Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 13:45

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

 

Une couple d'heures plus tard je me rendis à mon interrogatoire. On me fit observer véhémentement que j'avais six minutes de retard. Tout juste si l'on n'était pas sur le point de dépêcher, à mes trousses, la force publique.

« Je serais bien marrie que vous crussiez que je manque* à mes devoirs de citoyenne, me défendis-je, mais la nuit a été rude et le réveil difficile. »

Le lieutenant me posa moult questions parsemées de pièges, mais je ne donnai dans aucun. Ce ne fut pas sans mal. Les esprits s'échauffaient. On entendait des saillies. La plupart d'un goût douteux. On eût dit qu'autour de moi n'étaient que franches caillettes.

 

« Cette donzelle-là, c'est du menu fretin. Mais nul besoin de tendre un marquesèque. »

« À malin malin et demi°, peu me chaut qu'elle ait menti. » 

J'entendis même de vieux proverbes qui n'étaient plus de saison. À peine si l'on saisissait ce qui s'y cachait.

« Femme maligne et poule qui pond font grand bruit à la maison.** » 

« Mentir, tromper, embler et question, encheminent l'âme à perdition.** »

Et de rire.

Tous ces sarcasmes m'étaient destinés. Je ne bronchais pas. Seule dans mon coin, je me tenais coite, de peur d'indisposer la galerie.

Je songeais à mes chers disparus.

Toute joie m'était forclose. Leur souvenir serait engravé à mon coeur, à jamais.

.................................................. 

*Je serais bien marri que vous crussiez que nous manquons à ce que nous leur devons. Pascal, Les Provinciales.

 

**Femme maligne et poule qui pond font grand bruit à la maison.

**Mentir, tromper, embler et question, encheminent l'âme à perdition.

Deux proverbes anciens recueillis sur le site du Ministère de la Culture proverbes

On y trouve 24670 vieux proverbes ! Étonnant non ? En lire quelques-uns avec le mot AMOUR à la fin de l'article

 

NOTES

Titre - Délires qui n'ont rien de désopilant

Désopilant, qui fait rire, très amusant.

 

Une couple d'heures

deux heures environ.

On emploie une couple au féminin pour parler de deux animaux considérés comme étant ensemble, une couple de boeufs. Mais aussi par analogie on dit une couple d'heures. Cependant on dira une paire de chaussures, une paire de gants, etc.

Un couple, une couple, homonymes. 

voir le QUIZ 4 Noms masculins ou féminins - À vous de choisir.

 

On me fit observer véhémentement

avec véhémence, violemment, très fortement.

 

Je serais bien marrie

marrie, fâchée et repentante (marri masculin)

 

Le lieutenant me posa moult questions parsemées de pièges 

beaucoup (de), maint, plusieurs, moult ou moultes questions.

Adjectif employé parfois sous sa forme variable.  

Moult, l'adverbe est invariable, nous venant de l'ancien français, Xème siècle. On l'emploie aujourd'hui pour plaisanter ou bien par amour des archaïsmes. 

Un piège, donner dans un piège, tomber dans un piège, se laisser prendre au piège, être pris à son propre piège, etc.

 

L'ASYNDETE est une figure de style qui consiste en l'absence de mots de liaison, conjonctions ou adverbes, entre les diverses propositions d'une phrase ou entre les phrases mêmes.

Exemple ici :

Ce ne fut pas sans mal. Les esprits s'échauffaient. On entendait des saillies. La plupart d'un goût douteux. On eût dit qu'autour de moi n'étaient que franches caillettes.  

 

nul besoin de tendre un marquesèque

Marquesèque, filet à mailles très serrées pour le petit poisson.

 

À malin malin et demi°

Proverbe. On trouve toujours plus malin que soi.

Vous aimez les proverbes ? Amusez-vous !

 

Peu me chaut, verbe défectif chaloir, peu m'importe.

Voir chaloir dans l'article :

Les verbes défectifs - Pour peu qu'il vous en chaille !*

 

On entendait des saillies

Une saillie, sens figuré : Trait d'esprit brillant et imprévu.

 

« Mentir, tromper, embler et question, encheminent l'âme à perdition. »

Embler, ravir avec violence ou par surprise.

 

On eût dit qu'autour de moi n'étaient que franches caillettes

on eût dit, on aurait dit

Conditionnel passé, 2e et 1ère forme.

Caillette, cailleter

Faire la caillette ; bavarder.

Une caillette, personne qui a du babil et point de consistance. Cet homme est une franche caillette.

Dans le commencement du XVIe siècle, il y avait un personnage fictif, très populaire : c'était l'innocent Caillette.

 

Et de rire, se met quelquefois à la fin d'un récit, et signifie : on se mit à rire.

 

Toute joie m'était forclose.

Forclos (forclose), participe passé de forclore, exclure.

Le verbe ne s'emploie qu'à l'infinitif et au participe passé.

Forclusion, prescription, perte d'un droit, le délai ayant expiré.

 

Le souvenir serait engravé en mon coeur, à jamais

engraver

1- enliser, ensabler

2-ici, graver sur...

 

<< 124 Délires des plus funestes + Le roi Candaule

>> 126 Délires sur un coup de théâtre + Verlan et Louchébem

 

Et voici quelques proverbes anciens que vous propose

le site du Ministère de la Culture, proverbes.

Ici ma recherche se borne au mot amour,

(Tout un programme !)

Je trouve, entre autres :

 

A table comme en amour, changement donne saveur

Absence d'une heure et d'un jour compte pour 10 ans en amour

Amour aveugle, raison.

Amour de belle fille et de gendre est comme lessive sans cendre

Amour de courtisan, caresse de putain, bienfait d'avare et promesse de femme ne durent pas plus d'un an

Amour de femme et ris de chien tout ne vaut rien qui ne dit rien

Amour de ramière, blandissement de chien

Amour est de telle propriété qui n'ayme n'est digne d'Etre aimé

Amour et mort, rien n'est plus fort

Amour fait moult, mais argent fait tout

Amour plus que rigueur gagne le coeur

Amour de gendre, lessive sans cendre

Amour de gendre, soleil d'hiver

Amour de monsieur, eau dans un panier

Amour de putain et vin de flacon, s'il vaut au matin, le soir n'est plus bon

Amour de reins, amour de rien

Amour de seigneur n'est pas héritage

Amour de vieux ne dure guère

Amour donne l'esprit aux femmes et le retire aux hommes

Amour en coeur, feu en estouppes

Amour et crainte sont le tymon et le fouet du charroy humain

Amour fait moult, argent fait tout

Amour n'a pas de sagesse ni colère de conseil

Amour ne veut point de compagnon

Amour passe, douleur demeure

Amour peines et argent ne peuvent rester secrets

Amour porte la musique

Amour se monstre là où il est

Amour se pèse à la balance

Amour sur beauté n'a jugement

Amour vainc tout mon coeur de félon

Amour vainc tout, et argent fait tout

Amour vainc tout, fors que coeur de félon

Amour volage aulx amans coûte cher

Amour veut celer ses joyaux

 

Tout cela donne bien à penser, n'est-ce pas ?

 

Vous aimez les proverbes ? Donnez-vous-en à coeur joie

> Proverbes tronqués à compléter QUIZ 89

 

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans LES DELIRES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog