Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2017 5 01 /12 /décembre /2017 01:52

Visite en Enfer

Je pensais que ma vie n'était pas excitante.

Et je cherchais ailleurs. Pure curiosité.

Surgit alors soudain une hidosité1,

Indescriptible horreur, épouvantable chose.

Je regrette bientôt, en fille repentante,

D'avoir quitté si tôt le monde des vivants.

Des monstres m'attendaient que j'avais vus avant,

Patientes gargouilles au front des cathédrales.

Ils dardent vers mes yeux les leurs noirs et glaçants

Et leurs cris terrifiants roulent comme des râles.

Haine feu, haine sang, menaces incarnates.

J'aurais voulu m'enfuir, las ! la porte était close.

Lasciate ogni speranza voi ch'entrate !2

Vous qui entrez ici, laissez toute espérance !

Mais voilà qu'un démon use d'outrecuidance

Et fort de son audace essaie ce que nul n'ose,

M'emparouille et m'endosque3 à l'instant contre terre.

Me faudra-t-il toujours boire la coupe amère ?

Je crie et me débats en implorant le Ciel ;

Mais le Diable vengeur vomit sur moi son fiel.

Personne pour me voir ni plaindre mon malheur.

Je ne puis que me tordre et hurler de douleur.

Ah, nul Orphée4 pour moi n'eût défié Cerbère5,

Nul amour assez grand n'eût forcé la barrière

Pour venir m'arracher à cet infâme endroit

Où nul espoir n'advient, ni n'advient nulle foi !

C'est alors que paraît la file infortunée

De ceux que j'ai croisés dans ma vie désertée :

Ernest6, Henry, Gérard, Romain et Cesare

Et Stefan, ô Stefan, toi que j'ai tant aimé !

Eux de même ont bravé la sentence divine,

Ils ont rejoint ici, ce lieu qu'on abomine.

On ne les entend plus car se sont tues leurs voix.

Le suicide a paru comme un ultime choix.

Fallait-il que j'osasse ici m'aventurer ?

Ô mon Dieu, ô mon Dieu, vas-tu m'abandonner ?

Mon enfant, qu'as-tu donc à gémir, à pleurer ?

Réveille-toi ; c'est l'heure de venir m'embrasser.

 

Notes

1-Hidosité : "Ils sont depuis si longtemps entourés de la vue du mal qu'ils ne le considèrent plus de près, et n'en découvrent plus la hidosité et les effroyables conséquences." Edouard Panchaud, Intercession d'Abraham pour Sodome.

2-L'enfer de Dante : Lasciate ogni speranza voi ch'entrate ! Laissez là toute espérance, vous qui entrez.

3-m'emparouille et m'endosque : créations lexicales du poète Henri Michaux

4-Orphée avait arraché des enfers sa bien-aimée Eurydice.

5-Cerbère est le chien à trois têtes qui garde l'entrée des Enfers. Il empêche ainsi ceux passant le Styx de pouvoir s'enfuir.

6-Ernest Hemingway, Henry de Montherlant, Gérard de Nerval, Romain Gary, Cesare Pavese

et Stefan Zweig. Tous se sont suicidés.

Cesare Prononcer é les e.

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Partager cet article
Repost0

commentaires

H
Joli poème... un peu irréaliste car l'enfer est éternel ! Qu'on le veuille ou pas ne change rien à l'affaire. La miséricorde de Dieu est infinie certes, mais sa justice aussi. Bref, c'est "nul Orphée n'eut défié Cerbère" et non défier ! Voyons Mamie...
Répondre
M
Merci ! Merci !
Voilà ce qui arrive quand on compose tard dans la nuit.
C'est vrai, hygiénismfrance, ma faute est impardonnable.

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Rechercher Un Mot Du Blog