Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 10:55

 ACCUEIL

Récapitulation des articles : "Ne pas confondre... "

Tous les articles du blog

a-Les homonymes sont des mots qui s'écrivent et/ou se prononcent de la même façon et qui n'ont pas le même sens.

Les homonymes homophones sont des mots qui ont la même prononciation sans avoir la même graphie, alors que les homonymes homographes s'écrivent de la même manière.

 

Pour en savoir +

> Que signifient les mots synonyme, homonyme, antonyme, homophone, paronyme, hyperonyme, hyponyme, holonyme, méronyme ?

 

Les mots et es est ai aie aies ait aient eh hé hais haie ais ès seraient des homophones parfaits s'ils se prononçaient tous [ε ] ou tous [e] (=ê ou é).

Comme ce n'est pas le cas, nous dirons  plus exactement que ce sont des paronymes, les paronymes étant des mots dont la prononciation se ressemble.

Pour en savoir plus sur les paronymes, lire l'article :

> Paronymes -paronomase + QUIZ N°27

 

Dans le français courant, on constate que les oppositions entre les sons prononcés [ε] ou [e] ont souvent tendance à disparaître en syllabe ouverte, en fin de mot ― par exemple dans les mots mauvais, chanter, poulet, aimé, parlaient...

Dans certaines régions, la nuance entre ces deux sons n'existe pas et il est difficile de distinguer le et [e] du est  [ε] .

Je citerai par exemple le parler de la Haute-Loire.


b-La lettre h ne s'entend pas en français mais on doit savoir si le h qui commence un mot est aspiré [h] ou muet. C'est très utile pour faire ou non l'élision et la liaison avec certains mots qui le précèdent

Il y a élision si le h est muet : l'hélice et disjonction si le h est aspiré : le héros. On prononcera la liaison dans  les z-hélices,mais on dira les/héros, les/haricots et pas  les-z-haricots.

On aura la disjonction la/haie, je le/hais

Pour en savoir +

> La liaison - L'élision - L'enchaînement - La disjonction  

 

Examinons les homophones (ou paronymes)

1-ai - aie - aies - ait - aient

2-et

3-es - est

4-eh - hé

5-hais - hait

6-haie

7-ais

8-ès

EXERCICE D'APPLICATION :Homophones et paronymes - Exercice à trous - Compléter par et est ai aie aies ait aient eh hé hais hait haie ais ès - Maggy, Josée et la petite Philo 2 QUIZ 39

 

1 ai, aie, aies, ait, aient

Ce sont des formes du verbe et de l'auxiliaire avoir.

Pour savoir distinguer le verbe avoir de l'auxiliaire avoir, reportez vous à l'article : a as à ah ha + Notes sur le verbe et l'auxiliaire avoir

Verbe avoir

j'ai :première personne du singulier du présent de l'indicatif.

J'ai trois maisons comme Cadet Rousselle.

j'aie, tu aies, ils aient : deux premières personnes du singulier et troisième personne du pluriel du présent du subjonctif.

Il faut que j'aie mon bac cette année.

Bien tu aies une belle voiture, tu n'intéresses personne.

Je m'étonne qu'ils aient autant d'argent.

Auxiliaire avoir

j'ai + participe passé, passé composé.

J'ai parié dix euros que je gagnerai.

J'aie + participe passé, tu aies + participe passé, Ils aient + participe passé : subjonctif passé.

Qu'importe que j'aie tout perdu !

Il n'est pas impossible qu'il ait tout emporté.

Je leur ai tout pris sans qu'ils aient dit un seul mot.

 

Truc pour distinguer ai de aie : remplacez le sujet je par nous :  

Qu'importe que nous ayons tout perdu !

C'est un subjonctif puisque vous ne pouvez pas dire :

Qu'importe que nous avons tout perdu !

 

Pour en savoir + sur le subjonctif, lire les articles :

> La conjugaison des verbes au subjonctif - Comment déjouer ses difficultés

> Valeurs et emplois du subjonctif

 

2 et

Et : conjonction de coordination qui relie généralement des mots de même nature grammaticale et de même fonction.

Exemples :

Elle portait une robe rouge et blanche. (Et coordonne deux adjectifs épithètes)

Vous parlerez et me regarderez en même temps. (Deux verbes qui ont le même sujet)

Elle s'est exprimée clairement et simplement. (deux adverbes de manière)

Il me regardait et je sentais bien que quelque chose allait arriver.

Quand il la vit arriver et qu'elle ôta son chapeau avec grâce, il fut conquis.

(Deux propositions de même nature, deux indépendantes /ou une indépendante et une principale /ou deux subordonnées de même fonction)

Etc.

 

3 es est

Es, à la deuxième personne du singulier, tu es.

Est, à la troisième personne du singulie, il/elle est

 

a-verbe être,  exister, vivre, se situer dans l'espace...

au présent de l'indicatif 

Il est là et pas ailleurs. Elle est en Espagne. Le passé n'est plus.Tu es parce que Dieu a voulu que tu sois.

 

b-verbe être attributif ou verbe copule, anciennement appelé verbe d'état. Il est suivi d'un attribut du sujet.

au présent de l'indicatif

Tu n'es vraiment pas drôle. Il est malade. Elle est trop occupée. Il est mon protecteur. Es-tu donc l'avocat du diable ?

 

c-auxiliaire être

1-sert à former le passé composé de certains verbes.

Tu es venu quand tu l'as voulu. Il est tombé dans la farine. Elle s'est souvenue de lui. Tu ne t'es rendu compte de rien.

2-à la voix passive

Elle est mangée par le chat, pauvre souris ! (forme active, le chat la mange)

Fais vite, tu es attendu ! (On t'attend !)

 

Truc pour reconnaître si on a affaire à ai, et, est, es, et :

On peut remplacer par était/étais si c'est le verbe ou l'auxiliaire être.

On peut remplacer par et puis ou et aussi si c'est la conjonction et.

On peut remplacer par tu as ou il a si c'est avoir

Pour la confusion ai aie, revenez au premier paragraphe.

 

4 eh hé Interjections

Eh

-dans les expressions : eh bien, eh oui, eh non

-on peut trouver plus rarement hé bien, hé oui, hé non

-et bien, et oui, et non ne sont pas acceptés

 

interjection familière

-sert à appeler

Hé ! Regarde qui est là !

-traduit la douleur

Hé, pauvre de moi.

-sert à mettre en garde

Hé là-bas ! Attention !

traduit un sentiment de pitié

Hé ! Mon cher ami, mon pauvre ami !

-traduit l'étonnement

Hé ! Que fais-tu donc là ?

-répété, hé traduit l'approbation

Hé, hé, ce n'est pas si mal.

 

5 hais - hait

Hais, hait, du verbe haïr

je hais, tu hais, il hait, présent de l'indicatif

Je hais l'hiver. Oui, je le hais.

Ne pas confondre avec haï [ɑi] participe passé aux temps composés

J'ai haï, nous aurions haï ces monstres.

Ces monstres, vous les aviez haïs.

Sa tortionnaire, il l'a haïe

À la voix passive :

Il est haï de tous et elle sera haïe aussi.

Particularité du passé simple :

Nous haïmes, vous haïtes (pas d'accent circonflexe)

 

6 haie 

1-substantif féminin, une haie, la haie, clôture fait d'arbres ou d'arbustes.

2-Terme de laboureur. Synonyme d'age, c'est-à-dire la pièce de bois arrondie qui reçoit l'attelage à son bout et les étançons soutenant le sep.

3-Interjection qui exprime la douleur physique. Un enfant à qui on tire les cheveux dit haie ! haie !

 4-Terme de turf. Un des obstacles usités dans les courses d'obstacles.

Cf. Littré

 

7 ais 

substantif masculin, l'aie,  un ais  

1-Planche de bois.

2-Au jeu de paume, un coup d'ais, le coup que la balle donne de volée dans un ais qui est du côté du service.

3-Sorte de planchette à l'usage des relieurs.

4-Établi sur lequel le boucher débite la viande.

5-Outil du fondeur en sable

Cf. Littré   

   

8 ès

ès = dans les, préposition  

contraction des deux mots  en et les

Bachelier ès lettres

Docteur ès sciences

Licence ès arts

 

Prononciation : ê devant une consonne, bachelier ê lettres ; plusieurs prononcent l's : ês' lettres ; devant une voyelle l's se lie : ê-z arts. cf. Littré (édition 1935)

De nos jours on a tendance à prononcer le s.

Pour en savoir plus, voir le site : Lexicographie - Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales

 

Notes

Les conjonctions de coordination

Les conjonctions de coordination relient (=coordonnent) des mots ou des syntagmes (groupes de mots) de même nature et de même fonction.

Procédé mnémotechnique pour se rappeler la liste des conjonctions de coordination :

mais ou et donc or ni car (Mais où est donc Ornicar ?)

Certains mots jouent également ce rôle de coordonnants, des adverbes de liaison par exemple : sans doute, ainsi, peut-être, ou d'autres connecteurs : c'est-à-dire, c'est pourquoi, par conséquent, ensuite, enfin...

 

Articles connexes 

 

Pour en savoir + sur la conjonction de coordination ou, voir l'article : les homophones ou, où hou, ouh, etc - Ton mère ou ta mère viendra  ou viendont ?

 

Pour en savoir + sur ET, voir le site Lexicographie - Centre National de Ressources Textuelles et lexicales (Le Trésor, l'Académie)

 

Pour en savoir + sur les pronoms personnels, voir l'article : les homophones a as à ah ha

+ Note sur les pronoms personnels

Pour en savoir + sur les interjections : Qu'est-ce qu'une interjection ? Qu'est-ce qu'une onomatopée ?

Pour en savoir + sur les prépositions, voir l'article : as à ah ha + Notes sur les prépositions 

ACCUEIL

Tous les articles du blog   

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog