Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 14:13

 ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Il y a deux sortes de compléments d'objet :

♦ le complément d'objet direct qu'il ne faut pas confondre avec un complément circonstanciel (ou adverbial) ni avec un attribut.

♦ le complément d'objet indirect qui est relié au verbe par une préposition.

Le complément d'objet second, indirect, se rencontre toujours dans la proposition avec le complément d'objet direct (l'objet premier) 

 

DIRECT signifie que le complément n'est pas relié au verbe par une préposition.

INDIRECT signifie qu'il est relié par une préposition (à, de, pour...). La préposition n'est pas toujours visible dans le cas où le complément est un pronom.

Exemples : Je parle à Jacques, je lui parle.

Mais : Je pense à mes enfants. Je pense à eux. 

 

Le complément d'objet direct (COD)

 

Le complément d'objet direct est complément d'un verbe d'action à la forme active. Il répond aux questions qui ? ou quoi ?

Il se construit directement, ce qui veut dire qu'l n'est pas relié au verbe par une préposition.

Paul mange une banane.

Il a mangé une banane.

On mangera des bananes.

 

À la voix passive le COD devient le sujet du verbe 

Paul mange une banane.

> Une banane est mangée (par Paul - Paul complément d'agent).

Il a mangé une banane.

> Une banane a été mangée (par lui).

On mangera des bananes.

> Des bananes seront mangées.

Il n'est pas toujours possible de transformer une phrase comportant un COD à la voix passive.

 

Le complément d'objet direct peut-être :

-un nom

Je connais ton nom

-un pronom

J'ai aperçu quelqu'un.

-un infinitif

Je veux m'amuser.

Certains verbes se construisent avec de + infinitif : 

Je regrette d'avoir parlé (je regrette mes paroles)

Je redoute de partir. Je crains de souffrir. J'appréhende de sauter.

-une proposition infinitive

J'entends les oiseaux chanter. (les oiseaux : sujet de chanter dans la proposition infinitive)

-une proposition complétive (proposition conjonctive introduite par que)

J'espère que tu viendras.

-une proposition interrogative indirecte

Je me demande comment tu t'appelles.

-une proposition relative 

Je fais ce que je dis. 

 

Il ne faut pas confondre un complément d'objet direct avec un complément circonstanciel que l'on appelle aussi complément adverbial.

Il chante la bouche grande ouverte.

la bouche grande ouverte : complément circonstanciel de manière (qui répond à la question comment ?)

Il avance les yeux fermés.

les yeux fermés : complément circonstanciel de simultanéité (de temps) il marche et en même temps il a les yeux fermés.

Il mesure deux mètres : complément de mesure

 

Il ne faut pas confondre le complément d'objet direct avec l'attribut


Qu'est-ce qu'un attribut ?

En vert, les attributs.

1-L'attribut du sujet est relié au sujet par des verbes d'état ou verbes copules comme :

être, devenir, rester, paraître, apparaître, demeurer, être considéré comme, se nommer, s'appeler, passer pour, se rendre, se croire, se faire, se montrer, etc.

Je suis persévérante.- persévérante attribut de je.

Il passe pour un imbécile.- imbécile attribut de il.

Mon désir est que tout se passe bien. que tout se passe bien attribut de désir.

Vouloir, c'est pouvoir. Pouvoir attribut de vouloir. (C' représente vouloir)

 

2-L'attribut de l'objet est relié à l'objet (COD du verbe) par des verbes comme :

juger, trouver, estimer, considérer comme, regarder comme, laisser, rendre, faire, proclamer, nommer, élire, traiter de, appeler, montrer, etc.

Il la trouve stupide.- stupide attribut de la.

Elle me rend complètement dingue.- complètement dingue attribut de me.

 

3- Les verbes précédemment cités dans le 2 peuvent se mettre à la voix pronominale, le pronom réfléchi ou réciproque devient alors complément d'objet direct.

se juger, se trouver, s'estimer, se considérer comme, se regarder comme, se laisser, se rendre, se faire, se proclamer, se nommer, se traiter de, s'appeler, semontrer, etc.

Remarque : Le participe passé s'accorde avec le complément d'objet direct placé avant lui.

Ils se sont jugés vraiment  trop bêtes.

 Nous nous sommes faits des redresseurs de torts.

Elle s'est rendue malade. 

 

Le complément d'objet second (COS)

 

Il n'existe que s'il y a aussi un COD (objet premier) dans la phrase.

Le COS s'appelait autrefois complément d'attribution.

C'est forcément un complément indirect puisqu'il est introduit par une préposition.

 

Le COS est introduit généralement par les prépositions à ou de.

Je donne le plus beau cadeau à votre enfant.

Je donne le plus beau cadeau (COD) à votre enfant (COS).

Je retire mon enfant (COD) de ce groupe (COS)

Lorsque le COS est un pronom, la préposition peut disparaïtre.

Je lui donne le plus beau cadeau.

Je lui (COS) donne le plus beau cadeau (COD)

Je le donne à votre enfant.

Je le (COD) donne à votre enfant (COS)

Je le lui donne.

Je le (COD) lui (COS) donne.

Je donne les plus beaux cadeaux à ces enfants-là.

ou

Je donne à ces enfants-là les plus beaux cadeaux.

Je les (COD) donne à ceux-là (COS).

Je les leur donne.

Je leur ôte l'envie de rire.

Je leur (COS) ôte l'envie de rire (COD).

J'ai volé des bonbons (COD) à mes petits camarades (COS).
Il ne distingue pas ses amis (COD) d'avec ses ennemis COS).

 

Le complément d'objet indirect (COI)

 

Le complément d'objet indirect est rattaché au verbe par une préposition, le plus souvent à ou de (mais aussi en, sur, contre, avec, d'avec...)

Il répond généralement aux questions à qui ? à quoi ? de qui, de quoi ?...

 

Je pense à mon anniversaire. J'y pense.

Je pense à mes amis. Je pense à eux.

Je me souviens de mes dernières vacances. Je m'en souviens.

Je me souviens de mes vieilles camarades. Je me souviens d'elles.

 

Prépositions autres que à ou de : en, contre, avec, dans, après, avec, d'avec.

On compte sur vous.

Je ne me fâcherai jamais contre toi .  

Il ne distingue pas ses amis d'avec ses ennemis.

Il ne croit pas en sa bonne étoile.

Je crois en vous. J'aime bien bavarder avec toi. Votre fortune consiste en plusieurs immeubles. Votre énergie consiste dans votre bonne santé. Je n'ai pas attendu après vous pour faire cela (familier). Vous ne discernez pas les bons auteurs d'avec les mauvais. 

 

La préposition disparaît parfois quand le COI est un pronom personnel,

J'y pense. Je m'en souviens.

Souviens-t'en. (Et pas souviens-toi-z-en !)

Penses-y. ((Le s de penses-y est ici pour raison d'euphonie.)

Elle me nuit. Il va me succéder.Vous en doutez.Je vous parle.

 

Le complément d'objet indirect n'est pas toujours suivi d'une préposition devant un infinitif.

Je me souviens avoir passé d'excellentes vacances cette année-là.

Pas de préposition lorsque le verbe est suivi d'une complétive.

Je me souviens qu'il a fait très chaud.

Je doute que vous m'ayez dit cela.

 

Il ne faut pas confondre un complément d'objet indirect avec un complément circonstanciel que l'on appelle aussi complément adverbial.  

Il va à l'école.

à l'école, complément circonstanciel de lieu. 

 

Un même verbe peut avoir soit un complément d'objet direct, soit un complément d'objet indirect.

Je compte mes amis. On compte sur vous !

Je l'aide. Je lui aide (régional).

J'ai atteint mon but.

Il atteint à la perfection.

Je crois à la prière. Je crois en la bonté.

Je ne crois rien de ce que vous me dites.

Etc.

 

Pour en savoir +

> Verbes qui se construisent avec à + infinitif ou de + infinitif

> QUIZ 34 - Complétez les phrases par les prépositions à ou de suivies d'un infinitif

> Prépositions À ou DE : à vous de bien choisir ! – QUIZ 33  

 

Ne pas confondre la préposition DE et les articles partitifs DE, DU, DE LA, DES.

Il parle de la moutarde - de, préposition

Il mange de la moutarde - de la, partitif

> Qu'est-ce qu'un partitif ? Ne pas confondre la préposition DE - l'article indéfini DES, DE - et l'article partitif DE, DU, DES

 

REMARQUE

Un même verbe peut avoir à la fois un complément d'objet direct et un complément d'objet indirect (trouver, voir, connaître, supposer)

La préposition à marque l'appartenance.

 

Je trouve beaucoup de qualités à votre mari.

Je lui suppose une grande patience.

 Me voyez-vous beaucoup de rides ?

Je ne connais à cette pauvre femme aucun ami.

 

 

8888888888888888888888888888888888888888888888

Voir

>>La place de Y et de EN dans la phrase. Vous recherchez des difficultés dans cet exercice ? Vous finirez bien par Y EN trouver. + QUIZ 67

>>De la difficulté de bien placer les pronoms personnels compléments dans la phrase. Suite du QUIZ 67 - Dites-le-moi OU dites-moi-le ?

 

8888888888888888888888888888888888888888888888


Nota bene

J'ai remarqué des erreurs sur certains sites que vous visiterez peut-être sur la toile. 

Par exemple, je lis : 

Le Complément d'Objet Second (C.O.S.) indique à qui profite ou à qui nuit l'action faite par le sujet. Ce complément, introduit par une préposition, est rattaché à un verbe qui est déjà construit avec un COD (après ce dernier, il vient donc en second) :
- Roméo porte la valise de Juliette.
 

ERREUR : Juliette n'est pas COS.

Roméo porte la valise de Juliette. 

La valise de Juliette est un groupe nominal complément d'objet direct de porte.

Juliette est complément du nom valise.

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog