Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 02:18

 LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

 

Après avoir passé quelques heures à entendre des billevesées doublées de sornettes et de balivernes censées me démontrer qu'il me fallait entrer dans le rang° et me conformer à l'éthique improbable de mon bourreau, je fis mine d'acquiescer pour qu'on en finît, une fois pour toutes.

Je bâillai.

L'abattement qui me submergea n'était pas loin de me faire tomber en pâmoison. Je luttai, acharnée, contre la syncope imminente. Je n'avais pas dormi tout le temps de mon incarcération, toujours à l'affût d'un imperceptible bruit auquel je donnais, illico, une signification fantasmagorique et démentielle, et le repas, qui me pesait à présent, m'empêchait toute réflexion lucide.

 

Après m'avoir semoncée avec une sévérité sans pareille, en m'assurant qu'elle garderait un œil sur moi, Marie Cratère, la bien nommée, m'envoya dormir dans le cagibi cité et décrit précédemment. À peine m'étais-je étendue sur ma couche fétide, qu'un marchand de sable pressé fondit sur moi sans se présenter.

Je dormis tout mon saoul (soûl).

 

Ma nuit fut peuplée de rêves charmants. Qui l'eût cru après le martyre enduré ? Des elfes et des sylphes attentionnés se posaient près de moi et, tout en caressant tendrement mon corps brisé, me juraient une protection sans faille.

Il ne manquaient que les trolls, qui, s'ils avaient eu vent de la chose° eussent accouru assurément.

.................................................................

*Soûl, saoul prononcer SOU, sans le L

 

NOTES

entendre des billevesées doublées de sornettes et de balivernes

billevisées, paroles inintéressantes, vides de sens, sornettes, balivernes.

 

censées me démontrer qu'il fallait entrer dans le rang

censées, supposées (et pas sensées) me démontrer qu'il fallait que je renonce à mes prétentions

> Ne pas confondre : feux et feus – sensé et censé – chaos et cahot – efficace et efficient – émotionné et ému - bruire et bruisser

 

Je fis mine d'accepter pour qu'on en finît

Verbes du 2e groupe comme finir  

pour qu'on en finît ou pour qu'on en finisse ?

Subjonctif présent

Subjonctif imparfait

pour que j'en finisse

pour que j'en finisse

pour que tu en finisses

pour que tu en finisses

pour qu'il en finisse

pour qu'il en finît

les personnes du pluriel sont semblables

Attention à l'accent circonflexe de la 3e pers. du singulier de l'imparfait.

Voir la locution conjonctive Pour que

Pour en savoir plus sur le subjonctif, reportez-vous aux articles

Valeurs et emplois du subjonctif

La conjugaison des verbes au subjonctif - Comment déjouer ses difficultés

et

Les verbes difficiles conjugués à l'indicatif présent, au passé simple, au subjonctif présent et au subjonctif imparfait

 

Je bâillai, passé simple du verbe bâiller.

Ne pas confondre

bâiller, ouvrir grand la bouche quand on est fatigué, qu'on a l'envie de dormir, qu'on s'ennuie, etc.

bailler, donner. Je vous baillerai bien un conseil. Il m'a baillé cent coups de bâton pour mon impertinence.

bayer, regarder la bouche ouverte quand on admire quelque chose, quand on est étonné.  Bayer aux corneilles. Se prononce comme railler et non comme rayer.

Paronymes – Paronomase + QUIZ N°27 - agonir et agoniser, anoblir et ennoblir, bâiller, bailler et bayer, conjecture et conjoncture, ablation et ablution, recouvrer et recouvrir...

 

L'abattement n'était pas loin de me faire tomber en pâmoison

Se pâmer, s'évanouir.

Pâmoison, littéraire. Évanouissement, syncope.

Être pris de pâmoison, tomber en pâmoison.

 

toujours à l'affût

> L'accent circonflexe – Mettons-le seulement là où il faut - cru, crû, idolâtre, psychiatre, écolâtre, gaîment, absolument, ambigument, fantomatique, tempétueux...

 

sur ma couche fétide

fétide, nauséabond, malodorant.

 

Le marchand de sable, personnage imaginé pour les enfants à l'heure du coucher, au moment où les yeux picotent de sommeil.

 

des elfes et des sylphes attentionnés se posaient près de moi [...] les trolls

Un elfe, un sylphe, génies de l'air que l'on rencontre, le premier dans la mythologie scandinave (comme le troll), le second dans les mythologies celtes (gauloises et germaniques).

 

Il ne manquait que les trolls, qui, s'ils avaient eu vent de la chose, eussent accouru assurément

s'ils avaient eu vent de la chose, s'ils avaient su

eussent accouru, fussent accourus, subjonctif plus-que-parfait à valeur de conditionnel passé (2e forme)

auraient accouru, seraient accourus, conditionnel passé (1re forme)

Littré : Accourir se construit avec l'auxiliaire avoir et l'auxiliaire être. L'on se sert du premier quand on a particulièrement l'intention d'exprimer l'action d'accourir ; et du second, quand on a l'intention d'exprimer l'état d'une personne qui est accourue. Elles ont accouru en hâte nous porter secours ; elles sont accourues et ont contemplé ce triste spectacle.

ÊTRE ou AVOIR ?

>> Vous hésitez entre l'auxiliaire être et l'auxiliaire avoir ? QUIZ

 

Peut-être ne connaissiez-vous pas le genre des noms SYLPHE et ELFE, ces mots sont masculins comme vous l'avez vu avec l'accord du participe passé ATTENTIONNÉS.

Féminin ou masculin ? 

>> Le genre des noms dont on n'est pas sûr + QUIZ

 

<< 37 Délires d'une rescapée -"Si je me montrais aux autres comme je suis, ils me croiraient folle."

>> 39 Délires libérateurs - "Un frais parfum sortait des touffes d'asphodèles."

 

LES DÉLIRES Tous les épisodes

 ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans LES DELIRES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog