Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 09:16

  ACCUEIL

Ton père ou ta mère viendra,

Ou Ton père ou ta mère viendront ? (§1)

 

Ces mots sont des homophones. Ils ont la même prononciation sans avoir la même graphie.

[u] ou [hu] signes phonétiques internationaux

 

1-ou - ou que

2-où - où que

3-hou - ouh

4-houx

5-août

6-houe

 

Lire l'article et faire l'exercice à trous ou vice versa

Compléter par ou, où, houe, houx, ouh, hou, août - QUIZ 38

 

1- Ou

Conjonction de coordination1 qui marque l'alternative.

> ou bien

> elle peut être répétée, ou... ou... = soit... soit... 

Je viendrai ou je ne viendrai pas. Je viendrai ou bien je ne viendrai pas. Ou je viendrai ou je ne viendrai pas. Soit je viendrai soit je ne viendrai pas.

 

a-Avec deux noms au singulier coordonnés par OU, on a la marque du singulier ou du pluriel selon que l'un exclut l'autre ou pas (sens voisin de et).

Valeur exclusive :

Son père ou sa mère viendra. (l'un ou l'autre)

Le Président de la République ou le premier Ministre présidera à cette réunion.

La douceur ou la menace aura raison de lui.

 

Valeur inclusive :

Les filles ou les garçons joueront avec mon fils. (les uns comme les autres)

Vous portez bien la jupe ou la robe longues.

La guerre ou la famine les ont décimés.

 

Lorsque les sujets sont au singulier et qu’ils peuvent tous deux faire l’action exprimée par le verbe, l’accord se fait au pluriel : l’idée d’addition prévaut : les deux sujets peuvent faire l’action.

Jean ou Jacques viendront m'aider à faire mes devoirs. Ils sont vraiment sympas.

 

Si un seul sujet peut faire l'action, le verbe est au singulier : l'idée d'exclusion prévaut dans ce cas.

Jean ou Jacques m'épousera, mais je ne sais pas encore lequel des deux.

 

b-Quand les deux noms sont synonymes, on a la marque du singulier.

Le nom de famille ou patronyme doit figurer sur votre feuille de route.

Quand ma tante ou la soeur de ma mère viendra, elle m'apportera un cadeau.

 

c- Ou, pour être renforcé, peut être suivi, des expressions sinon, autrement, bien, alors : ou alors, ou autrement, ou bien, ou sinon.

 

d-Pas de OU dans une phase négative, mais NI

Il n'a pas d'argent ni d'amis, le pauvre homme.

Reprise de la note des Délires n°35

 

Ou que

Ou que, locution conjonctive de subordination marquant l'alternative, introduit une seconde proposition subordonnée pouvant remplacer la première (temps, but, cause, conséquence, concession, condition, supposition, etc.).

 

Je sortirai qu'il pleuve ou qu'il vente. (concession)

Je sors quand il pleut ou qu'il neige. (temps)

 

Ne pas confondre avec où que, voir ci-dessous. 

 

2- Où

Où Pronom relatif

-Il représente un antécédent.

-Il introduit une proposition subordonnée relative.

 

-Il est complément circonstanciel2 de lieu ou de temps dans la subordonnée relative.

 

Le pays où j'irai sera un paradis.

Où représente l'antécédent pays dans la proposition subordonnée relative où j'irai (j'irai dans un pays)

Où est complément circonstanciel de lieu de irai

 

Le jour où je te verrai, je te reconnaîtrai.

Où représente l'antécédent le jour

subordonnée relative où je te verrai (je te verrai le jour)

Où est complément circonstanciel de verrai

 

-Parfois le pronom relatif où n'a pas d'antécédent.

J'irai où tu veux.

la proposition subordonnée où tu veux est complément de lieu du verbe aller .

 

On rencontre où dans des expressions

Le jour où, la nuit où, l'instant où...

Au moment où

Au cas où, dans l'hypothèse où

Dès l'instant où

Dans la mesure où

Voir les articles sur le blog s'y rapportant.

On peut remplacer  par que

le jour que..., au moment que, au cas que, dès l'instant que.

 

-D'où marque une conséquence

où a pour antécédent une phrase

Il est difficile aujourd'hui d'avoir un emploi, d'où l'importance de travailler à l'école pour obtenir des diplômes.

 

-où se combine aussi avec les prépositions par et jusque

Vois par où il a passé.

je courrai jusqu'où je pourrai.

 

Où adverbe interrogatif

-dans une interrogation directe :

Où vas-tu ?

Familièrement : Tu vas où ? Où est-ce que tu vas ?

-dans une interrogation indirecte :

Je me demande où tu vas.

Dans cette phrase, où tu vas est une proposition subordonnée interrogative introduite par où pronom interrogatif, elle est complément du verbe se demander.

 

Outre que se combine avec par et jusque (élidé), on peut trouver l'adverbe interrogatif précédé des prépositions vers et pour.

Jusqu'où ira-t-il ainsi ?

Par où passeras-tu ?

Il ne m'a pas dit vers où il se dirigeait ni pour où il partait.

 

Où que

Voir

 >Où que tu ailles, qui que tu sois, quoi que tu fasses 

 

3-Hou ! Ouh !

 

Hou

-Interjection

Hou ! Hou ! Deux fois hou est un appel.

Un seul Hou ! marque le mépris.

Hou ! fit le fantôme.

On crie Hou ! pour faire peur à quelqu'un.

Pour en savoir + sur les interjections voir l'article :

Les homophones a as à ah ha + Notes sur le verbe et l'auxiliaire avoir, les prépositions, les interjections, les pronoms personnels + Exercice à trous

 

-Onomatopée

Cri du hibou

Cri du caribou - On met en même temps les mains de part et d'autre de la tête comme les bois de l'animal pour l'imiter.

Lire les cris des animaux dans l'article Délires pour un bestiaire. QUIZ 3

 

Ouh ! Ouh là ! Ouh là là !

Les interjections expriment

-la douleur Ouille ! Aïe ! Ouh ! quel supplice !

-la désapprobation Ouh ! l'hypocrite !

-la raillerie, le sarcasme Ouh ! Qu'il s'est bien fagoté !

Ouh là là ! C'est qu'il voudrait nous faire la leçon !

- l'avertissement Ouh là là, mais vous allez vous faire des ennemis.!

- l'admiration Ouh là là, qu'elle est belle ta nana !

Note : Certains dictionnaires ne mentionnent pas ouh

 

4-Houx

Substantif masculin le houx. Il y a disjonction parce que le h est aspiré.

Pour en savoir + sur le h aspiré, le h muet, l'élision, la liaison la disjonction lire la note du texte des Délires n°115

Le mot houx vient du francique3. Il a donné le verbe houspiller.

Un lieu planté de houx s'appelle une houssaie ou une houssière.

Le houx est un arbre toujours vert dont les feuilles sont luisantes et armées de piquants. cf. Littré

 

Noms au singulier se terminant par oux :

courroux, époux, houx, jaloux, redoux, roux, saindoux, sioux, toux

 

Noms se terminant par ou au singulier et oux au pluriel :

bijoux, cailloux, choux, genoux, hiboux, joujoux, poux

un bijou, un caillou, un chou, un genou, un hibou, un joujou, un pou

 

tripoux s'emploie le plus souvent au pluriel, les tripoux d'Auvergne.

 

Le pluriel des autres mots se terminant par ou au singulier font leur pluriel en ous :

les bisous, les fous, les verrous etc.

 

Pour en savoir + Les noms qui se terminent par au, aux, aus, eau, eaux, eu, eux, eus, oeu, oeux, ou, oux, ous

 

5-Août

Huitième mois de l'année grégorienne

Prononciation ou [u] & out  [ut]

Le a ne se prononce pas

Quelques personnes prononcent a-ou

Le t ne se lie pas : Août / est de l'année le mois que je préfère.

Pour la mi-août, prononcez la mi-ou

 

6-Houe

substantif féminin. La houe, le h est aspiré [hu]

La houe est un outil agricole.

Synonymes : arrache-racines, bêchard, bêche, bêchon, binette, bineuse, déchaussoir, fossoir, houette, hoyau, marre, pioche, serfouette, tranche.

Le verbe houer signifie travailler la terre avec une houe.

 

Voici les notes

 

 1 Pour en savoir + sur la conjonction de coordination

voir l'article "Et"

 

2 Certains grammairiens (comme Grevisse dans le Bon Usage) appellent le complément circonstanciel le complément adverbial, c'est un adverbe ou un complément qui peut être remplacé par un adverbe. Ce terme n'est pas accepté par tous les grammairiens.

 

Le francique est une langue qui vient de l'ancien haut-allemand, elle est différente de l'alsacien.

Elle survit aujourd'hui dans des dialectes franciques du Nord et de l'Est de la France : "le francique luxembourgeois, le francique mosellan et le francique rhénan". D'après Claude Hagège, Dictionnaire amoureux des langues

 

 ................................................................................

Les petites histoires à trous

 Récapitulation de tous les exercices à trous

Récapitulation des articles : "Ne pas confondre... " 

 orthographe grammaire pour les hésitants

LE FRANÇAIS DANS TOUS SES ÉTATS

ACCUEIL

.................................................................................

 

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog