Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 18:58

 ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Articles classés par catégories (tags)

Les 10 articles qui sont apparus comme les plus lus depuis un mois

Stats donnés par Overblog

/article-ne-pas-confondre-du-du-dus-dut-due-dues-dut-97460831.html

/article-quand-faut-il-mettre-une-majuscule-a-monsieur-madame-mademoiselle-etc-comment-abreger-ces-mots-96862398.html

/article-femmes-enceintes-voici-quelques-conseils-sur-les-choses-que-j-ai-apprises-lors-de-mes-grossesses-a-109525387.html

/article-que-signifient-les-mots-synonyme-homonyme-antonyme-homophone-paronyme-hyperonyme-hyponyme-hol-109459783.html

/article-il-semble-que-il-me-semble-que-il-parait-que-faire-que-faire-en-sorte-que-indicatif-subjonct-82260666.html

/article-les-participes-passes-fait-et-laisse-s-accordent-il-ou-non-ils-se-sont-fait-ou-faits-elle-s-est-102130638.html

/article-versification-comment-compter-les-pieds-syllabes-d-un-vers-97149081.html

/article-comment-dites-vous-je-t-aime-je-te-kiffe-je-ne-te-hais-point-tu-me-bottes-je-suis-morgane-de-112037612.html

/article-ne-pas-confondre-je-peux-je-puis-je-pus-je-puisse-je-pusse-puis-je-puisse-je-ou-puisse-je-109705575.html

/article-aidez-votre-enfant-a-apprendre-a-parler-tout-en-s-amusant-105220749.html

 

 

Extraits de quelques articles le plus souvent lus

Règles de l'accord des participes passés

LE PART. PASSÉ EMPLOYÉ AVEC AVOIR & SUIVI D'UN INFINITIF (4 cas) 

même règle avec un verbe pronominal

1er cas et 2e cas :

1-Je l'ai vue cueillir des herbes. 

Le part. passé s'accorde avec le complément d'objet direct placé avant si ce COD fait l'action de l'infinitif.

L', c'est-à-dire la sorcière : la sorcière a cueilli des herbes.

 

2- Voici les herbes que j'ai vu cueillir.

Ici, le part. passé ne s'accorde pas parce que le complément d'objet direct que (les herbes) ne fait pas l'action de l'infinitif.

 

3e cas :

4-Si l'infinitif est précédé d'une préposition, le part. passé s'accorde avec le COD placé avant.

Ce sont les livres que je t'ai donnés à lire.

 

Que (= livres) est COD de lire, pas de donner.

 

4e cas :

FAIT et LAISSÉ suivis d'un infinitif : invariables

>Voir la suite

 

Comment dites-vous Je t'aime ?

Je te kiffe, je ne te hais point, tu me bottes, je suis morgane de toi, je t'ai dans la peau, mon coeur s'est embrasé, etc.

Langue soignée, style soutenu

Je suis très épris de vous.>>ÉPRIS, ISE, part. passé et adj.
Je veux vous chérir.

Style  populaire 

J'ai le béguin pour toi.

Je me suis toqué de toi.

Je t'ai à la bonne.

Je t'ai à la chouette.

Tu m'as tapé dans l'oeil.

Tu me bottes 

J'en pince pour toi.

Je te kiffe.

Je suis morgane de toi.

je t'ai dans la peau.

Je suis dingue de toi.

Style courant

Je t'aime. Je vous aime

Je me suis amouraché de toi.

Je suis amoureux de toi.

Je suis très attaché à toi.

Je te porte dans mon coeur.

Je ne peux pas me passer de toi.

Tu es ma vie.

Tu es ma raison de vivre.

Vous pouvez vous exprimer par litote...

> Voir la suite

Versification. Comment faut-il compter les pieds* (syllabes) d'un vers ?

Le problème réside principalement dans trois questions :
a- Une syllabe féminine compte-t-elle toujours pour une syllabe ?
b- Comment se comportent le h (aspiré ou muet) le y et le u en début de mot ?
c- N'importe quelle syllabe ne compte-t-elle que pour une seule syllabe ?


1-Si le vers se termine par une syllabe féminine avec -E, -ES, -ENT précédée d'une consonne, elle ne compte pas.

En fin de vers, les deux syllabes finales (en rouge) comptent pour une seule syllabe féminine.

libertine  (3 syllabes) li-ber-tine

mappemonde (3) ma-ppe-monde

époustouflante (4) é-pous-tou-flante

constitutionnelle (5) cons-ti-tu-tion-nelle

> Voir la suite

Que signifient les mots : synonyme, antonyme, homonyme, homophone, paronyme, hyperonyme, hyponyme, holonyme, méronyme ?

HOMONYMES

Ce sont des mots qui s'écrivent et/ou se prononcent de la même façon et qui n'ont pas le même sens.

a-Les homophones (ou homonymes homophones) se prononcent de la même façon mais leur graphie est différente.

Ex : ver, vair, vert, ver, vers - près, prêt - veau, vau, vaux, vaut, vos - sou, saoul, sous - queue, queux - feux, feus...

Voir : RÉCAPITULATION des exercices sur les homophones

b-Les homonymes homographes sont des homonymes parfaits, ils s'écrivent de la même façon.

Ex : (un) moule, (une) moule – (un) pupille - (une) pupille – (un) barde, (une) barde – (un) foudre, (la) foudre – (un) enseigne, (une enseigne) – (un) pendule, (une) pendule...

Voir : Féminin ou masculin ? Le genre des noms dont on n'est pas sûr

PARONYMES

Le paronyme est un mot qui ressemble phonétiquement à un autre mot sans avoir le même sens. C'est presque un homonyme, mais il ne se prononce ni ne s'écrit de la même façon.

Ex : conjecture, conjoncture - ablation, ablutions.... 

Voir : Paronymie et paronomase + QUIZ 

> Voir la suite

Quand faut-il mettre une majuscule à Monsieur, Madame, Mademoiselle, etc.? Comment abréger ces mots ? Ne pas confondre M. et Mr, MM. et Mrs

A- Mettre ou non une majuscule

Les règles sont difficiles et sont parfois très discutées.

On met la majuscule quand on s'adresse à quelqu'un et qu'on veut marquer une certaine déférence.

Merci, Monsieur Jacques.

Dans les autres cas, on ne met pas la majuscule.

J'ai envoyé mes hommages à madame Hiou.

Quand on s'adresse à une personne par écrit, on met la majuscule. Madame, Mademoiselle, Monsieur. 

Quand on rapporte des paroles, on écrit la minuscule encore que l'on trouve souvent la majuscule si l'on marque une déférence et si le mot n'est pas suivi d'un nom propre.

Cher Monsieur, si vous voulez honorer votre correspondant.  

Cher monsieur est plus neutre.

Quand on parle de quelqu'un on peut dire : J'ai parlé à madame Pinsec ce matin ou bien, J'ai rencontré Mademoiselle Husson, au choix.

Il est d'usage courant d'abréger en M., Mme, Mlle, MM., Mmes, Mlles devant le nom.

Mais dans un texte de bonne facture, on n'abrège pas monsieur, madame, mademoiselle.

Quand il constitue un titre, on met la majuscule : Monsieur le Président, Madame Mère, Monsieur le Comte, Madame la Directice...

On emploie la minuscule dans une ciculaire, une lettre etc.

Veuillez agréer, monsieur, mes sincères salutations.

Mais il est de plus en plus courant de mettre la majuscule dans ces cas-là. Histoire de se montrer déférent.

Avec un nom commun, une minuscule. C'est un grand monsieur, un petit monsieur, un vilain monsieur, un gentil monsieur !

Un monsieur apparut...

Quand on s'adresse à la troisième personne à son interlocuteur, les avis sont partagés.

Soit

J'ai l'honneur de souhaiter un bon voyage à Monsieur. 

soit

à monsieur

> Voir la suite

Conjonctions de subordination et locutions conjonctives classées

 

Voici la liste des conjonctions et des locutions conjonctives de subordination qui introduisent des subordonnées exprimant 1-la cause 2-la conséquence 3-le but 4-le temps 5-la condition 6-la comparaison 7-la concession 8-l'exception/la restriction 9-la proportion 10-la manière 11-la conformité 12-la supposition/l'hypothèse 13-l'addition 14-l'alternative + 4 remarques

 

Conjonctions qui introduisent :

1 ♦ une proposition subordonnée causale (de cause)

À cause que

Attendu que

Comme

Du fait que

Du moment que

De ce que 

Dès lors que

Pour autant que

Parce que

Pour la (bonne) raison que

Sans que

>> absence de cause (de conséquence, ou de concession)

Surtout que – surtout parce que

Vu que

>>cause ou justification (cause évidente)

À preuve que

Étant donné que

Puisque

>> cause ou justification (cause évidente)

Non que, non pas que, non moins que, non plus que, non point que

Pas que

>> négation d'une cause

> Voir la suite

 

 

Une fable

à la manière de La Fontaine

Le Gouda qui voulait se faire

plus fort que le Camembert

En une crèmerie fuie par les allergiques,
Dépourvus, s'il en est, de vigueur lactasique,
Fleuraient bon deux fromages
Qui détestaient passionnément leur voisinage.

Chacun vantait ses dons, et se gaussait de l'autre
Croyant qu'il avait seul l'apanage du goût.
L'un s'étend et se vautre
Et le second s'enfle debout.

> Voir la suite

Variations sur un nombre : 36

 

On dit souvent de moi que je suis cool et que je prends les choses comme elles viennent, que je jouis d'un calme à trente-six carats. Néanmoins, il m'arrive  je dirais, tous les trente-six du mois,  d'être près de perdre mon sang-froid, quand je reçois un coup sur la tête et que je vois trente-six chandelles ou trente-six mille chandelles, c'est selon.

> Voir la suite

Un extrait des Délires

7 Délires bucoliques

Nous arrêtâmes nos pas dans un vaste enclos où paissaient des ruminants pacifiques. Les abeilles, séduites par les fragrances florales, échevelaient les pistils et s'enivraient de nectar. Nous avions atteint une terre promise, un pays de lait et de miel1. Il fallut que nous bussions à même les pis et que nous suçassions les rayons de cire des essaims, gorgés et dégouttant de leur trésor melliflu. Nous devisâmes gaiement avec les hyménoptères généreux qui renoncèrent à planter irrévérencieusement leur dard dans l'épithélium de mon corps glabre, donc exposé. Des chevaux alezan clair nous firent fête. Nous leur causâmes en hennissements aigus. L'herbe était vert tendre et nous servit momentanément de couche moelleuse.

[...]

Que je perçusse l'ululement2 de l'effraie ne vous étonnera guère. La nuit tombait. Je me sentis seule. J'appelai la laie. Me revint à l'ouïe une cacophonie étonnante :“Laie... lai... laye... laid... lais... lé... les... lez... lei...”

Qui l'eût dit ? Qui l'eût cru3 ! Que l'écho fut pourri ? Que la laie fut perdue ?

> Voir la suite

Ne pas confondre : du, dû, dus, due, dues, dut et dût

1-Du
Article défini contracté du

préposition de + article défini le
Je viens du marché.
2- Du
Partitif du

contraction de de + le
Donne-moi du pain, du lait et de la confiture.
3- Dû, dus, dut, dût
devoir + infinitif, semi auxiliaire ou auxiliaire de mode
= marque une obligation

Voici la somme que je dus lui payer.
Je dus partir très tôt.

= une éventualité

Il dut faire froid ce jour-là.
Il a dû probablement me le dire.

= une nécessité inéluctable etc.

Il a dû mourir puisque tout le monde meurt.

4-Dû, dus, dut, dût
Verbe devoir = ce que l'on est tenu de s'acquitter, argent, dette, reconnaissance...
À partir de ce jour-là, je lui dus tout.

> Voir la suite

Valeurs et emplois du subjonctif

4-Si le mode indicatif s'appuie sur la réalité des faits, le mode subjonctif au contraire permet d'exprimer des opinions. des faits envisagés, incertains, désirés ou craints, il dépend d'une expression ou d'une proposition qui comporte un sentiment - la crainte, l'étonnement, la joie...- le doute, la négation, le souhait, l'interrogation, la possibilité. 

5-Ces deux modes s'opposent.

Il est certain que je le reverrai. indicatif

Il n'est pas certain que je le revoie. Subjonctif

 

Cas où l'on emploie le subjonctif

> Voir la suite

Aider votre enfant à apprendre à parler tout en s'amusant

Les exercices que je vais vous décrire — je pense que probablement un bon nombre de mamans en ont eu l'idée comme moi — je les ai expérimentés il y a une trentaine d'années, lorsque ma fille était toute petite, et elle-même s'en est servi pour Victor, son enfant, et continue à s'en servir.

Ils visent non seulement à développer l'élocution des tout petits mais aussi leur attention, leur logique, leur sens de la déduction, leur mémoire, en un mot, leur pensée. Il se veulent "éducatifs" et en même temps ludiques.

Si, à deux mois, le bébé gazouille avec plaisir quand on lui parle, et fait toutes sortes de vocalises, il commence à babiller vers six ou sept mois. Il prononce alors des syllabes qui sont propres à sa langue maternelle. Et il aime la répétition de ces syllabes.

> Voir la suite

 

Quelques articles qui sont apparus comme les plus lus les mois précédents

/article-qu-est-ce-qu-une-proposition-qu-est-ce-que-l-analyse-logique-d-une-phrase-100671962.html

/article-la-dictee-de-merimee-avec-les-fautes-a-ne-pas-faire-expliquees-par-le-menu-regles-d-orthographe-et-84602

/article-les-mauvaises-manieres-de-parler-le-fran-ais-les-barbarismes-quiz-30-78091914.html 

/article-prononciation-problematique-de-quelques-mots-en-fran-ais-gageure-almanach-handball-imbroglio-m-10223 

/article-les-verbes-difficiles-a-conjuguer-a-l-indicatif-present-au-passe-simple-au-subjonctif-present-au-106133051.ht

/article-champ-lexical-registre-de-langue-style-soutenu-courant-familier-populaire-argotique-ou-vu-88931370.htm 

/article-il-semble-que-il-me-semble-que-il-parait-que-faire-que-faire-en-sorte-que-indicatif-subjonct-82260666.html

 

Parmi les internautes qui viennent d'au-delà de nos frontières pour consulter mon blog, on notera principalement des Canadiens, des Belges, des Suisses, des Tunisiens, des Allemands, des Espagnols, des Algériens, des Brésiliens, des Anglais, des Russes, des Américains, des Polonais, des Ukrainiens, des Haïtiens, etc.

Via

www.google.ca

www.google.be

www.google.ch

www.google.tn

www.google.de

www.google.es

www.google.dz

www.google.co.uk

www.google.ht (Haïti)
...

 → Retour au début de l'article 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog 

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Accueil
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog