Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 13:40

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

 

Peu accoutumée aux rumeurs sylvestres, je tendis une oreille inquiète aux claquements de bec.

« Ce sera une poule égarée, présumai-je. Entre savoir et ignorer, on ne peut que supposer.1 »

Nous nous approchâmes prudemment du lieu d'où venait le bruit de claquettes. Cette bizarrerie nous plongeait dans une inconcevable perplexité. Ce que nous aperçûmes soudain au milieu d'un fourré nous bouleversa à tel point que nous ne pûmes retenir des cris de stupeur et d'apitoiement, chacun d'entre nous cinq s'exprimant dans ses vocables spécifiques.

C'était la vision la plus merveilleuse, la plus stupéfiante, la plus déconcertante, la plus saisissante, la plus surprenante, la plus irréelle, la plus inattendue2 qui se fût jamais offerte à nos yeux.

À la fois ébaudis et pétrifiés, nous ne savions à quelle émotion nous allions succomber. Nos yeux écarquillés sortaient de leur orbite. Une fièvre, plus endiablée que celle du samedi soir3, parcourut nos nerfs et nous étreignit, à notre corps défendant... et paralysé.

 

Au bout d'un temps au vol suspendu4, les petits de Sissi s'animèrent.

Youpi ! s'écria Sou.

Hourra ! se permit Ci.

Hurrah ! Youpi ! s'exclama en écho Souci.

Doucement ! gronda Sissi en chuchotant. Ils dorment, vous allez les réveiller.

Nous nous mîmes à genoux pour mieux contempler l'ineffable spectacle, et nous regrettâmes de ne rien avoir à offrir qui ne fût à la hauteur de la myrrhe ou de l'encens.

................................................

1-Entre savoir et ignorer, on ne peut que supposer*. En substance, pensée inspirée par André Gide

2-Une lettre fameuse de Madame de Sévigné à sa fille Madame de Grignan, aligne ainsi les superlatifs.

3-La Fièvre du Samedi Soir, Saturday Night Fever. Film de John Badham 1978. Ah ! John Travolta ! Sur les Bee Gees !

4-Référence au poème Le Lac.

Ô temps, suspends ton vol ! suppliait Alphonse de Lamartine quand il était dans les bras de Madame Charles qu'il évoquait sous le nom d'Elvire.

 

NOTES  

Peu accoutumée aux rumeurs sylvestres

Sylvestre, de la forêt.

 

Nous nous approchâmes prudemment

VERBES COMMENÇANT PAR APP

ILS PRENNENT GENERALEMENT 2P

approcher, appartenir, apporter, apprivoiser...

SAUF apaiser, apanager, apercevoir, apetisser, apeurer, aplanir, aplatir, apitoyer, apostasier, aposter, apostiller, apostropher, apurer.

 

Ce sera une poule égarée, présumai-je

Emploi particulier du futur, ici on note une supposition que l'on fait.

 

C'était la vision la plus merveilleuse, la plus stupéfiante, la plus déconcertante, la plus saisissante, la plus surprenante, la plus irréelle, la plus inattendue2 qui se fût jamais offerte à nos yeux.

Procédés de style :

L'ACCUMULATION
Ici, accumulation d'adjectifs

L'HYPERBOLE est une figure de style qui utilise des moyens permettant de mettre une idée en relief. Ici accumulation de superlatifs.

On peut la rencontrer dans les cas suivants : ironie, caricature, emphase, amplification.

LA SUSPENSION Figure de rhétorique. Elle met le lecteur en attente, de telle sorte qu'il s'impatiente de savoir ce qu'on lui annonce. Mise en relief d'une idée, d'un fait.

La suspension augmente l'effet des choses qu'on doit annoncer. Dictionnaire de l'Académie

Emploi de Jamais : Jamais, ne jamais, jamais plus, au grand jamais, à jamais, si jamais, oncques...  

la plus irréelle

MOTS COMMENÇANT PAR IRR

irréel, irrépressible, irréfléchi, irrévocable, irrésolu, irrémédiable.

Voir note du texte 3 Préfixe in-

Ils prennent généralement 2R sauf (pour les plus usités) ire (colère) irascible, iriser, iridium, iris, ironie, iroquois.

 

À la fois ébaudis et pétrifiés, nous ne savions à quelle émotion nous allions succomber

ébaudir, égayer, réjouir. S'ébaudir, littéraire . Mon âme s'ébaudit à la pensée du paradis.

 

à notre corps défendant... et paralysé.

À mon corps défendant, à contrecœur, malgré moi.  

LE ZEUGMA rapproche un mot concret et un mot abstrait ou vice versa. Il lie des mots n'appartenant pas au même registre.

Exemples :

"Vêtu de probité candide et de lin blanc."

Victor Hugo

 

"Tout jeune, Napoléon était très maigre

et officier d'artillerie

plus tard il devint empereur

alors il prit du ventre et beaucoup de pays..."

Jacques Prévert

Nous nous mîmes à genoux

PLURIEL DES NOMS SE TERMINANT PAR OU

Ils prennent généralement un S fous, cous, remous...

EXCEPTIONS : Prennent un X bijou, caillou, chou, genou, hibou, joujou, pou.

Les noms qui se terminent par au, aux, aus, eau, eaux, eu, eux, eus, oeu, oeux, ou, oux, ous -Tonton et Jeannot vont à la pêche

 

pour mieux contempler l'ineffable spectacle

Ineffable, indicible, inexprimable, indescriptible, qu'on ne peut exprimer par des mots.

Ineffable s'emploie pour des choses agréables. Un bonheur ineffable, sublime.

 

nous regrettâmes de ne rien avoir à offrir qui ne fût à la hauteur de la myrrhe ou de l'encens

La myrrhe, résine aromatique du balsamier, et l'encens, substance résineuse qui donne un arôme capiteux quand on la fait brûler.

La myrrhe et l'encens furent les cadeaux précieux des Rois Mages faits à l'Enfant Jésus.

 

<< 12 Délires confidentiels -Quand on n'a pas ce que l'on aime...

>> 14 Délires chargés d'une émotion incommensurable -It's a long way to Tipperary*

 

 

 

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

 

 

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans LES DELIRES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog