Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 12:44

 ACCUEIL

Tous les articles du blog

Récapitulation des petites histoires à trous avec tous les épisodes des Trois copines

 

Cet exercice fait suite à l'article précédent : Réforme de l'orthographe - L'orthographe recommandée aux enseignants – Les règles – Le lexique

RAPPEL : Les deux orthographes, l'orthographe traditionnelle et la nouvelle orthographe sont autorisées.

 

QUIZ 99

Les trois copines (épisode 10)

Retrouvez, dans le texte suivant, l'orthographe traditionnelle de chacun des mots écrits selon la nouvelle orthographe. La solution est à la suite.

Exercice inverse à la fin de l'article.

Attention ! Pour accentuer la difficulté, deux mots sont mal orthographiés. Quels sont-ils ?°°°

 

Maggy, Josée et la petite Philo au restaurant

1Josée— Comme c'est gentil Maggy de nous avoir invitées au restaurant !

2Philo— Oh oui, c'est vraiment sympa.

3Maggy — Eh bien Philo, tu t'es mise sur ton trente-et-un ! Quels jolis accroche-coeurs ! Dommage que tu ne puisses pas ôter tes frisotis !

4Josée Arrête Maggy. Elle est très jolie comme ça avec ses boucles qui frisotent.

5Maggy — Venez les filles, on va s'assoir à cette table.

6Philo— On est trop près de la fenêtre, je crains les aoutats. J'ai la peau tout abimée.

7Maggy — On n'est pas au mois d'aout Philo ! De toute façon, je n'avais pas réservé et c'est la seule table de libre.

8Philo— Regardez ! Il y en a un qui volète ! Aïe, une piqure !

(Elles s'installent à la table.)

9Maggy — On ne va pas commander des amuse-gueules. On n'en a pas besoin, ça alourdit l'addition.

(Josée et Philo se lancent des regards discrets et entendus.)

10Josée— Chic, on nous apporte des cacahouettes ! Grignotons-les allègrement !

(Philo en mange une)

11Maggy — Qu'est-ce qui t'arrive Philo ? Ma pauvre petite, tu es toute boursoufflée. Tu es allergique ? Tu nous fais des cachoteries ?

(Philo est près de pleurer)

12Josée— Arrête Maggy ! Elle te fait marcher Philo, ne l'écoute pas.

13Maggy — Ah voilà la carte ! Je vais prendre une paéla. Et vous ?

14Josée— Je prendrais bien une zarzuéla*.

15Philo— Et moi un croquemonsieur.

16Maggy — On ne vient pas au restaurant pour manger des croquemonsieurs, Philo. Choisis donc autre chose, je ne veux pas paraitre ridicule !

17Philo— Bon, eh bien, je prends des huitres, avec un ouvre-huitre.

18Maggy — Tu yoyotes, on va te les apporter ouvertes ! Oh là là ! Ces filles de la table d'à coté. Quel bagout* ! On dirait vraiment qu'elles caquètent.

(Le serveur apporte les jus de fruits, puis les plats.)

19Maggy — Mais on banquète ma parole !

20Josée— Mes chères amies, je propose de lever nos verres en l'honneur de cette belle soirée.

21Toutes les trois- Tchintchin !

22Maggy— Tu ne vas pas t'étouffer avec six huitres ma pauvre Philo. Mais regardez-la elle s'est laissé grossir et la voilà qui mangeote !

(Philo est près de pleurer)

23Josée— Laisse-la tranquille pour une fois Maggy, tu gaches tout !

24Maggy— Ah mais c'est vrai, on ne parle pas de son poids ! Quelle neuneue ! Zut, je viens de faire une tache sur mon teeshirt ! C'est parce que vous m'avez énervée !

25Josée— Maggy !

26Maggy — Tiens Philo. Je n'aime que la mie. Je te donne ma croute. Mais qu'est-ce que tu as dans ton assiette, Josée ? Bizarre, on dirait des caqures* et ça sent la caque*.

27Josée— C'est pourtant délicieux Maggy. Tu veux gouter ?

28Maggy(d'un air moqueur) C'est cela, oui !

29Josée— Regarde qui je vois là-bas. C'est Kevin. Tu vas aller lui dire bonjour, Maggy ? Tu veux que je l'interpèle ?

30Maggy — Surement pas, avec ma tache sur mon teeshirt !

31Josée— Il est avec ta copine Jennifer !

32Maggy — Kevin et Jennifer ! (Maggy tourne un peu la tête pour les voir sans être vue.) Il affecte un air de bonhommie qui ne me plait guère. Que ce schnoque vienne me demander quelque chose à l'avenir ! Et dire qu'il me disait qu'il m'aimait ! C'étaient des imbécilités. Quel blablabla ! Quelle vilénie ! Je devine maintenant ce qu'il fait tous les weekends. Je ne tolèrerai plus jamais un écart. Cette histoire va me donner de l'exéma.

33Philo— Moi, j'accèderais volontiers à tous ses désirs si je les connaissais. Puissè-je un jour converser seul à seul avec lui !

34Maggy — La voilà qui devient lyrique ! Elle n'est pourtant pas soule.

35Josée— Ne t'inquiète pas, Maggy, ce n'est peut-être qu'une tocade. Il te reviendra.

36Maggy — Quel tocard, ce vanupied ! Des supermans sexys comme lui, on en connait ! Je n'irai plus me faire shampouiner chez ce shampouineur. C'est dit ! J'aurais presque envie d'acheter un révolver. Vous ne soutenez pas la gageüre? Oh la la, j'ai chaud, je ruissèle !

37Philo— Tiens, je croyais qu'il était acuponcteur. Oh, écoutez ! Il y a quelqu'un qui chante à capella.

38Josée— À priori, c'est une chanson italienne

39Maggy(en se moquant) À postériori aussi !

40Josée— À propos, je suis passée à la billèterie pour prendre des places pour le prochain concert. Je veux vous faire une surprise.

41Maggy & Philo— Ouah ! On peut en savoir plus ?

42Josée— Ce ne serait plus une surprise... Voilà les fromages ! Qui veut un yogourt ?

43Maggy — Et maintenant, le plumpouding ! Dommage qu'il n'y ait pas un charriot des desserts !

44Philo— Je n'aime pas le plumpouding.

45Maggy— Tu auras un spéculos.

46Josée— Garçon ! Je prendrais bien un café. Sans saccarine, s'il vous plait !

47Philo— Comme il est tard ! Je sècherais bien les cours demain. J'ai mal aux guiboles et je grelote.

48Maggy(regarde l'addition) Ouille, ça m'a couté cher !

49Josée— On est quand même des filles top, des self-made-womans ! Allez, toutes à nos scooteurs ! Et gaiment !

50Philo— On pourra regarder un thrilleur en arrivant ?

51Josée & Maggy On n'est pas couchées !

Notes

>*bagout ou bagou

>*zarzuéla ou zarzuela, plat traditionnel espagnol à base de poisson

>*caqure ou caqûres, débris de harengs (cf Littré) - une caque : barrique où l'on met des harengs.

 

 orthographeorthographeorthographeorthographeorthographeorthographeorthographeorthographe

 

Texte avec les deux orthographes.

L'orthographe traditionnelle est entre parenthèse.

Les mots mal orthographiés sont barrés.

1Josée— Comme c'est gentil Maggy de nous avoir invitées au restaurant !

2Philo— Oh oui, c'est vraiment sympa.

3Maggy— Eh bien Philo, tu t'es mise sur ton trente-et-un (trente et un) ! Quels jolis accroche-coeurs (un accroche-coeur, des accroche-coeur) ! Dommage que tu ne puisses pas ôter tes frisotis (frisottis) !

4Josée— Arrête Maggy. Elle est très jolie comme ça avec ses boucles qui frisotent (frisottent).

5Maggy — Venez les filles, on va s'assoir (s'asseoir) à cette table.

6Philo— On est trop près de la fenêtre, je crains les aoutats (aoûtats). J'ai la peau tout abimée (abîmée).

7Maggy — On n'est pas au mois d'aout (août) Philo ! De toute façon, je n'avais pas réservé et c'est la seule table de libre.

8Philo— Regardez ! Il y en a un qui volète (volette) ! Aïe, une piqure (piqûre) !

(Elles s'installent à la table.)

9Maggy — On ne va pas commander des amuse-gueules (un amuse-gueule, des amuse-gueule). On n'en a pas besoin, ça alourdit l'addition.

(Josée et Philo se lancent des regards discrets et entendus)

10Josée— Chic, on nous apporte des cacahouettes (cacahuettes). Grignotons-les allègrement (allégrement) !

(Philo en mange une)

11Maggy — Qu'est-ce qui t'arrive Philo ? Ma pauvre petite, tu es toute boursoufflée (boursouflée). Tu es allergique ? Tu nous fais des cachoteries (cachotteries) ?

(Philo est près de pleurer)

12Josée— Arrête Maggy ! Elle te fait marcher Philo, ne l'écoute pas.

13Maggy — Ah voilà la carte ! Je vais prendre une paéla (paella). Et vous ?

14Josée— Je prendrais bien une zarzuéla* (zarzuela).

15Philo— Et moi un croquemonsieur (croque-monsieur).

16Maggy — On ne vient pas au restaurant pour manger des croquemonsieurs (des croque-monsieur) Philo. Choisis donc autre chose, je ne veux pas paraitre (paraître) ridicule !

17Philo — Bon, eh bien, je prends des huitres (huîtres), avec un ouvre-huitre (ouvre-huîtres).

18Maggy — Tu yoyotes (yoyottes), on va te les apporter ouvertes ! Oh là là ! Ces filles de la table d'à coté côté. Quel bagout*! On dirait vraiment qu'elles caquètent (caquettent).

(Le serveur apporte les jus de fruits puis les plats.)

19Maggy — Mais on banquète (banquette) ma parole !

20Josée— Mes chères amies, je propose de lever nos verres en l'honneur de cette belle soirée.

21Toutes les trois- Tchintchin (chin chin ou tchin tchin) !

22Maggy — Tu ne vas pas t'étouffer avec six huitres (huîtres), ma pauvre Philo. Mais regardez-la elle s'est laissé (laissée ou laissé) grossir et la voilà qui mangeote (mangeotte) !

(Philo est près de pleurer)

23Josée— Laisse-la tranquille pour une fois Maggy, tu gaches gâches tout !

24Maggy— Ah mais c'est vrai, on ne parle pas de son poids ! Quelle neuneue (neu-neu) ! Zut, je viens de faire une tache sur mon teeshirt (tee-shirt) ! C'est parce que vous m'avez énervée !

25Josée— Maggy !

26Maggy — Tiens Philo. Je n'aime que la mie. Je te donne ma croute (croûte). Mais qu'est-ce que tu as dans ton assiette, Josée ? Bizarre, on dirait des caqures* (caqûres) et ça sent la caque*.

27Josée— C'est pourtant délicieux Maggy. Tu veux gouter (goûter) ?

28Maggy(d'un air moqueur) C'est cela, oui !

29Josée— Regarde qui je vois là-bas. C'est Kevin. Tu vas aller lui dire bonjour, Maggy ? Tu veux que je l'interpèle (interpelle) ?

30Maggy— Surement (sûrement) pas, avec ma tache sur mon teeshirt (tee-shirt)!

31Josée— Il est avec ta copine Jennifer !

32Maggy — Kevin et Jennifer ! (Maggy tourne un peu la tête pour les voir sans être vue.) Il affecte un air de bonhommie (bonhomie) qui ne me plait (plaît) guère. Que ce chnoque (schnock) vienne me demander quelque chose à l'avenir ! Et dire qu'il me disait qu'il m'aimait ! C'étaient des imbécilités (imbécillités). Quel blablabla (bla-bla-bla-ou blablabla) ! Quelle vilénie (vilenie) ! Je devine maintenant ce qu'il fait tous les weekends (les week-ends). Je ne tolèrerai (tolérerai) plus jamais un écart. Cette histoire va me donner de l'exéma (eczéma).

33Philo— Moi, j'accèderais (accéderais) volontiers à tous ses désirs si je les connaissais. Puissè-je (puissé-je) un jour converser seul à seul avec lui !

34Maggy— La voilà qui devient lyrique ! Elle n'est pourtant pas soule (soûle, saoule).

35Josée— Ne t'inquiète pas, Maggy, ce n'est peut-être qu'une tocade (toquade). Il te reviendra.

36Maggy— Quel tocard (toquard) ce vanupied (va-nu-pieds) ! Des supermans (supermen) sexys (sexy ou sexys) comme lui, on en connait (connaît) ! Je n'irai plus me faire shampouiner (shampooiner) chez ce shampouineur (shampooineur). C'est dit ! J'aurais presque envie d'acheter un révolver (revolver). Vous ne soutenez pas la gageüre (gageure) ? Oh la la, j'ai chaud, je ruissèle (ruisselle) !

37Philo— Tiens, je croyais qu'il était acuponcteur (acupunteur). Oh, écoutez ! Il y a quelqu'un qui chante à capella (a capella).

38Josée— À priori (a priori), c'est une chanson italienne

39Maggy(en se moquant) À postériori (a postériori) aussi !

40Josée— À propos, je suis passée à la billèterie (billetterie) pour prendre des places pour le prochain concert. Je veux vous faire une surprise.

41Maggy & Philo— Ouah ! On peut en savoir plus ?

42Josée— Ce ne serait plus une surprise... Voilà les fromages ! Qui veut un yogourt (yoghourt ou yogourt) ?

43Maggy — Et maintenant, le plumpouding (plum-pudding) ! Dommage qu'il n'y ait pas un charriot (chariot) des desserts !

44Philo— Je n'aime pas le plumpouding.

45Maggy— Tu auras un spéculos (spéculoos).

46Josée— Garçon ! Je prendrais bien un café. Sans saccarine (saccharine), s'il vous plait (plaît) !

47Philo— Comme il est tard ! Je sècherais (sécherais) bien les cours demain. J'ai mal aux guiboles (guibolles) et je grelote (grelotte).

48Maggy(regarde l'addition) Ouille, ça m'a couté (coûté) cher !

49Josée— On est quand même des filles top, des self-made-womans (self-made-women) ! Allez, toutes à nos scooteurs (scooters) ! Et gaiment (gaiement) !

50Philo— On pourra regarder un thrilleur (thriller) en arrivant ?

51Josée & Maggy On n'est pas couchées !

 

 

°°°Notes

Les mots mal orthographiés sont barrés :

côté pour coté

tu gâches pour tu gaches

> On n'ôte pas les accents à ôter, côté, côte, gâcher...

On ne prononce pas de la même façon le o dans cote [kɔt] et côte [kot], côté et coté, ôte (ôter) et hotte.

coté : qui fait l'objet d'une cotation – la cote (avoir la cote, la cote mobilière, etc.)

>*bagout ou bagou

>*zarzuéla (zarzuela) plat traditionnel espagnol à base de poisson.

>*caqure (caqûres) débris de harengs (cf Littré) - une caque : barrique où l'on met des harengs.

Proverbe - Cf. Littré : La caque sent toujours le hareng, c'est-à-dire on se ressent toujours de ses habitudes, de tout ce qui constitue la vie antérieure ; se dit aussi de ceux qui passent d'une position inférieure à une position plus élevée.

> Un ouvre-huîtres, orthographe traditionnelle, mot donné dans le Wiktionnaire pas dans l'Académie ni dans Le Trésor

 

Retrouvez les trois copines dans : Récapitulation des petites histoires à trous

 → Récapitulation de tous les exercices à trous

Récapitulation des articles : "Ne pas confondre... "

Orthographe grammaire pour les hésitants

LE FRANÇAIS DANS TOUS SES ÉTATS

ACCUEIL

 

 > Retour au début de l'article  

Exercice inverse.

Le texte est écrit avec l'orthographe traditionnelle, retrouvez la nouvelle orthographe.

 

1Josée— Comme c'est gentil Maggy de nous avoir invitées au restaurant !

2Philo— Oh oui, c'est vraiment sympa.

3Maggy — Eh bien Philo, tu t'es mise sur ton trente et un ! Quels jolis accroche-coeur ! Dommage que tu ne puisses pas ôter tes frisottis !

4Josée— Arrête Maggy. Elle est très jolie comme ça avec ses boucles qui frisottent.

5Maggy— Venez les filles, on va s'asseoir à cette table.

6Philo— On est trop près de la fenêtre, je crains les aoûtats. J'ai la peau tout abîmée.

7Maggy — On n'est pas au mois d'août, Philo ! De toute façon, je n'avais pas réservé et c'est la seule table de libre.

8Philo— Regardez ! Il y en a un qui volette ! Aïe, une piqûre !

(Elles s'installent à la table.)

9Maggy — On ne va pas commander des amuse-gueule. On n'en a pas besoin, ça alourdit l'addition.

(Josée et Philo se lancent des regards discrets et entendus)

10Josée— Chic, on nous apporte des cacahuettes. Grignotons-les allégrement !

(Philo en mange une)

11Maggy— Qu'est-ce qui t'arrive Philo ? Ma pauvre petite, tu es toute boursouflée. Tu es allergique ? Tu nous fais des cachotteries ?

(Philo est près de pleurer)

12Josée— Arrête Maggy ! Elle te fait marcher Philo, ne l'écoute pas.

13Maggy— Ah voilà la carte ! Je vais prendre une paella. Et vous ?

14Josée— Je prendrais bien une zarzuela.

15Philo— Et moi un croque-monsieur.

16Maggy — On ne vient pas au restaurant pour manger des croque-monsieur, Philo. Choisis donc autre chose, je ne veux pas paraître ridicule !

17Philo — Bon, eh bien, je prends des huîtres, avec un ouvre-huîtres.

18Maggy — Tu yoyottes, on va te les apporter ouvertes ! Oh là là ! Ces filles de la table d'à côté. Quel bagout ! On dirait vraiment qu'elles caquettent.

(Le serveur apporte les jus de fruits, puis les plats.)

19Maggy— Mais on banquette ma parole !

20Josée— Mes chères amies, je propose de lever nos verres en l'honneur de cette belle soirée.

21Toutes les trois- Chin chin !

22Maggy— Tu ne vas pas t'étouffer avec six huîtres, ma pauvre Philo. Mais regardez-la elle s'est laissé grossir et la voilà qui mangeotte !

(Philo est près de pleurer)

23Josée— Laisse-la tranquille pour une fois Maggy, tu gâches tout !

 24Maggy— Ah mais c'est vrai, on ne parle pas de son poids ! Quelle neu-neu ! Zut, je viens de faire une tache sur mon tee-shirt ! C'est parce que vous m'avez énervée !

25Josée— Maggy !

26Maggy— Tiens Philo. Je n'aime que la mie. Je te donne ma croûte. Mais qu'est-ce que tu as dans ton assiette, Josée ? Bizarre, on dirait des caqûres et ça sent la caque*.

27Josée— C'est pourtant délicieux Maggy. Tu veux goûter ?

 28Maggy(d'un air moqueur) C'est cela, oui !

29Josée— Regarde qui je vois là-bas. C'est Kevin. Tu vas aller lui dire bonjour, Maggy ? Tu veux que je l'interpelle ?

 30Maggy— Sûrement pas, avec ma tache sur mon tee-shirt !

31Josée— Il est avec ta copine Jennifer !

32Maggy — Kevin et Jennifer ! (Maggy tourne un peu la tête pour les voir sans être vue.) Il affecte un air de bonhomie qui ne me plait (plaît) guère. Que ce schnock vienne me demander quelque chose à l'avenir ! Et dire qu'il me disait qu'il m'aimait ! C'étaient des imbécillités. Quel bla-bla-bla (ou blablabla) ! Quelle vilenie ! Je devine maintenant ce qu'il fait tous les week-ends. Je ne tolérerai plus jamais un écart. Cette histoire va me donner de l'eczéma.

33Philo— Moi, j'accéderais volontiers à tous ses désirs si je les connaissais. Puissé-je un jour converser seul à seul avec lui !

 34Maggy— La voilà qui devient lyrique ! Elle n'est pourtant pas soûle (ou saoule).

35Josée— Ne t'inquiète pas, Maggy, ce n'est peut-être qu'une toquade. Il te reviendra.

36Maggy— Quel toquard, ce va-nu-pieds ! Des supermen sexy comme lui, on en connaît ! Je n'irai plus me faire shampooiner chez ce shampooineur. C'est dit ! J'aurais presque envie d'acheter un revolver. Vous ne soutenez pas la gageure ? Oh la la, j'ai chaud, je ruisselle !

37Philo— Tiens, je croyais qu'il était acupuncteur. Ah, écoutez ! Il y a quelqu'un qui chante a capella.

38JoséeA priori, c'est une chanson italienne

39Maggy(en se moquant) A postériori aussi !

40Josée— À propos, je suis passée à la billetterie pour prendre des places pour le prochain concert. Je veux vous faire une surprise.

41Maggy & Philo— Ouah ! On peut en savoir plus ?

42Josée— Ce ne serait plus une surprise... Voilà les fromages ! Qui veut un yoghourt (ou yogourt) ?

43Maggy — Et maintenant, le plum-pudding ! Dommage qu'il n'y ait pas un chariot des desserts !

44Philo— Je n'aime pas le plum-pudding.

45Maggy— Tu auras un spéculoos.

46Josée— Garçon ! Je prendrais bien un café. Sans saccharine, s'il vous plaît !

47Philo— Comme il est tard ! Je sécherais bien les cours demain. J'ai mal aux guibolles et je grelotte.

48Maggy(regarde l'addition) Ouille, ça m'a coûté cher !

49Josée— On est quand même des filles top, des self-made-women ! Allez, toutes à nos scooters ! Et gaiement !

 50Philo— On pourra regarder un thriller en arrivant ?

 51Josée & MaggyOn n'est pas couchées !

 

> Retour au début de l'article

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

Claudine Cottencin 26/04/2015 16:28

Bonjour Mamiehiou,

Merci pour cet exercice que je craignais, en fait ma difficulté revient surtout sur la suppression des accents circonflexes, mais avec un peu d'entrainement, je pense m'habituer à ces nouvelles règles.

Ma petite fille de 17 ans a eu plus de difficultés que moi.

Ce fut un plaisir,
belle soirée dominicale pour vous et les vôtres,
amicale pensée,

Claudine

mamiehiou.over-blog.com 26/04/2015 16:47

Pourquoi donc se mettre ainsi martel en tête, Claudine ? Usons donc de notre belle orthographe traditionnelle et personne n'y trouvera rien à redire. Non, rien ne nous oblige à pratiquer la nouvelle orthographe et peu de Français y ont souscrit depuis 1990. C'est dire ! Il suffit de savoir qu'elle existe. Laissons cette pratique à nos pauvres professeurs des écoles.
Bonne soirée et à bientôt, Claudine !

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog