Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 10:11

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

 

CE QUE

 

1-CE QUE : Pronom interrogatif dans une proposition interrogative indirecte

Je voudrais bien savoir ce que tu fais.

Interrogation directe

Qu'est-ce que tu fais ?

Que fais-tu ?

Tu fais quoi ? (familier)

 

est-ce que : locution interrogative utilisée dans la langue courante, en particulier dans la langue parlée, introducteur de la phrase interrogative (de même : est-ce qui) qui évite l'inversion du sujet (Que fais-tu ?)

 

Que dans l'interrogation directe devient ce que dans l'interrogation indirecte.

Que dis-tu ? > Je me demande ce que tu dis.

Que dans l'interrogative directe et ce que dans l'interrogative indirecte sont des pronoms interrogatifs

Je me demande, proposition principale.

ce que tu dis, proposition subordonnée interrogative indirecte, complément d'objet direct de se demander.

Phrase incorrecte : Je me demande qu'est-ce que tu dis.

 

2-CE QUE : Pronom relatif dans une proposition subordonnée relative  

A-Ce que peut introduire des propositions relatives

(Tout) ce que tu me dis me touche.

La proposition relative est sujet de touche.

Je conserve jalousement ce que tu m'as donné de meilleur.

La relative est complément d'objet direct de conserve.

Je veux voir seulement ce qu'il y a de bon chez toi.

Tu ne peux pas imaginer ce que j'ai de tours dans mon sac.

 

B-Par ce que

a- Par + relative complément d'agent

Je ne suis pas du tout impressionné par ce que tu m'as dit. (= par cela)

Je ne suis pas du tout impressionné : proposition principale, le verbe est à la voix passive.

par ce que tu m'as dit : proposition subordonnée relative complément d'agent de impressionner.

Voix active : Ce que tu m'as dit ne m'impressionne pas du tout (la relative est sujet de impressionner) 

b- Par + relative, complément d'un verbe qui se construit avec la préposition par.

> Je commence par quoi ? Par quoi est-ce que je commence ?

Je commence par ce que tu m'as dit de commencer.

Ne pas confondre par ce que avec parce que

 

3-CE suivi d'une complétive apposée

J'avais raison et c'est ce que tout le monde dira.

 

4- Complétive après des verbes se construisant indirectement (c'est-à-dire avec des prépositions)

à ce que - de ce que - pour ce que

Se décider à ce que, consentir à ce que, parler de ce que, se soucier de ce que, s'indigner de ce que...

Il parle de ce qu'il ne connaît.

Il consent à ce que je porte une robe très décolletée.

Je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit aussi impertinente.

Nous nous indignons de ce que tout aille mal.

Je l'aime pour ce qu'il est

 

5-CE QUE suivi d'un participe présent

vient d'une tournure ancienne : ce que disant, ce que voyant, ce que faisant...

Elle me regardait en arborant un sourire moqueur ; ce que voyant, je tournai les talons sans dire un mot.

 

6-CE QUE : Adverbe

adverbe exclamatif

souhait, surprise, colère.

Style familier : Ce que j'aimerais que tu viennes tous les jours !

Pour > Comme j'aimerais... Que j'aimerais... Qu'est-ce que j'aimerais (familier)...

Ce qu'il est charmant !

Pour > Qu'est-ce qu'il est charmant ! Qu'il est donc charmant !

 

Complément adverbial

Tu sais ce que m'a coûté ma nouvelle robe ?

> Tu sais combien elle m'a coûté ?

complément circonstanciel de prix

 

CE QUI
 

CE QUI : Pronom relatif dans une proposition subordonnée relative

1-Ce qui me plaît, c'est ta délicatesse.

La relative Ce qui me plaît est sujet réel de est. (c' mis pour ce élidé est sujet apparent)

Je garde au fond du coeur ce qui reste de mes bons souvenirs.

La relative ce qui reste de nos bons souvenirs est complément d'objet direct de garde.

Je sais ce qui te plaît et tu sais ce qui me plaît aussi.

 

2-CE QUI peut représenter une phrase.

Je m'évertue à vouloir te faire plaisir, ce qui t'exaspère parfois.

Ce qui représente : Je m'évertue à vouloir te faire plaisir

 

Voir aussi

QUE dans tous ses états – pronom interrogatif - pronom relatif - conjonction de subordination ou élément d'une locution conjonctive - adverbe interrogatif ou exclamatif

Est-ce que – Est-ce qui – La phrase interrogative 

À ce que  

Quitte à ce que

Jusqu'à ce que, jusqu'à tant que

de là à ce que, d'ici à ce que, et d'ici que.

De manière que, de telle manière que, de manière à ce que

De façon que, de telle façon que, de façon à ce que 

Prendre garde que, à ce que - Faire attention que, à ce que + subjonctif ou indicatif ?

NE explétif - Quand peut-on l'employer ? - sans que je ne - avant que je ne - je crains que tu ne - j'empêche que tu ne - je m'attends à ce que tu ne - je ne nie pas que tu ne...

Sauf que, sauf à ce que, sauf si

De ce que

En dépit que, en dépit de ce que, en dépit du fait que

Par ce que 

  ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

 

 Que doit-on dire : Qu'est-ce qui arrive ? OU Qu'est-ce qu'il arrive ? 

Qu'est-ce qui adviendra de moi ? Qu'est-ce qu'il adviendra de moi ?

>>(CE) QUI ou (CE) QU'IL suivi d'un verbe impersonnel

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog