Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 15:42

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

 

Fascinée par cette étrange table circulaire où s'étalaient en rayons divergents les couloirs du temps*, je me complus à étudier, inscrites en des signes le plus souvent cabalistiques, alphabets improbables qui se perdaient dans la nuit du passé, les civilisations. Et ce fut un plaisir visible pour mon accompagnateur de m'en expliquer les imbrications.

La leçon dura ce qu'il fallait pour que, lassée de l'interroger, je craignis qu'il ne se lassât, lui aussi, de me répondre. Mais il se faisait fort d'exercer une amabilité toute bienveillante et il s'appliquait en souriant. Il aurait pu me faire sentir que tout dans ma conduite était d'une puérile naïveté, à voir l'ébahissement que je montrais à chaque fois qu'il me donnait l'explication demandée, mais la délicatesse dont il faisait preuve, l'indulgence qu'il montrait dans ses considérations traitant des causes et des conséquences de chaque point abordé, alors qu'il aurait pu se moquer de mon ignorance et de ma candeur, lui donnaient un air charmant comme celui que l'on voit sur le visage des pères soucieux d'instruire leurs enfants encore ignorants des choses de ce monde.

Ma reconnaissance était telle que j'aurais voulu la lui témoigner d'une façon peu ordinaire, mais le seul mot qui sortit de ma bouche, lorsque notre conversation prit fin, fut un merci à peine audible, si grande était l'admiration que je portais à mon interlocuteur. Moi qui, d'ordinaire, n'étais pas sujette à des accès de timidité, je sentais confusément que la situation où je me trouvais ne ressemblait à aucune de celles que j'avais connues.

L'émotion que j'avais éprouvée lorsqu'il m'avait saisi la main, la douceur et la patience qui animaient ses propos didactiques, exercèrent sur moi un effet tout à fait imprévisible. J'aurais voulu que cette heure n'eût pas de fin.

Savais-je à ce moment-là que s'éveillaient des sens encore tout embrouillés dans le désert de mon cœur ?

D'aussi loin qu'il m'en souvienne, c'était la première fois qu'un jeune homme s'intéressât à ma personne, et ce fut ce jour-là.

 

Nous restâmes quelques instants silencieux, pour jouir plus profondément de la sensation délicieuse d'être ensemble.

Ô prodige ! Sublime brûlure ! Douceur ineffable ! Euphorie fulgurante ! Séisme cérébral où se révèlent à la fois tout ce qui est possible et son contraire !

.................................................................

*Les Couloirs du Temps, 1998. Les Visiteurs 2, film français réalisé par Jean-Marie Poiré. Suite du film Les Visiteurs,1993.

 

NOTES

Titre : Délires suaves et foudroyants

antithèse qui opposent les deux adjectifs.

suave, délicieux, doux, exquis, délicat, gracieux, harmonieux.

Peut qualifier un parfum, une musique, un sentiment.

La suavité, suavement.

 

je me complus à étudier les civilisations

Complaire se conjugue comme plaire.

+Acquiescer aux idées, aux goûts d'autrui pour lui faire plaisir, pour lui plaire.

Il aime plaire et complaire.

Quel flatteur!  Il cherche toujours à me complaire.

Se complaire, prendre un plaisir personnel à faire quelque chose.

Il se complaît à vous être agréable.

Ce verbe peut avoir un sens péjoratif.

Il se complaît dans ses mensonges, dans sa veulerie.

La Nouvelle orthographe donne : il plait, il déplait, il complait

Réforme de l'orthographe

Plu, complu, déplu.

Ces participes passés sont invariables.

Elle s'est plu (complu, déplu) à me raconter cette histoire.

Mais, on précise dans le Bon usage de Grevisse qu' il y a une tendance à accorder ces participes comme ceux des autres verbes pronominaux.

Cette forme n'est pas considérée comme correcte.

Elle s'était plue à me la raconter. 

Pour en savoir plus sur les participes passés : QUIZ 26

 

inscrite en des signes le plus souvent cabalistiques

Des signes cabalistiques

sens figuré : des signes incompréhensibles.

 

alphabets improbables qui se perdaient dans la nuit du passé

L'alphabet, mot formé sur les deux premières lettres grecques alpha et bêta.

On estime que les premiers signes à caractère symbolique comme le sont ceux d'un alphabet, motifs retrouvés récemment chez des bushmen d'Afrique du Sud, remonte à 60 000 ans, des incisions sur des coquilles d'œuf d'autruche !

Les grottes françaises recèlent des signes datant de 30 000 à 12 000 ans.

Au XVème siècle avant J.C. on utilise un alphabet consonantique, ancêtre du nôtre, dont on a retrouvé la trace dans le Mont Sinaï.

Les alphabets arabe et latin comme la plupart des alphabets, découlent de l'alphabet phénicien.

D'autres écritures ne comportent pas d'alphabet, l'antique écriture cunéiforme des Assyriens, des Chaldéens et des Perses (signes en forme de clous ou de coins), les idéogammes (chinois ou japonais, les hiéroglyphes de l'Egypte antique), symboles graphiques représentant des mots ou des idées.

 

la douceur et la patience qui animaient ses propos didactiques

didactique, qui se rapporte à l'enseignement.

 

d'aussi loin qu'il m'en souvienne

Voir l'article Aussi loin que

Loin que, si loin que, aussi loin que, d'aussi loin que, du plus loin que, bien loin que, au plus loin que, de si loin que

 

Ô prodige ! Sublime brûlure ! Douceur ineffable !

Ô : INTERJECTION suivie d'un nom propre, d'un syntagme nominal (groupe nominal) sans article, ou d'un pronom.

1- sert à interpeller, à invoquer,

Ô ciel ! Ô Dieu de l'univers !

Ô toi que j'eusse aimée, ô toi qui le savais ! Baudelaire

2- ou traduit un sentiment vif : joie, admiration, crainte, colère, douleur.

Ô rage ! Ô désespoir ! Molière.

 

<< 106 Délires où je me retrouve enfin

>> 108 Délires qui me torturent

 

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans LES DELIRES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog