Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 15:44

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

 Tous les articles du blog

 

Épuisée par la course folle dont les effets me taraudaient encore,  transie de froid malgré la défroque crasseuse, embarrassée de solitude, je me résolus au repos forcé, dans cette terre inconnue.

J'avais tout juste senti mes paupières alourdies faire ce que bon leur semblait, lorsque j'entendis un froufrou d'une étrangeté qui me fit tressaillir. Je me dressai sur mes ergots°, prête à agir selon les circonstances, lorsque j'entrevis, dans la lueur diffuse de la lune, quatre êtres qui se dirigeaient, effrontément, dans ma direction. J'accommodai mes pupilles démesurément dilatées, lorsque je reconnus, progressant à la queue leu leu, ma compagne la laie suivie de ses trois marcassins, zébrés à souhait pour se fondre plus efficacement dans la nature, si tant est qu'elle fût quelque peu rayée — fait zoologiquement et scientifiquement démontré. La laie, quant à elle, ayant abandonné les siennes à l'adolescence, ne pouvait se cacher derrière aucun dessin approprié.

Les zèbres, eux, gardent leurs zébrures. On dit que le jeu des couleurs, le clair et le foncé alternés, l'un repoussant la chaleur des rayons du soleil, l'autre l'absorbant, permet une circulation d'air bénéfique. Mais laissons donc là ces digressions qui arrivent comme un cheveu sur la soupe °!

 

On grommelait, on grognait, on couinait à faire peur au dahut.

—Qui va là ? m'informai-je. Qui donc vient troubler ma méditation existentielle ? 

—Ô injustice ! Ô ingratitude ! iodla* la laie. Ne vois-tu pas que je fais ici amende honorable en te montrant mon instinct maternel. Vois mes petits rassasiés, vois mes petits désireux de te connaître. Ta leçon a porté des fruits salvateurs. Nous venons te remercier pour ta clairvoyance. Sois clémente et baise-les.

.........................

*iodla, yodla, jodla

 

NOTES

transie de froid malgré une défroque crasseuse

une défroque, une guenille, des hardes, des haillons, des frusques.

Autre sens, un prêtre défroqué, un défroqué. qui a abandonné la prêtrise, le froc.

Cherchez l'intrus parmi les synonymes - Quiz 62

 

Se dresser sur ses ergots, monter sur ses ergots, prendre une attitude agressive, comme un coq. Prendre une attitude fière et menaçante, être prêt à la riposte

 

embarrassée de solitude

embarras, embarrassé 2R

Écrire et ne pas écrire - Les fautes d'orthographe les plus usuelles

 

J'accommodai mes pupilles

la pupille est l'ouverture centrale de l'iris qui varie avec l'intensité de la lumière. C'est un acte réflexe.

MOTS COMMENÇANT PAR ACC (prononcer ak ou aks)

Ils prennent généralement 2C quand ils sont suivis d'une voyelle, accommoder, accident, accomplir, accès, accourir, accumuler etc.

Mais il y a de nombreuses exceptions (voir le dico), les plus usités : acabit, acacia, académie*, acadien*, acajou, acanthe, acariâtre, acarien*, acaule (sans tige apparente, le pissenlit est une plante acaule), aconit (plante renonculacée), acolyte, acompte, s'acoquiner*, acoustique, acouphène, acuité, acupuncture, etc.*

*et les mots de la même famille

 

Je reconnus, progressant à la queue leu leu,

À la queue leu leu, en marchant à la manière des loups, l'un derrière l'autre, en file indienne.

leu (leu) vient de loup

 

j'avais tout juste senti mes paupières alourdies

j'entendis un froufrou qui me fit tressaillir

VERBES SE TERMINANT PAR I, IE, IES, IS, IT, ÎT

PAR I (s'il y a accord, on a IE, IES)

Le participe passé des verbes du 2ème groupe et certains du 3ème groupe. 

j'ai fini, j'ai accompli ma tâche, la tâche que j'ai accomplie, il a cueilli des bouquets, les bouquets qu'il a cueillis.

PAR IS ou IT

1- Le participe passé de certains verbes du 3ème groupe.

Il a compris, il est conquis, Elle l'a dit, nous l'avons écrit.

Pour repérer le IT ou le IS, mettre au féminin, comprise, conquise, dite, écrite.

2- Les verbes du 2ème groupe et certains du 3ème aux 3 personnes du singulier du présent de l'indicatif IS-IS-IT

je remplis, tu punis, il suit

3- Les verbes du 2ème groupe et certains du 3ème au passé simple, IS-IS-IT  

il s'enfuit, tu me vis, je vous haïs (noter ici le tréma qui le différencie du je vous hais au présent)

PAR ÎT

Les verbes du 2ème groupe et certains du 3ème à la 3ème personne du singulier au subjonctif imparfait (langue soutenue) Il fallait qu'il le lui dît, qu'on le lui apprît, qu'elle le sentît, qu'il le lui écrivît, et qu'il en finît.

QUIZ - Verbes se terminant par I, IE, IS, IES, IT, ou ÎT  Le petit chat de Madeleine est parti

 

Les zèbres gardent les leurs (leurs rayures).

LA LAPALISSADE, c'est une évidence et pas une véritable information !

LEUR, LEURS, LES LEURS

LEUR pronom personnel invariable

Je leur donne des claques, pour voir.

LEUR, LEURS l'adjectif démonstratif suivi d'un nom s'accorde avec lui. J'aime bien taquiner leurs enfants !

LE LEUR, LA LEUR, LES LEURS, le pronom possessif s'accorde avec le nom qu'il remplace.

J'ai là un gros paquet de bonbecs. Prenez les vôtres et qu'ils prennent les leurs !

> Ne pas confondre les homophones : leur, leurs, l'heure, leurre et l'heur - QUIZ

 

si tant est qu'elle fût quelque peu rayée

Si tant est que + indicatif, subjonctif ou conditionnel, quel mode choisir ?

quelque peu, un peu.

 

Comme un cheveu sur la soupe, de façon incongrue, inopportunément, à l'improviste.

QUIZ -  Les noms qui se terminent par au, aux, aus, eau, eaux, eu, eux, eus, oeu, oeux, ou, oux, ous -Tonton et Jeannot vont à la pêche

 

on couinait à faire peur au dahut

Le dahut, animal imaginaire. Partir à la chasse au dahut.

 

ta leçon a donné des fruits salvateurs

salvateur, salvatrice, qui sauve.

 

Ô injustice ! Ô ingratitude ! iodla la laie

Ô : INTERJECTION suivie d'un nom propre, d'un syntagme nominal (groupe nominal) sans article, ou d'un pronom.

 1- sert à interpeller, à invoquer,

Ô ciel ! Ô Dieu de l'univers !

Ô toi que j'eusse aimée, ô toi qui le savais ! Baudelaire

 2- ou traduit un sentiment vif : joie, admiration, crainte, colère, douleur.

Ô rage ! Ô désespoir ! Molière.

Qu'est-ce qu'une interjection ? Qu'est-ce qu'une onomatopée ?

yodler, iodler, jodler, chanter à la manière d'une tyrolienne.

 

Sois clémente et baise-les.

Baiser, archaïsme pour embrasser, donner un baiser.

Champ lexical - Champ sémantique - Niveau de langue - Registre de langue - style soutenu, courant, familier, populaire, argotique, ou vulgaire - Archaïsmes

 

Baise m'encor, rebaise-moi et baise :

Donne m'en un de tes plus savoureux,

Donne m'en un de tes plus amoureux :

Je t'en rendrai quatre plus chauds que braise.

Poème de Louise Labé à lire dans :

Poèmes d'amour – Tome 2 - Florilège proposé par mamiehiou

 

<< 7 Délires bucoliques - J'ai la berlue !

>> 9 Délires amicalement compatibles - Faire contre mauvaise fortune bon coeur° - Le mot-valise

 

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans LES DELIRES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog