Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 14:03

ACCUEIL & SOMMAIRE

 Tous les articles du blog

à Alexandre Jardin,

zèbre s'il en est !**

Enzébrez-vous

 

En ce pays morose

Nions la sinistrose

Zénitude s'impose

Et Patience aussi

Baisons tout à l'envi

Rions mes chers amis

Et youp les belles choses

Zappant tous nos soucis

Venez voir tout est rose

Or çà Rien d'interdit

Un doux espoir se pose

Sur nos coeurs réjouis

 

 

ACCUEIL

 

* Etymologie du mot ACROSTICHE

Dictionnaire étymologique de la langue française par Léon Clédat (1914)

Cliquez sur le livre pour en tourner les pages

page 5 - Acrostiche, d'un mot composé grec. Sur la première partie, v. Acro-, la seconde signifie "vers" et se retrouve dans hémistiche (demi-vers) et distique (réunion de deux vers). Le premier sens d'acrostiche est : commencement de vers ; puis on a donné ce nom à une pièce de vers caractérisée par le choix spécial de la première lettre de chaque vers.

 

**s'il en est : tour laudatif, louangeur.

Zèbre s'il en est, s'il y en a un, c'est bien celui-là.

...................................

Alexandre Jardin a écrit "Le Zèbre" (Prix Fémina 1988) et dernièrement "Mes Trois Zèbres".

zèbrerie, enzèbrement, zébrures, zébresque, zébrant, zébritude sont des dérivés que l'on peut employer sans modération.

Alexandre Jardin est sur Twitter

...................................

Poème précédent :

Une fable de Mamiehiou à la manière de La Fontaine : Le Gouda qui voulait se faire plus fort que le Camembert

...................................

Ajout du 23 septembre

Une petite note pas piquée des vers :

Pour le 2e vers de mon acrostiche, un mot s'est imposé à mon esprit :

Niquons la sinistrose

Mais je n'ai pas osé. Le verbe est par trop vulgaire. Qu'auraient pensé mes lecteurs ? Quelle honte !

Je m'en donne pourtant à coeur joie dans l'article suivant qui traite allègrement de l'argot.

Dictionnaire de la langue verte d'Alfred Delvau + QUIZ 80

 

J'ajouterai que le verbe baiser dans Baisons tout à l'envi ne doit pas être pris dans un sens péjoratif, comme on le fait trop souvent aujourd'hui, mais dans son sens premier : donner un baiser.

à l'envi : à qui mieux mieux.

Et je pense à Louise Labé ; vous aussi peut-être :

Baise m'encor, rebaise-moi et baise :

Donne m'en un de tes plus savoureux,

Donne m'en un de tes plus amoureux :

Je t'en rendrai quatre plus chauds que braise.

à retrouver dans :

Poèmes d'amour – Tome 2 - Florilège proposé par mamiehiou

...................................

Ajouts du 25 septembre

Une lectrice me demande ce que signifie Or çà !

Interjection marquant une forte émotion, ou un ordre, une incitation.

Voir mon article : SA, ÇA, ÇÀ - Homophones

Une autre lectrice me fait remarquer dans un courriel que j'ai fait une faute de frappe en écrivant PAR TROP dans : Le verbe est par trop vulgaire.

Par trop (littéraire) signifie beaucoup trop.

Je remercie mes lecteurs pour leurs remarques.

Alexandre Jardin, auquel j'avais envoyé un tweet, a mis cet acrostiche dans ses favoris.

Touchée !

Retour au début de l'article

Les poèmes de mamiehiou

 

 ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans contes-nouvelles-poèmes
commenter cet article

commentaires

Les caprices de Cachou 30/09/2013 01:22

Les plus célèbres sont ceux -délectables- que s'adressèrent George Sand et Alfred de Musset. Il faut là, par contre, prendre les premiers mots !

Alfred :
"Quand je jure à vos pieds un éternel hommage
Voulez-vous qu'inconscient je change de langage
Vous avez su captiver les sentiments d'un coeur
Que pour adorer forma le Créateur.
Je vous aime et ma plume en délire.
Couche sur le papier ce que je n'ose dire.
Avec soin, de mes lignes, lisez les premiers mots
Vous saurez quel remède apporter à mes maux."

A quoi la belle répondit, dans une tournure de forme que contredit le sens véritable :
"Cette indigne faveur que votre esprit réclame
Nuit à mes sentiments et répugne à mon âme"

mamiehiou 30/09/2013 09:01

Deux esprits libres qui avaient le génie de notre langue. Aurore Dupin et Alfred de Musset avaient l'art de dissimuler des messages dans leurs lettres. Leur amour fut passionné et tumultueux.
Une bonne idée d'avoir donné ici leur invitation à l'amour en forme d'acrostiche.

La Vieille Marmotte 22/09/2013 05:24

JOLI !
hormis que "Or çà Rien d'interdit" ??? HORS ça rien d'interdit ? Enfin, c'est toi qui vois MAMIEHIOU
pour un premier commentaire sur ton blog, je suis dure ! Rire !

mamiehiou 22/09/2013 10:09

Merci pour le commentaire, Vieille Marmotte !
"Or çà !" est une interjection vieillie qui marque l'ordre, l'incitation, ou une forte émotion.
Voir le § 8 de mon article : Sa, ça, çà – Homophones.
"Or çà ! Rien d'interdit !" pourrait signifier : Rien n'interdit d'avoir l'espoir... (Mais le lecteur est libre de son interprétation personnelle.)

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog