Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 00:00

   ACCUEIL

On écrit les lettres ainsi : A B C D E F G etc.

On peut trouver zed ou zède pour Z. 

 

On a coutume aujourd'hui de donner le genre masculin au nom des lettres. Un A, un B, un L, un X, etc. Il n'en a pas toujours été ainsi. Certaines lettres, dont le nom commence par une voyelle, étaient des substantifs féminins.

On peut dire encore le féminin pour F, L, M, N, R, S, H (prononcer une effe, une elle, une emme, une enne, une erre, une esse, une ache) mais cet usage tombe en désuétude.


On peut faire ou ne pas faire d'élision, l'h ou le h, l's ou le s.
On trouve, dans la littérature, une I, une H muette ou aspirée, une L mouillée, un I grec, une X (rare) etc. Cf. Grevisse

 
Le Trésor donne ache pour l'orthographe du nom de la lettre H ; il cite une comptine recueillie dans Comptines de langue française, Paris, Seghers, 1970, à retrouver aussi dans  Le catalogue de la chanson folklorique française


A, B, C, D, La vieille Babbé ;

E, F, G, H, Elle a pris une hache ;

I, J, K, L, Elle s'est coupé les ailes ;

M, N, O, P, Elle s'est coupé le pied ;

Q, R, S, T, Elle ne s'est pas découragée ;

U, V, X, Y, Z, Elle a eu des pieds aux ailes

 

« Le nom de la lettre est inscrit, [...] dans la rime : E, F, G, H. Elle a pris une hache. »

 

Le Littré donne le nom de la lettre esse pour s.

 

L'Académie 8ème édition 1932-1935 donne F masculin et féminin : Un grand F, une petite f.

......................................................

Selon La Grammaire générale et raisonnée de 1660, L'épellation des consonnes se fait ainsi : be, ke ou se, de, fe, ge, he, je, ke le, me ne pe, ke, re, se, te ve, we, kse, ze. —be, prononcer [bə], etc.—

Inconvénient : le C, le K et le Q se prononcent tous les trois ke !

On note que cette épellation n'est jamais entrée dans l'usage.

......................................................

Dans le Dictionnaire de l'Académie 4ème édition 1762 : on note que les lettres F, L, N, S, X, autrefois substantifs féminins sont devenues substantifs masculin et se prononcent fe, le, ne, se :

 

F substantif féminin suivant l'ancienne appellation qui prononçoit Effe; & masculin suivant l'appellation moderne qui prononce Fe.

L substantif masculin suivant l'appellation nouvelle, qui prononce Le; & féminin, suivant l'appellation ancienne, qui prononçoit Elle.
N suivant l'appellation ancienne, qui prononçoit Enne; & masculin, suivant l'appellation moderne, qui prononce Ne.

S substantif féminin suivant l'ancienne appellation qui prononçoit Esse; & masculin, suivant l'appellation moderne qui prononce Se. 

X substantif masculin - Lettre consonne, qui est la vingt-troisième lettre de l'Alphabet François. Suivant l'ancienne appellation, on la nommoit ics, & suivant la nouvelle, on l'appelle xe.
......................................................

Remarque :

Le nom des lettres T, S, F, X peut s'employer pour désigner des objets ayant la même forme que ces lettres.

Le té du dessinateur.

L'esse (crochet) du boucher. Et autres esses.

Les FF (ouïes) du violon.

Un X ou ixe (tabouret dont les pieds sont en forme de x)  

......................................................

> Que les consonnes sonnent !

> Les lettres forment des mots - Isolées, que signifient-elles ? - QUIZ 53

> L N N E O P Y – L'allographe du Chevalier de Boufflers

 

LE FRANÇAIS DANS TOUS SES ÉTATS

ACCUEIL

Note

Comme suite au commentaire ci-dessous, j'ajouterai qu'il est évident qu'on ne demandera jamais à aucun élève d'écrire ixe pour la lettre X , esse pour la lettre S ou ache pour la lettre H , encore qu'on puisse lui laisser la liberté de le faire dans certains cas précis.

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

ouechTonton 15/02/2014 03:22

Et n'oublions pas le vé pour les lettres désignant des objets !
Merci pour ce blog plein d'anecdotes

mamiehiou 15/02/2014 06:42

Votre remarque est judicieuse puisqu'un "vé" est un outil en forme de "v" que l'on utilise pour tracer des pièces.
Merci pour votre aimable commentaire.

Alain JAULMES 09/03/2013 16:40


La prononciation du français n'étant pas uniforme dans la francophonie, l'orthographe que j'ai apprise à l'école a le mérite d'être commune à toutes les habitudes régionales, notamment elle ne
stigmatise pas les habitudes méridionales, pour lesquelles «el» ne sera jamais équivalent à «elle».

mamiehiou.over-blog.com 09/03/2013 17:11



Pardonnez-moi mais je ne comprends pas ce que vous voulez dire.



Alain JAULMES 09/03/2013 13:11


A l'heure actuelle beaucoup de gens confondent «nommer» une lettre et «prononcer» cette lettre. De plus on interdit aux élèves d'écrire le nom des lettres : ixe, ache, etc. Je crains que cela
n'entraîne des confusions.

mamiehiou.over-blog.com 09/03/2013 15:28



Merci beaucoup pour cette précision. Je fais une note concernant votre remarque à la fin de mon article.


Il est un fait que je n'ai jamais vu aucun élève écrire ixe ou ache. Mon article signale simplement ce qui existe ou ce qui a existé concernant le nom des lettres. Je me réfère au Trésor de
la Langue française et au Bon Usage de Grévisse qui signalent ces différentes appellations.


Si j'avais écrit sur la prononciation des lettres, j'aurais utilisé l'alphabet phonétique international. Les lecteurs, ceux-là mêmes dont vous parlez qui confondent nommer et prononcer une
lettre, feront la différence.


Vous trouverez dans ce blog bon nombre de mots, d'expressions et de tournures syntaxiques peu usités. C'est au lecteur d'en apprécier toute la saveur.


Voir sur le site du Cnrtl : h dans le Trésor, §
Orthographe et prononciation






Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog