Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 15:13

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Je ne craignais rien.

Alcmène, l'amène Alcmène, eut tôt fait d'apporter une solution à ce problème périlleux qui menaçait l'intégrité de ma personne.

Elle me chuchota, toute tremblante, qu'elle ne supporterait pas un instant de jouer les délatrices et de m'envoyer au bourreau. Bien que je me rendisse compte, de mieux en mieux, que je vivais maintenant dans une cité de barbares, je compris qu'on y pouvait trouver des gens charmants.

Amphi ne saisit pas un mot de son baragouin quand elle avança ses arguments pour m'embaucher comme serveuse à ses côtés. Je voyais qu'il était d'usage dans cette maison que le mari revendiquât à qui mieux mieux ses prérogatives, mais sa femme était finaude et savait l'emberlificoter, tant et si bien que, son subtil galimatias ayant fait son oeuvre, il se pliât à sa supplique... Je fis l'hypothèse qu'il était frappé de quérulence, à lui chercher sans fin querelle pour une paille en croix°.

La pauvre Alcmène ne devait pas toujours être à la noce°

 

  « Vous êtes bien à plaindre, lui dis-je, vous n'avez, avec cet excentrique râleur, ni repos ni cesse°.

  —Voulez-vous bien ne rien dire qui puisse provoquer son ire. Il a les ouies en estafette qui se promènent ici et là et j'ai bien peur qu'il n'ait deviné nos manigances. »

 

Si, au prime abord, cette jeune femme semblait témoigner d'une servilité au plus haut degré dès l'instant où elle se trouvait en présence de son mari, j'avais vite débusqué sa nature profonde qui, vaille que vaille, s'exprimait par des moyens détournés. Elle ne s'en laissait point conter.

...............................................................................  

*"Celui qui sauve une seule vie sauve le monde entier" le Talmud

 

NOTES

Alcmène, l'amène Alcmène, eut tôt fait d'apporter une solution

Amène (aménité) doux, aimable

EMPLOI PARTICULIER DU PASSE ANTERIEUR

Dans une proposition indépendante, dans le cas où l'action est passée, vite achevée et lorsqu'elle s'accompagne d'un adverbe ou d'un complément de temps, bientôt, tôt, en un instant, ou d'un adverbe de manière, vite, rapidement... 

 

bien que je me rendisse compte, de mieux en mieux, que je vivais dans une cité de barbares

mode subjonctif après la locution conjonctive de concession bien que.

temps imparfait

Mieux, le mieux, comparatif et superlatif de l'adverbe bien.

De mieux en mieux, en progrès.

À qui mieux mieux, qui fera mieux que l'autre = à l'envi (littéraire)

Proverbe : Le mieux est l'ennemi du bien.

Le plus tôt sera le mieux.

Comparatifs, superlatifs, voir note du texte 30

 

je fis l'hypothèse qu'il était frappé de quérulence

Quérulence, état pathologique de celui qui ne cesse de revendiquer, de quereller, en un mot, d'enquiquiner tout le monde.

 

à lui chercher sans fin querelle pour une paille en croix

Une paille en croix, un rien, une peccadille.

 

Elle ne devait pas toujours être à la noce

Ne pas être à la noce, être dans une situation pénible, désagréable.

 

Vous n'avez ni repos ni cesse

n'avoir pas de cesse.

Voir la note du texte : 155 Délires inquiétants - « La Nature est un temple où de vivants piliers / Laissent parfois sortir de confuses paroles... »*

 

il était d'usage que le mari revendiquât ses prérogatives

Les prérogatives sont des avantages dont jouit une personne qui exerce une certaine fonction.

 

ne rien dire qui puisse provoquer son ire

L'ire, la colère.

Irascible, qui se met facilement en colère.

 

il a les ouïes en estafette

Les ouïes pour les oreilles.

Estafette, vocabulaire militaire, agent de liaison chargé de porter les ordres.

 

Si, au prime abord, cette femme semblait témoigner d'une servilité au plus haut degré

Au prime abord, au premier abord, dès l'abord.

Alcmène semblait être très docile, très obéissante.

 

<< 59 Délires conjugaux chez Alcmène et Amphi - « Plus je songe à la vie humaine, plus je crois qu'il faut lui donner pour témoins et pour juges l'ironie et la pitié. »

>> 61 Délires hégéliens* + QUIZ 13 Au revoir Monsieur Chabrol

 

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans LES DELIRES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog