Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 06:51

 

 

Sauf que (exception, restriction) indicatif

Voir le §66 dans Valeurs et emplois du subjonctif

Préposition "sauf" suivie d'une proposition conjonctive.

"sauf que est" suivi du subjonctif s'il dépend d'un verbe qui est, lui même, suivi du subjonctif.

= excepté que, si ce n'est que. On rencontre ces deux locutions, dans un usage vieilli, avec le sens de "à moins que", elles sont alors suivies du subjonctif)

= hors que, hormis que, locutions rares

 

Indicatif

Je peux te concéder beaucoup de choses, sache-le, sauf que tu n'auras pas ma fille.

Il a vraiment pensé à tout sauf que sa chérie ne viendrait pas.

J'aurais pu lui plaire sauf que j'avais tellement grossi.

 

Subjonctif

Je ne voudrais que tu n'entreprennes rien ce soir, sauf que tu fasses taire le chien du voisin. 

 

 

Sauf à ce que (condition) subjonctif 

 Voir le §67 dans Les emplois du subjonctif

= sauf si, sauf au cas où, à moins que


Je vous respecterai toujours chère amie, sauf à ce que vous me trompiez.

Vous ne saurez jamais ce que c'est de mettre un enfant au monde, sauf à ce que vous soyez une femme, = sauf si vous êtes une femme.= si vous n'êtes pas une femme = sauf au cas où vous seriez une femme = à moins que vous soyez une femme. 

 

 

Sauf si (condition) 

= à moins que, sauf à ce que, voir ces locutions

 

 

Voir les locutions conjonctives avec si dans l'article Si

 

Je vais pleurer tout l'après-midi, sauf si tu viens.

Vous viendrez n'est-ce pas ? sauf si vous avez un empêchement.

 

 

 

>> Conjonctions de subordination et locutions conjonctives classées : cause conséquence but temps condition comparaison concession exception proportion manière conformité supposition addition alternative


 

 

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans La clef des modes dans les conjonctives
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog