Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2017 5 10 /11 /novembre /2017 15:01

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

 

Quelques mots historiques que j'ai glanés ici et là et que vous avez peut-être retenus.

...........................................

Vae Victis ! > Malheur aux vaincus !
Le chef gaulois Brennos ayant mis à sac la ville de Rome.
Cf. L'épisode des Oies du Capitole. (390 av. J.C.)

Cette expression s'emploie pour rappeler que le vaincu est à la merci du vainqueur.

...........................................

Souviens-toi du vase de Soisson !

Clovis (465 - 511) fendant la tête au soldat qui avait brisé le vase de Soissons.

Dieu de Clotilde, si tu me donnes la victoire, je me ferai chrétien.

à la bataille de Tolbiac

...........................................

Vox populi, vox Dei - Voix du peuple, voix de Dieu

Alcuin (735 - 804) L'un des principaux amis et conseillers de Charlemagne, selon Eginhard, « l'homme le plus savant de son temps ».

...........................................

Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens !

Amalric (Abbé de Citeaux) lors de la croisade contre les Albigeois (1209)

...........................................

À cœur vaillant, rien d'impossible.

Jacques Cœur (1395 - 1456)

...........................................

Entrez hardiment parmi les Anglais!

Jeanne d'Arc (1412 - 1431) lors du siège d'Orléans.

De l'amour ou de la haine que Dieu a pour les Anglais, je n'en sais rien, mais je sais bien qu'ils seront tous boutés hors de France, excepté ceux qui y périront.

À son procès :

- Pourquoi votre étendard fut-il plus porté en l'église de Reims, au sacre, que les étendards des autres capitaines ?

Réponse de Jeanne :

- Il avait été à la peine, c'était bien raison qu'il fût à l'honneur.

- Savez-vous être en la grâce de Dieu ?

Réponse de Jeanne :

- Si je n’y suis, Dieu m’y mette; et, si j’y suis, Dieu m’y tienne !

...........................................

Père, gardez-vous à droite, père, gardez-vous à gauche !

Philippe le Hardi (1342 - 1404) à son père Jean II le Bon au cours de la bataille de Poitiers de 1356

...........................................

Qui m'aime me suive !

Philippe VI (1293 - 1350) à la bataille de Cassel contre les Flamands.

...........................................

Il n'y a point de place faible, là où il y a des gens de cœur.

Pierre Terrail Bayard, seigneur de Bayard, plus connu sous le nom de Bayard ou du chevalier Bayard, dit le Chevalier sans peur et sans reproches (1476 - 1524).

...........................................

Ma messe, la voici ! c'est la Bible, et je n'en veux pas d'autre.

Jean Calvin (1509 – 1564) Pasteur de la Réforme protestante du XVIe siècle, à l'origine du calvinisme.

...........................................

Tuez-les, mais tuez-les tous pour qu'il n'en reste pas un pour me le reprocher.

Charles IX (1550 - 1574) Lors du massacre de la Saint-Barthélemy (1572)

...........................................

Qu'au moins, il me laisse mourir tranquille.

Colbert (1619 - 1683) sur son lit de mort, évoquant Louis XIV.

...........................................

Il n'y a que le premier pas qui coûte.

Madame du Deffand (1697 - 1780)

http://www.leparisien.fr/espace-premium/air-du-temps/il-n-y-a-que-le-premier-pas-qui-coute-15-07-2013-2983285.php

...........................................

Tout est perdu, fors l'honneur.

François Ier (1494 - 1547) Billet adressé à sa mère après sa capture par Charles Quint.

Souvent femme varie

Bien fol est qui s'y fie

François Ier aurait écrit ces deux vers, à l'aide d'un couteau, sur la vitre d'une fenêtre du château de Chambord.

...........................................

Qu'il est grand, plus grand encore mort que vivant !

Henri III (1551 - 1589) sur le duc de Guise, son plus puissant ennemi.

...........................................

Ralliez vous à mon panache blanc !

Henri IV (1553 - 1610) avant la bataille qu'il allait livrer aux troupes de la Ligue commandées par le duc de Mayenne.

Paris vaut bien une messe

lors de sa conversion au catholicisme qui lui permit d'accéder enfin au trône de France.

Je veux que chaque laboureur de mon royaume puisse mettre la poule au pot le dimanche.

...........................................

Labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France.

Sully (1560 - 1641)

Maximilien de Béthune, duc de Sully, ministre de Henri IV.

...........................................

C'est une chose étrange que la légèreté des Français.

Louis XIII (1601 - 1643)

...........................................

Avec deux lignes de l'écriture d'un homme, on peut faire le procès du plus innocent.

Richelieu (1585 - 1642)

...........................................

L'État, c'est moi !

Louis XIV (1638 - 1715)

La plus éclatante victoire coûte toujours trop cher, quand il faut la payer du sang de ses sujets.

Lettre écrite pour le dauphin

Ultima ratio regum - Le dernier argument des rois

Gravé sur les canons de son armée

...........................................

Le sang de nos ennemis est toujours le sang des hommes. La vraie gloire, c'est de l'épargner.

Louis XV (1710 - 1794) à son fils, le soir de la bataille de Fontenoy, pour tempérer sa joie.

La marquise n'aura pas beau temps pour son voyage

Voyant le mauvais temps lorsque le cercueil de la marquise de Pompadour quittait Versailles pour Paris.

...........................................

Qu'ils chantent, pourvu qu'ils payent !

Le Cardinal de Mazarin (1602 – 1661)

Au sujet des moqueries dont il faisait l'objet.

...........................................

C'est bien taillé, mon fils ; maintenant il faut coudre.

Catherine de Médicis (1519 - 1589) s'adressant à son fils Henri III après la mort du duc de Guise.

...........................................

Messieurs les Anglais, tirez les premiers !

Le Comte d'Anterroche (1705 - 1785) lors de la bataille de Fontenoy.

...........................................

Après nous le déluge !

Madame de Pompadour (1721 - 1764)

Phrase prononcée au cours d’une fête par la marquise de Pompadour après avoir appris la nouvelle d’une défaite des troupes françaises.

...........................................

C'est une révolte?

Non, sire, c'est une révolution

Duc de La Rochefoucauld-Liancourt (1747-1827)

à Louis XVI

...........................................

La femme a le droit de monter sur l'échafaud ; elle doit avoir également celui de monter à la Tribune.
Marie Gouge dite Olympe de Gouges, l'une des pionnières du féminisme français, guillotinée à Paris le 3 novembre 1793.

...........................................

L'exactitude est la politesse des rois.

Louis XVIII (1755 - 1824)

...........................................

Je tremble, mais c'est de froid

Bailly, Jean-Sylvain (1736 - 1793) sur l'échafaud avant d'être guillotiné

...........................................

Merde !

Pierre de Cambronne (1770 - 1842) répondant à un régiment anglais à la bataille de Waterloo.

La garde meurt mais ne se rend pas ! Phrase qui lui est attribuée.

...........................................

Après le pain, l'éducation est le premier besoin d'un peuple.

Danton, Georges Jacques (1759 - 1794)

Appelant les citoyens aux armes :

De l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace !

Bah, est-ce qu'on emporte sa patrie à la semelle de ses souliers ?

S'adressant au bourreau sur l'échafaud :

Tu montreras ma tête au peuple, elle en vaut bien la peine.

...........................................

Soldats, ils sont six mille, vous êtes trois cents. La partie est donc égale. Regardez-les en face et tirez juste.

Nicolas Changarnier (1793 - 1877) Première expédition de Constantine.

...........................................

Il ne faut pas être plus royaliste que le roi.

Chateaubriand, François René de (1768 - 1848)

Le vice appuyé sur le bras du crime

évoquant Monsieur de Talleyrand soutenu par Monsieur Fouché.

 ...........................................

Ni Dieu, ni maître (devise anarchique)

Blanqui, Louis-Auguste (1805 - 1881)

...........................................

La guerre! C'est une chose trop grave pour la confier à des militaires.

Georges Clemenceau (1841 - 1929)

...........................................

Périsse les colonies plutôt qu'un principe.

Pierre-Samuel Dupont de Nemours (1739 – 1817)

Discours à l'assemblée constituante pour la défense de l'acte d'abolition de l'esclavage

...........................................

J'y suis, j'y reste

Mac-Mahon, Edme Patrice Maurice de (1808 - 1893)

lors du siège de Sébastopol (guerre de Crimée)

Que d'eau! Que d'eau!

commentant la crue de la Garonne à Toulouse

...........................................

Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir.

Marat, Jean-Paul (1743 - 1793)

C'est par la violence, qu'on doit établir la liberté.

L'Ami du Peuple

...........................................

Allez dire à ceux qui vous envoient que nous sommes ici par la volonté nationale et que nous n'en sortirons que par la puissance des baïonnettes !

Mirabeau (1749 - 1791)

...........................................

Soldats, songez que, du haut des ces pyramides, quarante siècles vous contemplent !

Napoléon Ier (1769 - 1821)

au cours de la bataille des Pyramides (campagne d'Egypte)

Soldats, je suis content de vous !

après la bataille d'Austerlitz

C'est de la merde dans un bas de soie

évoquant Talleyrand

Impossible n'est pas français

Quand on veut on peut, quand on peut on doit.

...........................................

Quand la France aura fait entendre sa voix souveraine, il faudra se soumettre ou se démettre.

Léon Gambetta (1838 - 1882) Discours à l'assemblée 1877

...........................................

Accepter l'idée d'une défaite, c'est être vaincu.

Ferdinand Foch (Maréchal) (1851 - 1929)

Ne me dites pas que ce problème est difficile. S'il n'était pas difficile, ce ne serait pas un problème.

...........................................

C'est une révolte?

Non, sire, c'est une révolution

Duc de La Rochefoucauld-Liancourt (1747 - 1827)

à Louis XVI

...........................................

L'exactitude est la politesse des rois.

Louis XVIII (1755 - 1824)

...........................................

Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir.

Marat, Jean-Paul (1743 - 1793)

C'est par la violence, qu'on doit établir la liberté.

L'Ami du Peuple

...........................................

Allez dire à ceux qui vous envoient que nous sommes ici par la volonté nationale et que nous n'en sortirons que par la puissance des baïonnettes.

Mirabeau (1749 - 1791)

...........................................

La mort est le commencement de l'immortalité.

Robespierre, Maximilien de (1758 - 1794)

...........................................

Si j'avance, suivez-moi ; si je meurs, vengez-moi ; si je recule, tuez-moi !

La Rochejaquelein (1772 - 1794)

...........................................

Ô liberté, que de crimes on commet en ton nom !

Mme Roland, Manon

...........................................

Qu'est ce que le Tiers État ? Tout. Qu'a-t-il été jusqu'à présent dans l'ordre politique ? Rien. Que demande-t-il ? À être quelque chose.

Emmanuel Joseph Sieyès (1748 - 1836)

...........................................

Voilà le commencement de la fin

Talleyrand, Charles Maurice de (1754 - 1838)

La parole a été donnée à l'homme pour déguiser sa pensée

...........................................

Soldats, songez que, du haut des ces pyramides, quarante siècles vous contemplent !

Napoléon Ier (1769 - 1821)

au cours de la bataille des Pyramides (campagne d'Egypte)

Soldats, je suis content de vous!

après la bataille d'Austerlitz

C'est de la merde dans un bas de soie

évoquant Talleyrand

Impossible n'est pas français

Il déclara à l'un de ses généraux : Ce n'est pas possible, m'écrivez-vous; cela n'est pas français

Je sais, quand il le faut, quitter la peau du lion pour prendre celle du renard.

Du sublime au ridicule il n'y a qu'un pas.

Il n'y a que deux puissances au monde, le sabre et l'esprit : à la longue, le sabre est toujours vaincu par l'esprit.

Je ne tiens pas la couronne de mes pères mais de la volonté de la nation qui me l'a donnée.

L'art d'être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l'art de réussir.

La mort n'est rien, mais vivre vaincu et sans gloire, c'est mourir tous les jours.

Quand on veut on peut, quand on peut on doit.

Le boulet qui doit me tuer n'est pas encore fondu.

au cours de la campagne de France.

...........................................

Venez voir comment meurt un maréchal de France !

Le Maréchal Ney, Michel (1769 - 1815)

lors de la bataille de Waterloo

Je ramènerai l'usurpateur dans une cage de fer.

pendant les Cent Jours, il se propose de capturer Napoléon

Je suis Français, je veux mourir Français.

lors de son procès, on prétexta qu'il n'était pas français car son village Sarrelouis avait été cédé à la Prusse.

Soldat, droit au coeur!

juste avant d'être fusillé

...........................................

Debout les morts !

Jacques Péricard, de son vrai nom Joseph Péricard, né le 17 décembre 1876 à Saint-Florentin .

en 1915 s'adressant aux poilus harassés de fatigue

D'abord adjudant, il est nommé sous-lieutenant le 24 mai 1915, pour sa bravoure au Bois-Brûlé.

...........................................

La vérité est en marche ; rien ne peut plus l'arrêter.

Émile Zola (1840 - 1902)

sur la révision du procès Dreyfus

J'accuse !

dans le journal L'Aurore

...........................................

Courage, on les aura !

Philippe Pétain (1856 - 1951)

à la bataille de Verdun

...........................................

La politique du chien crevé qui suit le fil de l'eau.

André Tardieu (1876 - 1945)

à Aristide Briand

...........................................

La modestie doit être la réaction naturelle de l'homme qui reçoit les acclamations que lui ont valu le sang versé par ses subordonnés et le sacrifice de ses amis.

Dwight Eisenhower

Allocution au Guild-hall - Londres 1945

...........................................

La France a perdu une bataille, mais la France n'a pas perdu la guerre.

Charles de Gaulle (1890 - 1970)

discours du 18 juin 1940

Je vous ai compris ! discours à Alger en 1958

Paris ! Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! mais Paris libéré !

Commentant la libération de Paris

La réforme oui, la chienlit, non !

Lors des évènements de mai 68

...........................................

Sous les pavés la plage

Les jeunes "révolutionnaires" de mai 68.

...........................................

Je trouve toujours choquant et blessant de s'arroger le monopole du coeur. Vous n'avez pas, Monsieur Mitterrand, le monopole du coeur.

Valéry Giscard d'Estaing

Débat télévisé, Antenne 2, 10 mai 1974.

...........................................

La démocratie, c'est aussi le droit constitutionnel de dire des bêtises.

François Mitterrand, Président élu en 1981.

...........................................

La France, ce n’est pas une ethnie, ce n’est pas une race ; la France est une communauté de valeurs.

Nicolas Sarkozy, Président élu en 2007.

...........................................

Mon adversaire, c'est le monde de la finance.

François Hollande, Président élu en 2012.

...........................................

Je crois à la cordée, il y a des hommes et des femmes qui réussissent parce qu'ils ont des talents, je veux qu'on les célèbre [. .. ] Si l'on commence à jeter des cailloux sur les premiers de cordée c'est toute la cordée qui dégringole.
Discours d'Emmanuel Macron le dimanche 15 octobre 2017 sur TF1
Emmanuel Macron, Président élu en 2017.
 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Rechercher Un Mot Du Blog