Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 15:15

  ACCUEIL

Les exercices que je vais vous décrire — je pense que probablement un bon nombre de mamans en ont eu l'idée comme moi — je les ai expérimentés il y a une trentaine d'années, lorsque ma fille était toute petite, et elle-même s'en est servi pour Victor, son enfant, et continue à s'en servir.

Ils visent non seulement à développer l'élocution des tout petits mais aussi leur attention, leur logique, leur sens de la déduction, leur mémoire, en un mot, leur pensée. Il se veulent "éducatifs" et en même temps ludiques.

 

Si, à deux mois, le bébé gazouille avec plaisir quand on lui parle, et fait toutes sortes de vocalises, il commence à babiller vers six ou sept mois. Il prononce alors des syllabes qui sont propres à sa langue maternelle. Et il aime la répétition de ces syllabes.

 

Toute mère sait que son bébé est très attentif lorsqu'elle s'adresse à lui. Non seulement il entend les sons qu'elle prononce mais il sait décrypter ses mimiques... et son sourire.

Il aura tôt fait de découvrir le plaisir de l'imiter. Et il comprendra vite qu'il peut la faire rire, ce qui lui plaira beaucoup.

 

Vers dix mois, il se met à prononcer quelques mots et c'est généralement à ce moment-là — et même parfois bien avant — qu'il dit papa.

Mais tous les enfants ne se ressemblent pas et il faudra attendre que certains aient 18 ou 19 mois pour qu'ils disent quelques mots. Il n'y a pas là de quoi s'inquiéter, chaque enfant a son rythme. Même s'il est très intelligent et qu'il comprend ce qu'on lui dit, il ne parle que s'il a envie de parler.

 

Exercice 1 - Répétition de syllabes doubles

12 -16 mois

Pratiquez l'exercice lorsque vous sentez qu'il est mûr pour le faire.

On n'insiste jamais s'il est réticent. S'il l'est, on essaie de nouveau un mois après.

Il maîtrise généralement les voyelles mais pas encore toutes les consonnes. Et on commence donc avec ce qui est le plus facile.

 

Jouez sur la répétition des sons

Vous lui dites par exemple, en le regardant bien en face "ba ba" et vous lui laissez le temps de répéter. Il comprendra vite qu'il faut répéter. Gratifiez-le d'un sourire s'il répète, même si le résultat n'est pas parfait. Vous pouvez même rire carrément si vous trouvez que votre enfant est drôle. Il appréciera.

Puis vous dites par exemple :

ba ba – bi bi – bo bo – bé bé - da da – di di – do do – dé dé – ti ti – etc.

 

Je vous livre ici la première "perle" de ma fille à l'âge de 15 mois alors que je lui faisais faire l'exercice — j'ai conservé toutes ses "perles" que j'ai eu plaisir à lui donner à lire quand elle a été grande.

 

Moi —Répète après moi : ba ba

Ma fille —ba ba

Moi —bi bi

Ma fille  bi bi

Moi  bou bou

Ma fille — bou bou

Moi  ta ta

Ma fille  ta ta

Moi  ti ti   

Ma fille  ti ti

Moi  tou tou

Ma fille ouah ! ouah !

Eh oui ! toutou > ouah ouah

Il fallait y penser !

 

Exercice 2 – Imiter les cris des animaux

Le tout petit s'intéresse aux animaux. Heureux celui qui pourra observer des animaux vivants, près de chez lui, à la campagne, etc.

On lui fera voir aussi des images d'animaux qu'on appellera par leur nom. Et on imitera leur cri en faisant des mimiques pour amuser l'enfant. Très vite il répètera ce cri en l'associant à l'image de l'animal ou en répondant à la question : "Comment fait le chat ? L'éléphant ? Le canard ? Etc."

 

Vous me direz : "Répéter le cri des animaux n'est pas parler." Je vous l'accorde. Mais je crois que cela aide à maîtriser les organes de l'élocution de reproduire le plus fidèlement possible des sons divers.

Si vous êtes à court d'imitations, écoutez sur la toile :

Vidéos correspondant aux cris des animaux

 

Nota bene : Si vous avez un animal chez vous, n'oubliez pas qu'il est porteur de germes pouvant provoquer des maladies graves. Ne le laissez pas lécher votre enfant ! Apprenez à votre enfant à ne jamais approcher son visage d'un animal. Tous les chiens, même les plus pacifiques, mordent, un jour ou l'autre — ne serait-ce que pour s'amuser.

Et lavez-vous soigneusement les mains et celles de votre enfant après avoir touché votre animal.

Apprenez à votre enfant, dès son plus jeune âge à respecter les animaux. Ce ne sont pas des jouets. Responsabilisez votre enfant.

 

Exercice 3 – Finir les phrases

Cet exercice peut débuter très tôt, dès que l'enfant prononce ses premiers mots, et continuer jusqu'à l'âge de cinq ou six ans.

Vous parlez à votre enfant sans dire le dernier mot de la phrase qu'il complétera ou vous laissez en suspens la dernière syllabe du mot.

Cet exercice demande une écoute et une anticipation du sens de la phrase dans une situation donnée.

 

Exemples :

Tu es fatigué je vais te mettre ton pyjama et tu vas faire un gros ....

Je vais chercher le pot, tu vas faire ton ...

Écoute qui arrive, c'est ...

Écoute. Qu'est-ce qui fait Broum ! Broum ! C'est une voi...

Tu as faim. Viens. On va man...

Regarde, je t'ai préparé ton bibe....

Qui t'a préparé ton biberon ? C'est ma... / C'est pa...

Je vais t'habiller on va aller se prome...

 

Au fil du temps les mots deviendront plus difficiles.

On va cueillir des fleurs pour faire un ....

On va faire des courses à (au, chez) ...

On va sortir, il faut que tu mettes tes ...

Il fait soleil tu mets ton ....

Cette glace que tu manges est très ...

On va dans le jardin, tu vas pouvoir ...

 

Cet exercice peut servir pour le réemploi d'un mot que l'enfant vient d'apprendre, histoire de retrouver le mot, de le répéter et de le mémoriser.

 

Attention de ne pas lasser l'enfant en faisant trop souvent ce genre d'exercice. Dans la conversation, pendant ses activités, on lui parlera de temps en temps en donnant une ou deux phrases incomplètes.

Surtout ne pas lui demander des choses difficiles sinon il refusera de se livrer à cet exercice. Il faut que ce soit un jeu qui titille sa vivacité d'esprit et il doit gagner à tous les coups (ou presque). On le félicitera à chaque fois. "Oui !" "C'est bien ! "Bravo !".

Si l'on répète la phrase ce sera pour lui donner la réponse qu'il n'a pas trouvée. Ne pas insister pour qu'il trouve. S'il ne trouve pas, ce n'est pas grave.

 

Lorsque vous lisez une histoire, moment privilégié d'intimité avec votre enfant, ne finissez pas quelques phrases. L'enfant retrouvera les mots qu'il a déjà entendus. Et cela parce que vous la lui aurez lue plusieurs fois.

Ses connaissances en vocabulaire croîtront de jour en jour.

 

Mon petit-fils a bientôt quatre ans et il aime toujours finir les phrases des histoires. Comme il a le sens de l'humour et qu'il a un bon public (sa mère éclate de rire à chaque fois qu'il fait un bon mot, et elle n'est pas la seule) il aime surprendre son auditoire en ne disant pas le mot attendu, soit qu'il le sache, soit qu'il ne le sache pas, mais en en donnant un autre auquel on ne s'attend pas, toujours du tac au tac, ce qui donne des phrases cocasses.

Exemple de Victor à 24 mois :

Tu me mets une tête comme une ba... bouche.

Tu n'en fais qu'à ta... strophe.

Oh ! un feu d'arti... chaut !

Exemple à 26 mois :

Dans la vie faut pas s'en... dormir.

 

Exercice 4 – Les homophones

3-4 ans

J'explique à mon petit-fils ce que sont les homophones. Des mots qui se prononcent de la même manière mais qui n'ont pas le même sens.

Je lui donne quelques exemples :

Ouvre la porte – Je porte un pantalon

Je ne vois rien – Écoute ma voix

Je me promène avec toi – le toit de la maison

J'ai trouvé un ver de terre – je bois dans un verre – Ton stylo est vert – je cours vers toi – Cendrillon avait une pantoufle de vair (fourrure)

Ton père s'amuse sur internet – J'ai une paire de chaussures

Le primeur vend des fruits et des légumes. Il fait vent dehors.

 

Il a vite compris.

Ce sont les situations dans lesquelles il emploie un mot qui a un homophone qui le feront s'exclamer : "J'ai trouvé un homophone !" Et voilà qu'il nous l'explique.

 

Exercice 5 - Si j'étais

Vous connaissez peut-être le jeu "Si j'étais" qui donne à deviner un personnage connu.

Vos partenaires vous posent une question et vous donnez une réponse qui a un rapport avec le personnage que vous êtes censé incarner et qu'il faut trouver.

Je vous donne un exemple :

Question -Si tu étais une fleur, que serais-tu ?

Ma réponse -Si j'étais une fleur je serais une rose.

Question -Si tu étais un jour, que serais-tu ?

Ma réponse -Si j'étais un jour, je serais un 6 mai.

Question -Si tu étais une qualité, que serais-tu ?

Ma réponse -Si j'étais une qualité je serais la normalité.

Inutile de vous dire la réponse, vous l'avez devinée.

 

Ce jeu s'adresse aux grands. Pour un petit de trois à quatre ans, j'ai détourné "Si j'étais" de la façon suivante :

Il n'y a rien à deviner.

Chaque joueur dit à son tour une phrase où il imagine ce qu'il pourrait être.

Exemple :

-Si j'étais une fourchette, je piquerais.

-Si j'étais du chocolat, je serais bon à manger.

Et c'est là que notre petit Victor (trois ans et demi) nous dit :

-Si j'étais des collants, je me mettrais sur les jambes des filles !

On rit. L'idée est pour le moins inattendue !

Excellent pour s'exercer à la structure grammaticale de ces phrases !

 

D'autres idées pour faire parler votre enfant

Et quand il sera capable de le faire, regardez des images, faites-le les décrire et posez-lui des questions.

Regardez par la fenêtre et demandez-lui ce qu'il voit. Décrivez-lui les choses.

Faites de même dans la rue, dans la forêt, etc.

Intéressez-vous à ce qu'il fait à l'école et demandez-lui de raconter.

Demandez le nom de ses copains et dites-lui de vous parler d'eux.

Demandez-lui de vous raconter une histoire, d'en inventer une ou de vous dire une histoire qu'il a entendue.

 

Et n'oubliez jamais que la manière que vous avez de l'écouter est essentielle pour qu'il se sache encouragé et qu'il acquière la confiance en lui, condition indispensable à son épanouissement futur.

Aussi serait-il préjudiciable à son développement de l'écouter d'un air distrait, de montrer votre impatience ou de l'interrompre et le reprendre systématiquement pour corriger toutes ses fautes de français.

Savoir réagir en lui manifestant l'intérêt que vous lui portez, savoir rire avec lui et lui montrer votre admiration, savoir l'encourager, savoir l'aimer, tout simplement, tout cela lui donnera des atouts pour sa vie entière.

 

 >>> RÉCAPITULATION des articles : Autour de l'enfant

ACCUEIL

 

Ajout du 3 février 2014

« La rumeur signale qu'Albert Einstein n'aurait parlé qu'à 5 ans...»

> « Il est dyslexique, comme Einstein. » 

www.lecavalierbleu.com/images/30/extrait_193.pdf

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Autour de l'enfant
commenter cet article

commentaires

Carmela 15/08/2016 12:53

J'adore ces idées, et elles marchent tellement bien sur mon enfant !

mamiehiou.over-blog.com 15/08/2016 18:20

Merci, Carmela !

Arie 30/07/2015 11:46

Salut,

Merci pour ce bel article et pour toutes les idées qu’il contient pour permettre aux enfants de développer leur faculté langagière.

mamiehiou.over-blog.com 30/07/2015 19:30

C'est très gentil de me l'écrire. Merci Arie !

pampa 23/02/2015 23:04

Bonjour, votre blog fait plaisir à lire... Pour mon petit bout, je lui ai acheté des petits livres et je lui montre tous les soirs en jouant, les formes, les couleurs, les animaux. Il a 1 an et il sait reconnaître 7 animaux et leurs cris. Aussi en jouant, durant le change, je lui apprend les parties du corps qu'il connaît et aussi compter jusque 3 à force de lui préparer le biberon et lui compter chaque mesurettes . Il faut avoir énormément de patience mais cela paie. C'est une fierté de voir son petit bout en plein apprentissage et d'y contribuer. Ce qui semble évident et simple pour l'adulte, relève d'un exploit pour eux, bébés.

mamiehiou.over-blog.com 24/02/2015 09:12

Votre "petit bout" semble déjà bien sensible à ce que vous lui apprenez. Rien ne vaut l'amour pour avoir tant de plaisir à instruire ses enfants.
Merci pour votre aimable commentaire.
Je vous souhaite une bonne journée.

Dana 07/02/2015 10:14

Merci pour ses précieux conseils.
Dana

mamiehiou.over-blog.com 07/02/2015 10:16

C'est gentil !

moussaoui 02/12/2014 12:02

bonjour je vous remercie beaucoup pour c partage à nous.. bon suis une mamy je veux que mon petit fils va prononce bien les mots en français meme moi pourquoi non sourire bonne continuations est bonne journée

mamiehiou 02/12/2014 15:09

Bonjour,
Quand les enfants apprennent à parler, ils ne font qu'imiter ce qu'ils entendent. C'est pourquoi tous les parents - et les grands-parents - doivent s'appliquer pour que les enfants aient les meilleurs atouts pour leur vie future.
Vous êtes soucieuse d'offrir à votre petit fils les clefs pour qu'il prononce bien les mots. Vous choisirez alors de le mettre au plus tôt à l'école maternelle.
Puisque vous vous servez d'internet vous pouvez trouver des sites qui lui donneront des contes pour enfants, à écouter vers 4 ou 5 ans.
Par exemple :
http://www.jedessine.com/c_18175/lecture/contes-pour-enfant/contes-a-ecouter/kiwinou-et-le-pere-noel
Certains sites donnent aussi les mots à répéter et du vocabulaire à connaître.
les animaux de la ferme (Passez la souris sur les dessins.) :
http://www.languageguide.org/french/vocabulary/farm-animals/
les animaux familiers :
http://www.languageguide.org/french/vocabulary/pets/
les insectes :
http://www.languageguide.org/french/vocabulary/insects/
les oiseaux :
http://www.languageguide.org/french/vocabulary/birds/
les mammifères :
http://www.languageguide.org/french/vocabulary/mammals/
Bonne recherche !

Chemins de Familles 05/08/2013 18:14

De bonnes idées pour effectivement développer le langage et permettre à l'enfant d'entrer dans la langue avec plaisir et amusement.pensez aussi à lui faire "lire" des images, raconter une image encore et encore, un jour c'est lui qui racontera :-)
www.cheminsdefamilles.fr

mamiehiou 05/08/2013 19:22

Je vous remercie pour votre commentaire. Nous allons dans la même direction !

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog