Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 11:58

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les QUIZ

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

 

  "Le moindre solécisme en parlant vous irrite..."

Philaminte [Les Femmes Savantes, Molière ]

 

QUIZ 31

Barbarismes, solécismes et quelques fautes à l'écrit

suite de l'article précédent (même exercice)

Un barbarisme est une faute de langage (le mot n'existe pas),

le solécisme est une faute de syntaxe.

 

Essayez de corriger les phrases suivantes.

La correction est à la suite.

 

1-Il allait révéler mon secret, alors je l'ai menacé pour pas qu'il parle.

 

2-Vous n'êtes pas sans ignorer que la vie n'est pas un lit de roses

 

3-Tous ces billets de loterie que tu as achetés ! Tu risques de gagner cette fois !

 

4-Une terrible secousse sismique a été enregistrée au Japon, le 11 mars 2011.

 

5-Il s'en est suivi un désastre épouvantable.

 

6-Regarde, il a construit une Tour Eiffel dans une bouteille. Il est excessivement adroit !

 

7-Il l'a revue à l'aréoport et s'est trouvé devant un dilemne. Rester ou partir ?

 

8-Tu n'as donc pas demandé à ton futur patron combien tu allais être rénuméré ?

 

9- Ils croyent que rien ne va se passer.          

 

10-"Je m'ai foulé la cheville

  — Ben, assis-toi donc !"

 

11-Comme c'est désagréable, vous me contredites toujours !

 

12-Arrêtes donc cette pantomine !

 

13-Il a déjà eu deux infractus et il continue à faire de la bicyclette.

 

14- Je ne peux pas vous rembourser mon dut, j'ai des difficultés pécunières.

 

15-Attendez-moi, je vais acheter un ticket de train !

 

16-Il ne s'est pas méfié et il est tombé dans le lac !

 

18-Je ne vous prête plus rien car je n'en tire pas davantage.

 

19-Regardez la carte. C'est là d'où je viens et c'est là où je vais.

 

20-Écoutez-moi donc, je vous cause !

 

21-"Je me suis fait une entorse, cela me fait très mal.

    Grand mal vous en a prit d'escalader ce rocher !"

 

22-Je la verrais d'ici demain.

 

23-Tu me rabats les oreilles avec tes bonnes règles de conduite.

 

24-Ces mécréants sont rentrés dans l'église avec leurs chapeaux.

 

25- J'ai acheté ce chapeau un peu cabossé parce les soldes étaient intéressantes. Je l'ai pris tel que.

 

26-Comment y êtes-vous allé ? En bicyclette ? En moto ? En voiture ?

 

27-"Je ne la croirais pas quand même que ce serait vrai.

Elle a menti, mais ce n'est pas de sa faute."

 

28-Je vous invite à venir demain. Tâchez moyen de faire votre possible pour être là vers les midis.

 

29-Oh ! Tu as vu ? Ta robe est pareille que la tienne !

 

30-"Dépêchez-vous !

Oui, j'arrive de suite !"

 

31-J'ai très faim, le repas est-il prêt ?

 

32-Je n'ai pas eu le temps matériel de faire le travail que vous m'aviez donné.

 

33-Messieurs-dames, le repas est servi !

 

34-Vous aurez fini d'ici lundi. Je compte sur vous.

 

35-Il s'en est guère fallu qu'il se casse la margoulette.

 

36-Quand elle a pris son vieux manteau, elle s'est rendu compte qu'il était tout infecté de mites.

 

37-Baisse la radio, ce bruit m'insupporte.

 

38- Il m'a passé devant sans attendre, comme si rien n'était.

 

39-Que de vacarme dans cette rue passante !

 

40-Nous, on a rien à dire.

 

41-Vous parlez d'un espèce de mal embouché !

 

42-Vous supportez l'OM ou le PSG ?

 

43-Qu'est-ce que tu as lu sur le journal ce matin ?

 

44-Athènes, ville à la civilisation naguère florissante, vit son apogée au Siècle de Périclès, le Vème siècle avant J.C.

 

45-Ce sportif a une forme olympienne.  

 

46-Il était tout émotionné que la voiture l'ait heurté si violement mais il en est sorti indemme.

 

47-Elle exerça sur moi une telle attractivité que je ne pus me résoudre à ne pas lui faire la cour.

 

48-"Au cas où si tu venais, n'oublies pas les caches-nez.

             —Waouh! Je vais ressembler un gangster qui va faire un hold-up !" 

 

49-Si tu me quittais, sache que j'en mourirais.

 

50-Dans un mois, quand je me serai bien entraîné, je courrirai plus vite.

 

51-Il est aggressif, j'ai peur d'avoir à faire à lui.

 

52-Je ne sais pas si il faut le dire. 

 

53-Ils ont eu un différent.

 

54-Tous les ans, j'acquière des intérêts. 

 

55-Il tort cette barre sans effort.

 

56-Venez aujourd'hui plus tôt que demain.

Venez aujourd'hui plutôt qu'hier.

 

57-Elle s'est faite griffer par le chat

 

58-Nous nous sommes laissés piéger.


59-Je suis surpris de ce vous parliez aussi mal le français

 

QUIZ 31 Correction

 

1-Il allait révéler mon secret, alors je l'ai menacé pour pas qu'il parle.

je l'ai menacé pour qu'il ne parle pas.

 

2-Vous n'êtes pas sans ignorer que la vie n'est pas un lit de roses.

Vous n'êtes pas sans savoir

 

3-Tous ces billets de loterie que tu as achetés ! Tu risques de gagner cette fois !

Tu as une chance (des chances) de gagner

 

4-Une terrible secousse sismique a été enregistrée au Japon le 11 mars 2011.

une secousse tellurique, un tremblement de terre ou un séisme a été enregistré

 

5-Il s'en est suivi un désastre épouvantable.

Il s'est ensuivi, il s'en est ensuivi

 

6-Regarde, il a construit une Tour Eiffel dans une bouteille. Il est excessivement adroit !

extrêmement adroit

 

7-Il l'a revue à l'aréoport et s'est trouvé devant un dilemne. Rester ou partir ?

l'aéroport – un dilemme

Voir la note des Délires n°47. Mots contenant l'élément MN

 

8-Tu n'as donc pas demandé à ton futur patron combien tu allais être rénuméré ?

rémunéré

 

9- Ils croyent que rien ne va se passer.          

Ils croient – Attention à la faute de prononciation !

On entend aussi parfois ils voyent (ils voillent) alors que c'est ils voient.

 

10-"Je m'ai foulé la cheville.

  Ben, assis-toi donc !"

"Je me suis foulé la cheville.

Eh bien, assieds-toi donc ou bien  assois-toi donc !

 

11-Comme c'est désagréable, vous me contredites toujours !

Vous me contredisez toujours.

Les verbes contenant l'élément dire (interdire, prédire...) se conjuguent comme contredire sauf dire et redire (vous dites, vous redites)

 

12-Arrêtes donc cette pantomine !

Arrête donc cette pantomime !

L'impératif présent des verbes du 1er groupe, et ceux du 3ème groupe se terminant par e muet ne prennent pas s. (chante, bouge, cueille, sache... )

 

13-Il a déjà eu deux infractus et il continue à faire du vélo.

infarctus

 

14- Je ne peux pas vous rembourser mon dut, j'ai des difficultés pécunières.

mon dû, voir l'article : du, dû, due, dus, dues, dut, dût

pécuniaires (l'adjectif pécunier, pécunière n'existe pas)

 

15-Attendez-moi, je vais acheter un ticket de train !

un billet de train, un billet de théâtre, de cinéma, mais un ticket de métro, de bus, de caisse.

 

16-Il ne s'est pas méfié et il est tombé dans le lac !

dans le lacs, on prononce [la] pas [lak]

Lacs, noeud coulant pour attraper des animaux, piège, rets.

 

17 Pourquoi est-ce que tu pars ? Comment est-ce que tu y vas ?

Les phrases ne sont pas incorrectes mais d'un style familier. La tournure avec est-ce que après les adverbes interrogatifs pourquoi et comment est lourde.

C'est tellement plus élégant de dire :

Pourquoi pars-tu ? Comment y vas-tu ?

Et plus court !

 

18-Je ne vous prête plus rien car je n'en tire pas davantage.

d'avantage ou d'avantages. Il s'agit ici du nom avantage contraire de inconvénient.

Davantage est un adverbe. Vous avez des ennuis, mais j'en ai davantage.

À mon âge, on a davantage de problèmes/ plus de problèmes.

 

19-Regardez la carte. C'est là d'où je viens et c'est là je vais.

C'est de là que je viens, c'est là que je vais.

 

20-Écoutez-moi donc, je vous cause !

je vous parle, je m'adresse à vous

 

21-"Je me suis fait une entorse, cela me fait très mal.

Grand mal vous en a prit d'escalader ce rocher !"

je me suis donné une entorse.

On remarque que cette expression est très peu usitée aujourd'hui.

Grand mal vous en a pris

 

22-Je la verrais d'ici demain.

je la verrai (futur) d'ici à demain

Je la verrais si + condition

 

23-Tu me rabats les oreilles avec tes bonnes règles de conduite.

rebats

 

24-Ces mécréants sont rentrés dans l'église avec leurs chapeaux. Oui oui, vous m'avez bien entendu, avec leurs chapeaux sur leurs têtes.

Ces mécréants sont entrés dans l'église avec leurs chapeaux (ou leur chapeau). Oui oui, vous m'avez bien entendu, avec leurs chapeaux (ou leur chapeau) sur la tête. 

la tête au singulier. On n'emploie pas ici l'adjectif possessif, avec une partie du corps qui correspond au sujet (ils).

25- J'ai acheté ce chapeau un peu cabossé parce que les soldes étaient intéressantes. Je l'ai pris tel que.

soldes est masculin, des soldes intéressants (une solde est donnée comme appointements aux militaires, aux gens de guerre)

Je l'ai pris tel quel.

 

Si vous hésitez sur le genre de certains noms, vous pouvez faire le quiz suivant dans l'article : 

Quiz 4 Noms masculins ou féminins, à vous de le dire + Des noms au genre très problématique  

 

26-Comment y êtes-vous allé ? En bicyclette ? En moto ? En voiture ?

à bicyclette, à vélo, à moto. à trottinette.

C'est la préposition À que l'on emploie dans ces expressions.

EN précède les véhicules dans lesquels on monte, en voiture, en taxi, en train, en avion, etc.

Il est d'usage courant d'employer à l'oral en vélo, en moto, mais cet usage a suscité chez les grammairiens une vive opposition et on emploie de préférence la préposition à surtout à l'écrit bien que l'on trouve chez certains auteurs la préposition en. cf. Grevisse

 

27-"Je ne la croirais pas quand même que ce serait vrai.

Elle a menti, mais ce n'est pas de sa faute."

quand bien même ce serait vrai, quand ce serait vrai, quand bien ce serait vrai, même si c'était vrai.

> conjonctions de subordination et locutions conjonctives

Ce n'est pas sa faute.

 

28-Je vous invite à venir demain. Tâchez moyen d'être là vers les midis.

Faites votre possible pour être ici vers midi.

 

29-Oh ! Tu as vu ? Ta robe est pareille que la mienne !

ta robe ressemble à la mienne, elle est la même que, elle est semblable à...

 

30-"Dépêchez-vous !

Oui, j'arrive de suite !"

J'arrive tout de suite. 

Expressions avec le mot suite citées dans l'article

Fautes qu'il ne faut plus jamais faire. 

 

SUITE

On ne confond pas tout de suite, de suite, à la suite, comme suite...

Venez tout de suite. Venez immédiatement, sans délai, sans plus attendre, illico.

Je reviens de suite : familier, critiqué.

Il est venu cinq jours de suite.

Il y avait une grande queue, je me suis mise à la suite.

Écrire dans une lettre :

En réponse à votre lettre du... / à votre annonce parue le...

Comme suite à votre annonce parue le... dans...

 

31-J'ai très faim, le repas est-il prêt ? 

Certains grammairiens n'admettent pas cet usage, d'autres le qualifient de familier.

On peut dire : J'ai une grande faim. J'ai une grosse faim.

J'ai une faim dévorante.

j'ai extrêmement faim.

De même : J'ai grand faim, j'ai grand peur, j'ai grand plaisir, faire grand tort... ou d'autres tournures synonymes.
Voir l'article : Peut-on dire : J'ai très envie, très plaisir, très peur, très faim, très sommeil... – Cela me fait très envie, très plaisir, très peur... ?

 

32-Je n'ai pas eu le temps matériel de faire le travail que vous m'aviez donné.

Je n'ai pas eu le temps de faire...

 

33-Messieurs-dames, le repas est servi !

Mesdames et messieurs – Messieurs et mesdames

Quand le repas est servi lors d'un grand dîner, on dit "Madame est servie !" (si ce n'est pas elle qui a fait le repas !)

 

34-Vous aurez fini d'ici lundi. Je compte sur vous.

d'ici à lundi

35-Il s'en est guère fallu qu'il se casse la margoulette.

Il ne s'en est fallu guère qu'il ne se casse la margoulette.

Il s'en fallait peu que, il s'en faudrait peu que, + ne explétif

Il s'en faut peu de choses que cela n'aille (Dictionnaire de l'Académie)

Peu s'en fallut que je ne vinsse (Littré)

Il s'en faut beaucoup...(pas de NE)

Il s'en faut de peu, il s'en faut de beaucoup (différence en quantité) Littré

ex : Il s'en faut de peu que le verre ne soit plein / Il s'en faut de beaucoup que le verre soit plein.

 

36-Quand elle a pris son vieux manteau, elle s'est rendu compte qu'il était tout infecté de mites.

infesté

voir l'article sur les paronymes + quiz

rendu est invariable dans la locution verbale se rendre compte

 

37-Baisse la radio, ce bruit m'insupporte.

Baisse le son de la radio, ce bruit m'est insupportable. Je ne supporte pas ce bruit.

 

38- Il m'a passé devant sans attendre, comme si rien n'était.

Il est passé avant (devant) moi, sans attendre, comme si de rien était.

 

39-Que de vacarme dans cette rue passante !

dans cette rue passagère

 

40-Nous, on a rien à dire.

ON est pris dans le sens de NOUS

Nous n'avons rien à dire.

Voir la note sur la syllepse (exemple 2) Les Délires n°119

Attention on n'a rien, ne pas oublier la négation NE que l'on n'entend pas avec la liaison.

 

41-Vous parlez d'un espèce de mal embouché !

Une espèce.

Voir encore l'article sur la syllepse (exemple 4) Les Délires n°119

Voir aussi le Quiz n°4 Noms féminins ou masculins, à vous de le dire. Les Délires n°38

 

42-Vous supportez l'OM ou le PSG ?

Vous êtes supporter de l'OM ou du PSG ?

 

43-Qu'est-ce que tu as lu sur le journal ce matin ?

dans le journal

 

44-Athènes, ville à la civilisation naguère florissante, eut son apogée au Siècle de Périclès, le Vème siècle avant J.C.

jadis florissante 

naguère signifie il y a peu de temps.

 

45-Ce sportif a une forme olympienne.  

olympique (qui a un rapport avec les jeux olympiques, au sport)

olympien : qui a rapport aux anciens dieux grecs de l'Olympe 

46-Il était tout émotionné que la voiture l'ait heurté si violement mais il en est sorti indemme.

Violemment : adverbe dérivé de violent

Voir Les adverbes en -MENT

Indemne

 

ÉMOTIONNER & ÉMOUVOIR

émotionner, émotionné, familier, implique un choc, une perturbation.

émouvoir, ému, moins démonstratif qu'émotionner. Se rapporte à quelque chose qui touche le coeur, qui rend triste.

 

47-Elle exerça sur moi une telle attractivité que je ne pus me résoudre à ne pas lui faire la cour.

une telle attirance 

Charme particulier de certaines choses ou de certains êtres qui attire à eux les gens ou les bêtes (Dictionnaire de L'Académie, 8ème édition)

Le mot attractivité est inconnu des dictionnaires. Faites-moi signe si vous le trouvez.

Faux néologisme.

 

48-"Au cas où si tu venais, n'oublies pas les caches-nez.

      —Waouh! Je vais ressembler un gangster qui va faire un hold-up !"

"Au cas où tu viens (ou viendrais), n'oublie pas les cache-nez.

—Ouah ! Je vais ressembler à un gangster qui va faire un hold up !"
 

5 fautes : 

1-"au cas où si tu venais", on entend aussi "au cas où si tu viens", "au cas où si tu viendrais"...

Correction :

-au cas où tu viens

ou bien -au cas où tu viendrais

ou bien -si tu viens

 

2-n'oublie, impératif pas de terminaison en s pour les verbes du 1er groupe, chante, vole, mange... et ceux du 3ème groupe qui se terminent par un E muet, cueille, sache... (comme la phrase n°12)

 

3-"cache" dans "les cache-nez" ne prend pas de s, c'est le verbe.

 

4-On dit et on écrit ouah ! pour exprimer la surprise.

Waouh, onomatopée qui traduit l'aboiement d'un chien comme Wouf, Wouaf, Whouaf, Waf, et aussi ouah.

Wow ! Onomatopée anglo-saxonne qui traduit la surprise.

 

La bande dessinée véhicule et invente de nombreuses onomatopées.

Cf. Comic strip de Gainsbourg chanté par Brigitte Bardot :

Entre autres :

Des CLIP ! CRAP ! des BANG ! des VLOP ! et des ZIP !
SHEBAM ! POW ! BLOP ! WIZZ !

Ça fait VLAM ! ça fait SPLATCH !

et ça fait CHTUCK !
Ou bien BOMP ! ou HUMPF ! parfois même PFFF

et puis KLING !
Après quoi je fais TILT ! et ça fait BOING !
Je suis là CRASH ! pour te protéger TCHLACK !
Ferme les yeux CRACK ! embrasse-moi SMACK !
SHEBAM ! POW ! BLOP ! WIZZZZZ !

Voir sur la toile les onomatopées

et des curiosités comme : les théories peuh-peuh,

les théories ouah-ouah, les théories la-la

les théories ho-hisse, le sploing sploing,

les swiiing, swwoing ou stwouip, le scrlurrlph

5- ressembler à quelque chose ou à quelqu'un

49-Si tu me quittais, sache que j'en mourirais.

Si tu me quittais, sache que j'en mourrais

2R : Je mourrais, conditionnel présent, je mourrai, futur -

mais 1R à l'imparfait de l'indicatif, je mourais et au passé simple : je mourus

et aux participes : mourant, mort. 

 

50-Dans un mois, quand je me serai bien entraîné, je courirai plus vite

Dans un mois, quand je me serai bien entraîné, je courrai plus vite

Je courrai au futur, je courrais au conditionnel présent mais je courais à l'imparfait, et courant, couru.

 

51-Il est aggressif, j'ai peur d'avoir à faire à lui.

agressif, agression, agresser / avoir affaire à...

Voir : Avoir affaire ou avoir à faire ?

 

52-Je ne sais pas si il faut le dire.

s'il. Il y a élision, pas disjonction.

Voir:   La liaison, l'élision, l'enchaînement, la disjonction 

 

53-Ils ont eu un différent.

un différend (un différend, une contestation, ne pas confondre avec l'adjectif différent)

 

54-Tous les ans, j'acquière des intérêts.

j'acquiers, présent de l'indicatif.

Il faut que j'acquière... , présent du subjonctif

>> Les verbes difficiles conjugués à l'indicatif présent, au passé simple, au subjonctif présent et au subjonctif imparfait

 

55-Il tort cette barre sans effort.

Il tord.

On écrit je tords, tu tords, il tord, mais un tort, retors.

 

56-Venez aujourd'hui plus tôt que demain.

Venez aujourd'hui plutôt qu'hier.

Venez aujourd'hui plutôt que demain.

Venez aujourd'hui plus tôt qu'hier.

Voir : Ne pas confondre : plutôt, plus tôt

 

57-Elle s'est faite griffer par le chat.

fait

Les participes passés fait et laissé suivis d'un infinitif sont invariables.

>> L'accord problématique des participes passés FAIT et LAISSÉ - Ils se sont fait ou faits / Elle s'est fait ou faite / Ils se sont laissé ou laissés...

 

58-Nous nous sommes laissés piéger.

laissé  (voir la phrase 57)

 

59-Je suis surpris de ce vous parliez aussi mal le français

Je suis surpris de ce que vous parlez aussi mal le français.

ou bien

Je suis surpris que vous parliez aussi mal le français.
Le mode dans les subordonnées :

surpris de ce que + indicatif

surpris que + subjonctif

>> Retour au début d'article

>> Même exercice sur les barbarismes : QUIZ 30

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les QUIZ

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog