Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 18:08

 ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Tous les QUIZ

 

Comment ne plus faire de fautes d'orthotypographie

QUIZ 113

Lire le texte et repérer les fautes de typographie

Correction à la suite

 

Clara sous l'abribus

Errare humanum est , perseverare diabolicum

Si vous saviez dans quelle galère je me suis trouvée ce matin , vous n'allez pas me croire .

J' attendais mon autobus , le No5 à 8h30 comme d'ordinaire , quand Cédric ( mon ex-petit ami ) est venu s'asseoir à côté de moi sur le petit banc de l'abribus . C'était la 1ère fois que nous nous revoyions depuis notre rupture .

Y aura-t-il une 2eme fois?

Bon , je continue .

Le voilà qui se met à bavarder comme si j'avais envie de l'écouter . Nous ne nous étions pas séparés en très bon termes et il me pose des questions comme si nous étions restés bons amis: «Comment vas-tu?» «Est-ce que tu te plais dans ton nouvel emploi?» Etc...

Moi , je fais semblant de l'écouter d'une oreille et je ne lui réponds pas . Après tout , je n'ai pas de comptes à lui rendre . Il continue à me parler , cet indélicat , et cela jusqu 'à 11h30 .

Chaque fois qu 'un autobus arrivait , Cédric me retenait sur le banc .

«Tu as bien une minute?» me disait-il .

Et il reprenait son monologue . Il lui fallait me donner des détails de son entreprise et j'ai appris qu'il avait engrangé plus de 25% de bénéfice cette année .

Vous me direz que j'ai eu beaucoup de patience et que , comme toujours , je me suis fait manipuler .

Mais je l 'aime encore tellement que j'ai retiré de cette situation , qui semblait ne pas devoir finir , un plaisir indescriptible .

Et soudain brusquement , il s'est levé et il a agité les bras .

«Julie! Julie!» a-t-il crié . Et il a couru vers elle sans me dire au revoir .

Texte avec des fautes

Les fautes corrigées en rouge

Errare humanum est, perseverare diabolicum

 

Si vous saviez dans quelle galère je me suis trouvée ce matin , vous n'allez pas me croire .

J' attendais mon autobus , le No5 à 8h30 comme d'ordinaire , quand Cédric ( mon ex-petit ami ) est venu s'asseoir à côté de moi sur le petit banc de l'abribus . C'était la 1ère fois que nous nous revoyions depuis notre rupture .

Y aura-t-il une 2ème fois?

Bon , je continue .

Le voilà qui se met à bavarder comme si j'avais envie de l'écouter . Nous ne nous étions pas séparés en très bon termes et il me pose des questions comme si nous étions restés bons amis: «Comment vas-tu?» «Est-ce que tu te plais dans ton nouvel emploi?» Etc...

Moi , je fais semblant de l'écouter d'une oreille et je ne lui réponds pas; après tout , je n'ai pas de comptes à lui rendre . Il continue à me parler , cet indélicat , et cela jusqu 'à 11h30 .

Chaque fois qu 'un autobus arrivait ,dric me retenait sur le banc .

«Tu as bien une minute?» me disait-il .

Et il reprenait son monologue . Il lui fallait me donner des détails de son entreprise et j'ai appris qu'il avait engrangé plus de 25% de bénéfice cette année .

Vous me direz que j'ai eu beaucoup de patience et que , comme toujours , je me suis fait manipuler . 

Mais je l 'aime encore tellement que j 'ai retiré de cette situation , qui semblait ne pas devoir finir , un plaisir indescriptible .

Et soudain brusquement , il s'est levé et il a agité les bras .

«Julie! Julie!» a-t-il crié . Et il a couru vers elle sans me dire au revoir .

Errare humanum est, perseverare diabolicum.

 

Si vous saviez dans quelle galère je me suis trouvée ce matin, vous n'allez pas me croire.

J'attendais mon autobus, le n° 5 à 8 h 30 comme d'ordinaire, quand Cédric (mon ex-petit ami) est venu s'asseoir à côté de moi sur le petit banc de l'abribus. C'était la 1re fois que nous nous revoyions depuis notre rupture.

Y aura-t-il une 2e fois ?

Bon, je continue.

Le voilà qui se met à bavarder comme si j'avais envie de l'écouter. Nous ne nous étions pas séparés en très bon termes et il me pose des questions comme si nous étions restés bons amis : « Comment vas-tu ? » « Est-ce que tu te plais dans ton nouvel emploi ? » Etc.

Moi, je fais semblant de l'écouter d'une oreille et je ne lui réponds pas ; après tout, je n'ai pas de comptes à lui rendre. Il continue à me parler, cet indélicat, et cela jusqu'à 11 h 30.

Chaque fois qu'un autobus arrivait, Cédric me retenait sur le banc.

« Tu as bien une minute ? » me disait-il.

Et il reprenait son monologue. Il lui fallait me donner des détails de son entreprise et j'ai appris qu'il avait engrangé plus de 25 % de bénéfice cette année.

Vous me direz que j'ai eu beaucoup de patience et que, comme toujours, je me suis fait manipuler.

Mais je l'aime encore tellement que j'ai retiré de cette situation, qui semblait ne pas devoir finir, un plaisir indescriptible.

Et soudain brusquement, il s'est levé et il a agité les bras.

« Julie ! Julie ! » a-t-il crié. Et il a couru vers elle sans me dire au revoir.

Remarques

Les citations et les mots étrangers (latin) sont en italique.

Errare humanum est, perseverare diabolicum

L'erreur est humaine, persévérer (dans son erreur) est diabolique.

« ... » guillemets français avec des espaces

"..." guillemets anglais sans espaces

1er (ou 1re) 1ers 2e 3e ou 1er (1re) 2e 3e

1° 2° 3° primo secundo tertio

n° 5 

8 h 30

25 %

Etc.

Point d'exclamation et point d'interrogation précédés d'une espace*.

*Espace est féminin en typographie, un blanc.

Point-virgule précédé* et suivi d'une espace.

Deux points précédés* et suivis d'une espace.

*Espace insécable - Tapez : alt 255

XXIe siècle ou XXIe siècle

 

Articles à lire absolument :

Fiche : Règles typographiques de base

Abréviation des ordinaux (premier, deuxième...) - Langue-fr ...

 

Articles connexes sur ce blog

Des espaces en typographie - avant/après : la virgule, le point, le point-virgule, les points d'exclamation et d'interrogation, les deux points, les guillemets, etc.

Cas où l'on peut omettre le point d'interrogation dans une phrase interrogative

Quand faut-il mettre une majuscule à Monsieur, Madame, Mademoiselle etc. ? Comment abréger ces mots. Ne pas confondre M. et Mr, MM. et Mrs

Ne pas confondre : trait d'union et tiret

Versification. Comment compter les pieds* (syllabes) d'un vers ?

J'aime bien le point-virgule

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Tous les QUIZ 

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog