Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 08:56

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

1er cas

Croyez-vous que je puisse vous dire : "Allez , faites tous les exercices que je vous ai concoctés avec amour. Il en restera toujours quelque chose !"

On ne met pas le point d'interrogation quand la phrase interrogative contient des paroles directes introduites par deux points et lorsque la citation se termine par un point d'exclamation ou un point d'interrogation.

 

2e cas

Ne vous ai-je pas dit mille fois : "Il faut lire et lire encore pour progresser en français." ?

Ici les paroles rapportées ne se terminent ni par un point d'interrogation, ni par un point d'exclamation, on peut mettre le point d'interrogation après les guillemets.

Si le discours rapporté est long, on peut omettre le point d'interrogation.

 

3e cas

Vous allez me dire, n'est-ce pas, que ces notions sont évidentes.

Il faudra bien vous en souvenir, que voulez-vous.

J'ai la nette impression, comment vous dire, que vous m'avez bien comprise.

Certaines sous-phrases, ou phrases incidentes ont perdu leur valeur interrogative comme :

que veux-tu, sais-tu, savez-vous, est-il besoin de le dire, n’est-ce pas, voyez-vous, voulez-vous, que dis-je, comment dire, comment dirais-je, comment vous dire, que voulez-vous. en veux-tu en voilà...

On peut mettre si l'on veut le point d'interrogation dans ces sous-phrases.

 

Locutions substantivées :

-le quand dira-t-on, le qui vive, à bouche que veux-tu...

 

4e cas

Que ne l'avez-vous dit plus tôt !

Mais que puis-je donc espérer dans ce monde incertain !

Pas de point d'interrogation dans l'interrogation fictive quand on ne prononce pas la phrase avec une intonation interrogative.

On peut même la prononcer comme une exclamative.

 

-Qu'importe que vous ne sachiez pas conjuguer les verbes au subjonctif si vous savez vous faire aimer !

Interrogation fictive qui équivaut à une exclamation

 

-Serais-je arrivée à mes fins que j'en aurais tous les avantages.

Interrogation fictive qui exprime une éventualité.

 

Pour en savoir +

> La phrase interrogative - L'interrogation disjonctive, fictive ou délibérative.

> Est-ce que – est-ce qui – La phrase interrogative

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

kamel 13/02/2016 04:18

merci beaucoup

j'ai quand même une question:
dans le cas ou je transcris une interview que je visionne sur une vidéo pour le traduire en anglais. le journaliste s’adressant à une femme indoésienne. il a commnçait par ceci ( pas d'intonation interrogative): vous êtes Balinaise, madame Y
Elle répond : oui, je le suis.

- Est-ce que je dois mettre le point d'interrogation ou pas après la phrase du journaliste. Je crois que non, mais j'ai besoin d votre point de vue. Merci encore une fois.

mamiehiou.over-blog.com 13/02/2016 08:37

S'il n'y a pas d'intonation interrogative, et donc que ce n'est pas une question, vous ne mettez pas de point d'interrogation.
Bonne journée !

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog