Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 08:37

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

 

Les digressions suivantes, qui sont des analyses psychiques tout droit sorties du courant romantique qui veut qu'on s'attache à regarder son nombril plutôt que celui des autres, t'agaceront peut-être cher lecteur, toi qui est si impatient de connaître la suite des événements. Mais il faut en passer par là pour mieux appréhender ce qui se passe dans ma tête. Et je n'ai pas l'intention de m'excuser en quoi que ce soit quand je te dis cela ex abrupto !

Ta petite Oli qui s'autoflagelle parfois.  
.................................................................                                                                                                                              

Ma curiosité devint insatiable. Je voulais tout savoir et j'interrogeai Alcmène sur mille détails.

La crispation qui l'avait rendue si dure à mon égard dans les premières minutes de notre entretien, s'effaça peu à peu. Je lui pardonnai, car j'avais compris à quel point, successivement, l'angoisse l'avait paralysée, et la nervosité s'était installée à fleur de peau, a pedibus usque ad caput°, puisqu'il lui avait été impossible de dominer l'effet des giclées de noradrénaline qui l'avaient assaillie, et qui lui avaient si injustement ôté tout libre arbitre,

 

Je sais d'où le sais-je ? qu'il est indispensable de garder son calme et de ne pas vouloir à tout prix raisonner une personne sous l'emprise d'une émotion forte. Ce serait peine perdue. Toute sa volonté et sa capacité à faire travailler son intelligence sont annihilées par un processus cérébral implacable, la réduisant à être la proie de ses instincts primitifs.

 

Peu à peu s'effaça l'agressivité démesurée dont Alcmène avait fait preuve à mon égard alors que je lui avais seulement fait part de mon étonnement, Mais peut-être ne m'eût-il pas fallu rire ou même sourire, c'est cela qu'Alcmène avait ressenti comme insupportable.

 

Quand le calme fut revenu, elle dut reconnaître, en son for intérieur qu'il n'avait pas été dans mes intentions de me moquer d'elle, ni même de mettre en doute ses dires un seul instant. — Suis-je vraiment sincère en disant cela ?  Une fois de plus, je dus faire mon mea-culpa, j'étais trop impulsive et je devrais à l'avenir  tourner sept fois ma langue dans ma bouche° avant de m'exclamer. Ce faisant, et j'enfonçais là une porte ouverte°, je m'appliquerais à réfléchir aux conséquences éventuelles que pourraient entraîner mes paroles trop hâtives et je pèserais le pour et le contre pour les prononcer ou me taire. Cette attitude difficile irait à l'encontre de mon naturel que j'avais maintes fois décidé de chasser, et qui menaçait toujours de revenir au galop.

.................................................................

 

NOTES

Titre - La psyché, ici, ensemble des phénomènes psychiques d'une personne

 

a pedibus usque ad caput, des pieds à la tête (en latin)

 

les digressions suivantes t'agaceront peut-être

une digression - Cf. L'Académie : Ce qui dans un exposé, dans une conversation, un discours s'écarte du sujet principal. Faire une digression. Se perdre dans des digressions.

 

Pardonne-moi si je te dis cela ex abrupto !

Ex abrupto, sans préambule, brusquement. 

 

pour mieux appréhender ce qui se passe dans ma tête.

appréhender

1 -ici, comprendre

2 -craindre.

 

Ta petite Oli qui s'autoflagelle parfois

C'est Oli, la narratrice et l'héroïne de l'histoire qui parle.

S'autoflageller, s'auto-flageller, se critiquer très durement. 

 

impossible de dominer les giclées de noradrénaline

La noradrénaline, neurotransmetteur qui joue un rôle dans les émotions, entre autres.

 

peut-être ne m'eût-il pas fallu rire

verbe au subjonctif plus-que-parfait à valeur de conditionnel passé

Ne m'aurait-il pas fallu rire

 

Je dus faire mon mea-culpa (mea culpa - des mea culpa)

Faire son mea-culpa, avouer une faute avec contrition.

battre sa couple

Mea culpa ! C'est ma faute !

 

Ce faisant, en faisant cela.

 

Enfoncer une porte ouverte° 

J'enfonce une porte ouverte, je dis une vérité évidente, une banalité à faire pleurer.

Mais tu me pardonnes, cher lecteur, n'est-ce pas ?

 

Chassez le naturel, il revient au galop.°

Naturam expelles furca, tamen usque recurret, Horace, poète latin, vers 50 avant JC.

 

accord des participes passés, paralysée, installée, assaillie, avec le COD qui les précèdent

Pour en savoir plus sur les participes passés :

> Règles de l'accord des participes passés

et  > QUIZ 26 

 

le passé simple et l'imparfait, interrogeai, pardonnai, etc.

> Les emplois de l'imparfait de l'indicatif et du passé simple

 

le futur du passé, je devrais, je réfléchirais, etc. 

> Le conditionnel ne serait-il plus un mode ? Le futur antérieur du passé - Le futur antérieur hypothétique

 

<< 74 Délires kafkaïens* - QUIZ 15 Trouvez les hommes et les femmes célèbres dont le nom commence par PA

>> 76 Délires qui semblent donner peu d'espace à l'espoir

 

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans LES DELIRES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog