Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 16:47

 ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

 

Franchement, quel m'as-tu-vu, ce Fernand ! Quel fier-à-bras !

Il se prend pour le nombril du monde.

Ma parole, il veut poèter plus haut que son luth - je veux dire : péter plus haut qu'on a le derrière et se faire un trou dans le dos. Autrement dit et moins poétiquement : péter plus haut que son cul.

Mais quand je l'ai battu cinq fois de suite aux échecs,

il a piqué un fard,

il n'était pas à la noce.

Ah ! il voulait prendre la lune entre les dents,

je lui ai rivé son clou,

il faisait le monsieur,

c'est un peu fort de café,

il a fait chou blanc,

il a bien fallu qu'il mette de l'eau dans son vin,

Il est bête comme ses pieds,

il est bête à manger du foin,

il est réduit à quia, (il ne peut plus répondre)

je lui ai rabaissé le caquet,

il ne faut pas tirer la couverture à soi,

c'est gros-jean qui en remontre à son curé,

je l'ai bien remis à sa place,

il est sous la braise,

je l'ai fait rentrer à cent pieds sous terre,

ça lui a mis du plomb dans la tête,

il a fait amende honorable,

il a cessé de se la jouer,

il s'est retiré sous la tente,

il est sur des charbons ardents,

il est à côté de ses pompes,

il n'a plus la grosse tête,

tout juste s'il ne faisait pas dans son froc,

il est dans le pétrin,

il n'a pas inventé la poudre,

il est gros-jean comme devant,

il est à la masse,

ç'a été la goutte qui a fait déborder le vase,

les bras lui en sont tombés,

il a versé des larmes de crocodile,

 

il s'en est guère fallu que je ne prenne une prune,

j'ai bien cru qu'il allait me rentrer dedans,

il est au bout de son latin,

la moutarde lui est montée au nez,

il a délogé sans tambour ni trompette,

il a pris les jambes à son cou,

il s'est échappé par la tangente/ il a pris la tangente,

il est reparti la queue entre les jambes,

il s'en est allé sans demander son reste,

il a pris la poudre d'escampette,

il avait le feu au derrière.

 

Non mais, il faut pas pousser Bobonne dans les orties !

Il croyait tenir le haut du pavé,

il a trouvé son maître,

il était fort en gueule,

maintenant il file doux,

et moi, je ris sous cape !

 

SUITE > Expressions françaises d'hier et d'aujourd'hui

Articles annexes

Vous aimez les proverbes ? Amusez-vous

Récapitulation des articles sur les proverbes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

Partager cet article

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

Aude 16/01/2017 18:33

Super chouette, j'ai la tête comme une bassine !

mamiehiou.over-blog.com 17/01/2017 08:52

Pas de quoi en faire tout un plat !

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Rechercher Un Mot Du Blog