Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 07:43

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

Lire aussi : Les modes et les temps - Ne pas les confondre

Le mode est un point de vue -  Le conditionnel est-il un mode ?

 

 

 

 

 

LES MODES

LES TEMPS

Les temps simples

Les temps composés

(en vert)

avec un auxiliaire :

avoir ou être*
+ le participe passé

 

 

 

 

EXEMPLES 

L'indicatif 

Le présent

Je lis cet article.

Deux et deux font quatre

  

Le passé composé

(auxiliaire au présent + participe passé)

J'ai mangé tout le chocolat.

Tu n'en es pas revenu.

 

L'imparfait

Tu regardais la télé et je faisais le ménage !

 

Le plus-que-parfait

(auxiliaire à l'imparfait + participe passé)

 

 

J'avais mis tout mon coeur dans ce projet et voilà que tu as démoli mes espoirs.

Elle était tombée  dans le piège depuis dix heures quand je l'ai retrouvée.

 

Le passé simple

Il partit tôt ce jour-jà

 

Le passé antérieur

(auxiliaire au passé simple + participe passé)

Nous nous réjouîmes après que nous eûmes projeté de faire une excursion.

 

Sitôt qu'il se fut décidé à venir avec nous, notre joie s'évanouit.

 

Le futur

Je partirai demain

 

Le futur antérieur

(auxiliaire au futur + participe passé)

J'aurai fini d'écrire mes courriels avant toi.

Je serai arrivé avant la nuit.

Le conditionnel

aujourd'hui considéré comme un temps de l'indicatif


Le futur du passé > conditionnel présent

Tu m'as dit qu'il viendrait à 6 heures.

Cela correspond au style direct : Tu m'as dit : "Il viendra à 6h."

 

Le futur antérieur du passé > conditionnel passé

(auxiliaire au conditionnel présent + participe passé

Tu m'as dit qu'il viendrait quand il aurait fini son travail.

Cela correspond au style direct : Tu m'as dit :  "Il viendra quand il aura fini son travail."

 

Le futur hypothétique > conditionnel présent

Je ferais le tour du monde si j'avais une petite voiture.

 

Le futur hypothétique du passé > conditionnel passé :

1°première forme

(auxiliaire au conditionnel présent + part. passé)
 

2°deuxième forme

auxiliaire au subjonctif imparfait + participe passé

(comme le subjonctif plus-que-parfait, voir ci-dessous) 

 
 

1°Tu aurais décroché le gros lot si tu avais deviné le bon numéro.
 

 

2°Je vous eusse embrassée si vous me l'eussiez permis.

 

 

 

 

 

 L'impératif

Le présent

Ne parle pas ! Tais-toi !

 

Le passé

auxiliaire à l'impératif présent + participe passé

Sois arrivée avant moi !

Aie vidé la poubelle avant que je te le rappelle.

Le subjonctif


 

Le présent

Il joue aussi le rôle du futur.

Je veux que tu me fasses plaisir.

Il faut que tu me croies et que tu penses que j'ai raison.

 

Le passé


auxiliaire au subjonctif présent + participe passé

Il est douteux qu'il t'ait reconnue dans cet accoutrement

Tu es tellement contente que je sois venu !

 

Imparfait

Était-il possible qu'il vînt ?

 

Il n'a jamais voulu que je me fisse plus bête que j'étais.

 

Je n'ai jamais supporté qu'il me donnât son avis.

 

Le plus-que-parfait


auxiliaire au subjonctif imparfait + participe passé

...

le subjonctif plus-que-parfait peut avoir la valeur du conditionnel passé (2e forme)

Aurais-je pu lui demander de décrocher la lune s'il m'eût déclaré sa flamme ?

Je croyais que vous m'eussiez aimé plus longtemps

 

...

Je n'eusse pas gravi cette montagne par mes propres moyens.

> je n'aurais pas gravi...

(conditionnel passé 1re forme)

Qui l'eût cru ?

> Qui l'aurait cru ?

L'infinitif


Le présent

Cessez donc de discourir !

Il aime se moquer des gens.

 

Le passé

auxiliaire à l'infinitif + participe passé

Je suis fatigué d'avoir discouru pour dire des âneries.

Il m'a vexé de s'être moqué de moi.

Le participe


Le présent

Comprenant mon erreur, je me tins à carreau.

 

Le passé

1°participe passé (compris, dressé)

2°participe passé composé : auxiliaire au participe présent + participe passé (ayant compris, s'étant dressé)

Ayant compris que je n'arriverais jamais à te faire avaler ma soupe, j'ai abandonné la partie.

L'ours s'étant dressé devant moi, j'ai pris mes jambes à mon cou.

Le gérondif

 

 en + participe présent

Il s'est étouffé en mangeant son cassoulet, le goinfre !

Le gérondif composé

avec un auxiliaire

 

Il est devenu aveugle en ayant regardé de trop près ce qu'il ne fallait pas voir.

* Attention

Ne confondons pas l'auxiliaire être d'un temps composé et l'auxiliaire être de la voix passive.

 

Je me suis passé de vous pour faire cet exercice sportif bien difficile.

Verbe se passer au passé composé - voix active

Pourquoi serais-tu venue me voir ?

verbe venir au conditionnel passé - voix active

Je ne suis pas autorisé à vous mettre en danger.

verbe autoriser au présent de l'indicatif - voix passive

> on ne m'autorise pas...

J'aurais bien été battue par cet énergumène si je ne lui avais pas brandi mon révolver sous le nez.

verbe battre au conditionnel passé - voix passive

> cet énergumène m'aurait battu...

Qu'il ait été battu à plates coutures ne m'a pas étonné.

verbe battre au subjonctif passé - voix passive

Qu'on l'ait battu...

La nuit étant tombée depuis longtemps, nous nous réfugiâmes dans un endroit abrité.

verbe tomber au participe passé composé - voix active (les verbes intransitifs n'ont pas de voix passive)

Ayant été mordue par ton chien, je ne viendrai plus te voir.

Verbe mordre au participe passé composé - voix passive

Ton chien m'ayant mordue...

 

RETOUR AU DEBUT DE L'ARTICLE

Pour en savoir +

Valeurs et emplois du subjonctif

La conjugaison des verbes au subjonctif - comment déjouer ses difficultés

Les verbes difficiles conjugués à l'indicatif présent, au passé simple, au subjonctif présent et au subjonctif imparfait

Le conditionnel ne serait-il plus un mode ? + Exercice d'application

Entraînement à l'emploi des verbes au subjonctif présent et imparfait. Exercices sur le subjonctif n°3 - QUIZ 42

La concordance des temps dans les propositions subordonnées + Le style (ou le discours) direct et indirect

Règles de l'accord des participes passés

Fâché avec l'impératif présent ? QUIZ

> ACCUEIL

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

mimi786 19/09/2016 16:55

Salut,c'est pour lâcher un petit commentaire sur la leçon des plusieurs modes des verbes. J'ai trouver que c'est très bien expliqué !!! :) En plus moi j'adore quand c'est en tableau, je comprends mieux.
Je pars presque tout le temps sur overblog pour des leçon que je ne comprends pas très bien !
MERCI OVERBLOG

mamiehiou.over-blog.com 19/09/2016 19:33

Bonjour Mimi,
Je vous signale que ce n'est pas overblog qui a fait l'article, mais c'est moi, Mamiehiou.
Et je suis contente que les modes n'aient plus de secrets pour vous.

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog