Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 09:42

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

 

Exercice d'application à la fin de l'article

 

Rayer biffer raturer

Rayer

Académie - Effacer, raturer, faire une raie, passer un trait de plume sur ce qui est écrit. Il faut rayer cette clause, ce mot, cette phrase. On a rayé cet article sur son compte. On l'a rayé, on a rayé son nom des contrôles de l'armée, du tableau des avocats, de la liste des électeurs, etc. Fig., Rayez cela de vos papiers se dit pour Faire entendre à quelqu'un qu'il ne doit pas compter sur quelque chose.

Cnrtl - Annuler, exclure

 

Biffer

Académie - Effacer ce qui est écrit, spécialement Annuler en effaçant. On l'emploie fréquemment en termes de Procédure et de Comptabilité. Il fut ordonné par arrêt que ces mots seraient biffés de son écrit. Il a biffé cette clause de son testament. Cet article de compte a été biffé. Il faut biffer un nom, deux chiffres.

 

Raturer

Académie - Effacer ce qui est écrit, en passant dessus des traits de plume. Il rature tout ce qu'il écrit. Absolument, Cet écrivain est si soucieux de la correction qu'il n'a jamais fini de raturer. Le participe passé s'emploie adjectivement. Un manuscrit très raturé, Où il y a beaucoup de ratures.

RATURER, RAYER Littré - Raturer emporte quelque chose de son sens primitif* ; c'est passer sur le mot un trait qui empêche de le lire. Rayer, c'est simplement passer sur le mot une raie, une barre, qui peut le laisser lisible. Dans un acte on raye les mots qu'on veut supprimer, on ne les rature pas.

*Sens primitif. Sens que possède naturellement un mot en raison de la racine à partir de laquelle il est formé. Cnrtl

Académie 1694 - Étymologie de rature : Fin XIIIe siècle rasture « petites parties qu'on a enlevées de la superficie d'un corps en le raclant »

 

Dans le Dictionnaire Godefroy (1901) Moyen français (pages 621-622)

Rature, substantif féminin, action de raser

"A la tonsure des cheveux ou a la rature appartient trois choses, garde de netteté, laidure et nuesce." (Légende Dorée, Maz. 1333)

laidure, laydure, leidure,ledure, leisdure,ladure, laideerure : injure, outrage,insulte, tort, préjudice, ignominie

nuesce, nuece, nueche, nuesse : nudité

Rature de barbe, rasura barbae (Nicot, Thresor, ed. 1606)

AUTRES SYNONYMES : supprimer, effacer, éliminer, barrer...

 

Détester Haïr Abhorrer Abominer

Détester

Littré  - Condamner par paroles de réprobation. Il pleura son crime, il le détesta, [Bourdaloue ib. I, Cendres, 69]

Avoir en horreur. Ne pouvoir endurer, supporter. Je déteste l'hiver. Je déteste les faiseurs de compliments.

 

Haïr

Avoir pour quelqu'un un sentiment qui fait que nous lui voulons du mal.

En parlant des choses, avoir de l'aversion, de la répugnance. Il se dit quelquefois des choses dont on reçoit quelque incommodité. Haïr le froid, le chaud.

Haïr avec la négation s'emploie familièrement dans le sens d'aimer assez, et alors il prend à ou de quand il est suivi d'un infinitif. Je ne hais pas à garder les dindons, [Voltaire Lettre Thibouville, 22 mai 1768]

Litote pour ne pas choquer : Je ne te hais point (Chimène dans Le Cid)

> Le Cid (Acte III Scène IV) de PIERRE CORNEILLE - Va, je ne te hais point.

 

Abhorrer

Littré - Éprouver de l'horreur pour, repousser avec horreur. Abhorrer quelqu'un. Se faire abhorrer de quelqu'un. Il abhorre la cruauté. Abhorrer le nom de roi.

ABHORRER DÉTESTER HAÏR Littré - Les deux premiers mots marquent également des sentiments d'aversion, dont l'un est l'effet du goût naturel ou du penchant du cœur, et l'autre, l'effet de la raison et du jugement. Ou pour mieux dire, suivant l'étymologie, on abhorre tout ce pour quoi on a une horreur, une répulsion ; on déteste tout ce que l'on veut écarter, tenir loin de soi. Dans abhorrer et détester, le sentiment que l'on ressent n'est pas le même : avec le premier on frissonne, avec le second on repousse. C'est pour cela que les auteurs de synonymes ont dit que détester s'applique à ce qu'on ne peut estimer, à ce que l'on condamne, à ce que l'on juge mauvais ; et que abhorrer s'applique à ce qui excite antipathie, répugnance. Cela exposé, on voit quelle nuance sépare ces deux verbes, et comment ils peuvent être pris l'un pour l'autre. Haïr est le terme général, par conséquent il exprime une nuance moins forte. On hait tout ce qu'on déteste et ce qu'on abhorre ; mais dans haïr ne sont pas marquées les distinctions qu'impliquent détester et abhorrer.

 

Abominer

Littré - Avoir en abomination. Ce verbe, très ancien dans la langue, mérite d'être repris ; il se comprend sans peine, et n'a rien qui choque, puisqu'on a abominable et abomination.

Abomination

Aversion, répulsion. Avoir en abomination. Il est en abomination à tout le monde. Dans les sermonnaires, abomination signifie particulièrement le culte des idoles, et même toute fausse religion.

En style de l'Écriture [la Bible], l'abomination de la désolation. "Vous verrez l'abomination de la désolation", [ Bossuet Hist. II, 9, c'est-à-dire les plus grandes profanations.]

AUTRES SYNONYMES : Exécrer, Avoir horreur de, Avoir en horreur, Vomir, Avoir de l'aversion pour...

 

 

Exercice d'application

Compléter chaque phrase avec l'un des mots de l'article.

Ne l'employer qu'une seule fois.

1-Je ne trouve pas le nom de mon petit village. L'aurait-on xxxxx de la carte ?

2-Tu ne peux pas rendre une copie pareille, toute xxxxx. Que va dire ton professeur ?

3-Elle m'a insulté. J'ai rougi de honte. Je la xxxxx.

4-Vous xxxxx les pervers narcissiques, les sadiques, les vicieux, les tortionnaires, les barbares, les bourreaux. Moi aussi.

5-Des hérétiques ont envahi le Saint des saints, xxxxx de la désolation !

> le Saint des saints

6-Je xxxxx le chocolat. Le seul fait d'y penser me donne la nausée.

7-La clause qui dit que je n'aurai droit à rien ne me convient pas. Il faut que je la xxxxx.


 

Les phrases complétées

1-Je ne trouve pas le nom de mon petit village. L'aurait-on rayé de la carte ?

2-Tu ne peux pas rendre une copie pareille, toute raturée. Que va dire ton professeur ?

3-Elle m'a insulté. J'ai rougi de honte. Je la hais.

4-Vous abhorrez les pervers narcissiques, les sadiques, les vicieux, les tortionnaires, les barbares, les bourreaux. Moi aussi.

5-Des hérétiques ont envahi le Saint des Saints, l'abomination de la désolation !

6-Je déteste le chocolat. Le seul fait d'y penser me donne la nausée.

7-La clause qui dit que je n'aurai droit à rien ne me convient pas. Il faut que je la biffe.

 

Récapitulation des articles : "Ne pas confondre... "

  Les dictionnaires 

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Partager cet article

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Rechercher Un Mot Du Blog