Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 06:48

 

J'ai quitté vaillamment le doux sein de ma mère

En paraissant au jour telle une nymphe émue.

On s'étonne de voir que je suis si menue ;

Poucette était aussi gracieuse et légère.


Comme la fleur déclôt sa robe parfumée

Prête à s'épanouir, ô miracle inouï,

Je me donne, en confiance, aux regards éblouis

Qui me disent déjà combien je suis aimée.


J'entends bruire tout bas des murmures discrets ;

Je vois autour de moi des lueurs et des ombres.

Curieuse de tout, je découvre en grand nombre

Les choses de la vie. Je saurai leurs secrets


Si tant est que l'on m'aide à former mon esprit,

À connaître et le Beau et le Bon et le Bien.

Sachez que mes parents ne négligeront rien

Qui puisse m'élever. N'ont-ils pas tant appris

 

De choses sur le monde aux deux petits enfants

Que j'entends babiller ? Je les sens près de moi,

Et leur souffle m'effleure à l'instant où leur voix

Exquisément susurre : « Approchons doucement.


Pour ne pas l'effrayer ne faisons pas de bruit.

Nous lui raconterons des choses bien gentilles.

Petite soeur chérie, toute petite fille

Arrivée parmi nous et qui nous a choisis. »


C'est mon frère et ma soeur, Gabriel et Adèle

Qui tiennent ces propos si doux, si délicats.

Sur eux je compterai lors de mes premiers pas.

J'aurai besoin de lui et j'aurai besoin d'elle.

 

Pour l'heure je veux bien me laisser mignoter

Et jouir à l'envi du plaisir que j'y prends.

De brûler une étape il n'est point encor temps !

Ma maman, mon papa savent bien m'écouter ;


J'exige beaucoup d'eux pour qu'ils me rendent heureuse :

« Veuillez me caresser et puis me bisouter,

Vous occuper des soins qu'il vous faut me donner,

M'apaiser dans vos bras, me chanter des berceuses,


Être à l'écoute enfin de mes cris, de mes pleurs,

Vous appliquer sans faille et puis recommencer ! »

Vous allez sans relâche, ô parents dévoués,

Me donner votre amour : il emplit votre coeur !

 

 

Agathe est née le 19 octobre 2012 

NOTES

 

♥ Une nymphe émue

Allusion à la rose ancienne, cuisse de nymphe émue et à sa couleur.

Images correspondant à une nymphe émue

 

Poucette était aussi gracieuse et légère.

Poucette, personnage éponyme du conte d'Andersen

Gracieuse, diérèse : gra/ci/eu/se, cieu compte pour deux syllabes.

 

Comme la fleur déclôt sa robe parfumée

déclore = ouvrir (vieux verbe)

clore = fermer

 

Curieuse de tout, je découvre en grand nombre...

Curieuse, diérèse : cu/ri/eu/se, rieu compte pour deux syllabes.

 

Petite soeur chérie, toute petite fille

Arrivée parmi nous et qui nous a choisis.

Françoise Dolto pensait que les enfants qui naissaient choisissaient leur famille. C'est assez difficile à croire, mais pourquoi pas ?

Dans son étude sur la psychologie de l'enfant elle a décrypté tant de sens cachés !

 

Encor

Licence poétique. On peut écrire encor au lieu de encore.

 

à l'envi = à qui mieux mieux

 

.......Je les sens près de moi,

Et leur souffle m'effleure à l'instant où leur voix

Exquisément susurre...

 

Leur souffle et leur voix

ou bien

Leurs souffles et leurs voix


 

Lire d'autres poèmes pour mes petits-fils nouveau-nés dans :

CONTES, NOUVELLES ET POÉSIES DE MAMIEHIOU



Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans contes-nouvelles-poèmes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog