Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 16:56

 FLORILÈGE

ACCUEIL

Tous les articles du blog

                                                                                                      

Un florilège de textes sélectionnés par mamiehiou

                                                                                                      

   -39-

 

Pensées

 

Blaise Pascal (1623 - 1662)

 

Mathématicien, physicien, inventeur,

philosophe, moraliste

et théologien

[Extraits]

Le dernier acte est sanglant, quelque belle que soit la comédie en tout le reste ; on jette enfin de la terre sur la tête & en voilà pour jamais.

[Pensées]

**********************


Quand je considère la petite durée de ma vie absorbée dans l’éternité précédente et suivante memoria hospitis unius diei praetereuntis* le petit espace que je remplis et même que je vois abîmé dans l’infinie immensité des espaces que j’ignore et qui m’ignorent, je m’effraye et m’étonne de me voir ici plutôt que là, car il n’y a point de raison pourquoi ici plutôt que là, pourquoi à présent plutôt que lors. Qui m’y a mis ? Par l’ordre et la conduite de qui ce lieu et ce temps a-t-il été destiné à moi ? [Pensées]

*memoria hospitis unius diei praetereuntis

(Sagesse de Salomon, V, 14)

Traductions lues sur la toile : Le souvenir de l'hôte d'un jour

OU : La mémoire d'un hôte logé pour un jour, qui passe outre

Sagesse V 14- Oui, l'espoir de l'impie est comme la bale** emportée par le vent, comme l'écume légère chassée par la tempête ; il se dissipe comme fumée au vent, il passe comme le souvenir de l'hôte d'un jour.

**La balle ou bale ou bâle (moins usité)

Littré : Terme d'agriculture. Petite paille ou capsule qui sert d'enveloppe au grain dans l'épi. Balles d'avoine, réunion de toutes les petites enveloppes florales qui restent après le battage de l'avoine.

 

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

Retrouvez Blaise Pascal dans quelques articles de mon blog :

BLAISE PASCAL - Pensées - Les deux infinis

dans Florilège la Pensée des Autres,

 

11 Délires pascaliens - "L'homme n'est qu'un roseau..."

dans le conte surréaliste Les Délires,

 

57 Délires sur un crime abominable + QUIZ 12 Complétez les citations (2ème série)

dans le Quiz 12 qui donne, entre autres citations dont vous devez trouver les auteurs, quelques-unes de Pascal.

 

Note de Mamiehiou : C'est en lisant l'étude et l'analyse de Fortunat Strowski sur les Pensées de Pascal (1930) qu'il m'est venu l'envie de vous donner à découvrir ou à redécouvrir ces deux courts extraits.

Les œuvres de M. Strowski de l'Académie Française ne sont pas encore dans le domaine public.

Les Pensées de Pascal ne sont pas un livre.[...]

Ces fragments sont en réalité les points d'affleurement de la Pensée de Pascal, pendant les six dernières années de son existence. Ce sont les notes où se fixait, par place, selon les heures et les circonstances, la vie de sa Pensée.

F. Strowski

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

Pensées de B. Pascal: précédées de la vie de Pascal

Par Blaise Pascal, Madame Gilberte Perier, sa soeur

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

On lira avec intérêt une étude du style de Pascal :

http://elisabeth.kennel.perso.neuf.fr/le_style_pascalien.htm

 

FLORILÈGE

ACCUEIL

Tous les articles du blog

Read it in English :

When I consider the brief span of my life absorbed into the eternity which precedes and will succeed it — memoria hospitis unius diei praetereuntis (remembrance of a guest who tarried but a day) — the small space I occupy and which I see swallowed up in the infinite immensity of spaces of which I know nothing and which know nothing of me, I take fright and am amazed to see myself here rather than there: there is no reason for me to be here rather than there, now rather than then. Who put me here ? By whose command and act were this place and time allotted to me ?”


 

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Florilège - la pensée des autres
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog