Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 05:46

LES DÉLIRES Tous les épisodes

Tous les QUIZ

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

 

Je cheminais maintenant, noyée dans une agitation étourdissante, bousculée par un flot humain qui se pressait et me heurtait jusqu'à m'ébranler. Il semblait qu'on s'éparpillât dans toutes les directions pour rendre la progression plus difficile.

Se hâtaient-ils, ces inconnus, pour rentrer chez eux, alors que la nuit avançait ou allaient-ils remplir d'autres lieux pour y faire on ne sait quoi, je n'aurais su le dire.

 

Je tentais de raser au plus près les murs pour m'y agripper parfois, tant j'avais du mal à marcher droit, et j'y voyais défiler des devantures variées, aux vitrines tout en lumières. Des femmes et des hommes, sur le pas de leur porte, hélaient les passants pour les appâter. Des groupes, formés çà et là sur les places, entouraient des orateurs qui les haranguaient**. On y entendait confusément des mots qui résonnaient d'un même suffixe abîmé et qui se répondaient en échos : rationalisma, impérialisma, communisma, capitalisma, nihilisma, anarchisma, machiavelisma, amoralisma, fétichisma, antiparlementarisma, distributionnalisma, révolutionnarisma — quoi d'autre encore? — confessionnalisma, anthropocentrisma, hédonisma, interventionnisma, diffusionnisma, syndicalisma, révisionnisma, perfectionnisma, pluralisma, ostrascisma, et j'en passe...

 

  « Que d'isma ! me dis-je. Cette façon des plus laides qui soient de prononcer un a à la fin des mots, doit certainement dénoter une incapacité à vouloir sauvegarder notre langue si merveilleusement harmonieuse, un défi aux convenances, un pied de nez° aux oreilles abasourdies ! »

  « Je détesta, oh ouia, dis-je pour m'y essayer avec horreur. »

Tous les habitants de cette ville sont-ils donc atteints de cette maladie euphonique ? Ou plutôt, ces tribuns seulement, veulent-ils se démarquer du plus grand nombre en affichant ostensiblement leur appartenance à un groupe bien particulier ? Je les jugeais impitoyablement vulgaires et inconscients de leur odieux tic verbal, de leurs rimes assassines.

J'eus la curiosité de m'approcher de l'un d'eux et de me mêler aux badauds qui écoutaient bouche bée.

  « Voyéa les ravagea, voyéa les dommagea, que vous occasionnéa ! Vous bafouéa vos devoira ! Viva le perfectionnisma ! À bas le machiavélisma des traîtra ! »

 

Je me crus un instant au coeur d'une révolution. L'orateur, par son charisma (pardon !) son charisme, semblait émouvoir la foule. De quoi voulait-il bien parler ? Qui menaçait-il ? Je n'eus pas le coeur d'interroger qui que ce fût.

Mais j'arriverais bien à savoir, me dis-je.

.................................................................. 

*"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire", Nathalie Sarraute

**qui les haranguaient, pas de liaison, H aspiré. La harangue, le harangueur.

 

NOTES

Isma, pièce de Nathalie Sarraute qui dénonce la prononciation sus désignée, comme un venin, écrit-elle, déjà en 1972.  

"Certains Français se plaisent à utiliser cette façon d'ajouter aux mots le son a, comme s'il voulaient se marginaliser. Ils en sont le plus souvent inconscients mais il faut qu'ils sachent qu'ils empêchent ainsi leurs enfants qui les imitent forcément, à avoir tous les atouts dans leur avenir pour s'intégrer pleinement dans la société. Que ceux qui pratiquent cette façon de parler ne s'étonnent pas si l'on se moque d'eux."

Lu dans Le Dictionnaire amoureux des langues de Claude Hagège. Merveilleux ouvrage !

Bonjoura !

Éa aurevoira !

 

Je cheminais maintenant... un flot humain qui se pressait, et me heurtait...

PASSE SIMPLE ET IMPARFAIT

Voir les valeurs de ces deux temps

> Les emplois de l'imparfait de l'indicatif et du passé simple

 

Il semblait qu'on s'éparpillât dans toutes les directions

s'éparpillât, subjonctif imparfait.

Voir l'article : Il semble que, il me semble que, il paraît que...  

 

je tentais de raser au plus près les murs pour m'y agripper parfois

Agripper, voir les mots commençant par AG dans la note du texte précédent n°54.

 

des devantures variées aux vitrines tout en lumières

L'adverbe TOUT, cas où il varie, voir l'article :  Ne pas confondre : TOUT adjectif indéfini, pronom indéfini, adverbe (variable dans certains cas) et substantif

 

des groupes, formés çà et là sur des places

Çà et là, locution adverbiale de lieu, voir les acceptions de çà et de ça, note du texte n°5.

 

des orateurs qui les haranguaient

Une harangue, un discours pompeux, fait de remontrances.

 

me mêler aux badauds qui écoutaient bouche bée

Bouche bée, l'adjectif bée n'a pas de masculin, voir la note du texte n°5 (béer, bayer)

les badauds

LES NOMS COMMUNS ET LES ADJECTIFS SE TERMINANT PAR AUD

chaud, ribaud, badaud, nigaud, penaud, finaud, faraud, miraud (= miro), pataud, clabaud, boucaud, réchaud, soûlaud (= soûlot), grimaud, quinaud (= penaud), crapaud, noiraud, costaud, rustaud, moricaud, lourdaud, ribaud, rougeaud, échafaud, saligaud, touchaud, corniaud, courtaud, salopiaud (= salopiot), cabillaud, péquenaud, limougeaud, attrape-nigaud.

 

<< 53 Délires d'une ville, la nuit + QUIZ n°8 Le jeu des prénoms (2ème série)

>> 55 Délires sur une faim incontournable – Dieux grecs et romains

 

  QUIZ n°9

QUELQUES MOTS FORMÉS SUR CULTURE

Faire suivre le premier élément donné dans la liste par l'élément CULTURE

et chercher le sens du mot.

Exemple AGRI- AGRICULTURE Culture du sol (des végétaux) et élevage des animaux utiles à l'homme

ACERI-

AGRUMI-

ALGO-

API-

AQUA-/AQUI-

ARBORI-

ASTACI-

AVI-

BULBI-

CAPILLI-

CARPI-

CEREALI-

CONCHYLI-

CONTRE--

COPRO-

CUNI- (CUNICULI-)

FLORI-

HELICI-

HEMO-

HORTI-

IN-

MONO-

MOTO-

MYTILY-

OLEI-

OSIERI-

OSTREI-

PISCI--

PLASTI-

POLY-

POPULI-

PUERI-

RIZI-

SALI-

SALMONI-

SERICI-

SERRI-

SYLVI-

TRUFFI-

TRUTTI-

VINI-

VITI-

VITIVINI-

AVEC UN SUFFIXE : CULTURISME

UN VERBE : ACCULTURER

 

QUELQUES MOTS FORMÉS SUR CULTURE

Solution du quiz 9

ACERICULTURE Culture d'érables au Québec (sirop)

AGRUMICULTURE Culture des agrumes

ALGOCULTURE Culture d'algues

APICULTURE Technique de l'élevage et du soin des abeilles, pour obtenir le miel et la cire. Etude et commercialisation

AQUA/AQUICULTURE Didactique, élevage d'espèces aquatiques

ARBORICULTURE Culture des arbres

ASTACCULTURE Élevage des écrevisses

AVICULTURE Élevage des oiseaux, des volailles

BULBICULTURE Culture des bulbes à fleurs

CAPILLICULTURE Soins de la chevelure

CARPICULTURE Élevage de la carpe

CEREALICULTURE Monoculture des céréales

CONCHYLICULTURE Elevage d'huïtres et de moules

CONTRE-CULTURE Littéraire, culture définie en opposition à la culture dominante, formée d'éléments de la culture populaire.

COPROCULTURE Culture des micro-organismes présents dans les selles

CUNICULTURE (CUNICULI-) Élevage des lapins

FLORCULTUREI Culture des fleurs

HELICICULTURE Élevage des escargots

HEMOCULTURE Médecine. Technique d'analyse bactériologique

HORTICULTURE Culture des jardins

INCULTURE Absence de culture : l'inculture d'un sol, d'une terre, absence de culture intellectuelle

MONOCULTURE Culture d'un seul produit : riz, vigne, tabac,

MOTOCULTURE Utilisation du moteur mécanique dans l'agriculture

MYTILYCULTURE Didactique. Elevage des moules pratiqué dans les moulières

OLEICULTURE Culture de l'olivier, par extension, des oléagineux (arachide, colza, navette... )

OSIERICULTURE Culture de l'osier

OSTREICULTURE Élevage des huïtres

PISCICULTURE Ensemble des techniques de production et d'élevage des poissons

PLASTICULTURE Culture qui recourt aux protections en matière plastique

POLYCULTURE diversification des cultures dans une région

POPULICULTURE Culture du peuplier

PUERICULTURE Ensemble des méthodes propres à assurer la croissance et le plein épanouissement organique et psychique de l'enfant jusqu'à 3 ou 4 ans

RIZICULTURE Culture du riz

SALICULTURE Exploitation des marais salants

SALMONICULTURE Élevage des saumons

SERICICULTURE Élevage des vers à soie

SERRICULTURE Culture sous serre

SYLVICULTURE Entretien et exploitation des forêts

TRUFFICULTURE Culture de la truffe

TRUTTICULTURE Elevage des truites

VINICULTURE Fabrication du vin

VITICULTURE Culture de la vigne

VITIVINCULTUREI voir les deux précédents

AVEC UN SUFFIXE : CULTURISME Culture physique où l'on fait travailler certains groupes musculaires pour les développer de façon apparente

UN VERBE : ACCULTURER Adapter à une nouvelle culture, à une nouvelle civilisation.

>Retour au début de l'article

LES DÉLIRES Tous les épisodes

Tous les QUIZ

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans LES DELIRES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog