Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 18:57

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Tous les QUIZ

 

PARONYMIE – PARONOMASE 

 

Sommaire de l'article :

Que signifient les mots paronyme et paronomase ?

Paronymes avec lesquels ont joué quelques auteurs

Phrases familières qui contiennent des paronymes

Une liste de paronymes

Les paronymes, sources d'erreurs

& Quiz n°27
 

Certains mots français, et ils sont nombreux, ont une sonorité ou une orthographe proche. Ce sont des paronymes. Il arrive parfois qu'on se méprenne et qu'on confonde un mot avec un autre.

 

Quelques auteurs se sont plu à jouer avec des mots de sonorités proches. En rhétorique la figure de style qui consiste à rapprocher des paronymes dans un même texte se nomme la paronomase.

 

« Ma douce Hélène, non, mais bien ma douce haleine... »

Sonnet pour Hélène, Ronsard

 

« Et la mer et l'amour ont l'amer pour partage »

Pierre de Marbeuf

 

« Bizarres, beaux-arts, baisers »

Eugène Ionesco

 

« Faux marbre fou d'ambre et d'ombre. »

Jean Cocteau

 

Café crème

Café crème

Café crime arrosé sang

Jacques Prévert

 

« Lingères, légères »

Paul Éluard

 

« Espèces d'espace »

Georges Perec

 

Des phrases familières

Qui se ressemble s'assemble.

Cool, Raoul !

Relaxe Max !

Un peu, mon neveu !

Je veux, mon neveu !

À l'aise Blaise !

Tranquille Bill !

En route, mauvaise troupe !

Qui vole un oeuf vole un boeuf

Vous en connaissez sûrement d'autres que vous pouvez ajouter dans un commentaire.

 

Quelques paronymes

agonir et agoniser

anoblir et ennoblir

attention et intention

bâiller, bailler, bayer

chasse et châsse

conjecture, conjoncture

éminence, imminence

luxurieux, luxuriant,

luxure, luxation

allocation, allocution

cervical, cérébral

épigramme, épithalame

épigraphe, épitaphe  

éminent, imminent

percepteur, précepteur

amnistie, armistice

croasser, coasser

matador, matamore

collision, collusion

recouvrer, recouvrir

prodige, prodigue

infecter, infester

brun [bʁœ̃ ]̃, brin [bʁɛ̃]

 

Remarque. Aujourd'hui la langue courante ne fait plus beaucoup de différence entre les deux sons  œ̃ (un) et  ɛ̃ (in) . En français parisien la différence n'existe plus.    

œ̃ (un)  disparaît au profit de ɛ̃ (in) qui est plus ouvert (la bouche est plus ouverte quand vous le prononcez)

Si vous nasalisez le son-voyelle du mot lai, vous obtiendrez le mot lin. Si vous nasalisez le son-voyelle du mot leu, vous aurez l'un.

La tendance est donc de prononcer lin au lieu de l'un.

 

On entend des erreurs comme :

 

il faut mieux pour il vaut mieux

il aurait mieux fallu pour il aurait mieux valu

je vous serai gré pour je vous saurai gré

 

On peut s'amuser à dire ou à entendre certaines expressions qui parfois traduisent l'ignorance de celui qui les prononce. (exemples cités dans les Délires 69)

parler comme une vache espagnole au lieu de parler comme un Basque l'espagnol

être fier comme bar tabac, au lieu de être fier comme Artaban

avoir une voix de centaure au lieu de Stentor

 

QUIZ 27

 

Compléter les phrases avec les mots qu'il faut.

 

1- On l'entendait crier jusqu'ici ; il vous ........ d'injures.  Quelle honte ! (agonissait ou agonisait)

 

2- Difficile de venir en aide aux agriculteurs dans cette ........ (conjecture ou conjoncture)

 

3- Mon fils n'ira pas à l'école, il étudiera à la maison avec un ........ (percepteur ou précepteur)

 

4- Ce preux chevalier a été ........ par le roi. (ennobli ou anobli)

 

5- Je vous ........ gré de ne pas oublier de me rendre mon dû. (saurai, serai)

 

6- Au Moyen Âge, les grands chemins étaient ........ de brigands. (infectés, infestés)

 

7- Quel malotru ! Il m'a ........ trente coups de bâtons. (baillé, bâillé, bayé)

 

8- Qu'avez-vous donc à ........ ainsi aux corneilles. Remuez-vous ! (bailler, bâiller, bayer)

 

9- Vu ........ du danger, nous devons fuir sans attendre. (l'imminence, l'éminence)

 

10- Ce condamné à mort ne bénéficiera pas de ........ qu'il attendait. (l'armistice, l'amnistie)

 

11- Tout est sens dessus dessous ! On est entré par ........ dans l'appartement ! (infraction, effraction)

 

12- Les reliques sont conservées dans cette précieuse ........ . Attention ........ gardée ! (chasse, châsse)

 

13- Je vous ai composé un(e) ........ pour célébrer votre mariage. « Oh hymen ! Oh hyménée ! » (une épigramme, un épithalame)

 

14- Nous ne sommes plus au temps où l'on écrivait des ........ contre les ministres. (épigrammes, épithalames)

 

15- Les deux plaignants semblent de mèche. Serait-ce donc une ........ ? (collusion, collision)

 

16- Que ........-tu, grenouille ? (croasses, coasses)

 

17- Il a ........ la vue. C'est une merveille ! C'est un ........ ! (recouvert, recouvré – prodigue, prodige)

 

18- Regarde-moi ce m'as-tu-vu, ce ........ ! (matador, matamore)

 

19- Que de fleurs ! Que de fruits ! Quel jardin ........ ! (luxuriant, luxurieux)

 

20- Rousseau a écrit  — le savez-vous ?— l'........ de Voltaire :

   « Plus bel esprit que beau génie,

    Sans foi, sans bonheur, sans vertu,

    Il mourut comme il a vécu,

    Couvert de gloire et d'infamie. »

Non vraiment, ce n'était pas le grand amour entre ces deux grands hommes !

Plus bel esprit que beau génie, - Sans foi, sans bonheur, sans vertu, - Il mourut comme il a vécu, - Couvert de gloire et d'infam

(épigraphe, épitaphe)

 

21- Qu'a choisi Stendhal pour ........ à son roman Le Rouge et le Noir ? – Une parole de Danton : « La vérité, l'âpre vérité. » (épigraphe, épitaphe)

 

22- Elle a succombé à une attaque ........ (cervicale, cérébrale)

 

23- Les sept péchés capitaux : l'orgueil, l'avarice, l'envie, la colère, la ........ la gourmandise, la paresse. (luxure, luxation)

 

24- Je souffre d'une ........ du poignet à force de taper sur mon clavier d'ordinateur. Est-ce vraiment utile que je me donne tout ce mal pour éclairer la lanterne de mon prochain ? (luxure, luxation)

 

25- Il avait écrit sur l'enveloppe de la lettre adressée à l'entreprise où je travaillais : "À l'........ de Madame Hiou". Un indélicat a diffusé la lettre à tout le personnel. C'est ainsi que tout le monde a su qu'il m'avait fait une déclaration d'amour.(intention, attention)

 

Correction 

 

1- On l'entendait crier jusqu'ici ; il vous agonissait d'injures. Quelle honte ! Le verbe agonir est du 2ème groupe, agoniser est du 1er.

 

2- Difficile de venir en aide aux agriculteurs dans cette conjoncture.

 

3- Mon fils n'ira pas à l'école, il étudiera à la maison avec un précepteur.

 

4- Ce preux chevalier a été anobli par le roi.

 

5- Je vous saurai gré de ne pas oublier de me rendre mon dû.

 

6- Au Moyen Âge, les grands chemins étaient infestés de brigands.

 

7- Quel malotru ! Il m'a baillé trente coups de bâtons.

Bailler, donner. Vous me la baillez belle / Vous me la bailler bonne, vous cherchez à m'en faire accroire, expression qui vient du jeu de paume.

 

8- Qu'avez-vous donc à bayer ainsi aux corneilles. Remuez-vous !

 

9- Vu l'imminence du danger, nous devons fuir sans attendre.

 

10- Ce condamné à mort ne bénéficiera pas de l'amnistie qu'il attendait.

 

11-Tout est sens dessus dessous ! On est entré par effraction dans l'appartement !

 

12- Les reliques sont conservées dans cette précieuse châsse. Attention chasse gardée !

 

13- Je vous ai composé un épithalame pour célébrer votre mariage. « Oh hymen ! Oh hyménée !... »

 

14- Nous ne sommes plus au temps où l'on écrivait des épigrammes contre les ministres.

 

15- Les deux plaignants semblent de mèche. Serait-ce donc une collusion ?

 

16- Que coasses-tu, grenouille ?

C'est le corbeau qui croasse.

 

17- Il a recouvré la vue. C'est une merveille ! C'est un prodige !

 

18- Regarde-moi ce m'as-tu-vu, ce matamore !

 

19- Que de fleurs ! Que de fruits ! Quel jardin luxuriant !

 

20- Rousseau a écrit — le savez-vous ?— l'épitaphe de Voltaire :

   « Plus bel esprit que beau génie,

    Sans foi,  sans bonheur, sans vertu,

    Il mourut comme il a vécu,

    Couvert de gloire et d'infamie. »

Non, ce n'était pas le grand amour entre ces deux grands hommes !

 

Plus bel esprit que beau génie, - Sans foi, sans bonheur, sans vertu, - Il mourut comme il a vécu, - Couvert de gloire et d'infam

 21- Qu'a choisi Stendhal pour épigraphe à son roman Le Rouge et le Noir ? – Une parole de Danton : « La vérité, l'âpre vérité. »

 

22- Elle a succombé à une attaque cérébrale.

 

23- Les sept péchés capitaux : l'orgueil, l'avarice, l'envie, la colère, la luxure, la gourmandise, la paresse.

 

24- Je souffre d'une luxation du poignet à force de taper sur mon clavier d'ordinateur. Est-ce vraiment utile que je me donne tout ce mal pour éclairer la lanterne de mon prochain ?

 

25- Il avait écrit sur l'enveloppe de la lettre adressée à l'entreprise où je travaillais "À l'attention de Madame Hiou". Un indélicat a diffusé la lettre à tout le personnel. C'est ainsi que tout le monde a su qu'il m'avait fait une déclaration d'amour.

 

Article connexe :

En prison, y a pas de dorures, y a pas de rideaux, y a pas de luxure.

 

Et, si un mot vous semble obscur, reportez-vous aux dictionnaires de l'Académie ou au Trésor de la langue française (TFL) en ligne Lexicographie- Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Tous les QUIZ

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

Edwin 21/09/2014 12:03

Bravo, je me suis bien amusé en lisant cet article qui a quelque peu enrichi mes connaissances (20 bonnes réponses au quiz). L'épitaphe de Voltaire écrite par Rousseau : un vrai délice de l'esprit !

mamiehiou 21/09/2014 17:16

Vous vous êtes amusé ? J'en suis fort contente.

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog