Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 08:05

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

 

Nul besoin de faire à mon fâcheux aucune remarque ex abrupto. Mon silence suffit à le tenir à distance. Je crus lui avoir cloué le bec°. Définitivement.

Que nenni ! Il revint à la charge°, et me harcela derechef.

Que faire ?

Je le regardais de côté sans rien laisser paraître et je l'entrevoyais me dévisager effrontément, et sourire. Allais-je lui lancer quelque froide raillerie qui l'eût laissé pantois ou rendu furibond ? Je craignis de risquer le pire et restai murée dans un mutisme désapprobateur.

 

Mais aussi, quelle idée de faire se côtoyer des gens qui ne se connaissaient ni d'Eve ni d'Adam° ? Quelle incongruité que d'imposer une telle promiscuité ! Il y avait eu jadis cette délicieuse possibilité de se retirer dans sa chambre, seul, devant son écran personnel, à l'abri des regards indiscrets. Heureux temps révolu ! L'internet via l'ordinateur n'était plus de saison°. Il fallait qu'aujourd'hui tout se fît au vu et au su de tous.

 

Je ne fus pas longtemps à m'interroger. Mon voisin, assez perspicace pour lire dans mes pensées me donna l'explication. Mais qu'avait-il à faire montre de tant de prétention ?

 « Il est bien agréable de rencontrer par hasard des concitoyennes charmantes comme vous et désireuses de faire ma connaissance. La belle aubaine de ne plus se claquemurer chez soi ! Ce lieu est magnifiquement propice aux rencontres fortuites. N'est-il pas fait pour cela ? Enterrée, l'inefficace et ridicule coutume de s'en remettre au speed-dating — Mon Dieu ! De l'anglais ! Ici ! Quelle audace ! pensai-je — qui sévissait encore il y a peu dans notre cité. »

 

Je ne tournai pas la tête et l'écoutai, mine de rien, mais néanmoins distraite de l'écran qui, imperturbable, continuait d'afficher sa liste interminable. On ne peut faire attention à plus de deux choses à la fois, c'est bien connu. Malgré que j'en eusse, mon voisin m'accaparait tout entière, exacerbant mon impatience. Et j'éprouvai quelque dépit à perdre ainsi un temps précieux.

 

NOTES

Nul besoin de faire à mon fâcheux aucune remarque ex abrupto.

Fâcheux, importun

D'après Littré : La différence qu'il y a entre ces deux mots, c'est que celui qui fâche ou ce qui fâche peut n'être fâcheux qu'une fois, tandis que celui qui importune ou ce qui importune est fâcheux d'une manière répétée, continue.

Un importun vous assiège ; un fâcheux vous cause un ennui.

Un souvenir importun vous poursuit ; un souvenir fâcheux vous cause de la peine. 

Ex abrupto, brusquement, sans préambule.

Parler ex abrupto.

Exorde ex abrupto, exorde vif et sans précaution oratoire.

 

Je crus lui avoir cloué le bec°, rivé son clou°, fait taire.

 

Il me harcela derechef, de nouveau

 

Il revint à la charge

Revenir à la charge°, insister de nouveau pour arriver à ses fins.

 

je l'entrevoyais me dévisager effrontément

Entrevoir, ne voir qu'imparfaitement, sans bien distinguer.

Voir l'article L'agglutination – entr'acte ou entracte, grand'mère ou grand-mère, appui-tête ou appuie-tête, garde-meuble ou garde-meubles, des soutiens-gorge ou des soutien-gorge, un et des faire-part...

 

Allais-je lui lancer quelque froide raillerie qui l'eût laissé pantois

eût laissé, subjonctif dans une relative à valeur de conséquence, plus-que-parfait

On peut comprendre aussi : qui l'aurait laissé pantois, conditionnel passé.

quelque froide raillerie, quelque au singulier, littéraire.

raillerie, action de railler, de se moquer.

La raillerie est un air de gaieté qui remplit l'imagination, et qui lui fait voir en ridicule les objets qui se présentent ; l'humeur y mêle plus ou moins de douceur ou d'âpreté.

François de La Rochefoucauld, 1613 - 1680.

pantois, ici : interdit, stupéfait, penaud.

 

des gens qui ne se connaissaient ni d'Eve ni d'Adam°

Ne connaître quelqu'un ni d'Eve ni d'Adam°, ne pas le connaître du tout, ne pas avoir entendu parler de lui.

 

quelle incongruité d'imposer une telle promiscuité !

Incongruité, indécence, inconvenance, grossièreté.

Promiscuité, situation dans laquelle on se trouve dans un espace restreint avec un voisinage désagréable.

 

internet, via l'ordinateur, n'était plus de saison

Via, en passant par.

On ne met pas cette expression en italique parce qu'elle n'est pas en latin.

La Via Appia, la célèbre route romaine.

de saison, en opportunité, convenable.

C'est bien fait ; la prudence est toujours de saison. Molière

Ne plus être de saison, être hors de saison, ou hors saison, qui n'est plus opportun, plus de circonstance.

 

Il fallait que tout se fît au vu et au su de tous

fît subjonctif imparfait (concordance des temps, il fallait)

subjonctif après il faut que

Voir Valeurs et emplois du subjonctif 

au vu et au su, sans rien cacher, ouvertement.

 

qu'avait-il à faire montre de tant de prétention ?

Faire montre, faire parade

 

Speed-dating. L'anglicisme speed dating, rencontres rapides, est une méthode de suite de rencontres amoureuses.

 

la belle aubaine de ne plus se clauqemurer chez soi

Se claquemurer, se tenir renfermé, rester enfermé chez soi.

     Que vous jouez au monde un petit personnage,

     De vous claquemurer aux choses du ménage !

Molière, Les Femmes Savantes

 

Mine de rien, sans en avoir l'air.

 

Malgré que j'en eusse, malgré que j'en aie, malgré moi, à mon corps défendant.

Malgré qu'il en ait, malgré lui.

C'est le cas où la locution conjonctive malgré que est grammaticalement correcte, elle doit être sinon évitée.

Voir l'article Malgré que

 

On ne peut pas faire plus de deux choses à la fois.

Et même deux quand c'est risqué.

 

Cf.  la publication du 16 avril 2010 sur Sciences d'Étienne Kœchlin (Inserm/École nationale supérieure) et de Sylvain Charron.

Ils démontrent que le cerveau peut faire deux choses en même temps, en faisant travailler ses deux hémisphères, mais l'un après l'autre, pas simultanément. Ainsi on peut passer d'une activité à l'autre, plus ou moins vite selon les individus et on a l'impression de faire deux choses en même temps.

Corollaire : Téléphoner ou conduire, il faut choisir.

 

<< 131 Délires sur une chatte échaudée qui craint l'eau froide* + Pour amateurs de scrabble, les petits mots avec W

>> 133 Délires sur des conduites peu exemplaires - « La politesse est à l'esprit ce que la grâce est au visage. »+ Le séquençage du génome humain + Pour amateurs de scrabble les petits mots avec J et Q

 

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

 

Pour amateurs de scrabble, les petits mots avec K

 

Deux lettres

ka

 

Trois lettres

kan, kea, khi, kid, kif, kil, kip, kir, kit, kob, kop, kot, kru, ksi, kwa, kyu, lek, oka, ska, ski, tek, wok, yak

 

Quatre lettres

amok, arak, beke, berk, bock, book, brik, cake, coke, desk, dock,

dunk, dyke, folk, funk, haik, haka, ikat, inuk, jack, jerk, junk, kadi, kaki, kale, kali, kami, kana, kaon, kapo, kart, kata, kava, kawa, kawi, képi, kern, keuf, keum, khan, khat, khol, kick, kief, kiki, kilo, kilt, kina, kiné, kite, kiwi, koan, koka, kola, kora, koré, koto, krak, ksar, kuna, kuru, kvas, kwas, kyat, lack, lakh, look, maki, mark, moka, moko, neck, okra, pack, puck, punk, pack, raki, rock, sake, saki, sikh, skai, skat, skif, skin, skip, skua, souk, taka, tank, teck, téké, trek, tiki, yack, yaka, yuko, york, zouk

 

VOIR  aussi

W Délires n°131

J et Q Délires n°133

X Délires n°134

Y Délires n°135

Z Délires n°136

 

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans LES DELIRES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog