Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 07:15

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

 

J'étais tout à la fois abasourdie* et écœurée par l'aplomb sans vergogne qu'elle m'opposait, et le désir me prit de la pousser dans ses derniers retranchements. Une gageure*!

(D'aucuns penseraient de moi à cet instant : « Ma foi, voilà une jeune fille qui n'a pas froid aux yeux ! »)

 

Mon audace se renforçait, attisée par la curiosité, à telle enseigne que je ne savais prudence garder.  

« Et Marisa-Loup entre dans ton jeu ? voulus-je savoir.

—Elle s'y complaît. Quel monde délicieux que celui où l'on a chassé maladies et difformités !

—Un jour, ta vanité sera si grande que tu voudras en chasser le péché, m'aventurai-je à dire, pour voir jusqu'où Marie voulait aller.

—Sur ce point-là, ma fille, répondit-elle, acerbe, on voit que tu as beaucoup à apprendre de Marie Cratère, la sulfureuse, la volcanique, l'infernale. »

 

En disant ces mots épouvantables qui la dépeignaient si bien, je la vis suer, et rouge, comme si elle surgissait tout droit du neuvième cercle de l'Enfer dantesque, d'où, en fait, l'on ne revient jamais.

N'est-il pas écrit sur sa porte en lettres de feu : Lasciate ogne speranza, voi ch'intrate ?*

................................................... 

Le titre : Lasciate ogne speranza, voi ch'intrate... Laissez toute espérance, vous qui entrez.

L'Enfer, de Dante Alighieri, dans Divina Commedia, La Divine Comédie (1308-1321)

 

*abasourdi, prononcer le s [z] pas [s]

une gageure, prononcer jure, pas jeure.

> Cas où le S ne se prononce pas [z] entre deux voyelles

et > Prononciation problématique de quelques mots en français : gageure, almanach, handball, imbroglio, mas, tomber dans le lacs, abasourdi, blinis, Auxerre, Bruxelles, Cassis...

 

NOTES

j'étais abasourdie par l'aplomb sans vergogne

sans honte, sans scrupules.

 

une gageure ! un défi.

On entend souvent le mot challenge qui vient de l'anglais. À éviter dans ce sens.

Pour la petite histoire, sachez que les Anglais nous ont emprunté le mot, et qu'il nous est revenu.

 

Deux mots sur l'origine de l'anglais

Si la langue anglaise a pour origine principalement des langues germaniques du nord de l'Europe (des Angles, des Saxons, des Frisons), elle a été enrichie par l'apport du français lors des invasions normandes.

Les Vikings (ou Normands) s'étaient installés en France après que le roi Charles le Simple, eut donné à Rollon (846-931)), pour qu'il cessât ses pillages, les terres qui devinrent la Normandie.

Guillaume le Conquérant, William The Conqueror, (1028-1087)Duc de Normandie conquiert le trône d'Angleterre à la célèbre bataille d'Hastings (1066) où il défait le dernier roi anglo-saxon. Il apporte avec lui sa langue, le français.

Si l'on trouve en anglais la plus grande majorité de mots venant de l'anglo-saxon, il ne vous aura pas échappé d'y trouver un grand nombre d'origine française datant de Guillaume, mais aussi du français moderne. Nous ne parlerons pas des autres langues venues l'enrichir.

 

La langue française, elle, regorge d'anglicismes.

On peut considérer que c'est un enrichissement si l'on est attentif à ne pas l'abîmer à force de tournures anglaises inappropriées qui deviennent des fautes de français.

Exemples

Définitivement(calque de definitly) POUR certainement.

Je suis désolé((calque de I am sorry) pour excusez-moi.

Mr (mister) pour l'abréviation de Monsieur, en français, on doit avoir M.

M. Dupont = Monsieur Dupont,  Mr Smith = Mister Smith

Et pour le pluriel MM. (messieurs) et non pas Mrs. qui veut dire Madame en anglais (misses)

C'est un comble !

Quand on lit des courriers divers, on a l'impression que tous les messieurs français sont des misters ou des misses !

Pour en savoir +

> Des anglicismes à traduire

 

D'aucuns penseraient de moi à cet instant

aucun(s), aucune(s), d'aucuns

À l'origine,  AUCUN avait une valeur positive et signifiait quelque, quelqu'un. Il a aujourd'hui le plus souvent une valeur négative et s'accompagne de NE

1- adjectif indéfini. 

 Il prend généralement la marque du singulier.  

Aucun livre ne l'intéresse.

2- pronom indéfini.  

Comme l'adjectif, il est le plus souvent au singulier. 

J'attendais des amis, aucun n'est venu.  

sauf dans les cas où le nom qui le suit n'existe qu'au pluriel.

Je ne lui commanderai aucuns travaux.

ou si le nom a, au pluriel, un sens particulier qu'il n'a pas au singulier. 

Vous ne paierez aucuns frais.

L’acquéreur n’est tenu d’aucuns dommages et intérêts (Code civil, art. 1750)

A partir de cette année-là, je décidai que je n'irais plus jamais à aucunes eaux..

3-D'aucuns (littéraire) pronom indéfini, certains, plusieurs. 

D'aucuns pourront critiquer ces élucubrations, je m'en bats l'oeil°.

 

mon audace se renforçait, attisée par la curiosité, à telle enseigne que je ne savais prudence garder.

À telle enseigne que (vieux), à telles enseignes que, à tel point que, si bien que, locutions conjonctives de conséquence.

> À telle enseigne que

je ne savais prudence garder

par analogie avec le proverbe (locution-phrase) : Il faut savoir raison garder : Il faut savoir ne pas exagérer.

L'audace, sens proches : l'outrecuidance, l'effronterie (familier : le culot, le toupet ) etc.

"Pour les vaincre Messieurs, il nous faut de l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace, et la France est sauvée !"  Danton.

Discours de Danton à retrouver dans :> De la rhétorique - De l'éloquence - De la langue de bois - Des périphrases - Appeler un chat un chat

 

Marie répondit, acerbe

acerbe, désagréable, sévère, dur.

acerbe est rarement employé pour qualifier les personnes.

des propos, des paroles, un ton acerbe/ acerbes.

 

Je la vis suer, et rouge comme si elle surgissait tout droit du neuvième cercle de l'Enfer

Une liberté bien audacieuse que je prends avec la coordination de deux mots de natures et de fonctions différentes !

La coordination se doit d'unir des éléments de même statut, on le sait. Mais on rencontre souvent des coordinations qui n'ont pas cette exigence. Ma phrase, qui se donne un effet de style, est à la limite de la faute grammaticale et le puriste doit la considérer comme incorrecte.

 

<< 47 Délires sur les effets d'une dictature inédite - "Il ne faut ni art ni science pour exercer la tyrannie."

>> 49 Délires qui se caractérisent par une flagrante insensibilité à la menace + QUIZ 6 Où habitent-ils, tous ces animaux que vous connaissez ?

 

  LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans LES DELIRES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog