Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 08:58

par Jean Rochefort* www.lefigaro.fr › CULTURE › Livres

 

FLORILÈGE- Liste des textes choisis

ACCUEIL & SOMMAIRE

Les diverses catégories (ou tags)

Tous les articles du blog

IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

Un florilège de textes sélectionnés par mamiehiou

IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

                                                          

-49-

 

Note de Mamiehiou : Vous êtes jeune ou vous ne l'êtes plus. Vous n'avez guère consacré de temps à la lecture et un regret vous turlupine, celui de n'avoir pas rencontré Madame Bovary, je veux dire de n'avoir pas lu le roman qu'on qualifie de CHEF D'ŒUVRE. Tout le monde devrait l'avoir pour bagage culturel parce qu'il est INCONTOURNABLE.

Tout juste si, à la publication de son roman, notre éminent Gustave Flaubert ne s'est pas fait tiré les oreilles, je veux dire censuré, attaqué ; il a réchappé d'une condamnation pour excès de réalisme, et c'est tant mieux.

Rien ne pouvait ébranler notre écrivain : « On doit écrire comme on veut. Voilà tout, répétait-il souvent. Quand on me dit : Vous avez fait mauvais, je réponds: J'ai fait comme ça. »

« Emma Bovary, c'est moi », disait-il. On l'avait compris.

 

L'article intitulé L'improbable résumé de Madame Bovary en « langage de jeunes » a été publié le 21/03/2015 dans Le Figaro par Fabien Morin.

Dans la vidéo, Jean Rochefort nous dit un texte pas piqué des vers : l'histoire d'Emma Bovary revue et corrigée dans un style très éloigné de celui de Gustave Flaubert qu'on reconnaît être l'un des plus purs de la Langue Française.

Le roman laisse après lui une trace sulfureuse de femme pas très comme il faut, « Emma [...] se fait chier... » (Cf. Jean Rochefort).

À l'entendre, certains seront choqués et crieront au scandale. D'autres, au contraire, ne pourront s'empêcher de rire, et dégusteront, au passage, un vocabulaire qui ne leur est peut-être pas familier.

Il n'empêche que Jean Rochefort est épatant dans sa manière. Chapeau bas !

 

Dans son article : Il y a 135 ans, la mort de Gustave Flaubert, Véronique Laroche-Signorile nous instruit sur la manière d'écrire de l'écrivain.

Le Figaro  HISTOIRE

 

Flaubert avait une singulière façon de travailler. Il aimait à écrire sur un de ces petits pupitres comme en ont les musiciens pour placer le morceau à jouer. Il établissait dessus son manuscrit, puis, au beau milieu, traçait de sa belle et haute écriture, une phrase, une seule.

Alors, il allumait une pipette, se renversait sur son siège et regardait sa phrase. Au bout d'un quart d'heure, il en ôtait un mot inutile. Au second quart d'heure, il remplaçait un mot impropre. Au troisième, il effaçait la moitié de ce qu'il avait écrit et trouvait d'autres expressions. Il était enchanté quand, à la fin de sa matinée, il avait trouvé une phrase dont il fût réellement content.

Une fois, le mot stèle se trouva sous sa plume. Il l'avait employé dans le sens de siège. Il prit un dictionnaire pour en connaître le genre. Au mot était jointe une de ces définitions embarrassantes dont les dictionnaires ont le secret. Flaubert s'habilla à la hâte, prit une voiture à l'heure, et se rendit à la Bibliothèque nationale où on le connaissait bien pour trouver en des textes authentiques le sens exact du mot employé.

 

Voir aussi l'article :

>> Salaud de Flaubert par Philippe Sollers... - Philippe Sollers/Pileface

 

Vous trouverez le (véritable) texte de Flaubert sur Wikisource

>> Madame Bovary/Première partie...

 

FLORILÈGE- Liste des textes choisis

ACCUEIL & SOMMAIRE

Les diverses catégories (ou tags)

Tous les articles du blog

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Florilège - la pensée des autres
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog