Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 19:11

ACCUEIL

C'est bien d'oeuvrer pour la défense du français !

Je ne saurais que saluer de pareilles initiatives.

Monsieur Lepers a voulu bien faire, mais il veut corriger des fautes qui n'en sont pas. D'où tient-il donc ses sources ?

C'est un fait, il souffre d'hypercorrectisme. Dommage pour ses lecteurs !

Pour en savoir + voir l'article :

Second ou deuxième ? Voire ou voire même ? Que doit-on dire Monsieur Lepers?

 

Monsieur Bernard Pivot — ce cher monsieur Bernard Pivot ! — avait fait très fort avec les dictées qu'il proposait. Et ses livres sur l'orthographe et la grammaire, ses "dicos d'or", et ses "100 expressions à sauver (Albin Michel, 2008) ô combien savoureuses ! — sont d'incontournables livres de chevet !

Il se dévoile dans "Les mots de ma vie" (Albin Michel, 2011)

J'ai une tendresse particulière pour cet animateur hors pair, que j'ai fréquenté si longtemps pour avoir suivi ses émissions culturelles ; je ne les aurais manquées pour rien au monde ! Ouvrez les Guillemets, Apostrophes, Bouillon de culture, Double je.

Je lui suis reconnaissante pour tout ce que je sais, grâce à lui, pour tous les auteurs que j'ai côtoyés, grâce à lui, pour tous les plaisirs de la lecture que j'ai eus, grâce à lui. Et je ne parle pas des émotions qu'il savait si bien susciter chez les téléspectateurs lorsque ses invités mettaient leur coeur à nu. Ah ! que de nostalgie !

Merci Monsieur Pivot.

..............................................................................................

Ouvrages de référence dont je me sers pour écrire mes articles

 

Voir sur la toile :

Julien Lepers chez Laurent Ruquier :  

On n'est pas couché - 05/11/2011 - YouTube  

 

ACCUEIL

 

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog