Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 18:48

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Je vais t'apprendre

Une série d'articles destinés aux enfants,

et à leurs parents qui veulent discuter avec eux.

À partir de trois ou quatre ans ou plus.

À retrouver dans  >> Autour de l'enfant

 

 

 "Pourquoi est-ce qu'il y a des gens qui se battent ?" demande l'autre jour mon petit-fils Victor (4 ans). "Pourquoi est-ce qu'il y a des méchants ?"

 

 

 

Il faut bien lui donner une réponse, bien qu'à quatre ans il soit difficile de soulever la question du bien et du mal, celle de l'inné et de l'acquis, celle aussi du normal et du pathologique.

Et pourtant ce sont là des questions fondamentales que certains parents omettent de se poser.

Pourquoi ne pas aborder ces questions avec un enfant trop jeune ?

 

♦ Il serait malvenu qu'un enfant se fasse une opinion caricaturale et qu'il pense que telle personne est bonne et telle personne est mauvaise. Personne n'est jamais ni bon ni mauvais à 100%. Pour ce qui est de l'inné et de l'acquis, personne n'est jamais déterminé irrémédiablement par l'inné, on peut toujours changer au cours de sa vie. Quant au normal et au pathologique, on peut se demander où est la frontière, bien que certains enfants très perturbés aient besoin de l'aide d'un pédopsychiatre.

 

Il me semble que Victor, en vrai petit philosophe, fait un grand pas dans la réflexion en se posant ces questions. Il faut dire que, lorsqu'on l'observe avec ses copains, il n'est pas de ceux qui agressent. Mais il se fait parfois agresser, ce qui ne signifie pas que les autres ne le supportent pas : il a de très bons copains qu'il aime et qui l'aiment bien. Mais dans leurs jeux, il se fait parfois bousculer ou s'entend dire des choses désagréables. Comme il est sensible, il en souffre et il en parle souvent pendant plusieurs jours.

 

Je ne peux pas lui dire que ses camarades sont méchants. Je ne peux pas lui dire qu'ils sont mal élevés, que leurs parents n'ont pas su dès leur plus jeune âge leur apprendre à se comporter selon les règles du bien vivre en société. Je ne peux pas lui dire qu'ils vivent dans des milieux défavorisés et qu'ils n'ont sous les yeux que des exemples de violence. D'ailleurs la violence se trouve dans tous les milieux. Je ne peux pas lui dire que certaines familles ont de gros problèmes et que c'est pour ça que leur enfant est agressif. Je ne peux pas non plus lui dire de rester silencieux et calme quand il souffre du mal qu'on lui fait. Ni lui dire qu'il faut accepter les autres tels ils sont et qu'on ne peut rien faire.

 

 

Alors que puis-je lui dire ?

>> Tous les hommes, toutes les femmes et tous les enfants ont en eux une certaine agressivité, cela fait partie de leur nature. On est agressif quand on se met en colère, quand on ne supporte pas ce que disent les autres, quand on a envie de jeter un objet par terre, quand on ne veut pas obéir et qu'on a une grande envie de désobéir, quand on crie si l'on n'a pas ce qu'on veut et tout de suite, quand on a envie de dire des méchancetés, quand on bouscule ou qu'on frappe quelqu'un.

Demandez à votre enfant quelques exemples de situations où il a été agressif, et rappelez-lui quelques-unes des circonstances où vous avez été vous-même agressif. Car il faut aussi se connaître soi-même. On ne peut pas demander à un enfant de ne pas exprimer sa violence alors qu'on est soi-même violent et qu'on crie à tous propos.

 

>> Il y a des enfants qui expriment leurs sentiments avec des mots, et d'autres, quand ils ne sont pas contents, s'expriment avec des gestes violents, parce qu'ils n'ont pas les mots. Pour eux, il est plus facile de donner un coup, que de parler et d'expliquer ce qui ne va pas. Cela vient peut-être de ce que les parents ne parlent pas assez avec eux, qu'ils ne leur expliquent pas assez, ou qu'ils se mettent eux-mêmes trop vite en colère quand quelque chose ne va pas avec leurs enfants.

 

>> Imaginons qu'on se promène dans la rue et qu'on rencontre des gens qui se battent. Que penserais-tu ?

Laissez répondre l'enfant.

Suggestions : Il faut savoir que la police les emmènerait au commissariat, et ils paieraient une amende. Ils pourraient même aller en prison. On n'a pas le droit de se battre. C'est interdit.

 

>> L'éducation que les parents donnent aux enfants va faire d'eux des hommes et des femmes. Et pour bien vivre ensemble, il faut savoir être poli, et aussi garder son calme même quand c'est difficile.

Est-ce que tu dis : "Bonjour, merci, pardon, excuse(z)-moi" ?

Donne-moi des exemples où tu dis ces paroles de politesse.

Laissez répondre l'enfant.

Suggestions : Quand je rencontre une personne de ma famille, ou des voisins, quand j'entre dans un magasin, quand je vais voir le docteur, quand je téléphone à quelqu'un...

À ton avis, à quoi cela sert-il d'être poli ?
Laissez répondre l'enfant.

La politesse fait que les gens montrent qu'ils veulent avoir de bonnes relations avec les autres, qu'ils veulent bien s'entendre avec les autres, qu'ils savent vivre avec les autres, qu'ils connaissent les règles du bien vivre en société.

Quand un enfant dit bonjour ou merci avec le sourire, tout le monde est ravi. Cela se remarque parce que beaucoup d'enfants n'ont pas appris à dire ni bonjour, ni merci. Quand tu dis bonjour, c'est comme un cadeau que tu fais aux autres. Tu leur souhaites une bonne journée. C'est très gentil.

 

>> Tu peux dire au copain qui n'a pas été gentil avec toi :

Pourquoi tu n'es pas gentil avec moi ?

Je souffre que tu m'aies donné un coup. Tu m'as donné un coup, j'ai mal.

Employer le JE incite l'autre à se mettre à sa place, à faire preuve d'empathie.

 

>> Tu sais, lorsque tu connaîtras mieux l'histoire des hommes, tu verras beaucoup d'exemples où ils se battent.

Peux-tu me donner des exemples ?

Laissez répondre l'enfant.

 

Et si vous avez une religion, vous pouvez lui dire que Dieu n'aime pas qu'on fasse du mal aux autres.

 

Voir l'article : Prévenir la violence des enfants| Psychologies.com

"Psychologues et enseignants sont unanimes : les comportements violents sont des symptômes, qui doivent être entendus tôt et pris en charge rapidement. Comment différencier le normal du pathologique ? Quels comportements doivent alerter les parents ? Et surtout, quand et de quelle façon intervenir en amont ?"

 

Voir aussi : L'enfantagressif

Pourquoi un enfant est-il agressif ?

"Avant l’âge de 3 ans, c’est souvent une impulsion qui est à l’origine de l’agressivité et non le désir de blesser quelqu’un. Le trottineur a tendance à se battre pour prendre possession d’objets. Il sait simplement qu’il veut une chose et qu’il la veut maintenant !"

 

  >> Autour de l'enfant

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Autour de l'enfant
commenter cet article

commentaires

Garner 09/08/2016 00:17

Et voila comment on créer une génération de lopettes, refuser à un enfants de se battre c'est tout simplement en faire une victime, pas l'aider, que croyez vous qu'il lui arrivera à l'école? Et ne croyez pas que son instituteur ou professeur viendra l'aidez, vous vous foutez le doit dans l’œil, ils ont 30 autres élèves à surveiller, pas que votre victime ambulante.

mamiehiou.over-blog.com 09/08/2016 08:27

Le rôle de l'école est d'apprendre aux enfants à vivre en société.
Les parents qui incitent leurs enfants à la violence ne les aident pas. Ils en font des bagarreurs qui deviendront des voyous.
Quel avenir pour eux ?
Bonne journée Garner.

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog