Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 08:25

Question :

Quand met-on l'accent ?

croîs, crû, crue, accru, décru, recrû, recru,

crut, crût, accrut, accrût, décrut, recrut

Voir à la fin de l'article

Le verbe croître & le verbe croire

 

Le verbe CROÎTRE prend un accent circonflexe sur le i devant le t lorsqu'il est conjugué, ainsi que ses dérivés (s')accroître, décroître, recroître.

Il croît, il croîtra, il croîtrait...

Il accroît, il décroît, il recroît...

 

CROÎTRE prend un accent circonflexe chaque fois qu'on pourrait le confondre avec CROIRE :

 

 

CROÎTRE

CROIRE

Participe passé

crû

cru

Indicatif présent

je croîs

tu croîs

il croît

je crois

tu crois

il croit

Passé simple

je crûs

tu crûs

il crût

nous crûmes

vous crûtes

ils crûrent

je crus

tu crus

il crut

nous crûmes

vous crûtes

ils crurent

 

Littré donne à l'entrée : CRÛ, CRUE participe passé de croître

Les arbres crûs depuis mon départ. La rivière crue et menaçante empêchait le passage.

 

CROÎTRE et CROIRE ne peuvent souvent pas être confondus, par exemple :

nous croyons, nous croissons – je croirai, je croîtrai – il faut que je croie, il faut que je croisse – croyant, croissant – etc.

 

ACCROÎTRE et DÉCROÎTRE perdent l'accent circonflexe du radical si le i n'est pas suivi de t.

J'accrois, je décrois, etc.

Participes passés accru, décru.

Mais : Il fallait qu'il accrût son patrimoine : ici l'accent circonflexe marque le subjonctif passé.

 

RECROÎTRE se conjugue comme CROÎTRE.

recrû, je recroîs, je recrûs etc.

Cependant, on trouve sur la toile plusieurs sites qui donnent : recru, je recrois, je recrus etc. sans accent

 

Littré donne à l'entrée RECROÎTRE : Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir quand on veut exprimer l'acte : L'herbe a recru ; avec être quand on veut marquer l'état : L'herbe est recrue.

 

et il donne à l'entrée RECRÛ-E : Les arbres ont recru

 

On notera que dans cet exemple le U a perdu son accent alors qu'il est donné à entrée RECRÛ-E

 

Je n'ai pas trouvé le participe passé RECRU ni RECRÛ dans le Dictionnaire de l'Académie ni dans le Trésor.

L'adjectif RECRU y figure

 

LE CRU, substantif : dans L'Académie 8e édition

Ce qui croît, ce qui a crû dans une terre et lui est spécial. Il se dit particulièrement du Vin. Les crus du Bordelais, de Bourgogne. Les nombreux crus de France. Du vin de mon cru. Ce vin-là est d'un bon cru. Vin du cru, Vin fait avec le raisin recueilli dans l'endroit même où on le consomme. Nous voulûmes goûter le vin du cru. C'est un vin du cru. Bouilleur de cru. Voyez BOUILLEUR. Il se dit quelquefois, figurément et familièrement, en parlant des Choses qu'on imagine, qu'on invente, par opposition à celles qu'on tient ou qu'on emprunte d'un autre. Cette histoire est de votre cru. Cet ouvrage est une compilation, l'auteur n'y a rien mis de son cru. C'est un auteur sans originalité et qui ne peut rien tirer de son cru.

 

Remarque de Littré

Cru n'est pas autre chose que le participe passé du verbe croître qui s'écrit crû ; l'Académie devrait donc l'écrire avec un accent circonflexe, comme elle fait pour dû : réclamer son dû.

 

RECRU, RECRUE, adjectif : recru(e) de fatigue, extrêmement fatigué(e).

 

UNE RECRUE, substantif : 1 Personne recrutée dans l'armée – 2 Personne nouvelle qui entre dans un groupe

 

UN RECRÛ, substantif : rejets et drageons qui poussent après qu'un taillis a été nettoyé.

Le Littré donne un RECRU :Terme d'eaux et forêts. Ce qui a poussé de nouveau dans une forêt après la coupe sombre. Défendre un taillis contre la dent dévastatrice des bestiaux, qui dévorent le bourgeon et anéantissent le recru. [Forfait, Instit. Mém. scienc. t. V, p. 317]

 

CROISSANT, participe présent

Substantifs :Un croissant que l'on déguste.

Un croissant de lune : Il forme un D quand la lune Croît et un C quand la lune Décroît. Ne dit-on pas que la lune ment ?

 

Autres homonymes de cru : le cru (et le cuit), les crues (du printemps), de l'eau crue, de la soie crue, une couleur crue, des paroles crues, à cru (sur la peau nue), monter un cheval à cru (sans selle...) etc.

 

DE MON CRU, DE SON CRU...

Le Trésor précise que c'est une expression familière - Ce qui est propre à un individu

 

Littré nous donne à l'entrée CRU (1) - [extrait] :

Fig. Cet ouvrage est une compilation, l'auteur n'y a rien mis de son cru. Ce que nous désirons aujourd'hui avec tant de chaleur et de besoin vient immédiatement du cru de Dieu. [Guez de Balzac, Discours à la Régente]

 

Voir aussi :

> Ne pas confondre : du, dû, dus, dut, due, dues, et dût

> [du] s'écrit du, dû, due, dues, dus, dut, dût - Trouvez la bonne orthographe et justifiez-la - QUIZ 65 - Texte à trous "Du coeur et de l'ardeur d'apprendre"

> Les verbes difficiles conjugués à l'indicatif présent, au passé simple, au subjonctif présent et au subjonctif imparfait

 

  Récapitulation des articles : "Ne pas confondre... "

  Orthographe grammaire pour les hésitants

   LE FRANÇAIS DANS TOUS SES ÉTATS

ACCUEIL

 

Réponse à la question posée au début de l'article

Quand met-on l'accent ?

croîs, crû, crue, accru, décru, recrû, recru,

crut, crût, accrut, accrût, décrut, recrut

Si vous lisez l'article, vous y trouverez les réponses.

croîs, je croîs, tu croîs, verbe croître au présent de l'indicatif

crû, participe passé du verbe croître

crue 1-participe passé au féminin du verbe croire 3-adjectif, qui n'est pas cuite 2-la crue substantif

accru, participe passé de accroître

décru, participe passé de décroître

recrû, 1-participe passé de recroître (dans certains dictionnaires dont Littré) 2- participe passé substantivé de recroître Le Trésor 3- substantif, repousse de rejets et drageons

recru, participe passé de recroître (dans certains dictionnaires)

crut, il crut, passé simple de croire

crût, il crût, 1-indicatif présent de croître 2-subjonctif imparfait de croire et de croître

accrut, il accrut, passé simple de accroître

accrût, il accrût, subjonctif imparfait de accroître

décrut, il décrut, passé simple de décroître

recrut, il recrut, passé simple de recroître - ou il recrût

etc.

Voir les autres mots apparentés dans l'article.

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog