Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 05:47

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

 

Je me savais libre de partir quand mon envie deviendrait trop pressante. Pourtant, je ressentais obscurément qu'un lien s'était établi au fil des jours avec Marie, laquelle n'avait cessé de vouloir m'attacher à elle par l'intérêt qu'elle suscitait en me dévoilant parcimonieusement ses dons extraordinaires. Je ne voulais pas rompre inéluctablement l'entente tacite qui s'était établie entre nous : elle avait une multitude de choses à m'enseigner encore, mais, s'il fallait en passer par là, je n'hésiterais pas un instant pour m'émanciper de sa tutelle qui commençait à me coûter. Je me jurai de ne jamais être sa séide.

J'aurais pu m'enfuir sans crier gare pour me soustraire à sa colère qui, j'en étais sûre, n'allait pas manquer de se manifester quand je lui aurais fait part de ma décision ; mais je me sentais tenue de la prévenir, comme l'exigeait la bienséance, au risque de m'attirer ses foudres.

Je me bardai de hardiesse. Il m'en fallait un max pour oser être moi.*

 

Ainsi donc l'heure était venue de briser le joug.

Lorsque Marie entendit les premiers mots qui annonçaient mon départ, elle resta figée, comme électrisée. J'en fus consternée, voire bouleversée. Tous les espoirs qu'elle avait mis en moi s'effondraient comme un château de cartes. Je compris, à son regard qui jetait des éclairs insensés, que j'avais eu tort de me confier à elle. Je cherchai les arguments les plus convaincants pour calmer les transports de son courroux.

Elle tenta de se maîtriser et y parvint avec peine. Je voyais ses yeux rouler dans ses orbites comme s'ils cherchaient quelque chose à quoi s'accrocher, ou bien sa pensée hyperbolique s'élaborait-elle à la vitesse Mach1000** parcourant en tous sens des synapses parfaitement rodées aux questions les plus ardues. Je m'attendais au pire, et je compris vite que Marie voudrait mettre tout en œuvre pour me retenir. Pour ce faire, elle se mit à déployer ses pouvoirs de séduction.

......................................................  

*Il faut une grande hardiesse pour oser être soi.

Eugène Delacroix.

 

**Mach, prononcer mak.

Mach1 = 1 fois la vitesse du son. Mach2 (2 fois). Etc.

 

NOTES

me dévoilant parcimonieusement ses dons extraordinaires

Parcimonieusement, avec parcimonie, chichement. Encore un trait mesquin de Marie Cratère.

 

je ne voulais pas rompre inéluctablement l'entente tacite

Inéluctablement, de façon définitive et immanquable.

L'entente tacite, sans qu'on ait à la dire, à l'exprimer.

 

il fallait en passer par là.

il fallait accepter, s'y résigner, malgré tout.

 

Je jurai de ne jamais être sa séide

Un séide s'attache et obéit aveuglément à son maître.

De l'arabe Zayd.

 

J'aurais pu m'enfuir sans crier gare

Sans crier gare, de façon imprévue, inopinée.

 

Il me fallait un max [de hardiesse] pour oser être moi.

Un max, familier pour maximum.

 

je me sentais tenue de la prévenir au risque de m'attirer ses foudres

CHAMP LEXICAL DE LA COLERE (non exhaustif)

Substantifs : les foudres, l'ire, le courroux (littéraire) la fureur, la furie, la rage, l'emportement, l'exaspération, l'irritation, l'énervement...

Défauts de celui qui y succombe : la susceptibilité, l'irascibilité...

 

j'en fus consternée, voire bouleversée

voire (= même) Renchérit sur ce qui précède.

>> Second ou deuxième ? Voire ou voire même ? Que doit-on dire ?

 

les espoirs[...] s'effondraient comme un château de cartes°

Un château de cartes est toujours près de s'effondrer car ses fondations sont bien fragiles.

 

les arguments les plus convaincants

Convaincant, adjectif variable./ convainquant, participe présent.

Voir : Ne pas confondre participes présents, gérondifs et adjectifs verbaux, en fatiguant fatigant – en convainquant convaincant – en émergeant émergent – en résidant résident..

 

Sa pensée hyperbolique s'élaborait-elle à la vitesse Mach 10

Hyperbolique, exagéré - une hyperbole.

 

Pour ce faire, elle se mit à déployer ses pouvoirs de séduction

pour faire cela.

 

EN (=DE +...) PRONOM PERSONNEL qui remplace une chose, une phrase, une idée, JAMAIS UNE PERSONNE.

> La place de Y et de EN dans la phrase. Vous recherchez des difficultés dans cet exercice ? Vous finirez bien par Y EN trouver. + QUIZ 67

 

ERREUR : On entend trop souvent cette faute de remplacer une personne par le pronom personnel EN  

 

C'est ta cousine ? Comme tu parles d'elle ! (ET NON Comme tu en parles !)

Ton frère est vraiment trop attirant. Je rêve de lui la nuit. ( ET NON  j'en rêve.)

Je fus consternée de cette histoire, j'en fus consternée.

J'ai déjà vu votre ami, je m'en souviens. /Je me souviens d'avoir vu votre ami. (EN remplace toute la proposition qui précède.)

MAIS J'ai déjà vu votre ami, je me souviens de lui.

Quel beau roman ! Tu t'en souviens ?

Cette agréable jeune fille que nous avons rencontrée hier, te souviens-tu d'elle ?

 

ACCORD DES PARTICIPES PASSÉS

PRÉCÉDÉS DE EN

 

PROBLEME : FAUT-IL ACCORDER LE PARTICIPE PASSE EMPLOYE AVEC AVOIR AVEC LE PRONOM PERSONNEL EN ?

1er cas.

Je me souviens de cette bière, j'en ai déjà bu.

Le participe passé bu ne s'accorde pas avec en, bien que EN soit COD du verbe boire et placé avant. (J'ai déjà bu de cette bière)

2ème cas.

Il y a accord possible quand EN est complément d'un adverbe de quantité, combien, autant, beaucoup, moins, plus.

Des livres, combien il en a dévorés (ou dévoré) ! Accord facultatif.

Des films de cette qualité, combien en avez vous vu (vus) ?

Il en a tant écrit (s) de ces romans à l'eau de rose.

Certains dictionnaires précisent qu'il vaut mieux faire l'accord quand l'adverbe de quantité précède EN et ne pas le faire quand il le suit.

Des romans à l'eau de rose, il en a beaucoup écrit.

Nous verrons plus tard les autres natures de EN.

Pour en savoir plus sur l'accord des participes passés : 

Règles de l'accord des participes passés

QUIZ 26 

 

<< 27 Délires sur le jeu des possibles*-" Rien n'est aussi dangereux que la certitude d'avoir raison."

>> 29 Délires sur la plasticité et l'élasticité architecturale d'une habitation pour le moins étrange -"Le Soleil noir de la Mélancolie"

 

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans LES DELIRES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog