Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 08:44

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

Note de mamiehiou 

Cet article a été écrit par ma fille qui se désolait d'entendre que beaucoup de futures mères ignoraient le B A BA de la grossesse et de l'accouchement.

Il lui démangeait de faire part des connaissances qu'elle avait acquises par expérience. Ses amies, ses copines, qui ont des enfants, ont été étonnées de découvrir, grâce à elle, tout ce qu'elles ne savaient pas.

Ma fille n'est pas médecin, ni sage-femme, c'est une jeune mère qui veut bien faire... comme toutes les autres.

 

Avant la grossesse

♦ Prendre de l'acide folique : si possible 3 mois avant la conception et pendant les 3 premiers mois de grossesse. Cela est sans effet secondaire et évite les spina bifida ou "hydrocéphalies", des maladies très graves.

Savoir si l'on a eu la varicelle et si l'on est immunisée car le risque pour le foetus est grave voire mortel si on la contracte pendant la grossesse. Demander conseil à votre médecin. Un vaccin existe : on ne vaccine pas s'il y a un doute sur la grossesse.

Même chose pour la rubéole. Les jeunes filles devraient se faire vacciner.

 

Aliments à éviter lorsqu'on est enceinte

Proscrire l'alcool, même une coupe de champagne !

Éviter le café, le thé, les boissons énergisantes : ils augmentent les risques de fausses-couches et ont des effets sur le rythme cardiaque des foetus.

Le tabac empêche le cerveau du bébé de se développer correctement, augmente le risque de petit poids, etc. Si vous êtes enceinte et que vous n'arriviez pas à vous arrêter de fumer, parlez-en à votre médecin.

Proscrire complètement les huiles essentielles sous toutes leurs formes : à ingérer (ex. bonbons, médicaments, compléments alimentaires, etc.), à se mettre sur la peau (savons liquides, crèmes de massage, etc.) ou à inhaler dans l'air (bougies, décoctions, sprays, etc.). Lisez les étiquettes !

Éviter certaines plantes comme la sauge qui provoque des contractions de l'utérus et augmente le risque de fausses couches ; éviter de boire les mêmes tisanes régulièrement car beaucoup de plantes sont nocives à haute dose.

Il ne faut pas manger les viandes pas très cuites, fumées ou crues, les poissons fumés ou crus (sushi) ; le porc et le mouton sont les viandes avec le plus de risques bactériologiques, sans oublier les vers qui les habitent et qui ne meurent que portés à une haute température.

L'aspartame et autres édulcorants de synthèse sont jugés très nocifs pour le foetus.

L'ibuprophène (spédiphène, spifen, advil, entarène, etc.) est formellement interdit : il provoque des fausses couches et des malformations graves des bébés.

 

Comportements à adopter lorsque qu'on est enceinte 

Ne pas fumer ni se droguer. Le bébé est une personne. Donnez-lui tous les atouts pour sa vie future. Pensez à lui plutôt qu'à vous.

Laver les fruits et les légumes à l'eau vinaigrée, surtout quand on n'est pas immunisée contre la toxoplasmose (les conséquences de cette maladie sur un foetus peuvent être très graves)

Nettoyer son frigo très régulièrement afin d'optimiser la conservation des aliments et de limiter les risques bactériologiques.

Manger équilibré et notamment des aliments susceptibles d'être allergènes pour éviter les allergies chez l'enfant (arachides, fruits exotiques, etc.) — à noter que les recommandations d'il y a quelques années étaient de proscrire ces aliments pendant la grossesse, elles ont changé à la suite de statistiques.

Pour minimiser les vergetures sur le ventre, les hanches et la poitrine, on peut se masser avec de l'huile d'amande douce tous les jours.

Pour le mal de dos il existe des ceintures spéciales, remboursées partiellement par certaines mutuelles – difficiles à porter l'été, mais sous des vêtements couvrants c'est possible. On peut aussi aller à des préparations à la naissance "yoga" ou se faire masser chez un bon kiné.

Faire des analyses régulières pour savoir si l'on est immunisé contre la rubéole et la toxoplasmose.

Se méfier de la pré-éclampsie, une maladie dangereuse, parfois mortelle si elle n'est pas traitée à temps, pour le bébé mais aussi pour la mère. Elle peut provoquer une septicémie. Elle apparaît plutôt dans le 3e trimestre (mais parfois avant). Les premiers signes peuvent être une hausse de tension, une prise de poids brutale, des maux de tête, une douleur aiguë au ventre, etc. Dans le doute n'attendez pas, consultez.

À savoir : une femme est plus fertile juste après l'arrêt de la pilule et parfois même après un accouchement, même si elle allaite ; c'est une idée reçue de croire qu'une femme qui allaite ne peut pas tomber enceinte. Tout dépend de la production d'hormones.

 

Quelques conseils pour un accouchement sans péridurale 

Je pense qu'il est préférable de suivre une préparation classique, chez une sage-femme par exemple. Cela permet de s'approprier théorie et pratique. Dans un petit groupe ou en cours particulier, c'est plus facile de poser les questions qui vous titillent. Ces séances vous apprennent les méthodes de respiration et de relaxation, vous apportent des conseils et vous expliquent les mécanismes de l'accouchement : comprendre c'est mieux maîtriser.

À noter que la plupart des femmes demandent une péridurale.

Le papa joue un rôle dans ce choix, mais c'est à vous de décider, ne vous laissez pas influencer !

 

Quelques conseils lors du séjour à la maternité

Prenez de l'Arnica Montana en homéopathie (voie orale) juste après l'accouchement (ATTENTION, il est primordial d'attendre la délivrance – sortie du placenta – avant la prise de ce médicament) et dans les jours qui suivent pour soulager la douleur et diminuer plus rapidement l'hématome.

Après l'accouchement, pour ne pas avoir peur d'aller à la selle (après une épisiotomie par exemple), demandez un suppositoire glycériné, et surtout, pendant tout votre séjour, prenez à chaque repas du gel à avaler qui "huile" le contenu de votre intestin. Vous pouvez le demander aux sages-femmes de l'hôpital. Si vous avez des douleurs après plusieurs semaines, il existe plusieurs sortes de crèmes à appliquer : une crème qui assouplit la cicatrice (très efficace) et une crème qui anesthésie localement pour permettre des rapports sans douleur ; les rapports assouplissent aussi la cicatrice.

 

Quelques conseils pour un allaitement réussi ; on tâtonne souvent mais accrochez-vous les filles ! Il est nécessaire d'être patiente, tout le monde peut y arriver.

D'abord il est important de se faire aider : puéricultrices, sage-femmes et généralistes sont là pour ça, à l'hôpital puis à la PMI, pour donner des conseils. On peut aller à la PMI les premiers jours après la sortie de la maternité (et y aller régulièrement jusqu'aux 6 ans de l'enfant). N'hésitez pas à poser toutes vos questions !

Des personnes peuvent aussi se déplacer à votre domicile : 3 visites de la sage-femme à votre domicile sont gratuites (prises en charge par l'assurance-maladie) la 1re semaine de vie de votre enfant ; une puéricultrice de la PMI peut venir chez vous pour vous donner des conseils sur l'allaitement, ou pour tout autre problème. Elle parlera avec vous, vous rassurera, observera votre façon d'allaiter. La PMI est ouverte à tous et gratuite, même lorsque c'est un service à domicile.

Entre les différents praticiens que l'on rencontre, la famille et les amis, on est parfois confrontée à des avis différents : plutôt que de s'affoler (on a envie de pleurer, c'est le baby blues, l'effet des hormones), il est nécessaire de "faire sa sauce" de prendre çà et là des idées et de les essayer : tâtonner est le propre d'une jeune maman, c'est comme cela que l'on apprivoise la relation avec son enfant... Soyez patientes !

Pour éviter les crevasses du téton, et pour les soigner, l'usage régulier de la crème Lansinoh aide à la cicatrisation. Ne pas rincer.

 

Ce n'est pas toujours facile d'allaiter. N'arrêtez pas au premier obstacle. persévérez.

Note de mamiehiou : J'ai eu une césarienne et je suis restée 10 jours à l'hôpital sans pouvoir allaiter. Lorsque je suis rentrée chez moi, tout s'est bien passé et ma fille a pu enfin se nourrir de mon lait.

 

À savoir, si vous faites une fausse couche sans expulser l'oeuf

(Vous êtes enceinte mais l'embryon est mort, il a cessé de se développer)

Vous serez prise en charge par le corps médical, les urgences gynécologiques par exemple.

Il existe dans la plupart des cas, une solution médicamenteuse à essayer avant d'opter pour un curetage ; le curetage où l'on gratte l'intérieur de l'utérus peut avoir des conséquences sur vos grossesses futures, il doit être le dernier recours ; le médicament qui "provoque" la fausse-couche est prescrit par l'hôpital (une première fois, puis une deuxième si le traitement n'a pas marché), mais certaines cliniques n'en parlent pas aux patients — je suppose qu'un curetage est plus lucratif (?) Il faut le demander ce traitement quitte à changer de clinique !

Précaution à prendre : ne restez pas seule les jours qui suivent la prise de ce médicament car vous risquez dans certains cas une hémorragie qui peut être dangereuse.

 

Pour aider à l'expulsion :

Vous pouvez boire des tisanes de sauge : elles provoquent des contractions.

Il existe des traitements homéopathiques – renseignez-vous auprès de votre pharmacien ou de votre médecin.

L'acupuncture peut faciliter l'expulsion.

On peut combiner toutes ces méthodes avec celles de la médecine classique.

  

 Ajout du 13 février 2013

Le rôle important de l'acide folique, la vitamine B9
La vitamine B9 durant la grossesse réduit de près de 40% le risque d'autisme
 

Ajout du 4 avril 2015

Et quand l'enfant est né

On sait que coucher les tout-petits sur des surfaces trop molles augmente les risques d'étouffement. Mais il est aussi nécessaire de les mettre sur des surfaces dures car elles permettent une résistance et une meilleure prise de conscience de l'enfant, de son corps et de ses limites.
Si le coucher sur le dos est indispensable pour lutter contre la mort subite du nourrisson, quelques moments de jeux, sous surveillance, dans le parc par exemple, permettront à l'enfant d'explorer son corps de manière différente s'il est mis sur le ventre. Il pourra sentir le contact avec son ventre, et plus tard taper des pieds, faire du bruit, etc.

Parc ou transats ?
Dans un parc l'enfant explore le monde qui l'entoure mieux que lorsqu'il est engoncé dans un transat. Il attrape ou essaye d'attraper les jouets, triture différentes textures, voit le monde selon différents points de vue, etc. Et il est beaucoup plus mobile. Il peut mieux tourner la tête les premiers mois puis tout son corps ; il peut ensuite se déplacer, expérimenter diverses positions, s'asseoir, puis se hisser debout si le parc a des barreaux. Le parc permet d'être proche de son enfant et d'avoir une activité à côté de lui en le sachant en sécurité. Il peut être utilisé dès la naissance. Il existe des parcs maniables et légers à roulettes, et pliables pour un rangement facile
.

Note de ma fille. mamiehiou

Autres articles connexes dans ce blog : 

Savoir reconnaître et soigner l'ictère des bébés

Varicelle : un danger pour les femmes enceintes. Jeunes filles, faites-vous vacciner si vous ne l'avez jamais eue !

 

>> Retour au début de l'article

>> Quelques articles 

AUTOUR DE L'ENFANT

Sauvez des vies et sauvez la vôtre

ACCUEIL – SOMMAIRE  

 

Dysfonctionnement chez overblog :

Quelques commentaires et quelques réponses se sont intervertis.

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Autour de l'enfant
commenter cet article

commentaires

Landfried 17/11/2015 15:00

Tres bon article...un peu disactique mais bon...on ne peut pas generaliser hein...
2 grossesses à mon actif pour 2 enfants en pleine santé. Pour l'instant...
Pendant mes grossesses zero alcool bien sur. Ms je suis fan des huiles essentielles et certaines sont compatibles avec grossesse...surtt ds l'entretien maison

mamiehiou.over-blog.com 17/11/2015 17:05

Vous voulez dire didactique, Landfried.
Ce sont surtout des conseils tirés du vécu.
Pas la moindre intention de donner des leçons à quiconque.
Merci pour votre commentaire.

Barbara 23/11/2014 11:13

Bonjour,
Merci pour votre article, je suis assez surtout concernant le curetage! Celon me conforte dans mon idée. J attend ma fausse couche depuis vendredi
j étais censé être a 8semaines de grossesse mais ma grossesse c est aretee en fait bien avant, je pense au bout d a peine 4 semaines car je l ai ressenti tres clairement et la gyneco n a même pas vu d embryon. Je refuse catégoriquement le curetage, sauf si bien-sûr pas d autre choix. Je eu de tres légère douleur de regles et légères pertes mais toujours rien d important.
Auriez vous des conseils a me donner SVP. J aimerai favoriser l évacuation.
C etait ma premiere grossesse, je suis tombé enceinte des le premier essai! J ai 31 ans et cela fait 2 que j ai arrêté al pillule mais on faisait attention car pas prêt financièrement.
Nous sommes très confiant pour la suite! Mais avez vous des infos sur les chances que la prochaines se passe bien!? :)
Merci de m'avoir lu.

mamiehiou 23/11/2014 11:52

Bonjour,
Vous ne pouvez pas prendre de décision sans l'avis du médecin. Demandez-lui si vous pouvez éviter le curetage et si elle peut vous prescrire des médicaments. Vous pouvez aussi consulter un autre gynéco pour avoir un autre avis, si possible.
Ne restez pas seule pendant toute cette période. Vous pourriez avoir une hémorragie importante.
Vous pouvez vous faire des tisanes de sauge, c'est abortif. Un acupuncteur peut également vous aider à évacuer l'embryon. N'attendez pas si vous souhaitez prendre un rendez-vous pour une consultation, mais annoncez bien à l'avance pourquoi vous venez: tous les acupuncteurs ne veulent pas traiter ce problème.
Normalement vous devrez avoir une 2e prise de médicament si le 1er essai n'a pas fonctionné. C'est ensuite qu'est prévu le curetage en cas d'échec.
Ne vous inquiétez pas pour l'avenir. Chaque grossesse est différente et il n'y a aucune raison pour que vos grossesses futures ne se passent pas bien.
Je vous souhaite beaucoup de courage.

Film streaming 03/05/2014 23:53

J’ai surtout envie de dire que les hommes sont des lâches. En effet, beaucoup préfèrent adopter un comportement merdique dans le seul but que leur futur-ex décide de rompre, plutot que d’en assumer l’initiative. J’ai du dossier sur le sujet ;-)

mamiehiou 04/05/2014 05:41

On ne peut pas généraliser.
Je vous souhaite beaucoup de courage pour faire face aux épreuves que vous semblez devoir affronter. Ne laissez pas la colère envahir votre coeur. Faites-vous aider pour entrevoir un avenir meilleur. Courage !

cacaloune 12/03/2014 13:31

Pour les allergenes je suis tt a fait daccord avec vous sauf pour les arachides il a etait prouver que les enfants allergiques a larachide le sont car leur mere en a manger en exces pendant la grossesse. Je suis allergique a l arachide et fruits a coques et ma mere en a manger pendant qu elle etait enceinte de moi parei pour ma soeur qui elle a mis au monde une petite fille avec allergies mortelle a larachide et idem poir mon mon petit cousin.. et ce sont mes allergologues et pneumologues qui me lont certifié.
Sinon tres bon article.
Cordialement

mamiehiou 12/03/2014 17:31

Je vous remercie pour ces précisions intéressantes. Sachez que je suis désolée pour vous.
Cordialement,
mamiehiou

Infos medecin 03/01/2014 00:58

La rubeole est en effet dangereuse pendant la grossesse et peut amener a des complications. http://www.infos-medecin.fr/article/dangers-rubeole-grossesse~56.html
Merci pour ce partage d information

Sabrina 14/06/2013 12:49

Fumer enceinte s'avère réellement nocif. Ce fut d'ailleurs l'un des sujets de la journée mondiale sans tabac de 2013 car il y a beaucoup trop de femmes françaises fument alors qu'elles attendent un enfant. Voici un article sur ce sujet :
http://www.breizh-e-cig.fr/article-16--femmes-enceintes-et-la-cigarette-electronique.html
C'est sur ce genre de prévention qu'il faut miser dans le but de diminuer le nombre de femmes enceintes fumeuses.

mamiehiou 22/04/2014 17:11

Je suis sûre que votre compagne voudrait tout faire pour avoir un bébé en pleine santé, et que vous voudriez l'y aider. Il est certain que le foetus est très sensible aux agressions. Fumer ou boire peut être dommageable à sa croissance et le rendre moins fort pour lutter contre les maladies. Vous pouvez, avec elle, demander conseil à son médecin qui lui expliquera pourquoi elle prend des risques à continuer de fumer.
Je souhaite que sa grossesse se passe bien, et que vous aurez, vous et votre compagne, un beau bébé qui vous apportera beaucoup de joie !

pascal 22/04/2014 15:01

Ma compagne et enceinte de 3 semaines 1/2 et elle fume de petit cigare mais elle va arrêter la semaines prochaine il y a des risques ou pas pour le bébé merci de me repondre

mamiehiou 14/06/2013 19:14

Merci, Sabrina, pour votre commentaire.

mamiehiou 14/06/2013 19:10

Les informer sur les risques qu'elles font courir à leur enfant et à elles-mêmes, c'est bien.
Prendre la décision de cesser de fumer n'est pas si difficile quand c'est un acte d'amour. Le premier acte d'amour envers son petit. Je sais de quoi je parle. J'ai fumé pendant quinze ans, et un jour j'ai su que j'étais enceinte. J'ai arrêté le jour même. Sans problème. Sans manque. J'étais trop heureuse de penser à l'enfant que j'allais avoir. Une belle petite fille est née. Ma fille, que j'aime.

Aliocha 03/06/2013 10:51

Bonjour,

concernant la vaccination contre la rubéole des jeunes filles.

Je pense que tout est question d'éducation concernant leur sexualité.

pour autant, je trouve inacceptable, compte tenu des risques des vaccinations, de plus en plus évoqués dans les médias et sur le web, de prôner la vaccination ainsi.

Je ne suis pas anti-vaccin.
Je suis contre la vaccination à outrance, sans réfléchir.
A quoi bon se vacciner contre un truc si l'on ne coure pas de risques. Rares sont les jeunes filles qui veulent avoir des enfants à 15-18 ans voire plus jeunes. Donc inutiles de leur faire courir des risques pour rien.

Certes, quand une grossesse est en cours, il est trop tard pour vacciner.
Mais quand on veut mettre en route une grossesse, c'est à ce moment là, plusieurs mois avant, que l'on peut s'en charger et non avant.

Des femmes attrapent la rubéole sans rien faire, avant d'être enceinte, et sans vaccinations.

Pr la varicelle : l'éloignement devrait suffire.

C'est dommage car tous les autres conseils sont positifs et bon, et votre préconisation de vaccination gâche ce que je souhaitais faire : partager sur mon web.
Dommage mais merci à votre fille pour le reste de son article !

mamiehiou 04/06/2013 09:35

Bonjour Allocha !
Je suis tout à fait d'accord avec vous et ma fille aussi. Nous ne sommes pas pour la vaccination à outrance. Chacun est libre de courir le risque qu'il choisit : soit de risquer de se faire vacciner en en connaissant les effets, soit d'attendre d'attraper une maladie grave pour soi-même ou son futur enfant. Le choix est difficile.
Je n'ai jamais eu la varicelle lorsque j'étais enfant, ni ma fille. Et lorsqu'elle a été enceinte, elle a attrapé cette maladie infectieuse qui peut entraîner des malformations graves pour l'enfant, et parfois la mort pour la mère.
J'ai décrit dans ce blog l'angoisse et les autres conséquences que notre famille a vécues jusqu'à la naissance de mon petit-fils. Vous pouvez lire notre histoire dans l'article : "La varicelle, un danger pour les femmes enceintes".
Pour ce qui est du vaccin contre la rubéole,je crois que peu de jeunes filles hésitent à refuser ce vaccin quand elles en connaissent les bienfaits.
Je vous remercie pour votre commentaire.

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog