Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 08:31

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

 

À peine avions-nous fini de sécher nos larmes, si grande avait été notre émotion, que Sissi, ne perdant pas le nord°, revint à sa pensée première, celle de me trouver un toit, coûte que coûte. Elle me suggéra de rencontrer l'une de ses connaissances d'une personnalité peu commune, me confia-t-elle, et qui n'était autre que Marie Cratère, la sorcière, qu'on appelait ainsi par crainte de croiser son regard aigu et rougeoyant, comme si le feu de l'enfer allait faire éruption, alors qu'elle n'aurait pu agresser une mouche — tout au moins Sissi le croyait-elle jusque-là. Mais il en est ainsi des réputations ; elles se font, pour peu qu'on ait besoin d'un bouc émissaire, et ce serait un calvaire de vouloir les défaire.

 

« Je l'ai vu cueillir mille fois des herbes inconnues, dit mon amie toute frissonnante. Elle connaît l'art de confectionner des potions, des philtres et des onguents mystérieux. »

 

Or donc, nous approchâmes d'une habitation vétuste et solitaire et guettâmes la propriétaire. Nous l'aperçûmes à quelques pas de là qui ramassait des herbes dont nous n'avions jamais eu l'usage et dont elle seule connaissait le secret. On disait qu'elle tenait cette science de Paracelse1 lui-même, qu'elle avait rencontré dans des temps très anciens puisque, comme le Comte de Saint-Germain2, elle n'avait pas d'âge.

 

« Holà, Madame Marie ! criai-je sans me laisser impressionner. Que collectez-vous donc là qui vaille la peine ?

 Je cueille... » dit la vieillarde, sans s'étonner qu'on l'interpellât de façon aussi cavalière, alors que d'ordinaire elle était fuie comme la peste, excepté dans certaines circonstances particulières que nous verrons tout à l'heure... « je cueille, continua-t-elle, ce que Dame Nature veut bien me prodiguer. »

 

Je me piquai de curiosité et voulus en savoir davantage.

...................  

1-Le titre : Nous ne sommes pas nés seulement de notre mère.

La terre aussi est notre mère

Qui pénètre en nous jour après jour

Avec chaque bouchée que nous mangeons

Paracelse

Paracelse, de son nom suisse Theophrast Bombast von Hohenheim, en latin Philippus Areolus Theophrastus Paracelsus (vers 1493-1541) était un médecin passionné d'alchimie. Il affirmait que le corps humain, le microcosme, correspondait à l'univers, le macrocosme.

 

2-Le comte de Saint-Germain, en France entre 1750 et 1570, éveillait la curiosité par ses contes peu ordinaires et sa pratique du spiritisme. Il disait qu'il vivait déjà à l'époque de Jésus Christ.

 

NOTES

La recherche intempestive d'un havre

Intempestif, (dans le titre) qu'il ne convient pas de faire à ce moment-là, imprévu.

Il entra dans la chambre de façon intempestive et nous surprit. Ciel !

 

Sissi, ne perdant pas le nord...

Ne pas perdre le nord°, garder son sang-froid.

Perdre le nord°, perdre la tête, être déboussolé.

 

dit mon amie toute frissonnante

elle connaît l'art de confectionner des potions, des philtres

VERBES SE TERMINANT PAR ONNER. ILS PRENNENT 2N

affectionner, frissonner, collectionner, impressionner, pardonner. .

SAUF détoner (explosion), s'époumon(n)er, ramoner, téléphoner, prôner, trôner.

Voir la note des Délires n°63, dérivés des mots se terminant par on. 

Un philtre, breuvage magique destiné à inspirer l'amour.

À ne pas confondre avec un filtre qui permet de filtrer.

 

par crainte de croiser son regard aigu et rougeoyant

Aigu, aigus, aiguë, aiguës, le tréma n'est pas sur le U, même chose pour ambigu, exigu, contigu. ambiguë, contiguës etc.

La nouvelle orthographe donne aigu, aiguë, etc.

Réforme de l'orthographe - L'orthographe recommandée aux enseignants - Lexique Com

 

Rougeoyer, engageant, arrangeait, neigeant, ne pas oublier le E après G.

 

comme si le feu de l'enfer allait faire éruption

PARONYMES, éruption, irruption. On dit faire irruption, ici une petite liberté d'homophonie avec faire éruption. En référence au volcan. Ne s'appelle-t-elle pas Marie Cratère ?

Pour en savoir plus sur les paronymes, voir l'article Paronymes et Paronomase et faites le quiz.

 

pour peu qu'on ait besoin d'un bouc émissaire

Pour peu que, locution conjonctive de condition

AUTRES CONJONCTIONS CONDITIONNELLES si, au cas où, à condition que, à supposer que, en admettant que, à moins que, si tant est que, soit que... soit que...

Voir L'article sur le subjonctif.

Un bouc émissaire, personne sur laquelle on fait retomber les fautes des autres. (Vient du bouc choisi dans la tradition hébraïque et sur lequel pesaient toutes les fautes)

L'ALLITERATION est la répétition du même son qui doit produire un effet. Cratère, sorcière, enfer, émissaire, calvaire, défaire. Puis solitaire, propriétaire.

Le son [r] n'est jamais de bon augure !

 

que collectionnez-vous là qui vaille la peine

subjonctif dans une proposition subordonnée relative qui comporte une idée de conséquence.

 

Holà ! Interjection

1- sert à appeler quelqu'un

2- sert à tempérer. Holà ! Pas si fort !.

3- Nom masculin. Mettre le holà, mettre fin.

 

d'ordinaire elle était fuie comme la peste

Fuir - S'enfuir

intransitif, je fuis

pronominal, s'enfuir, je m'enfuis

transitif, je les ai fuies, ces bêtes immondes,

et à la forme passive, elle était fuie (on la fuyait).

 

Je voulus en savoir davantage > plus.  

Donnez m'en davantage.

À ne pas confondre avec d'avantage (un avantage, un intérêt).

Je n'ai pas d'avantage à faire un effort.= Cela ne m'apporte rien. OU BIEN  Cela ne me rapporte rien.

Ne pas confondre : davantage, d'avantage...

 

Je cueille ce que Dame Nature veut bien me prodiguer

Cueillir, cueillette, UE au lieu de EU pour avoir le son [k].

Comme écueil, orgueil, recueillir...

 

ACCORD DU PARTICIPE PASSÉ EMPLOYÉ AVEC AVOIR

ET SUIVI D'UN INFINITIF 4 cas.

 

1- Je l'ai vue cueillir des herbes.  

Le participe passé s'accorde avec le complément d'objet direct placé avant si ce complément d'objet direct fait l'action de l'infinitif.  

l' c'est-à dire la sorcière. la sorcière a cueilli des herbes.

 

2- Voici les herbes que j'ai vu cueillir.

Ici, le participe passé. ne s'accorde pas parce que le complément d'objet direct que (les herbes) ne fait pas l'action de l'infinitif.  

Les herbes ont été cueillies.

Autres exemples :

Les fruits que j'ai vus mûrir sont délicieux.

Les fruits que j'ai vu manger n'étaient pas assez mûrs.

Ces petites filles, je les ai entendues crier.

Les spectateurs d'hier soir, je les ai vus applaudir avec enthousiasme. (ils ont applaudi)

 

3- Le participe passé FAIT suivi d'un infinitif est invariable

Elle s'est fait couper les cheveux. Ils se sont bien fait avoir.

 

4- Si l'infinitif est précédé d'une préposition, règle générale, le participe passé s'accorde avec le COD placé avant.

Ce sont les livres que je t'ai donnés à lire.

Elle m'a rendu les robes que je lui avais portées à repasser.

 

ATTENTION  

Voici les opérations que tu m'as prié de faire.

Opérations est COD de faire, pas de prier, donc pas d'accord.

Je te rends les livres que tu m'as donné à lire.

> Tu m'as donné à lire des livres

OU Je te rends les livres que tu m'as donnés à lire.

> Tu m'as donné des livres à lire

Cela peut se discuter.

 

Pour en savoir plus sur les participes passés : QUIZ 26

 

<< 14 Délires chargés d'une émotion incommensurable -It's a long way to Tipperary*

<< Intermède 15 Délires pour un bestiaire. QUIZ 3 - Ces animaux qui nous parlent -"Animals are such agreeable friends"

>> 17 Délires autour de ma soif de connaissances -Ho ! vous en voulez trop savoir.*

 

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans LES DELIRES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog