Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 17:59

 

 

Le verbe férir, défectif aujourd'hui, est un vieux verbe

que l'on ne retrouve plus qu'au mode infinitif dans l'expression sans coup férir.

Son participe passé a donné l'adjectif féru.

Qui se souvient que fier-à-bras vient de férir ?

→ Celui qui frappe à tour de bras, qu'il soit fier ou pas !

 

 

 

 

      FÉRIR AU FIL DES DICTIONNAIRES



Le Furetière

Dictionnaire universel 1690

D'Antoine Furetière

Titre complet : Dictionnaire françois, contenant les mots et les choses, plusieurs nouvelles remarques sur la langue françoise : Ses Expressions Propres, Figurées & Burlesques, la Prononciation des Mots les plus difficiles, le Genre des Noms, le Régime des Verbes : Avec Les Termes les plus connus des Arts & des Sciences. Le tout tiré de l'Usage et des bons Auteurs de la Langue françoise.

 

 

Volume 2 Page 6

Férir, frapper, blesser.

Repondit tope et puis mourut

D'une broche qui le ferut.

ST-AMANT

 

On l'a dit aussi dans la signification de frapper à une porte.

On le trouve au futur dans ferra pour frappera & au présent fiert pour frappe. On le trouve aussi dans le gérondif férant.


S'en vient ferant des esperons

PERCEVAL

Pour dire piquant son cheval avec ses éperons. Il n'est aujourd'hui en usage qu'en cette phrase sans coup férir, pour dire sans tirer l'épée, sans donner un coup d'épée, sans rien hasarder.

 

Féru, participe passé, blessé. Il ne se dit qu'en cette phrase badine, il est fort féru de cette femme, pour dire il en est fort amoureux & son coeur est féru pour dire il est blessé par amour.


Je suis feru, j'en ai dans l'aile

SAINT-AMANT

Il était féru de Cassandre

Et pour elle d'amour charmé,

Il avait fait maint bout rimé.

SCARRON

 

Note de mamiehiou : j'ai rétabli l'accent aigu dans la graphie des mots de l'article de Furetière : ferir, feru, present, gerondif, epée...

 

Fier-à-bras, terme populaire qui se dit d'un fanfaron qui fait le brave et le furieux, et qui se fait craindre par ses menaces.

Ce mot vient de Guillaume Fierabrach*, c'est-à-dire Bras de Fer, qui était frère de Robert Guiscard qui conquit la Sicile, et qui était un fort vaillant homme.

 

Notes

qui étoit (qui était)

 

*Les Hauteville sont les descendants du chef viking Rollon, 1er duc de Normandie. Vers l'an 1035 ils arrivent en Italie et conquerront de vastes territoires et la Sicile, Guillaume Bras de fer est fils de Tancrède de Hauteville, seigneur normand du Cotentin.

 

 

888888888888888888888888888888888888888


 

Dictionnaire de l'Académie 8e édition 1932-1935


 

Férir. Frapper. Ce verbe n'est plus usité qu'à l'infinitif et au participe passé dans quelques locutions. Sans coup férir.

 

Sans coup férir, Sans se battre, sans en venir aux mains. On a pris cette place sans coup férir. Il signifie aussi figurément et familièrement sans éprouver de résistance. Il en est venu à bout sans coup férir.

Féru, ue, Le participe passé s'emploie comme adjectif et signifie Qui est blessé, frappé de quelque chose. En termes d'Art vétérinaire, Ce cheval a le tendon féru. Fig., Il est féru de cette femme, Il en est éperdument amoureux. On dit dans le même sens Il est féru d'amour.

  

 

888888888888888888888888888888888888888


 

Fierabras, chanson de geste du Moyen Âge appartenant à la Geste du Roi et qui raconte les aventures du géant sarrasin Fier-à-bras. Miguel de Cervantès, Pedro Calderon de la Barca et Franz Schubert s'inspirèrent de cette histoire.

 

 

888888888888888888888888888888888888888

 

Grammaire des grammaires,

ou,

Analyse raisonnée des meilleurs traités sur la Langue Française

1833

Par Charles Pierre Girault-Duvivier

 

Page 250

Férir verbe actif et défectif, qui signifie frapper n'est plus d'usage que dans cette phrase, sans coup férir, pour dire, sans en venir aux mains, sans rien hasarder.

 

Féru,e, ne se dit qu'en des phrases badines, il est féru de cette femme, pour dire, il en est bien amoureux, je suis féru, j'en ai dans l'aile.

(L'Académie, Féraud et Trévoux)

On trouve encore dans nos anciens écrivains, il fiert, il frappe.


Page 83

Fier-à-bras, plur. Fier-à-bras*. Ce mot composé est une altération de fiert-à-bras, c'est-à dire qui frappe à tour de bras. Ici fier vient du latin férit, il frappe.

 

*Aujourd'hui, un fier-à-bras, pluriel des fiers-à-bras. Pas de liaison avec le s à l'intérieur du mot.

 

On notera que cette Grammaire des grammaires reprend quelques acceptions de férir que l'on trouve dans le Dictionnaire Universel de Furetière.

 

 

888888888888888888888888888888888888888

 

 

Dictionnaire Littré 1863-1877

En ligne (Reverso) 

D'après Emile Littré

>> Voir les citations avec "férir"

 

Féru, part. passé (fé-ru, rue) de férir

1 Terme de vétérinaire. Blessé d'un coup. Ce cheval a le tendon féru. 

2 Fig. Être féru d'une personne, d'une chose, en être très épris. Il est féru de cette femme. Notre précepteur, qui n'avait jamais lu de romans.... en devint si féru qu'il avoua que la lecture des bons romans instruisait et divertissait. [ Scarron, Le Roman comique]

Être féru contre quelqu'un, être fort indisposé contre lui.+

+ FÉRU.
2 Fig. Ajoutez cet exemple de Racine : Le coeur féru de nouvelles amours, Lexique, éd. P. Mesnard.

 

 

888888888888888888888888888888888888888


 

  FOCUS sur quelques mots :

Le A au fil des dictionnaires 

La Vérité, toute la Vérité, rien que la Vérité...
Lucifer - WILLIAM DUCKETT - Dictionnaire de la conversation et de la lecture

L'envie dans tous ses états - L'envie, péché capital - L'envie au fil des dictionnaires - L'envie, moteur de la consommation - Manne des publicitaires

 

 



Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog