Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 13:18

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

sortir - assortir - ressortir 

Attention au sens et à la conjugaison des verbes sortir, assortir, ressortir (intransitif) et ressortir à (transitif indirect).
-Sortir est du 3ème groupe. Je sors, il sort / Je sortais, il sortait/ Je suis sorti / sortant / etc
-Ressortir, intransitif, dans le sens de sortir de nouveau se conjugue comme sortir.
Attention à l'homonyme.
-Ressortir (à) transitif indirect, dans le sens de être du ressort de, relever de, concerner, appartenir à, se rapporter à, se rattacher à. Il se conjugue comme finir, 2ème groupe. Auxiliaire avoir aux temps composés. Cela ressortit à... Cela ressortissait à.../ Cela a ressorti à... / ressortissant à... /etc.
-Assortir, verbe du 2ème groupe se conjugue comme finir. Avec l'auxiliaire avoir aux temps composés.

1-Ne m'attends pas. Je sors ce soir.
2-Il n'est toujours pas là, il est ressorti il y a deux minutes.
3-Cette affaire a ressorti au tribunal de notre ville.
Les créations de ce parfumeur ressortissent à votre élégance.
4-Vous avez assorti votre chapeau à vos chaussures, quel raffinement !
 
Quelquefois - quelques fois
Quelquefois
On lit ou l'on écrit parfois la locution verbale quelques fois à la place de l'adverbe quelquefois. C'est une erreur dans la plupart des cas.
L'adverbe quelquefois résulte de l'agglutination du déterminant quelque et du nom fois (comme parfois, toutefois, aussitôt, tantôt, dedans, depuis, enfin et bien d'autres sont l'agglutination de prépositions, d'adverbes etc).

Voir l'article : L'agglutination – entr'acte ou entracte, grand'mère ou grand-mère, appui-tête ou appuie-tête, garde-meuble ou garde-meubles, des soutiens-gorge ou des soutien-gorge, un et des faire-part...
Sens proche de quelquefois : parfois (régional ou langue plus soutenue), des fois (familier ou populaire), de temps en temps, de temps à autre, occasionnellement, à l'occasion, par moments.
Quelques fois
se rapproche de quelquefois et de parfois dans le sens d'un petit nombre de fois. (emploi rare)
Quelques fois suggère une idée de nombre : deux ou trois fois par exemple.


Je rencontre quelquefois mes amis à Paris.
Je les ai rencontrés quelques fois cet été. (= Je les ai rencontrés deux ou trois fois.)

Davantage - d'avantage
Davantage
-adverbe de degré proche de plus
Je parle beaucoup, certes, mais tu parles (bien) davantage.
-suivi de de, davantage de, déterminant indéfini,
Vous me devez davantage de considération.
-ou équivalent d'un pronom
Il a beaucoup d'amis, mais j'en ai davantage.
Elle a beaucoup péché, mais j'ai davantage à me faire pardonner.
Quelques-uns de mes amis me sont restés, davantage m'ont oubliée.
D'avantage

Un avantage, substantif - faveur, profit, bénéfice, privilège.
Vous lui faites des ronds de jambe, vous n'en tirerez pas d'avantage. (= aucun avantage)

Je n'ai pas obtenu d'avantage à lui rendre tous les services qu'il me demandait. (= de profit)

Je ne parlerai ni d'avantage ni d'inconvénient.



Bientôt - bien tôt
Bientôt 
adverbe de temps

sens proche des locutions adverbiales : dans peu de temps, incessamment, promptement (adv.), sans tarder, sous peu, d'un moment à l'autre...
Au revoir ! À bientôt !
Il va bientôt venir.
Bien tôt
sens proche de trop tôt, très tôt
Vous venez bien tôt ce matin !

Sitôt - si tôt
Sitôt
-adverbe de temps, sens proche de aussitôt
Sitôt dit, sitôt fait
Les présentations furent sitôt faites.
-sens vieilli, dans l'instant même
J'éclatai de rire, et sitôt, elle éclata en sanglots.
-sitôt que
locution conjonctive de temps, style soutenu, sens proche de aussitôt que, dès que, à peine + sujet inversé... + que
Sitôt que nos regards se croisèrent, je tombai fou amoureux d'elle. = Dès que nos regards se croisèrent, je tombai amoureux. = À peine nos regards se croisèrent-ils que je tombai amoureux.
Ou bien avec le passé antérieur qui indique qu'une action passée est antérieure à une autre action passée :
Sitôt que nos regards se furent croisés, je tombai fou amoureux d'elle. = Dès que nos regards se furent croisés, je tombai amoureux. = À peine nos regards se furent-ils croisés que je tombai amoureux.
Dans ces cas, on peut considérer que les actions sont tellement proches qu'elles sont presque simultanées, aussi peut-on employer le passé simple dans les deux propositions.
-plus rare, avec une nuance de cause, dès que, dès l'instant que
On entend une mouche voler sitôt qu'on demande au coupable de se dénoncer,  
Si tôt
L'adverbe de temps tôt est modifié par l'adverbe de quantité bien.
sens proche de si vite, dans un délai tellement court.
Pas de sitôt, pas avant longtemps
Si tôt contraire de si tard.
Il est venu si tôt ! J'étais encore en cheveux !

Près de - Prêt à
Il est près de partir, il est sur le point de partir.
Il est prêt à partir, il y est décidé, disposé, il s'y est préparé.

Une erreur courante : on prend prêt pour près.

 

Remarques

1-L'emploi de prêt de + infinitif est vieilli

Il est condamné aujourd'hui (communiqué de l'Académie du 19 novembre 1964, cf. Le Trésor)

2-Le Grevisse précise : Mais la langue littéraire (ou même la langue écrite) continue à employer prêt à avec le sens sur le point de.

 

Récapitulation des articles : "Ne pas confondre... "

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Lire aussi quelques articles associés :
Les paronymes
Les mauvaises manières de parler le français
Les barbarismes et les solécismes vous irritent-ils ou vous amusent-ils ?

 

 

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog