Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 18:31

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

 

Alcmène me serra si fort dans ses bras que je crus à un adieu. Je la rassurai : ma prudence n'aurait pas de faille. Et je la quittai promptement pour ne pas trop m'attendrir, ni m'amollir au point de revenir sur ma décision.

 

Lorsque je parvins à proximité du roc où s'ancrait le Châteauje vis que les remparts formaient avec la falaise une sorte de promontoire qui s'avançait dans la mer en en dominant les vagues monstrueuses qui venaient s'écraser en grands flocs. La vue de ce nid d'aigle° me donna un frisson. J'ignorais que la mer fût si proche.

Je m'apprêtais à gravir la crête par un chemin étroit, lorsque je fus bientôt arrêtée par une file impressionnante de gens qui me précédaient et progressaient avec lenteur. Je me sentis soudain prisonnière, lorsque d'autres personnes vinrent se positionner derrière moi. Je me rendis compte qu'il n'y avait alors plus d'issue hors de l'étroit couloir rocheux qui nous confinait.

On ne pouvait ni reculer ni s'enfuir, si grande qu'en eût été l'envie. Ceux-là même qui hésitaient n'avaient plus le loisir d'hésiter, les indécis n'avaient plus le loisir de rebrousser chemin, les claustrophobes n'avaient plus le loisir de s'évader, ni même de s'évanouir, au risque d'être piétinés.

Une embuscade appropriée nous eût décimés en un éclair.

Je chassai ces idées inopportunes et décidai de distraire mon attention en arrêtant mon regard sur l'étrange forteresse médiévale qui nous dominait, droit devant.

 

Mais les pensées sont têtues qui ne se font pas chasser si vite.

Elles reprirent le dessus, me forçant mordicus à détourner mon attention.

« Si ces gens craignaient de rencontrer Marie-Loup de Saint-Ange ou quelque autre personne vivant là-haut, il ne pourrait y avoir d'attente aussi longue », me dis-je.

Qu'est-ce qui poussait irrésistiblement tous ces individus, qui, au premier abord paraissaient en bonne santé, à vouloir se jeter dans la gueule du loup°, si loup il y avait ?

 

Un instant, je doutai d'Alcmène qui m'avait laissé entendre qu'il était trop dangereux de s'approcher de cet endroit sans y réfléchir à deux fois.

Le nom de Marisa-Loup et la légende incroyable qui s'attachait à sa famille* avaient peut-être fait surgir dans l'inconscient collectif, du fond des âges, des peurs ancestrales.

 

Fallait-il que je sois assez naïve pour prendre argent comptant° tout ce que cette pauvre Alcmène me racontait ? Elle m'avait donné mille signes qui trahissaient une sensibilité le plus souvent poussée à son paroxysme.

Peut-être étais-je son jouet ? Peut-être voulait-elle m'assujettir à ses fantasmes et faire de moi sa chose ?

Il me faudrait être sans cesse sur le qui-vive pour me défaire de cette faiblesse qui me désarmait devant la puissance de persuasion dont je commençais à la supposer capable, lorsqu'elle faisait appel à ma compassion la plus sincère, à l'instant même où elle me donnait le spectacle de son désarroi.

Je soupirai.

Et cependant, je savais que, bien que doutant d'elle, je ne laisserais pas d'être son amie.

 

L'aveuglement librement consenti obscurcit d'autant plus le chemin qui mène à la vérité.**

................................................................... 

*Le bal de Madame de Saint-Ange (44 Délires en abyme* Un conte dans le conte)

** La Vérité, toute la Vérité, rien que la Vérité...

 

NOTES

J'ignorais que la mer fût si proche.

fût, subjonctif imparfait.

Ignorer suivi de l'indicatif ou du subjonctif

> Le fait que - Je ne dis pas que - Cela ne veut pas dire que - Ce n'est pas que, ce n'est point que - ignorer que, j'ignore que - Il n'empêche que + indicatif ou subjonctif ?

 

hors de l'étroit couloir rocheux qui nous confinait.

Confiner, enfermer.

 

si grande qu'en eût été l'envie

subjonctif plus-que-parfait

pour grande qu'en eût été l'envie

quelque grande qu'en eût été l'envie

aussi grande qu'en eût été l'envie

Voir les deux sens de Si... que

 

Ceux-là même qui hésitaient n'avaient plus le loisir d'hésiter

> Ceux-là même ou ceux-là mêmes ? Celles-là même ou celles-là mêmes – cela même, ici même, là même, par là même, aujourd'hui même... QUIZ 64

 

une embuscade nous eût décimés...

>> nous auraient décimés

conditionnel passé

 

mais les pensées sont têtues qui ne se laissent pas chasser aussi vite.

Il y a ici disjonction : le pronom relatif QUI est éloigné de son antécédent pensées.

 

Soutenir mordicus

affirmer obstinément.

mordicus, familier, en latin : en mordant.

 

Je ne laisserais pas d'être son amie

je ne cesserais pas de l'être, je ne m'abstiendrais pas de l'aimer.

> Verbes qui se construisent avec à + infinitif ou de + infinitif

 

L'aveuglement librement consenti obscurcit d'autant plus le chemin qui mène à la vérité

L'aveuglement, Ensaio sobre a cegueira, 1995, roman de l'écrivain portugais José Saramago, Prix Nobel de Littérature. L'auteur imagine l'humanité frappée de cécité et décrit les conséquences d'un tel drame. En 2008, Fernando Meirelles en a tiré un film, Blindness.

 

<< 77 Délires qui vont m'amener à affronter l'inconnu + Les babets

>> 79 Délires où l'on ne s'amuse guère

 

QUIZ 16 - Jeu littéraire

Rends à César ce qui est à César

Il s'agit de retrouver les auteurs des oeuvres suivantes.

Leurs nom commencent par A.

1 Colombe

2 Orgueil et Préjugés

3 La Jument Verte

4 Les Yeux d'Elsa

5 Les Oiseaux  

6 La Princesse au Petit Pois

7 Les Confessions

8 Sous le Pont Mirabeau

9 Les Chemins de la Faim

10 Les Tragiques

11 Le Jardin des Délices

12 Organon

13 des Corps Flottants

14 La Divine Comédie

15 On n'est pas des Boeufs

16 Paolo-Paoli

17 le Jeu de la Feuillée

18 L'homme à l'Oreille Cassée

Mais qui donc a dit que ce serait facile ?

 

Réponses ci-dessous

V

 1 Jean Anouilh 2 Jane Austen 3 Marcel Aymé 4 Louis Aragon 5 Aristophane 6 Hans Christian Andersen 7 Saint Augustin 8 Guillaume Apollinaire 9 Jorge Amado 10 Agrippa d'Aubigné 11 Fernando Arrabal 12 Aristote 13 Archimède 14 Dante Alighieri 15 Alphonse Allais 16 Arthur Adamov 17 Adam de la Halle 18 Edmond About  

 

LES DÉLIRES Tous les épisodes

Tous les QUIZ

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans LES DELIRES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog