Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 12:16

LES DÉLIRES Tous les épisodes

Tous les QUIZ

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

 

Mon sommeil était si profond le lendemain matin que je n'entendis pas Alcmène pianoter son toc toc discret sur le battant de la porte. Elle l'ouvrit doucement, la fit tourner autour du châssis dormant, qui ne grinça aucunement, dormant tout aussi bien que moi.

Elle s'approcha de mon lit, hésitant à me réveiller, et partant, à me plonger derechef dans la brutale réalité.

« Tu avais le sourire aux lèvres, me dirait-elle quelques instants plus tard, en me demandant ce que j'avais rêvé.

Je ne me souviens plus, lui répondrais-je. »

Je ne peux même pas compter sur mes rêves de la nuit. Les plus beaux se refusent à mon souvenir.  À dire vrai, mes rêves éveillés suffisent largement à me faire croire que je rêve.

Tout ce que nous voyons, tout ce que nous croyons,

n'est-il qu'un rêve dans un rêve ?* 

 

Lorsque j'ouvris les yeux, mon regard plongea dans celui de mon amie, si bleu, si vaste, que toutes les colombes du monde auraient pu y voler. Son air apaisé et maternel fit vibrer les cordes les plus sensibles de ma psyché.

« Tout s'est bien passé, là-haut ? voulut-elle savoir. »

Je pris le temps d'étirer lentement mes muscles engourdis, et je lui fis signe que oui. Le souci qu'elle prenait de moi me mit du baume au coeur°.

 

 L'amitié est la similitude des âmes.** Cette pensée qui me vint me berça dans sa douceur.

...............................................................................

*Tout ce que vous voyons, tout ce que nous croyons n'est-il qu'un rêve dans un rêve ? Edgar Poe, Poème A dream within a dream.

Is all that we see or seem is but a dream within a dream ?

 

**L'amitié est la similitude des âmes. D'Alcuin (d'York)

Albinus Alcuin, (surnommé Flaccus) en vieil anglais Ealhwine, 735-804, moine anglais, maître de l'Académie Palatine, la plus grande école de l'empire carolingien, conseiller de Charlemagne.

   

NOTES

Le châssis dormant est l'huisserie de la porte dans laquelle vient s'emboîter la partie mobile, le battant.

 

elle la fit tourner autour du châssis dormant, qui ne grinça aucunement, dormant tout aussi bien que moi

L'ANTANACLASE joue sur le mot dormant qui est employé dans deux acceptions différentes :

 

"J'avais le sourire aux lèvres, me dirait-elle quelques instants plus tard, en me demandant ce que j'avais rêvé.

Je ne me souviens plus, lui répondrais-je.”

LA PROLEPSE est une anticipation des faits qui se produiront plus tard.

 

hésitant à me réveiller, et partant, à me plonger derechef dans la brutale réalité

partant, par conséquent.

derechef, de nouveau, une seconde fois.

> Ne pas confondre À NOUVEAU et DE NOUVEAU

 

les cordes les plus sensibles de ma psyché

ma psyché, mon psychisme, mon cœur, mon âme.

 

le souci qu'elle prenait de moi me mit du baume au coeur

Mettre du baume au cœur°, réconforter.

Un baume, une préparation calmante à base de résine odoriférante de certains végétaux.

 

<< 88 Délires que l'épuisement exacerbe -"Les déceptions ne tuent pas et les espérances font vivre" 

>> 90 Délires autour d'une impatience caractérisée + QUIZ 19 (1ère partie) Ces écrivains et ces écrivaines dont on ne connaît parfois que les pseudonymes

 

 QUIZ LITTÉRAIRE N°18

14 personnages en quête d'auteurs*

Retrouvez les grandes œuvres de la littérature française (et francophone)

où l'on peut les rencontrer.

Et le nom de leur créateur !

 

Mathilde de la Molle

2  Esmeralda

Till ou Thyl

Estragon (Gogo) et Vladimir (Didi)

Madame de Clèves

Le curé d'Ambricourt

Le Docteur Rieux

Justine 

Abel Tiffauges

10  Vautrin

11  Edmond Dantès

12 Emma

 13 Ferdinand Bardamu

14 Odette

V

V

V

1 Mathilde de la Molle, dans le Rouge et le Noir avec Julien Sorel, de Stendhal.

 

2 Esmeralda,  poignardée par Frollo dans Notre-Dame de Paris de Victor Hugo.

 

3 Till ou Thyl, La légende d'Ulenspiegel (ou Eulenspiegel), de Charles de Coster, Belgique.

Titre complet : La Légende et les Aventures héroïques, joyeuses et glorieuses d'Ulensiegel et de Lamme Goedzak au pays de Flandres et ailleurs.

Du nom du héros est né le mot espiègle. Till l'Espiègle

extrait : Till l'Espiègle/ Thyl Ulenspiegel - Charles De Coster

 

4 Estragon (Gogo) et Vladimir (Didi). En attendant Godot de Samuel Beckett, Irlandais.

 

5 Madame de Clèves. La princesse de Clèves, éprise du comte de Neumours, de Madame de La Fayette.

 

6  Le curé d'Ambricourt. Journal d'un curé de campagne de Georges Bernanos. Le roman se termine sur une conclusion empruntée à Sainte Thérèse de Lisieux :

« Qu'est-ce que cela fait ? Tout est grâce. »

 

7 Le Docteur Rieux. La Peste d'Albert Camus. L'auteur s'est probablement inspiré d'une épidémie de typhus qui avait sévi en Algérie en 1941-1942.

 

8  Justine. Les Infortunes de la Vertu du Marquis de Sade.

 

9  Abel Tiffauges. Le Roi des Aulnes de Michel Tournier. Ce roman s'inspire de la Germanistik que l'auteur tient de ses parents et de ses études.

Le titre fait référence à un poème de Goethe,

 

Der Erlkönig (Le roi des Aulnes).

Wer reitet so spät durch Nacht und Wind ?

Es ist der Vater mit seinem Kind...

Qui chevauche si tard dans la nuit et le vent ?

C'est le père avec son enfant...

 

10 Vautrin, personnage de plusieurs romans de la Comédie Humaine de Honoré de Balzac.

Le père Goriot

Illusions perdues 

Splendeurs et misères des courtisanes

Le député d'Arcis

Ancien forçat, il se plaît à aider de jeunes ambiltieux, Eugène de Rastignac, Lucien de Rubempré, et cela jusqu'au crime.

On sait que Jean Herman, écrivain, scénariste, réalisateur, a choisi Jean Vautrin comme nom de plume.

 

11 Edmond Dantès. Le Comte de Monte-Christo d'Alexandre Dumas père.

Accusé à tort, arraché des bras de Mercedes, Edmond se venge. Et comment !

 

12  Emma. Madame Bovary de Gustave Flaubert. Une petite midinette qui se suicide et qui défraie la chronique, et voilà mon Gustave prêt pour écrire un chef-d'oeuvre à partir de ce fait divers.

 

13  Ferdinand Bardamu. Le Voyage au bout de la Nuit  de Ferdinand Céline.

Le personnage nous décrit la condition humaine sous son jour le plus noir, le plus désespérant.

 

14 Odette (Madame Swann). À la Recherche du temps perdu de Marcel Proust

Laure Hayman, amie de Proust serait à l'origine du personnage

 

*Titre du QUIZ : Cf. Six personnages en quête d'auteur de Luigi Pirandello.

 

> Retour au début de l'article

 

LES DÉLIRES Tous les épisodes

Tous les QUIZ

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans LES DELIRES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog