo - Les trois copines (épisode 1)

Les homophones ou, où, ouh, hou, houx, houe, août


Maggy, Josée et la petite Philo - Invitation (épisode 2)

Les homophones es, est, et, ai, aie, aies, aient, haie, hais, ès


Maggy, Josée et la petite Philo – Dans le bois de Parcimoneille (3)

Les homophones et paronymes l'es, l'est, l'ai, l'aie, l'aies, l'aient, lai laid, les, lès, lez, lé

 

Maggy, Josée et la petite Philo – Irons-nous au bois ? (4)

Beau, bel, beaux, belle, belles (adjectif, éléments de syntagmes, locutions nominales, adverbiales, prépositives, locutions phrases...)

 

Maggy, Josée et la petite Philo - Philo se pique au cactus (5)

SI ou S'Y ?

 

Maggy, Josée et la petite Philo - L'orange (6)

Est-ce que - est-ce qui - La Phrase interrogative

 

Maggy,Josée et la petite Philo- La garden-party (7)

Les homophones sa, ça, çà.

 

 Maggy, Josée et la petite Philo - A la foire (8)

Les homophones eu, eus, eue, eues, eut, eût, hue.

 

Maggy, Josée, la petite Philo & Kevin (9)

Les homophones ses, ces, c'est, s'est, cet, sait, sais, sai.

 

Maggy, Josée et la petite Philo au restaurant (10)

Orthographe traditionnelle et nouvelle orthographe

 

Les épisodes où se rencontrent Lili-Rose et Marie-Lou

Mes vacances avec Lili-Rose – Exercice d'orthographe

Les bavardages de Lili-rose avec Marie-Lou – Orthographe

L'oral de Lili-Rose – Des expressions imagées

 

 

  Retour au début de l'article

Récapitulation de tous les exercices à trous

Récapitulation des articles : "Ne pas confondre... "

ACCUEIL

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 07:58
Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 08:04

 

...................................................................................

Un florilège de textes sélectionnés par mamiehiou

- 50 -

...................................................................................

 

Une fourmi de dix-huit mètres

Avec un chapeau sur la tête

Ça n’existe pas ça n’existe pas.

...

Et pourquoi pas !

 

Tous les enfants devraient connaître ce poème plein de fantaisie.

Je l'ai donné à ma fille quand elle était toute petite

et à mes petits-fils aujourd'hui.

 

Pour mieux connaître Robert Desnos, son auteur,

on peut se reporter à l'article :

Une fourmi de dix-huit mètres - Robert Desnos - afmd

Vous y retrouverez le poème complet.

 

Lisez aussi de Robert Desnos,

d'autres poèmes charmants :

Chantefables et Chantefleurs - Bibliothèque numérique romande

 

FLORILÈGE – La pensée des autres

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Les diverses catégories (ou tags)

Tous les articles du blog

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Florilège - la pensée des autres
commenter cet article
20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 13:25

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Suite de l'article : Mes vacances avec Lili-Rose – Exercice d'orthographe

 

Texte contenant des fautes à corriger

Suivi de la correction

 

1-Lili-rose- Je connais le mot arborigène depuis longtemps mais je ne savais pas que ce nom pouvait s'appliquer jadis aux habitants du centre de l'Italie, selon les mytes des anciens romains.

2-Marie-Lou- Et cette info, ou l'as-tu donc trouvé ?

3-Lili-rose- Je te le donne en milles ! Sur Wikipédia, bien sur ! J'aurai pu regarder sur le TLFi.*

4-Marie-Lou-Et tu aurai pu y lire, entre autre : Les premiers Italiens doivent avoir été les opici, hommes de la terre ... Il va s'en dire qu'Internet est une source précieuse de renseignements. On ne sans lasse pas.

5-Lili-rose- Certe, la lecture d'un article en entraîne un autre et l'on passe des heures à si promener.

6-Marie-Lou-T'es une vraie geek, comme Bibi.

7-Lili-rose-Qui sait Bibi ?

8-Marie-Lou-Bibi, ç'est un synonime de moi, dans le language familier.

9-Lili-rose-Donc, quand je dis Bibi, c'est soit-disant toi.

10-Marie-Lou-Non, quand tu dis Bibi, c'est toi.

11-Lili-rose-Bizzare. Il faudrai savoir !

12-Marie-Lou-Un bibi, c'est aussi un petit châpeau, un galurin, un bitosse quoi.

13-Lili-rose-Ha ?

14-Marie-Lou-Ma maman m'appellait "mon p'tit Bibi" quand j'étais petite.

15-Lili-rose-Et la mienne "ma Coquine" parce que je fesais les quatres cents coups. Quand penses-tu ?

16-Marie-Lou-T'a pas changée. Mais je t'aime bien comme tu est, quoiqu'on en dise. Moi, j'étais plutôt dans la Lune. Quelque bêtise qu'on fasse, on est toujour deux à la faire.

17-Lili-rose-Et rien n'entamera nôtre gaité. Même si nous agissons parfois dangereusement, même si nous nous amusons aux dépends de nos camarades.

18-Marie-Lou-Comme hier avec cette mal embouchée de Floïde ! On en a pas fini avec elle.

19-Lili-rose-Des coups bas, elle nous en a portés, la traîtresse. je lui ai cloué le bec quand elle nous a traité de pétasses.

20-Marie-Lou- Comme elle t'a attaqué !

21-Lili-rose-Je me suis défendu becs et ongles.

22-Marie-Lou-Je suis quand même septique. Elle croît tout se permettre. Quelle vengence nous réserve-t-elle ?

23-Lili-rose-Soit tranquille. Je lui ai fait peur. Il est presqu'impossible quelle recommence.

24-Marie-Lou-Et si ton opinion s'avérait fausse et quelle veuille nous nuire ?

25-Lili-rose-Nous aviserions. Ne doutes pas que j'ai les arguments qu'il faut.

26-Marie-Lou- Je suis toute sans dessus dessous.

27-Lili-rose-Allez, ma chérie. Reposes-toi sur moi. Ai confiance.

  • Note * : TLFi Trésor de la langue française sur le Cnrtl Centre national des ressources textuelles et lexicales

Texte corrigé

 

1-Lili-rose- Je connais le mot arborigène depuis longtemps mais je ne savais pas que ce nom pouvait s'appliquer jadis aux habitants du centre de l'Italie, selon les mytes des romains.

Lili-rose- Je connais le mot aborigène depuis longtemps mais je ne savais pas que ce nom pouvait s'appliquer jadis aux habitants du centre de l'Italie, selon les mythes des Romains.

Aborigènes, indigènes, autochtones,. Exemple : les aborigènes d'Australie.

Un mythe- Littré : Le mythe est un trait fabuleux qui concerne les divinités ou des personnages qui ne sont que des divinités défigurées. Mythologie : Histoire des personnages divins du polythéisme.

Les Romains, le nom des habitants prend une majuscule. Pas l'adjectif : la civilisation romaine.

 

2-Marie-Lou- Et cette info, ou l'as-tu donc trouvé ?

Marie-Lou- Et cette info, où l'as-tu donc trouvée ?

, adverbe interrogatif.

Ou (ou bien) conjonction de coordination.

Trouvée, le participe passé s'accorde avec le complément d'objet direct L' qui représente INFO.

 

3-Lili-rose- Je te le donne en milles ! Sur Wikipédia, bien sur ! J'aurai pu regarder sur le TLFi.

Lili-rose-Je te le donne en mille ! Sur Wikipédia, bien sûr ! J'aurais pu regarder sur le TLFi.

Je te le donne en mille : Je te mets au défi de le deviner

SUR et SÛR : Bien que la Nouvelle orthographe ait supprimé de nombreux accents circonflexes, elle les a conservés, entre autres, lorsque les mots ont des sens différents avec ou sans accent. MUR et MÛR, TACHE et TÂCHE, etc.

J'aurais pu : verbe pouvoir au conditionnel passé.

J'aurai pu : futur antérieur.

Le Cnrtl : Le Centre National des Ressources Textuelles et Lexicales

http://www.cnrtl.fr/definition/s%C3%BBr

 

4-Marie-Lou-Et tu aurai pu y lire, entre autre : Les premiers Italiens doivent avoir été les opici, hommes de la terre ... Il va s'en dire qu'Internet est une source précieuse de renseignements. On ne sans lasse pas.

Marie-Lou-Et tu aurais pu y lire, entre autres : Les premiers Italiens doivent avoir été les opici, hommes de la terre ... Il va sans dire qu'Internet est une source précieuse de renseignements. On ne s'en lasse pas.

Tu aurais pu, conditionnel passé du verbe auxiliaire pouvoir

Entre autres, toujours au pluriel, entre autres choses.

Il va sans dire, il va de soi, c'est évident.

On ne s'en lasse pas (se lasser de)

Sans, s'en, sens, sent, c'en, cent, sang, des homophones à ne pas confondre – Sans suivi d'un singulier ou d'un pluriel ?

 

5-Lili-rose- Certe, la lecture d'un article en entraîne un autre et l'on passe des heures à si promener.

Lili-rose- Certes, la lecture d'un article en entraîne un autre et l'on passe des heures à s'y promener.

Certes http://www.cnrtl.fr/definition/certes

s'y promener, Y pronom qui représente sur Internet

La place de Y et de EN dans la phrase.

 

6-Marie-Lou-T'es une vrai geek, comme Bibi.

Marie-Lou-T'es une vraie geek, comme Bibi.

T'es pour tu es

vraie s'accorde au féminin, une vraie geek

Un geek, un guic/une guicque est une personne passionnée dans un certain domaine, ici plus précisément, passionnée d'internet, d'informatique.

 

7-Lili-rose-Qui sait Bibi ?

Lili-rose-Qui c'est Bibi ?

Qui est-ce ?

 

8-Marie-Lou-Bibi, ç'est un synonime de moi, dans le language familier.

Marie-Lou-Bibi, c'est un synonyme de moi, dans le langage familier/la langue familière.

Un synonyme, un mot de même sens ou de sens proche.

Cherchez l'intrus parmi les synonymes - Quiz 62

Les synonymes – la synonymie + Quiz 61

Le mot langage n'a pas de U, en anglais, si.

 

9-Lili-rose-Donc, quand je dis Bibi, c'est soit-disant toi.

Lili-rose-Quand je dis Bibi, c'est soi-disant toi.

Soi-disant : prétendument, qui passe pour ce qu'il n'est pas.

 

10-Marie-Lou-Non, quand tu dis Bibi, c'est toi.

11-Lili-rose-Bizzare. Il faudrai savoir !

Lili-rose-Bizarre. Il faudrait savoir !

Bizarre, étrange. Lili-Rose ne semble pas comprendre.

Il faudrait savoir – il faudrait, conditionnel présent.

Il faudra - futur

faudrai est un barbarisme. Le mot n'existe pas.

 

12-Marie-Lou-Un bibi, c'est aussi un petit châpeau, un galurin, un bitosse quoi.

Marie-Lou-Un bibi, c'est aussi un petit chapeau, un galurin, un bitosse quoi.

Un chapeau, un château, un gâteau, un râteau.

Un galurin, langue populaire.

Un bitos ou un bitosse : chapeau en argot.

 

13-Lili-rose-Ha ?

Lili-rose-Ah ?

Ah, interjection qui marque l'étonnement

Voir ses autres sens dans Les homophones a as à ah ha

 

14-Marie-Lou-Ma maman m'appellait "mon p'tit Bibi" quand j'étais petite.

Marie-Lou-Ma maman m'appelait "mon p'tit Bibi" quand j'étais petite.

Appeler, j'appelle, j'appelais, j'appellerai, etc.

Le son est différent devant L ou LL

 

15-Lili-rose-Et la mienne "ma Coquine" parce que je fesais les quatres cents coups. Quand penses-tu ?

Lili-rose-Et la mienne "ma Coquine" parce que je faisais les quatre cents coups. Qu'en penses-tu ?

Je faisais, je ferai, faisant.

Quatre est invariable, il ne prend jamais de S.

Qu'en penses-tu ? Ce que j'en pense.

 

16-Marie-Lou-T'a pas changée. Mais je t'aime bien comme tu est, quoiqu'on en dise. Moi, j'étais plutôt dans la Lune. Quelque bêtise qu'on fasse, on est toujour deux à la faire.

Marie-Lou-T'as pas changé, tu sais. Mais je t'aime bien comme tu es, quoi qu'on en dise. Moi, j'étais plutôt dans la lune. Quelque bêtise qu'on fasse, on est toujours deux à la faire.

T'as pas changé, familièrement pour Tu n'as pas changé.

Changé : le participe passé est employé avec l'auxiliaire avoir et il n'y a pas de complément d'objet direct au féminin qui le précède.

Ne pas confondre : quoique et quoi que – quelque, quelque... que, et quel que

Une astuce : quoique peut être remplacé par bien que. Pas quoi que.

Lune prend une majuscule quand il s'agit de la planète elle-même.

 

17-Lili-rose-Et rien n'entamera nôtre gaité. Même si nous agissons parfois dangereusement, même si nous nous amusons aux dépends de nos camarades.

Lili-rose-Et rien n'entamera notre gaité. Même si nous agissons parfois dangereusement, même si nous nous amusons aux dépens de nos camarades.

Notre gaité, notre, adjectif possessif - la nôtre, pronom possessif.

Gaîté (ancienne orthographe) gaieté (orthographe traditionnelle) gaité (Nouvelle Orthographe)

gaité (orthographe rectifiée de 1990)

gaieté (Réforme orthographique de 1835)

Gaîment, gaiement, gaiment

 

18-Marie-Lou-Comme hier avec cette mal embouchée de Floïde ! On en a pas fini avec elle.

Marie-Lou-Comme hier avec cette mal embouchée de Floïde ! On n'en a pas fini avec elle.

Mal embouché(e), mal élevé(e).

Ne... pas adverbe de négation complet.

 

19-Lili-rose-Des coups bas, elle nous en a portés, la traitresse. Je lui ai cloué le bec quand elle nous a traité de pétasses.

Lili-rose-Des coups bas, elle nous en a porté, la traitresse. Je lui ai cloué le bec quand elle nous a traitées de pétasses

Le participe passé porté ne s'accorde pas avec EN, invariable.

Traitées s'accorde avec nous.

 

20-Marie-Lou-Comme elle t'a attaqué !

Marie-Lou-Comme elle t'a attaquée !

Attaquée s'accorde avec le complément d'objet direct placé avant lui : TE (élidé en T') mis pour Lili-Rose.

 

21-Lili-rose-Je me suis défendu becs et ongles.

Lili-rose-Je me suis défendue bec et ongles.

Défendue s'accorde avec Je - se défendre, verbe pronominal.

Bec est toujours au singulier dans la locution bec et ongles.

On trouve sur le site Expressions françaises.fr :

Origine : En latin, on disait se défendre unguibus et rostro ("à griffes et bec" ou "par les griffes et le bec"), locution qui sert d'ailleurs de devise à la ville de Valence, dans la Drôme, et qu'on trouve sur son blason.

 

22-Marie-Lou-Je suis quand même septique. Elle croît tout se permettre. Quelle vengence nous réserve-t-elle ?

Marie-Lou-Je suis quand même septique. Elle croit tout se permettre. Quelle vengeance nous réserve-t-elle ?

Homophones : sceptique et septique

sceptique : qui doute.

septique : qui produit de la putréfaction, par exemple, une fosse septique.

Croire ou croître

L'accent circonflexe de croître (grandir) est conservé chaque fois qu'on pourrait le confondre avec croire.

Je croîs, j'ai crû.

Croître, je croîtai, etc. perd son accent selon la Nouvelle Orthographe.

 

23-Lili-rose-Soit tranquille. Je lui ai fait peur. Il est presqu'impossible quelle recommence.

Lili-rose-Sois tranquille. Je lui ai fait peur. Il est presque impossible quelle recommence.

Sois, impératif présent du verbe être.

Presque ne s'élide que dans le mot presqu'île.

Quoique, puisque, lorsque, quelque, et presque s'élident-ils ?

 

24-Marie-Lou-Et si ton opinion s'avérait fausse et quelle veuille nous nuire ?

Marie-Lou-Et si ton opinion se révélait fausse et qu'elle veuille nous nuire ?

Dans le verbe avérer, il y a le radical vrai.

Avérer : reconnaître ou faire reconnaître la vérité d'une chose.

S'avérer, Se révéler réellement, se manifester, apparaître.

Sa trahison est avérée.

Il s'avère que réussir tes examens te sera difficile.

Et si ton opinion se révélait fausse et qu'elle veuille nous nuire ?

et qu'elle veuille nous nuire est une proposition synonyme de : et si elle voulait nous nuire.

Dans ce cas de figure, on a le subjonctif après la conjonction que (veuille).

 

25-Lili-rose-Nous aviserions. Ne doutes pas que j'ai les arguments qu'il faut.

Lili-rose-Nous aviserions. Ne doute pas que j'aie les arguments qu'il faut.

Ne doute pas : l'impératif présent des verbes se terminant pas un E MUET ne prend pas de S.

Regarde, parle, chante, écoute, sache...

Fâché avec l'impératif présent ? QUIZ

Ne doute pas que j'aie : j'aie, subjonctif présent. Ne doute pas que nous ayons...

j'aie, tu aies, il ait, ils aient.

Douter que, se douter que / Je doute que, nul doute que, il n'est pas douteux que... Je me doute que, il ne se doute pas que... + indicatif ou subjonctif ?

 

26-Marie-Lou-Je suis toute sans dessus dessous.

Marie-Lou-Je suis toute sens dessus dessous.

Dans un grand désarroi, dans un très grand trouble psychologique.

Sans, s'en, sens, sent, c'en, cent, sang, des homophones à ne pas confondre – Sans suivi d'un singulier ou d'un pluriel ?

 

27-Lili-rose-Allez, ma chérie. Reposes-toi sur moi. Ai confiance.

Lili-rose-Allez, ma chérie. Repose-toi sur moi. Aie confiance.

Fâché avec l'impératif présent ? QUIZ

 

Note* : TLFi Trésor de la langue française sur le Cnrtl Centre national des ressources textuelles et lexicales

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Même exercice : Mes vacances avec Lili-Rose

et voir aussi : DICTÉES

 

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog