Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 12:18

ACCUEIL

Tous les articles du blog

Récapitulation des petites histoires à trous avec tous les épisodes des Trois copines

Tous les QUIZ

 

Question préliminaire :

Mettre à la forme interrogative avec l'inversion du sujet

et sans employer EST-CE QUE :

1-Je me moque de toi.

2-Il vainc sa peur.

Réponse

Voir ► Remarques

1-Me moqué-je de toi ? Ou Me moquè-je de toi ?

2-Vainc-t-il sa peur ?

Sommaire de l'article :

1-Des précisions sur la phrase interrogative

2-Exercice : QUIZ 78

3-Correction de l'exercice

 

1-Des précisions sur la phrase interrogative

Discours direct

Est-ce qu'il pleut ?

Est-ce que est une locution interrogative qu'on emploie dans la langue parlée. Elle évite l'inversion du sujet : Pleut-il ?

Il pleut ?

Il n'y a pas d'inversion. On sait que c'est une question grâce à l'intonation qu'on donne à la phrase et au point d'interrogation à l'écrit. Langue parlée, familière.

Qui est-ce qui vient ? Qu'est-ce que vous faites ?

EST-CE QUE est précédé d'un pronom interrogatif.

Tournure de la langue soignée :

Qui vient ? Que faites-vous ? Pleut-il ?

Discours indirect :

Je voudrais savoir qui vient.

Je vous demande ce que vous faites.

Je me demande s'il pleut.

> Le style ou le discours direct et indirect

Tout le monde a pris son parapluie ?

Est-ce que tout le monde a pris son parapluie ?

Tout le monde a-t-il pris son parapluie ?

Il est un pronom qui reprend le sujet tout le monde pour marquer l'inversion (pronom de reprise).

 

Vous prendrez la voiture, Jacques et toi ?

Est-ce que Jacques et toi, vous prendrez la voiture ?

Jacques et toi, prendrez-vous la voiture ? vous, pronom de reprise.

 

Qui vient dîner ce soir ?

Qui est-ce qui vient dîner ce soir ?

Qui c'est qui vient dîner ce soir ? Tournure familière.

 

EST-CE QUI se trouve dans des interrogatives commençant par :

qui est-ce qui

lequel (laquelle) est-ce qui

Remarque : bref arrêt de la voix après lequel ou laquelle : Lequel est-ce... qui

qu'est-ce qui (sujet inanimé)

Tournure vieillie et familière : C'est-y

Qui c'est-y qui a volé le dindon ? C'est-y toi ?

C'est-y pas malheureux !

 

REMARQUES

L'inversion du pronom JE

L'inversion du pronom JE au présent de l'indicatif n'est pas usitée dans de nombreux cas.

On ne dit pas : remplis-je, cours-je, réfléchis-je...

Certains verbes admettent l'inversion : vais-je, dois-je, puis-je...

Verbes se terminant par -E :

Emploi vieilli pour : Est-ce que je me moque de toi ?

Me moqué-je de toi ? (orthographe traditionnelle)

Me moquè-je de toi ? (orthographe modifiée en 1990)

Voir :

> Eussé-je, eussè-je, j'eusse, fussé-je, fussè-je, je fusse, dussé-je, dussè-je, eût-il, fût-il, dût-il, fût-ce, fussent-ils, parlé-je...

> Ne pas confondre : je peux, je puis, je pus, je puisse, je pusse - puis-je, puissé-je ou puissè-je..

 

La lettre euphonique T

On ajoute des lettres euphoniques pour éviter l'hiatus ou des liaisons peu agréables. Va-t-il partir ? Vainc-t-il sa peur ? Prendra-t-elle le thé ?

> L'euphonie - Emploi des lettres euphoniques pour éviter l'hiatus – Vas-y ET Va y comprendre quelque chose ! – Va-t'en OU Va-t-en ?

 

2-Exercice :

Remplacez les phrases interrogatives

contenant EST-CE QUE et EST-CE QUI

par des tournures interrogatives de même sens.

Exemple : Qu'est-ce que je vois ? > Que vois-je ?
 

Maggy, Josée et la petite Philo

L'orange

 

1Maggy– Je suis outrée !

2Josée– Qu'est-ce qui t'arrive, Maggy ?

3Philo– Qu'est-ce que tu as fait à ta figure, tu es toute pâle ? Est-ce que tu aurais oublié de te maquiller ? Qui est-ce qui t'a fait du mal ?

4Maggy– Ne m'en parlez pas ! À votre avis, qu'est-ce qui pourrait vous arriver de plus humiliant sur cette terre ?

5Philo– Est-ce que c'est une de tes devinettes, Maggy ?

6Josée– Est-ce que tu voudrais bien nous expliquer ?

7Philo– Est-ce que le ciel t'est tombé sur la tête ?

8Maggy– Si je vous disais que j'ai été emmenée manu militari au poste de police, est-ce que vous me croiriez ?

9Philo– Pourquoi est-ce qu'on t'a arrêtée ? Est-ce que les policiers ont été gentils avec toi, Maggy ?

Maggy– Là n'est pas la question.

10Josée– Comment est-ce que c'est arrivé ? Est-ce que tu vas nous expliquer ?

11Maggy– Quand est-ce que vous allez me laisser parler, les filles ? Comment est-ce que je vais pouvoir en placer une avec toutes vos questions ?

12Josée– Ne t'énerve pas Maggy. Est-ce que tu ne comprends pas qu'on est bouleversées et impatientes de savoir ?

13Maggy– Voilà : j'ai été accusée d'avoir volé une orange.

14Josée– Est-ce que je rêve ? Qui est-ce qui a dit ça ?

15Philo– Est-ce que tu es vraiment une voleuse, Maggy ?

16Maggy– Comment est-ce que vous pouvez croire ça ? Est-ce que j'ai l'air d'une coupable ?

17Philo– Oh, tu sais, l'air ! Est-ce que cela veut dire quelque chose ?

18Josée– Est-ce que les copines que nous sommes vont enfin savoir les détails de ton arrestation maintenant ? On t'écoute.

19Maggy– J'étais allée faire mes courses au Marché de Provence ce matin. Et qu'est-ce que je vois ?

20Philo– Qu'est-ce c'est que tu vois Maggy ? Des tomates, des courgettes, des aubergines, des poivrons, de beaux oignons blancs. Qu'est-ce que tu aurais bien pu voir d'autre pour faire une belle ratatouille ?

21Maggy– Est-ce que ma copine Philo la bavarde va enfin me laisser raconter ? Ainsi donc ... qu'est-ce que je disais ?

22Josée– Est-ce que tu ne disais pas que tu avais volé une orange ?

23Maggy– Mais non, voyons ! On m'a accusée d'en avoir volé une. Qui est-ce qui est un peu attentif ici ?

24Philo– Moi, Maggy. Mais pourquoi est-ce que tu n'as pas acheté des pêches ou des prunes ou des abricots. Ce n'est pas la saison des oranges !

25Maggy– Quand est-ce que mes chères copines vont cesser de me donner des leçons ! J'avais envie d'oranges ; je voulais manger des oranges ; j'allais acheter des oranges ; j'ai assez d'argent pour m'acheter des oranges ; je me fiche que ce ne soit pas la saison des oranges. Ah mais !

26Philo– Et qui est-ce qui n'a pas résisté à voler une orange ? C'est toi, Maggy.

17Maggy– Mais pas du tout ! C'est le marchand qui a cru que j'avais volé une orange !

28Philo– Ah ! L'orange du marchand ! Et qu'est-ce qu'il a donc fait le marchand ?

29Maggy– Il est allé le dire à un policier qui passait par là.

30Philo– Comment est-ce que ça se fait qu'un policier passait par là ?

31Josée– Le hasard, Philo. Un malheureux hasard.

32Maggy– Ne voilà-t-il pas que le policier me prend par le bras ?

33Josée & Philo– Oooh !

34Maggy– Et qu'est-ce que vous croyez qu'il m'est arrivé ?

35Philo– Qu'est-ce qu'il s'est donc passé, Maggy ?

36Maggy– Il m'a emmenée au commissariat.

37Josée & Philo– Aaah ! Pour une orange ?

38Philo– L'orange du marchand !

39Maggy– Le commissaire m'a posé plein de questions.

40Philo– Qu'est-ce qu'il t'a posé comme questions, le commissaire ?

41Maggy– « Comment est-ce que vous vous appelez ? Est-ce que vous savez pourquoi on vous a arrêtée ? Est-ce que c'est la première fois qu'on vous arrête ? Pourquoi est-ce que vous avez volé une orange ? Est-ce que vous l'avez mangée cette orange ? Est-ce qu'elle était bonne cette orange ? Pourquoi est-ce que vous n'avez pas volé un breugnon au lieu d'une orange hors saison ? Pourquoi donc est-ce que vous pleurez ? Est-ce que vous et vos amis ont l'habitude de chaparder sur le marché ? Pourquoi est-ce que vous vous êtes fait prendre sur le fait ? Est-ce que vos éducateurs ne vous ont pas appris les bases de la morale ?

42Josée– Est-ce que tu ne charries pas un peu, Maggy ?

43Philo– Et est-ce qu'on t'a mise en prison ? Dis-le-nous, Maggy.

44Maggy– Non. Qu'est-ce que tu crois !

45Josée– Est-ce qu'ils vont prévenir tes parents ?

46Maggy– Je leur ai dit que j''étais orpheline.

47Josée & Philo– Oooh !

48Maggy– Est-ce que je ne suis pas la plus futée !

49Josée– Dis, Maggy, l'orange, est-ce que tu l'as vraiment volée ?

50Maggy– Ben oui, et mangée de surcroît... Délicieuse !

51Josée & Philo– Oooh !

 

3-Correction de l'exercice

 

1Maggy– Je suis outrée !

2Josée– Que t'arrive-t-il, Maggy ?

3Philo– Qu'as-tu fait à ta figure, tu es toute pâle ? Aurais-tu oublié de te maquiller ? Qui t'a fait du mal ?

4Maggy– Ne m'en parlez pas ! À votre avis, que pourrait-il vous arriver de plus humiliant sur cette terre ?

5Philo– Est-ce une de tes devinettes, Maggy ?

6Josée– Voudrais-tu bien nous expliquer ?

7Philo– Le ciel t'est-il tombé sur la tête ?

8Maggy– Si je vous disais que j'ai été emmenée manu militari au poste de police, me croiriez-vous ?

9Philo– Pourquoi t'a-t-on arrêtée ? Les policiers ont-ils été gentils avec toi, Maggy ?

Maggy– Là n'est pas la question.

10Josée– Comment est-ce arrivé ? Vas-tu nous expliquer ?

11Maggy– Quand allez-vous me laisser parler, les filles ? Comment vais-je pouvoir en placer une avec toutes vos questions ?

12Josée– Ne t'énerve pas Maggy. Ne comprends-tu pas qu'on est bouleversées et impatientes de savoir ?

13Maggy– Voilà : j'ai été accusée d'avoir volé une orange.

14Josée– Est-ce que je rêve ? Qui a dit ça ?

Note : On conservera Est-ce que je rêve,

la tournure Rêvé-je étant peu habituelle et vieillie.

15Philo– Es-tu vraiment une voleuse, Maggy ?

16Maggy– Comment pouvez-vous croire ça ? Ai-je l'air d'une coupable ?

17Philo– Oh, tu sais, l'air ! Cela veut-il dire quelque chose ?

18Josée– Les copines que nous sommes vont-elles enfin savoir les détails de ton arrestation maintenant ? On t'écoute.

19Maggy– J'étais allée faire mes courses au Marché de Provence ce matin. Et que vois-je ?

20Philo– Que vois-tu Maggy ? Des tomates, des courgettes, des aubergines, des poivrons, de beaux oignons blancs. Qu'aurais-tu bien pu voir d'autre pour faire une belle ratatouille ?

21Maggy– Ma copine Philo la bavarde va-t-elle enfin me laisser raconter ? Ainsi donc... que disais-je ?

22Josée– Ne disais-tu pas que tu avais volé une orange ?

23Maggy– Mais non, voyons ! On m'a accusée d'en avoir volé une. Qui est un peu attentif ici ?

24Philo– Moi, Maggy. Mais pourquoi n'as-tu pas acheté des pêches ou des prunes ou des abricots. Ce n'est pas la saison des oranges !

25Maggy– Quand mes chères copines vont-elles cesser de me donner des leçons ! J'avais envie d'oranges ; je voulais manger des oranges ; j'allais acheter des oranges ; j'ai assez d'argent pour m'acheter des oranges ; je me fiche que ce ne soit pas la saison des oranges. Ah mais !

26Philo– Et qui n'a pas résisté à voler une orange ? C'est toi, Maggy.

17Maggy– Mais pas du tout ! C'est le marchand qui a cru que j'avais volé une orange !

28Philo– Ah ! L'orange du marchand ! Et qu'a-t-il donc fait, le marchand ?

29Maggy– Il est allé le dire à un policier qui passait par là.

30Philo– Comment cela se fait-il qu'un policier passait par là ?

31Josée– Le hasard, Philo. Un malheureux hasard.

32Maggy– Ne voilà-t-il pas que le policier me prend par le bras ?

33Josée & Philo– Oooh !

34Maggy– Et que croyez-vous qu'il m'est arrivé ?

35Philo– Que s'est-il donc passé, Maggy ?

36Maggy– Il m'a emmenée au commissariat.

37Josée & Philo– Aaah ! Pour une orange ?

38Philo– L'orange du marchand !

39Maggy– Le commissaire m'a posé plein de questions.

40Philo– Que t'a-t-il posé comme questions, le commissaire ?

41Maggy– « Comment vous appelez-vous ? Savez-vous pourquoi on vous a arrêtée ? Est-ce la première fois qu'on vous arrête ? Pourquoi avez-vous volé une orange ? L'avez-vous mangée cette orange ? Était-elle bonne cette orange ? Pourquoi n'avez-vous pas volé un breugnon au lieu d'une orange hors saison ? Pourquoi donc pleurez-vous ? Vous et vos amis ont-ils l'habitude de chaparder sur le marché ? Pourquoi vous êtes-vous fait prendre sur le fait ? Vos éducateurs ne vous ont-ils pas appris les bases de la morale ? »

42Josée– Ne charries-tu pas un peu, Maggy ?

43Philo– Et t'a-t-on mise en prison ? Dis-le-nous, Maggy.

44Maggy– Non. Que crois-tu !

45Josée– Vont-ils prévenir tes parents ?

46Maggy– Je leur ai dit que j''étais orpheline.

47Josée & Philo– Oooh !

48Maggy– Ne suis-je pas la plus futée !

49Josée– Dis, Maggy, l'orange, l'as-tu vraiment volée ?

50Maggy– Ben oui, et mangée de surcroît... Délicieuse !

51Josée & Philo– Oooh !

Voir aussi :

La phrase interrogative - L'interrogation disjonctive, fictive ou délibérative.

Cas où l'on peut omettre le point d'interrogation dans une phrase interrogative

*La concordance des temps dans les propositions subordonnées + Le style ou le discours direct et indirect

**Suite de l'article sur la concordance des temps

***La concordance des temps - Exercices d'application

 

Retrouvez les aventures des Trois Copines

Maggy, Josée et la petite Philo :

 

Maggy, Josée et la petite Philo - Les trois copines (épisode 1)

Les homophones ou, où, ouh, hou, houx, houe, août

Maggy, Josée et la petite Philo - Invitation (épisode 2)

Les homophones es, est, et, ai, aie, aies, aient, haie, hais, ès

Maggy, Josée et la petite Philo – Dans le bois de Parcimoneille (3)

Les homophones et paronymes l'es, l'est, l'ai, l'aie, l'aies, l'aient, lai laid, les, lès, lez, lé

 

Maggy, Josée et la petite Philo – Irons-nous au bois ? (4)

Beau, bel, beaux, belle, belles (adjectif, éléments de syntagmes, locutions nominales, adverbiales, prépositives, locutions phrases...)

 

Maggy, Josée et la petite Philo - Philo se pique au cactus (5)

SI ou S'Y ?

 

ci-dessus :

Maggy, Josée et la petite Philo - L'orange (6)

Est-ce que - est-ce qui - La Phrase interrogative

 

Maggy,Josée et la petite Philo- La garden-party (7)

Les homophones sa, ça, çà.

 

Maggy, Josée et la petite Philo - A la foire (8)

Les homophones eu, eus, eue, eues, eut, eût, hue.

 

Maggy, Josée, la petite Philo & Kevin (9)

Les homophones ses, ces, c'est, s'est, cet, sait, sais, sai.

 

Maggy, Josée et la petite Philo au restaurant (10)

Orthographe traditionnelle et nouvelle orthographe

 

et suivants :

Récapitulation des petites histoires à trous

Récapitulation de tous les exercices à trous

Récapitulation des articles : "Ne pas confondre... "

LE FRANÇAIS DANS TOUS SES ÉTATS 

ACCUEIL 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • LE BLOG DE MAMIEHIOU -  La langue française telle qu'on l'aime   De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées,  des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Rechercher Un Mot Du Blog