Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 octobre 2015 7 25 /10 /octobre /2015 15:14

  ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

 

Les tics verbaux remplissent le monologue ou le dialogue avec des mots qui, à première vue, ne servent à rien.

Ils allongent les phrases pour nous faire croire et faire croire aux autres que nous avons beaucoup de choses à dire et que nos démonstratrions seraient bien étriquées sans eux.

Ils nous permettent de souffler, de réfléchir à l'idée qui se fait attendre. Ils nous font appartenir à un groupe qui emploie les mêmes hésitations, les mêmes bégaiements.

Ne nous y trompons pas, ils disent souvent beaucoup plus sur nous que nous le pensons et ils ne sont pas anodins. Ils peuvent même nous nuire en certaines circonstances en nous trahissant.

Nous les employons quand nous avons peur du silence, ou quand nous voulons montrer que nous sommes à la page.

>> NORMAN - TOP 13 DES PIRES EXPRESSIONS - YouTube

 

Avec Louise, Léo, Lola, Léa, Lucas, Enzo et Hugo.

Louise — Dis, ça fait bien deux heures qu'on bavarde. Ta mère t'attend, tu sais.

Enzo — Ben, je vais y aller.

.................

Lola — Tu me croiras pas, Louise me doit cent euros depuis trois mois, elle exagère.

Léa — Je sais pas toi, mais moi, franchement...

Lola — Je lui ai réclamé dix fois.

Léa — C'est dingue ! J'hallucine !

.................

Lucas — Allez, on se voit tout à l'heure !

Enzo — À plus !

Léa — À toute !

Lola — À très vite !

>> Mosaïque de quelques curiosités de la Langue Française :

à toute, à toute suite ou à tout de suite ?

.................

Lola — Alors, t'as passé ton exam ?

Léo — Les questions qu'on m'a posées ! Je te dis pas...

Lola — Dures ?

LéoJ'avais pas trop révisé, j'avoue.

.................

Hugo — Eh bien, en fait, comme je vous disais, le climat, c'est quelque chose... Heu... eh bien, cette question nous interpelle, au jour d'aujourd'hui.Tout le monde est d'accord pour dire que le réchauffement climatique, c'est un petit peu dramatique. Eh bien, nous conviendrons que les solutions à trouver sont épineuses. Moi, si vous voulez, je commencerais par ne pas laisser l'eau couler quand je me savonne sous la douche et quand je me brosse les dents. Moi, je crois que si tout le monde, j'ai bien dit "si tout le monde", entre guillemets, faisait ça, ce serait toujours quelques millions d'hectolitres de gagner. Eh bien, en fait, je ne pense pas que ça aurait vraiment un impact sur le réchauffement climatique. C'est clair !

Léo — C'est du (grand) n'importe quoi.

Hugo — Absolument pas ! Moi, quand je dis quelque chose, je gère.

Léo — Tu vois, j'ai envie de dire que ça tourne pas rond dans ta petite tête. Enfin, j’dis ça, j’dis rien.

.................

Lucas — J'aurais envie de changer le monde, j'te jure.

Enzo — C'est pas vrai !

Lucas — Si personne ne fait rien, ce sera toujours la galère, c'est clair.

Lucas — Moi, c'que j'en dis !

Lucas En fait, si tout le monde s'y met, on peut faire bouger les choses.

Enzo — Ouais, p't être ben qu'oui, p't être ben qu'non.

Lucas — Je vois, t'es un petit peu pessimiste.

Enzo — Oui et non.

Lucas — Si on se bougeait tout irait mieux, quoi !

Enzo — Tu rêves grave, j'veux dire. Mais te gêne pas, vas-y !

Lucas — Y a pas de souci !

>> Il n'y a pas de souci ! Y a pas de souci !

................

Hugo — Tu sais quoi ?* Elle a tiqué !

Enzo — Que tu dis ! Effectivement, j'ai réussi à lui faire faire ce qu'elle voulait pas, t'as vu ! (ou t’ias vu)

Hugo — Définitivement !**

* Calques de You know what ? Et de **Definitely !

>> Des anglicismes à traduire

.................

On ne dit plus ni oui ni non, on préfère se gargariser avec Absolument ! ou Absolument pas ! Définitivement ! Effectivement ! Y a pas de souci !  et j'en passe.

C'était une compilation des tics verbaux qu'on entend partout. Et voilà !

Il vaudrait mieux les éviter. C'est évident !

Le Point parle de maladies transmissibles qui affectent le langage, des M.A.T et des M.V.T. Tiens ! Des sigles ? Pourquoi diable faire simple quand on peut faire compliqué ? Va savoir...

On notera que chaque tic verbal appartient à une génération bien précise. L'exclamation argotique "Oh putain !" a pris la place de "Oh la vache !", et  "Y a pas de souci !" remplace "OK" ou "D'ac !".

Pour ne citer que ces exemples-là.

Tu m'aimes ? Absolument !

« Ah ! qu’en termes galants, ces choses-là sont mises ! » Molière : Le Misanthrope

Il y en a dans toutes les langues, des tics verbaux. On connaît le Well anglais, le Also allemand, peut-être moins le Like que bon nombre de djeuns Irlandais aiment bien placer à la fin de toutes leurs phrases et qui n'a rien à voir avec les likes  dont on use et abuse chez nous.

Sur la toile : 

Louise, Léo, Lola, Léa, Lucas, Enzo et Hugo sont les prénoms les plus donnés en France en 2015

>> Découvrez les prénoms les plus populaires dans votre département

 

Les articles suivants nous donnent quelques clefs pour comprendre :

Ce que nos tics de langage disent de nous :

>> Tics de langage - Signification des tics de langage ...

 

>> Tic de langage — Wikipédia

 

>> Les tics de langage, ces petits mots-moteurs | France info

 

>> «Au jour d'aujourd'hui», tic de langage le plus affreux LE FIGARO

 

>> 8 tics de langage à faire taire d'urgence ! La plume à poil

 

Les tics de langage qui ruinent votre crédibilité :

>> http://www.references.be/carriere/travailler-vivre/langage-corporel/Les-tics-de-langage-qui-ruinent-votre-credibilite

 

>> Sur Twitter > Quentin Périnel (le 21 octobre 2015) Quel est le tic de langage/expression que vous HAÏSSEZ le plus ? Défoulez-vous. Je vous lis.

 

Sur le blog :

>> Champ lexical - Champ sémantique - Niveau de langue - Registre de langue – style soutenu, courant, familier, populaire, argotique, ou vulgaire – Archaïsmes

 

>> FLE – Comprendre le français parlé rapidement

 

>> La langue française massacrée - Peut-on s'habituer à la grossièreté ?

 

>> Les mauvaises manières de parler le français - Barbarismes et solécismes - 1re partie + QUIZ 30

 

>> Les barbarismes et les solécismes vous irritent-ils ou vous amusent-ils ? 2e partie + QUIZ 31

 

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags) 

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 15:22

 ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Tous les QUIZ

Sommaire de l'article

16- Las, lasse, hélas, de guerre lasse

15- tout de suite - de suite - à la suite - comme suite

14- À toute ! À toute suite ! ou À tout de suite ?

13- Accoutumer à - Avoir coutume de

12- Gaiement - gaîment - gaiment

11- Grave - gravement - grièvement

10- Plein - plain - plains - plaint

9- rien moins que - rien de moins que

8- Assavoir

7- Absous ou absout / absoute

6- Pourquoi SA onzième année plutôt que SON ?

5- Ne pas confondre complément d'objet direct

avec complémént circonstanciel de mesure

4- Tant plutôt que autant

3- La conjugaison irrégulière des verbes en ayer, uyer, oyer, eyer

2- Avoir l'air : Elle a l'air niais ou Elle a l'air niaise.

1- Cent hommes tués ou cent hommes de tués

 

 

§16

 Las, lasse, hélas, de guerre lasse

Autrefois on prononçait le S de las comme dans hélas.

Dictionnaire étymologique de la langue française par Léon Clédat (1914)

Page 332

LAS, latin lassum. Dérivés : lassitude lasser, d'où délasser, délassement, inlassable. L'interjection Hélas contient l'adjectif las au sens ancien de malheureux.

Dans l'expression De guerre lasse, lasse est toujours au féminin.

Il semblerait qu'on ait confondu l'adjectif las au masculin avec lasse au féminin.

Las de la guerre.

Littré : Fig. Faire quelque chose de guerre lasse, le faire après avoir longtemps résisté. Je lui ai cédé de guerre lasse.

> Retour au début de l'article

 

§15

tout de suite, de suite, à la suite, comme suite

On ne confond pas tout de suite, à la suite, comme suite...

Venez tout de suite. Venez immédiatement, sur-le-champ, sans délai, sans plus attendre, illico (familier).

Je reviens de suite : familier, critiqué.

Il est venu cinq jours de suite. (tous les jours, sans interruption, donc cinq fois)

Il y avait une grande queue, je me suis mise à la suite.

Écrire dans une lettre :

Comme suite à votre annonce parue le... dans...

L'expression Suite à... est critiquée.

Préférez la formule :

Comme suite à

ou mieux encore, selon les circonstances :

En réponse à votre lettre ...

Pour donner suite à votre commentaire sur...

Pour faire suite à votre proposition ...

En référence à l'arrêté du...

> Retour au début de l'article

 

§14

À toute, À toute suite ou À tout de suite ?

"À tout de suite" est correct.

On ne peut pas dire "À toute" pour "Au revoir" en toutes circonstances.

Pas à ses supérieurs, ni à son patron et surtout pas à la fin d'un entretien d'embauche !

Ce tic verbal vous catalogue irrémédiablement.

On écrit "à tout à l'heure", tout sans e.

> Les tics de langage qui gâtent notre discours

> Retour au début de l'article

§13 

 Accoutumer à - Avoir coutume de

Accoutumer à - habituer à

S'accoutumer à - s'habituer à

Avoir coutume de

Je me suis accoutumée à me taire puisque, à chaque fois que je prends la parole, tu as coutume de me contredire.

Qui donc t'a accoutumé à être aussi désagréable ?

J'ai décidé de te parler aujourd'hui ; une fois n'est pas coutume.

> Verbes qui se construisent avec à + infinitif ou de + infinitif

> Ne pas confondre une larme, un pleur - j'ai coutume, j'ai la coutume, comme de coutume, à l'accoutumée – l'abîme, en abyme - une balade, une ballade – un martyre, un martyr – un/une couple

> Retour au début de l'article

 §12 

Gaiement gaîment gaiment

Adverbe: Avec gaieté (ou gaité*)

Dérivé de Gai.

Les deux graphies Gaiement & Gaîment sont correctes ainsi que gaiment*.

Après avoir abandonné Gaîment, l'adverbe avec l'accent circonflexe est de nouveau accepté par l'Académie (2000).

*Nouvelle orthographe : gaiment, gaité.

> Réforme de l'orthographe - L'orthographe recommandée aux enseignants - Lexique

> Les adverbes en -MENT

> Retour au début de l'article

§11 

Grave Gravement grièvement 

Histoires vraies du 13 octobre 2015

Grave - Julien s'est coupé le petit orteil en fermant brusquement la porte coulissante de la cuisine. Quelle idée aussi de marcher toujours les pieds nus ?

"C'est grave, docteur ?" a-t-il demandé.

GravementLe médecin a hoché gravement la tête en examinant la plaie : "Vous avez attendu trop longtemps depuis l'accident. On ne peut plus recoller les chairs."

Grièvement (dérivé de grief) synonyme : gravement ou très gravement.

Monsieur X est tombé de sa trottinette. On l'a retrouvé aux urgences grièvement blessé à la mâchoire. Il s'est cassé deux dents.

"Mais quelle idée m'a pris de faire de la trottinette à 40 ans ?" a-t-il déclaré.

> Les adverbes en -MENT 

Voir d'autres acceptions dans

Le Trésor de la langue française (site du CNRTL)

GRAVE1, adjectif.

GRAVEMENT, adverbe.

GRIÈVEMENT, adverbe.

 > Retour au début de l'article

§10 

Plein plain plains plaint

Homonymes homophones

Complétez par plein, pleins, plain, plains ou plaint

Qu'est-ce qu'on les ..., ces pauvres accidentés !

Récapitulation des articles : "Ne pas confondre... "

Attention : plaind, plainds n'existent pas !

Les verbes se terminant par -INDRE (AINDRE, EINDRE, OINDRE) perdent le -D dans leurs terminaisons : -S -S -T

Je plains, tu plains, il plaint, il s'est plaint, elle s'est plainte, nous nous sommes plaints, elles se sont plaintes.

De même les verbes en -SOUDRE perdent leur -D : Je résous, il dissout, etc.

Mais tous les autres verbes en -DRE conservent le -D : Je prends, il moud, etc.

Pour en savoir plus :

Les verbes difficiles conjugués à l'indicatif présent, au passé simple, au subjonctif présent et au subjonctif imparfait

 Réponse

Qu'est-ce qu'on les plaint, ces pauvres accidentés !

Qu'est-ce que est une tournure familière.

On pourra dire : Comme on les plaint !

Verbe plaindre, je plains, tu plains, il plaint

Ce verre est plein.

Cette maison est de plain-pied avec le jardin.

(sur le même plan)

 > Retour au début de l'article

 §9 

rien moins que – rien de moins que

Question :

Trouvez la signification de ces deux phrases

et choisissez la bonne réponse a- ou b- :

1-Momo est rien moins qu'intelligent. a- ou b-

2-Léon est rien de moins qu'intelligent. a- ou b-

a-Il est bête.

b-Il est intelligent.

> Des locutions difficiles d'emploi : ne ... rien de moins que, ne ... rien moins que...

 Réponse

1-Momo est rien moins qu'intelligent. a-Il est bête.

2-Léon est rien de moins qu'intelligent. b-Il est intelligent

> Retour au début de l'article

§8

Assavoir

a-Assavoir, vieux verbe (transitif) qui s'emploie avec faire

Locution verbale faire assavoir : faire connaître, faire savoir.

Littré – Remarque : Les anciens textes montrent qu'il y avait un verbe assavoir qui se construisait comme les autres avec faire, et qu'on a mal à propos décomposé en à savoir. Faire est toujours suivi de l'infinitif sans aucun intermédiaire, excepté dans la locution faire à savoir ; mais on voit qu'elle est l'altération d'une locution correcte qui rentre dans la règle.

"Quand donc accepterez-vous de m'épouser, ma mie ?

Je vous le ferai assavoir quand vous aurez des poils au menton, jeune damoiseau."

b-Synonyme de la conjonction de coordination : c'est-à-dire/c'est-à-dire que, suivie d'une explication.

"Je vous dirai "oui" un jour, petit freluquet, assavoir dans un an, ou dans deux peut-être."

Pour en savoir +

http://www.cnrtl.fr/definition/dmf/assavoir

http://www.cnrtl.fr/definition/assavoir

> Retour au début de l'article

§7

Absous ou absout, absoute

Orthographe traditionnelle : Il est absous, elle est absoute

La Nouvelle Orthographe (réforme de 1990) recommande : Il est absout

> Réforme de l'orthographe - L'orthographe recommandée aux enseignants - Lexique

> Adjectifs et participes passés qui ont un féminin irrégulier

L'orgueilleux ne fut pas absous (ou absout) de tous ses péchés parce qu'il ne regrettait rien. "Je les ferais encore si c'était à refaire", a-t-il déclaré sans vergogne.

> Retour au début de l'article

§6

Pourquoi SA onzième année plutôt que SON ?

Question d'une lectrice : Pourquoi dit-on sa onzième année et non pas son onzième année quand on apprend que l'article possessif MA devient MON devant une voyelle ?

Réponse SA-SON : Généralement, on remplace SA devant la voyelle ou le H muet d'un nom féminin par SON. (son amie au lieu de sa amie)

Mais ce n'est pas le cas pour : sa onzième... , la onzième...

Voir sur le Cnrtl à l'entrée ONZIÈME

On peut lire dans le dictionnaire de L'Académie 4e édition :

Nombre d'ordre qui contient onze unités. Le onzième du mois. L'onzième du mois. Dans sa onzième année. À l'onzième page, à la onzième page.

Dans la 9e édition (édition en train de s'écrire) :

Qui est contenu onze fois dans un tout. La onzième partie d'un tout ou, subst., au masculin, le onzième. Le onzième s'écrit, en chiffres, 1/11. Il est pour un onzième dans cette affaire.

On remarque qu'aujourd'hui on fait la disjonction le onzième et la onzième. Il n'est plus d'usage qu'on fasse également l'élision l'onzième comme par le passé.

SA-SON : Généralement, on remplace SA devant la voyelle ou le h muet d'un nom féminin par SON. (son amie au lieu de sa amie)

Mais ce n'est pas le cas pour : sa onzième... , la onzième...

> La liaison - L'élision - L'enchaînement - La disjonction

> Retour au début de l'article  

§5

Tant plutôt que autant

il ne faut pas confondre autant avec tant

Le premier s'emploie quand il y a comparaison ; le second quand il n'y en a point.

Je le préfère à tous autant (tant) que vous êtes

> autant page 225 dans le Dictionnaire critique de la langue française

Jean-François Féraud: Dictionaire critique de la langue française (Marseille, Mossy 1787-1788)

> Retour au début de l'article

§4

Ne pas confondre complément d'objet direct

avec complément circonstanciel de mesure

Non, je ne pouvais faire table rase de ces derniers jours que j'avais vécu, de ces longues heures que je n'avais pas dormi, de ces longs mois qu'avait duré ma quête de la vérité. Il me fallait aller de l'avant. J'eusse jouer matoisement pour arriver à mes fins, c'est dire !

[Extrait 177 Délires édifiants]

Les participes passés vécu, dormi, duré n'ont pas de complément d'objet direct mais des compléments adverbiaux de mesure (compléments circonstanciels). Ils sont invariables.

Autres verbes accompagnés de compléments adverbiaux de mesure : coûter, valoir, peser, mesurer, marcher, courir, vivre, dormir, régner, durer, reposer, etc.

> Retour au début de l'article

§3

La conjugaison irrégulière des verbes en ayer, uyer, oyer, eyer

AYER

Le verbe essayer

au présent de l'indicatif et du subjonctif: j'essaie, j'essaye...

au futur : j'essaierai, j'essayerai...

au conditionnel présent : j'essaierais, j'essayerais...

à l'impératif présent : Essaie, essaye

Exception BAYER se prononce comme bâiller pas comme rayer.

Bayer : Littré : Tenir la bouche ouverte en regardant quelque chose. Bayer aux corneilles, regarder en l'air niaisement.

Le Y de BAYER est conservé dans toute la conjugaison. Attention, certains sites nous induisent en erreur.

> Paronymes – Paronomase + QUIZ N°27 -

agonir et agoniser, bâiller, bailler et bayer,

conjecture et conjoncture, recouvrer et recouvrir...

OYER UYER

On a deux graphies pour les verbes finissant par AYER

mais pas pour les verbes en OYER ni UYER

Nettoyer : je nettoie, je nettoierai... - Essuyer : j'essuie, j'essuierai...

EYER

Grasseyer : Littré : Prononcer les r d'une manière vicieuse. Ceux qui grasseyent ou parlent gras ont de la peine à prononcer la lettre r, et ils lui substituent souvent la lettre l. L'y grec se conserve dans toute la conjugaison.

On écrit : je grasseye et pas je grasseie comme certains sites voudraient le laisser croire. Sites à éviter, évidemment.

 

> Les verbes difficiles conjugués à l'indicatif présent, au passé simple, au subjonctif présent et au subjonctif imparfait

> Retour au début de l'article

 §2

Avoir l'air : Elle a l'air niais - Elle a l'air niaise.

Avoir l'air

1-sembler, paraître. L'adjectif qui suit s'accorde avec le sujet si c'est une chose.

Ces objets ont l'air inanimés.

2- De même s'il s'agit d'une personne (on peut intercaler être)

Dans le sens de sembler, paraître

Elle a l'air (d'être) idiote.

3- Si air signifie physionomie, mine, l'adjectif s'accorde avec air.

On peut remplacer avoir l'air par : prendre l'air, se donner l'air.

Elle a l'air sérieux (= son air est sérieux)

Elle a l'air idiot.

4- si air est suivi d'un complément, accord avec air.

Elle a l'air méchant d'une harpie.

[Extrait 9 Délires amicalement compatibles]

Cf. Le Dictionnaire de l'Académie [extrait]

 Dans les cas où air garde son sens plein, où un autre verbe (prendre, se donner) peut se substituer à avoir et où un air, des airs peut remplacer l'air, l'adjectif est épithète et s'accorde avec le mot air. Avoir l'air noble, l'air guerrier, l'air martial. Elle a l'air gracieux. Elles ont l'air niais, l'air ridicule, l'air prétentieux.

Lorsque avoir l’air est une locution figée dont le sens est « sembler, paraître », l’adjectif qui suit est attribut et s’accorde avec le sujet : Elle a l’air méfiante ; Ils ont l’air imbus de leur personne.

 

Cf. Littré [extrait]

Apparence extérieure

Ne vous y fiez pas, elle a, ma foi, les yeux fripons ; je lui trouve l'air bien coquet, [Boileau, Héros de romans.]

Les blessures du visage y donnent d'ordinaire certain air violent et guerrier qui ne sied pas mal, [Hamilton, Gramm. 7]

Je ne suis point d'avis qu'on vous peigne en amazone ; vous avez l'air trop doux, [Fontenelle, Lett. XLI]

Elle a l'air bien furibond, [Voltaire, L'Écoss. I, 5] Elle avait l'air timide, embarrassé, [Voltaire, L'Enf. prod. IV, 7]

Elle a l'air fâché ou fâchée. L'adjectif se rapporte également au sujet du verbe ou à son propre substantif. Quelques grammairiens ont voulu régler l'emploi de ces deux accords et fonder sur des nuances fines, mais arbitraires, le choix de l'un ou de l'autre ; mais l'usage a rejeté avec raison ces distinctions, et conserve à celui qui parle ou qui écrit une entière liberté.

On peut ajouter que, quand le sujet est un nom de chose, il vaut mieux accorder l'adjectif avec ce nom qu'avec air. Cette poire a l'air mûre ; cette maison a l'air gaie. En effet, on ne peut que difficilement concevoir que l'air de la poire, de la maison, soit mûr ou gai.

> Retour au début de l'article

§1

Cent hommes tués ou cent hommes de tués

Il y aurait eu, à coup sûr, maints enragés d'embrochés.

[Extrait 179 Délires propices à l'audace ]

Littré : Des grammairiens modernes ont prétendu qu'il n'était pas correct de dire : il y a eu cent hommes de tués, et que le de devait être supprimé. La question avait été agitée déjà du temps de Vaugelas qui déclare que le de est appuyé par de bons auteurs. Aujourd'hui l'usage l'a consacré, usage qui d'ailleurs n'a rien d'inexplicable grammaticalement. Il n'y a rien qui paraisse de plus insensé à ceux qui ne sont pas éclairés d'en haut, [Bossuet, Hist. II, 11] On remarquera cette tournure : Bossuet ayant à construire rien de plus insensé avec paraître, a mis le verbe au milieu ; construction qui peut sembler insolite, mais qui est bonne et à imiter.

 

Articles connexes

 

Curiosités grammaticales QUIZ 41

Écrire et ne pas écrire – Les fautes les plus usuelles

Récapitulation des articles : "Ne pas confondre... "

Les mauvaises manières de parler le français - Barbarismes et solécismes - 1re partie QUIZ 30

Les barbarismes et les solécismes vous irritent-ils ou vous amusent-ils ? - 2e partie QUIZ 31

 

Indicatif ou subjonctif après ...

> Il semble que, il me semble que, il paraît que – Faire (en sorte) que

> Douter que, douter si, se douter que, nul doute que, il n'est pas douteux que...

> Je ne sache pas que, que je sache. pas que je sache – Le moyen que – D'où vient que – Si... il est à craindre que

> Espérer que - Inutile que - Prendre garde (à ce) que - Faire attention (à ce) que

> Je veux bien que - Le hasard/le malheur veut que - Le malheur veut que - Oublier que - de ce que

> Le fait que - Je ne dis pas que - Cela ne veut pas dire que - Ce n'est pas/point que - ignorer que - Il n'empêche que

 

et tous les articles sur l'orthographe et la grammaire dans :

LE FRANÇAIS DANS TOUS SES ÉTATS

Orthographe et grammaire pour les hésitants

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Tous les QUIZ

> Retour au début de l'article  

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 08:33

 ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Tous les QUIZ

QUIZ 109

À savoir avant de faire le quiz :

 

Les adverbes de manière finissant par -MENT

 

1-Certains dérivent d'un adjectif au féminin : glouton, gloutonne, gloutonnement

fier, fière, fièrement.

 

2-mais les adjectifs au féminin en -aie, -ée, -ie, -ue, perdent leur e final devant -MENT : vraiment, aisément, poliment, éperdument, absolument, ambigument.

-cependant on écrit gaiement, assidûment (assidument), continûment (continument), goulûment (goulument), crûment (crument), dûment (dument), congrûment (congrument), incongrûment (incongrument).

Mots entre parenthèses : Orthographe modifiée en 1990

 

3-Certains adverbes se terminent par ÉMENT plutôt qu'en EMENT comme : immensément, aveuglément, profondément, impunément, commodément, intensément, confusément, opportunément, cochonnément, etc.

Autre curiosité : gentiment.

 

4-Les adjectifs qui se terminent par -ENT et -ANT forment leur adverbe en -EMMENT et -AMMENT (même prononciation : -ament) : prudent, prudemment, constant, constamment.

 

5-Mais on écrit lentement, présentement, véhémentement.

 

6-Certains autres adverbes dérivent d'anciens adjectifs ou d'adverbes ou encore de noms, comme : journellement, grièvement*, traîtreusement, nuitamment, sciemment, bêtement, mêmement, quasiment.

*grièvement : dérivé de grief

 

Trouvez les adverbes en -ment dérivés des mots écrits en rouge

 

Ne voilà-t-il pas qu'après avoir, pendant quasi quarante ans, sué sang et eau à répéter patient les mêmes consignes, à expliquer calme, et imperturbable les mêmes règles, à vouloir incessant et pratique continu travailler assidu pour que mes élèves réussissent évident ! je me retrouve là, à déplorer désespéré leurs résultats net catastrophiques ! Je leur ai pourtant continuel parlé gentil et positif en étant parfait consciente des efforts démesuré considérables que je leur demandais constant. Que pensaient-ils donc secret ? que j'exigeais trop d'eux quand, jour, je leur donnais, imprudent peut-être, 30 exercices extrême difficiles ? que j'agissais aveugle ? que la torture infligée était démesuré au-dessus de leurs pauvres petits moyens intellectuel atrophiés ?

Vrai, je leur ai sempiternel parlé complaisant et congru (c'est-à-dire correct), jamais véhément, toujours grave, jamais superficiel, toujours sincère, jamais traître. Cela n'a apparent pas marché excellent. Je me suis torturée vain. Et j'ai présent envie de laisser définitif de côté mes illusions.

J'ai fait mon devoir, final. Ils n'ont pas profité plein du savoir que je leur dispensais, et c'est sciem... (c'est-à-dire volontaire, en connaissance de cause) qu'ils l'ont refusé.

Ce n'est absolu pas ma faute. Non ! Non ! Je refuse formel de cauchemarder nuit !

 

TEXTE COMPLET

Ne voilà-t-il pas qu'après avoir, pendant quasiment quarante ans, sué sang et eau à répéter patiemment les mêmes consignes, à expliquer calmement, et imperturbablement les mêmes règles, à vouloir incessamment et pratiquement continûment* travailler assidûment* pour que mes élèves réussissent évidemment ! je me retrouve là, à déplorer désespérément leurs résultats nettement catastrophiques ? Je leur ai pourtant continuellement parlé gentiment et positivement en étant parfaitement consciente des efforts démesurément considérables que je leur demandais constamment. Que pensaient-ils donc secrètement ? que j'exigeais trop d'eux quand, journellement, je leur donnais, imprudemment peut-être, 30 exercices extrêmement difficiles ? que j'agissais aveuglément ? que la torture infligée était démesurément au-dessus de leurs pauvres petits moyens intellectuellement atrophiés ?

Vraiment, je leur ai sempiternellement parlé complaisamment, et congrûment* (c'est-à-dire correctement), jamais véhémentement, toujours gravement, jamais superficiellement, toujours sincèrement, jamais traîtreusement*. Cela n'a apparemment pas marché excellemment. Je me suis torturée vainement. Et j'ai présentement envie de laisser définitivement de côté mes illusions.

J'ai fait mon devoir, finalement. Ils n'ont pas profité pleinement du savoir que je leur dispensais, et c'est sciemment (c'est-à-dire volontairement, en connaissance de cause) qu'ils l'ont refusé.

Ce n'est absolument pas ma faute. Non ! Non ! Je refuse formellement de cauchemarder nuitamment !

 

*Note : Les mots marqués d'un astérisque n'ont pas d'accent circonflexe selon la Nouvelle Orthographe (1990)

Voir sur le blog :

> Réforme de l'orthographe - L'orthographe recommandée aux enseignants - Lexique

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Tous les QUIZ 

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
21 septembre 2015 1 21 /09 /septembre /2015 18:24

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Tous les QUIZ

QUIZ 108

 

Redoublez les consonnes marquées en rouge s'il y a lieu.

Si vous n'êtes vraiment pas sûr de vous, lisez attentivement les règles dans l'article :

>> Les mots commençant par AB et ABB, AC et ACC, AD et ADD, AF et AFF, AG et AGG, AL et ALL, AM et AMM, AN et ANN, etc.

 

1-Si je continuais à écouter tes propos aberrants, tu m'abêtirais. Sache que j'ai été près d'être frapée d'apoplexie à entendre ton alocution sur les aligators.

2-Quel balot tu fais ! Tu es caennais et, bien qu'abé, tu ne sais pas que l'église Saint-Étienne est une ancienne abatiale de l'Abaye aux Hommes.

3-Je le hais, je le déteste, je l'abhorre. Et cet olibrius ne s'est pas aperçu que je ne l'aimais pas.

4-J'adore respirer les fleurs de l'acacia. Leur parfum ineffable m'enivre. J'en rafole !

5-Un faux acrobate a voulu escalader la Tour Eiffel et il a sucombé sous l'effort. Chute efrayante ! Les spectateurs qui l'aplaudissaient n'ont pas aprécié. Pourquoi ces abrutis sont-ils tout abasourdis ?

6-Quel caractère acariâtre ! Elle n'acordera jamais sa main à personne. Qui l'acepterait d'ailleurs ?

7-Les acariens m'ont gratouillé l'épiderme toute la nuit. Ils s'acrochent à moi comme des sangsues, les malpropres !

8-Je te le dis sans acrimonie* : "Tu as oublié de me régler l'acompte que tu me dois. Acours et aporte ton chéquier ilico."

*aigreur, méchanceté

9-Mais pourquoi diable t'acapares-tu tous mes parapluies africains ?

10-La moto a glissé sur les agrumes renversés sur la route. L'agriculteur agresse l'acidenté qui gît à terre.

11-La situation s'agrave. Les badauds aglutinés devant le lieu de l'acident empêchent les pompiers d'aprocher. Atitude inommable !

12-Aléché par le fromage imangeable du corbeau, le renard alangui alonge désespérément la patte.

13- Alunissez Teriens ! Et aclimatez-vous à votre environement irespirable.

14-Je te suplie d'arêter de débiter tes balivernes* et tes calembredaines*. L'anisette que tu as bue t'a alourdi l'esprit.

*propos extravagants

15-Lucette voulait avaler de l'amoniac comme (en/an)tidote contre l'amonite phaloïde qu'elle avait mangée. Ma pauvre Lucette !

16-Pour son aniversaire, je lui ofrirai un anelet d'or qu'elle passera à son anulaire.

17-C'est avec alégresse que j'ai raconté combien je m'étais (en/an)tichée d'une (en/an)tilope.

18-Avez-vous (en/an)ticipé votre avenir jusqu'à imaginer me sucéder ?

29-Le sucès vous aveugle et les aplaudissements ne vous sufisent plus.

30-Vous vous boursouflez, ma chère. Ne savez-vous pas que les lampes alogènes peuvent agir comme des alergènes ?

31-Il faut l'asister, le pauvre chéri, et s'asurer que, ce soir, il rentre bien à l'asile. Ne l'a-t-on pas l'autre jour ramené, le visage marbré d'echymoses ?

32-Quelle bi(s/z))arrerie que de le voir si désireux d'être honoré alors qu'il n'est pas honorable ! Je supose que son cerveau est atrophié.

33-"Gare à vous !" vociféra-t-il, "ou je vous garote."

J'eusse bien voulu voir qu'il me garotât, le maraud !

34-Un galopin m'a dit mes quatre vérités au vu et au su de tous. Quel déshoneur ! Quel oprobre* !

*profonde honte

35-Il m'a ofert des pommes véreuses. Je ne peux plus le suporter.

36-Vérifie la souflerie de la climatisation et rafistole le ventilateur. L'atmosphère devient sufocante.

37-Mes graminées n'ont pas poussé ; j'ai oublié de les aroser. Nous n'aurons ni blé, ni riz ni maïs. Qui vient d'ânoner que j'étais sote ?

38-J'ai donné à mon éléphant une barique d'eau à boire. Il a bari. J'aurais parié qu'il était acro*.

*apocope

39-Je me suis décidée à vendre sur le Bon Coin - une bonne adresse - ce qui encombre mon espace vital : mon chariot, ma charette, ma cariole, ma charue et même mon carosse. Et j'ai tout ba(s/z)ardé. Bonne opération !

40-Et maintenant, sans atermoyer*, je m'en vais faire une balade apéritive**. Je l'ai bien mérité.

*remettre à plus tard

**qui stimule l'appétit

CORRECTION

1-Si je continuais à écouter tes propos aberrants, tu m'abêtirais. Sache que j'ai été près d'être frappée d'apoplexie à entendre ton allocution sur les alligators.

2-Quel ballot tu fais ! Tu es caennais et, bien qu'abbé, tu ne sais pas que L'église Saint-Étienne est une ancienne abbatiale de l'Abbaye aux Hommes ?

3-Je le hais, je le déteste, je l'abhorre. Et cet olibrius ne s'est pas aperçu que je ne l'aimais pas.

4-J'adore respirer les fleurs de l'acacia. Leur parfum ineffable m'enivre ! J'en raffole !

5-Un faux acrobate a voulu escalader la Tour Eiffel et il a succombé sous l'effort. Chute effrayante ! Les spectateurs qui l'applaudissaient n'ont pas apprécié. Pourquoi donc ces abrutis sont-ils tout abasourdis ?

6-Quel caractère acariâtre ! Elle n'accordera jamais sa main à personne. Qui l'accepterait d'ailleurs ?

7-Les acariens m'ont gratouillé* l'épiderme toute la nuit. Ils s'accrochent à moi comme des sangsues. Immondes et écoeurantes créatures !

*gratouillé ou grattouillé

8-Je te le dis sans acrimonie* : "Tu as oublié de me régler l'acompte que tu me dois. Accours et apporte ton chéquier illico."

*aigreur, méchanceté

9-Mais pourquoi diable t'accapares-tu tous mes parapluies africains ?

10-La moto a glissé sur les agrumes renversés sur la route. L'agriculteur agresse l'accidenté qui gît à terre.

11-La situation s'aggrave. Les badauds agglutinés devant le lieu de l'accident empêchent les pompiers d'approcher. Attitude innommable !

12-Alléché par le fromage immangeable du corbeau, le renard alangui allonge désespérément la patte.

13- Alunissez Terriens ! Et acclimatez-vous à votre environnement irrespirable.

14-Je te suplie d'arêter de débiter tes balivernes et tes calembredaines*. L'anisette que tu as bue t'a alourdi l'esprit.

*propos extravagants

15-Lucette voulait avaler de l'ammoniac comme antidote contre l'ammonite phalloïde qu'elle avait mangée. Pauvre Lucette !

16-Pour son anniversaire, je lui offrirai un annelet d'or qu'elle passera à son annulaire.

17-C'est avec allégresse que j'ai raconté combien je m'étais entichée d'une anope.

18-Avez-vous anticipé votre avenir jusqu'à imaginer me succéder ?

29-Le succès vous aveugle et les applaudissements ne vous suffisent plus.

30-Vous vous boursouflez*, ma chère. Ne savez-vous pas que les lampes allogènes peuvent agir comme des allergènes ?

*ou boursoufflez : nouvelle orthographe de 1990

31-Il faut l'assister, le pauvre chéri, et s'assurer que, ce soir, il rentre bien à l'asile. Ne l'a-t-on pas l'autre jour ramené, le visage marbré d'ecchymoses ?

32-Quelle bizarrerie que de le voir si désireux d'être honoré alors qu'il n'est pas honorable ! Je suppose que son cerveau est atrophié.

33-"Gare à vous !" vociféra-t-il, "ou je vous garrote."

J'eusse bien voulu voir qu'il me garrotât, le maraud !

34-Un galopin m'a dit mes quatre vérités au vu et au su de tous. Quel déshonneur ! Quel opprobre* !

*profonde honte

35-Il m'a offert des pommes véreuses. Je ne peux plus le supporter.

36-Vérifie la soufflerie de la climatisation et rafistole le ventilateur. L'atmosphère devient suffocante.

37-Mes graminées n'ont pas poussé ; j'ai oublié de les arroser. Nous n'aurons ni blé, ni riz ni maïs. Qui vient d'ânoner que j'étais sotte ?

38-J'ai donné à mon éléphant une barrique d'eau à boire. Il a barri. J'aurais parié qu'il était accro*.

apocope : accro pour accroché

39-Je me suis décidée à vendre sur le Bon Coin, une bonne adresse, ce qui encombre mon espace vital : mon chariot, ma charrette, ma carriole, ma charrue et même mon carosse. J'ai tout bazardé. Le croiriez-vous ?

40-Et maintenant, sans atermoyer*, je m'en vais faire une balade apéritive**. Je l'ai bien mérité.

*atermoyer : remettre à plus tard

**apéritif, apéritive : qui stimule l'appétit

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 18:03

 ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

 

La liste que j'ai établie ci-dessous n'est évidemment pas exhaustive.

Les exceptions que j'ai retenues sont des mots relativement courants.

D'autres mots plus rares peuvent se retrouver sur le site :

DICT.XMATIERE.COM :

>> Les mots commençant par

Lorsque je donne un mot dans la liste des exceptions, il faut comprendre également tous ses dérivés, c'est-à-dire les mots de la même famille.

Exemple :

Les mots commençant par IL prennent deux L comme ILLUSION

SAUF île et ses dérivés : îlot îlet îlien îlienne îlotage îlotier

 

Si vous n'êtes pas très fort en orthographe, cette longue liste de mots risque de vous rebuter. Alors, que faire pour en retenir quelques règles ?

Je ne vous apprendrai rien en vous disant que l'acquisition de l'orthographe est un travail de longue haleine.

Je vous conseillerai de lire la liste des règles données dans cet article de temps en temps, une ou deux fois par mois, ou une fois par semaine si vous vous en sentez le courage. Le soir, c'est préférable : le cerveau retient mieux pendant votre sommeil ce que vous avez appris la journée. Voilà pour la mémoire visuelle.

Vous pouvez lire à haute voix pour la mémoire audio-orale.

Écrire, c'est encore mieux pour la mémoire kinesthésique.

Vous serez étonné des résultats.

 

N'hésitez pas : faites des copies de mon article et placardez-les partout où vous pourrez pour les lire. Emmenez-les avec vous. Distribuez-les à qui vous voudrez.

Je suis bien contente que la dictée quotidienne soit remise à l'honneur dans nos écoles. On fera peut-être moins de fautes à l'avenir !

 

Un Quiz pour mettre en pratique ce que vous aurez retenu :

>> Consonnes doubles ou pas

 

LISTE DES MOTS COMMENÇANT PAR...

Les mots commençant par AB prennent un seul B

comme ABAISSER

SAUF abbaye abbé abbesse abbatial

 

Les mots commençant par AC prennent deux C

comme ACCORD

SAUF

-acabit acacia académie acadien acajou acariâtre acariens acolyte acompte acoustique acrobate âcre acrimonie acuité

-ceux où C est prononcé [s] acier acide etc.

-ceux qui commencent par ach- acq- act-

 

Les mots commençant par AD prennent un seul D

comme ADORER

SAUF addenda additif addition adducteur adduction

 

Les mots commençant par AF prennent deux F

comme AFFOLER

SAUF afin afocal afghan Afrique (afro-) afrikaans ou africans afrikander

 

Les mots commençant par AG prennent un seul G

comme AGRÉABLE

SAUF agglomération agglomérer agglutiner et aggraver

 

Les mots commençant par AL suivi d'une voyelle prennent un seul L

comme ALORS

SAUF

-les verbes allaiter aller alléger allécher alléguer allier allonger allouer allumer

-les noms allée allégresse allège allégorie alléluia allemand allergie alliage alliance allié alligator allocation allocution allonge allure allusion alluvions

-les adjectifs allègre allogène

 

Les mots commençant par AM suivi d'une voyelle prennent un seul M

comme AMENER

SAUF ammoniac ammonite ammophile

 

Les mots commençant par AN suivi d'une voyelle prennent un seul N

comme ANARCHIE

SAUF annales annamite anneau année annelet annexe annexion anniversaire annihiler annonce annoter annulaire annuler annuaire annuel

 

Les mots commençant par ANTI prennent un A

comme ANTILOPE

SAUF entier entité s'enticher

 

Les mots commençant par AP prennent deux P

comme APPARTENIR

SAUF

-verbes : apaiser apercevoir apitoyer aplanir aplatir aposter apostropher apurer

-autres : apache apanage apathie aparté aperçu apéritif apesanteur aplomb apoplexie apostat apôtre apogée apologie apostrophe apothéose apothicaire apiculture apocalypse âpreté aptitude apeuré apocryphe apatride après

 

Les mots commençant par AR suivi d'une voyelle prennent deux R

comme ARRIVER

SAUF arabe araser aromatiser arachide

 

Les mots commençant par AS suivi d'une voyelle prennent deux S

comme ASSURER

SAUF Asie asile asymétrie

 

Les mots commençant par AT prennent deux T

comme ATTIRER

SAUF atavisme atelier athée athlète atermoyer atlas atmosphère atoll atome atone atout atours âtre atrium atroce atrophie

 

TOUS les mots commençant par AZ prennent un seul Z

AZALÉE AZIMUT AZOTE AZTÈQUE AZUR

 

Les mots commençant par BAL prennent un seul L

comme BALADE (promenade)

SAUF ballade (poème) ballant balast ballerine ballet ballon ballot ballotter balottine

 

Les mots commençant par BAR prennent un seul R

comme BARON

SAUF barrage barre barreau barrette barreur barrière barricade barrir barrique et barrot

 

Les mots commençant par BAT prennent un seul T

comme BÂTON

SAUF battage battant batte battement batterie et battre

 

Les mots commençant par BAS prononcés [z] prennent un seul S

comme BASER

SAUF bazar et bazarder qui prennent un Z

 

Les mots commençant par BIS prononcés [z] prennent un seul S

comme BISE

Remarque : on écrit bizarre bizarrerie bizut bizutage

 

TOUS les mots commençant par BOUR suivi d'une voyelle prennent deux R

comme BOURRER

 

TOUS les mots commençant par CAM suivi d'une voyelle prennent un seul C

comme CAMELOT

 

Les mots commençant par CAR prennent un seul R

comme CARTON

SAUF carré carrefour carreau carrelage carrément carrelet carrière carriole carrousel carrosse carroyer et carrure

 

Les mots commençant par CHAL prennent un seul L

comme CHALOUPE

SAUF challenge et challenger

 

Les mots commençant par COL suivi d'une voyelle prennent deux L

comme COLLÈGE

SAUF colère colégataire colibri colifichet colimaçon colin colique colis colistier colombe colombien colon colonel colonie colonne colophane colorer colosse

 

Les mots commençant par COM suivi d'une voyelle prennent deux M

comme COMMENCER

SAUF coma comédie comique comète comestible comité comice

 

Les mots commençant par COR suivi d'une voyelle prennent deux R

comme CORRECT

SAUF corail Coran coreligionnaire coriace coriandre corolle coriandre corollaire coron et coryza

 

TOUS les mots commençant par DEF prennent un seul F

comme DÉFAIRE

 

TOUS les mots commençant par DIF prennent deux F

comme DIFFÉRENT

 

Les mots commençant par EC prennent un seul C

comme ÉCOLOGIE

SAUF ecchymose ecclésiastique

 

Les mots commençant par EF prennent deux F

comme EFFET

SAUF éfaufiler

 

Les mots commençant par EL prennent un seul L

comme ÉLU

SAUF elle ellipse ellébore (ou hellébore)

 

Les mots commençant par EN suivi d'une voyelle prennent un seul N

comme ENIVRER

SAUF enneigement ennemi ennoblir ennui ennuyer

 

TOUS Les mots commençant par EP prennent un seul P

comme ÉPI

 

Les mots commençant par ER prennent un seul R

comme ÉRIGER

SAUF errer erreur erroné

 

TOUS Les mots commençant par ET prennent un seul T

comme ÉTENDRE

 

Les mots commençant par EXH

EXHALER  EXHIBER EXHORTER EXHUMER

EXHAUSSER (=élever, ne pas confondre avec exaucer)

 

Les mots commençant par GAL prennent un seul L

comme GALANT

SAUF gallican gallicisme gallinacé gallo-romain

 

Les mots commençant par GAM prennent un seul M

comme GAMIN

SAUF gamme

 

Les mots commençant par GAR prennent un seul R

comme GARER

SAUF garrot garroter

 

Les mots commençant par GRAM prennent deux M

comme GRAMMAIRE

SAUF graminée

 

Les mots commençant par HON suivi d'une voyelle prennent deux N

comme HONNEUR

SAUF honorable honorer honorifique

 

Les mots commençant par IL prennent deux L

comme ILLUSION

SAUF il île îlot îlien iliaque

 

Les mots commençant par IM suivi d'une voyelle prennent deux M

comme IMMERGER

SAUF image imaginer imiter

 

Les mots commençant par IN prennent un seul N

comme INANIMÉ

SAUF inné innerver innocent innocuité innombrable innommable innover

 

Les mots commençant par IR prennent deux R

comme IRRÉFLÉCHI

SAUF irascible ire iris ironie et iroquois

 

TOUS les mots commençant par LAM prennent un seul M

comme LAME

 

TOUS les mots commençant par LAN prennent un seul N

comme LANIÈRE

 

Les mots commençant par LAR suivi d'une voyelle prennent un seul R

comme LARYNX

SAUF larron

 

Les mots commençant par MAM suivi d'une voyelle prennent un seul M

comme MAMELLE

SAUF mammaire mammectomie mammifère mammouth

 

Les mots commençant par MAR suivi d'une voyelle prennent un seul M

comme MARIN

SAUF marrraine marron marronnier marri (=attristé, contrarié)

 

Les mots commençant par OC suivi d'une voyelle prennent deux C

comme OCCIDENTAL

SAUF océan ocelot oculaire oculiste

 

Les mots commençant par OF prennent deux F

comme OFFRIR

SAUF oflag

 

Les mots commençant par OP prennent un seul P

comme OPÉRATION

SAUF oppidum opportun opposer opposite oppresser opprimer et opprobre

 

Les mots commençant par PAR prennent un seul P

comme PARIER

SAUF parrain parricide

 

Les mots commençant par POL prennent un seul L

comme POLICE

SAUF pollen pollinisation polluer pollution

 

TOUS les mots commençant par PROF prennent un seul P

comme PROFESSEUR

 

TOUS les mots commençant par RAF prennent un seul F

RAFALE RAFLE RAFISTOLER RAFIOT RAFRAÎCHIR

 

TOUS les mots commençant par REF prennent un seul F

comme RÉFÉRENCE

 

Les mots commençant par SOL prennent un seul L

comme SOLEIL

SAUF solliciter

 

Les mots commençant par SOM suivi d'une voyelle prennent deux M

comme SOMMEIL

sauf soma somalien somatique

 

Les mots commençant par SOUF prennent deux F

comme  SOUFFLER

SAUF soufre et soufrière

Remarque : un F à boursoufler boursouflure

L'orthographe modifiée de 1990 donne boursouffler

 

Les mots commençant par SUC prennent deux C

comme SUCCÉDER

SAUF sucre et sucer

 

TOUS les mots commençant par SUF prennent deux F

comme SUFFIRE
 

Les mots commençant par SUP prennent deux P

comme SUPPORTER

SAUF suprême suprématie

et les mots commençant par super (supérieur...)

ou supra (supraterrestre...)

 

Les mots commençant par TER suivi d'une voyelle prennent deux R

comme TERRE

SAUF térébenthine

 

Les mots commençant par VER suivi d'une voyelle prennent deux R

comme VERRE

SAUF véranda véreux vérité vérifier vérin vérole véronal véroter

 

Articles annexes avec des QUIZ :

Les mots finissant par ON et leurs dérivés - détoner ou détonner ?

Les mots qui commencent par MULTI-

Mots au singulier finissant par o, aud, eau, au, eau, ot, aut, os, ault

Les noms qui se terminent par au, aux, aus, eau, eaux, eu, eux, eus, oeu, oeux, ou, oux, ous -Tonton et Jeannot vont à la pêche

Les noms au singulier finissant par -S (ds, ts, cs, ps, rs, ns, ls, etc.)

Les mots commençant par SI CI SCI SY CY ou SCY

Faut-il un ou deux C dans pec(c)adille, ec(c)hymose, oc(c)lusion, oc(c)uliste, ac(c)upuncture, s'ac(c)oquiner, a(c)colyte, dessic(c)ation, bac(c)hantes, bac(c)ara, etc. ?

Retour au début de l'article

 

 ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 13:51

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les QUIZ

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

 

On forme généralement le féminin des adjectifs en ajoutant un e au masculin : joli, jolie – câlin, câline – majeur, majeure - idiot, idiote ; mais il y a de nombreuses exceptions.

 

QUIZ 107

Accordez au féminin

les adjectifs et les participes passés entre parenthèses :

1-bénin

Elle était charmante avec moi et ne prononçait que des paroles (bénin).

2-malin

Elle n'était, à ce jeu, pas très (malin) et je gagnais à tous les coups.

3-hébreu

Il avait appris les lettres (hébreu) pour déchiffrer un texte hébreu.

4-coi

J'avais prié ma bavarde de soeur de se taire, et elle se tint (coi).

5-favori

Je passerais bien toutes mes journées plongée dans mes lectures (favori).

6-tiers

Comme Paul et moi, nous ne pouvions pas tomber d'accord, nous nous sommes adressés à une (tiers) personne.

7-absous

Elle jura qu'elle n'avait fait aucun mal. Elle fut innocentée et (absous).

8-dissous

Quand la sucrette fut (dissous), Joséphine avala son café en faisant la grimace.

9-nouveau

C'est à ce moment-là qu'il me présenta sa (nouveau) conquête.

10-mou

J'avais de la peine à te suivre, mes pieds s'enfonçant dans la boue (mou).

11-vieux

Les (vieux) gens ne font pas toujours mijoter leurs ragoûts dans les (vieux) marmites.

12-sec

Quand je t'entends me parler, ta voix (sec) me dessèche le coeur.

13-public

Tu ne vas tout de même pas rendre nos querelles (public) !

14-doux

Chut ! te dis-je, laisse-moi m'endormir dans la (doux) chaleur de tes bras.

15-fou

Calme-toi ma fille et ne te jette pas à mon cou comme une (fou).

16-doux

Laisse-moi donc caresser ta (doux) peau, ma biche.

17-beau

Elle n'était pas particulièrement (beau) quand elle me foudroyait du regard.

18-franc

Ah çà, tu n'étais pas (franc) ! Pourquoi diable fallait-il que tu travestisses toujours la vérité ?

 

Correction

1-bénin, bénigne

Elle était charmante avec moi et ne prononçait que des paroles bénignes.

2-malin, maligne (le Malin est un autre nom du Diable)

Elle n'était, à ce jeu, pas très maligne et je gagnais à tous les coups.

3-hébreu, hébraïque (hébraïque peut-être aussi du masculin)

Il avait appris les lettres hébraïques pour déchiffrer un texte hébreu.

4-coi, coite

J'avais prié ma bavarde de soeur de se taire, et elle se tint coite.

5-favori, favorite

Je passerais bien toutes mes journées plongée dans mes lectures favorites.

6-tiers, tierce

Comme Paul et moi, nous ne pouvions pas tomber d'accord, nous nous sommes adressés à une tierce personne.

7-absous, absoute

Elle jura qu'elle n'avait fait aucun mal. Elle fut innocentée et absoute.

8-dissous, dissoute

Quand la sucrette fut dissoute, Joséphine avala son café en faisant la grimace.

9-nouveau, nouvelle

C'est à ce moment-là qu'il me présenta sa nouvelle conquête.

10-mou, molle

J'avais de la peine à te suivre, mes pieds s'enfonçant dans la boue molle.

11-vieux, vieille

Les vieilles gens ne font pas toujours mijoter leurs ragoûts dans les vieilles marmites.

12-sec, sèche

Quand je t'entends me parler, ta voix sèche me dessèche le coeur.

13-public, publique

Tu ne vas tout de même pas rendre nos querelles publiques !

14-doux, douce

Chut ! te dis-je, laisse-moi m'endormir dans la douce chaleur de tes bras.

15-fou, folle

Calme-toi ma fille et ne te jette pas à mon cou comme une folle.

16-doux, douce

Laisse-moi donc caresser ta douce peau, ma biche.

17-beau, belle

Elle n'était pas particulièrement belle quand elle me foudroyait du regard.

18-franc, franche

Ah çà, tu n'étais pas franche ! Pourquoi diable fallait-il que tu travestisses toujours la vérité ?

 

D'autres adjectifs féminins irréguliers :

pâlot, pâlotte

poltron, poltronne

paysan, paysanne

réel, réelle

simplet, simplette

concret, concrète

gentil, gentille

jaloux, jalouse

roux, rousse

affectueux, affectueuse

jumeau, jumelle

destructeur, destructrice

neuf, neuve

enchanteur, enchanteresse

épais, épaisse

exprès, expresse

dépensier, dépensière

ancien, ancienne

grec, grecque

turc, turque

 

Articles connexes

Vieux ou vieil ? Beau ou bel ? Nouveau ou nouvel ? Fou ou fol ? Mou ou mol ? Un vieux monsieur et un vieil homme - Un beau monsieur et un bel homme...

 

Comment accorder l'adjectif avec le mot gens ?

Extrait de l'article > les gens (voir les règles)

Il ne voulait rien savoir des petites gens malheureux.

Quels pauvres gens !

Quelles méchantes gens !

 

Différences sémantiques entre noms masculins et noms féminins. Les noms masculins ont-ils toujours des équivalents féminins et vice-versa ? QUIZ 59

 

Féminin ou masculin ? Le genre des noms dont on n'est pas sûr + Quiz 4.

 

  ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 17:47

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

Qu'est-ce que le FLE ?

Le Français Langue Etrangère, c'est le français enseigné à des non-francophones.

On peut vouloir apprendre le français pour son travail ou pour sa culture.

Les cours de FLE sont donnés soit en français, soit dans la langue maternelle de l’apprenant.

 

Il n'est souvent pas facile pour un apprenant de comprendre le français lorsqu'il entend son interloculeur parler rapidement et de façon familière : les mots français subissent des altérations à l'oral.

 

Le relâchement articulatoire (la loi du moindre effort articulatoire) se retrouve dans toutes les langues. Il a pour conséquence la disparition ou la transformation de certains sons.

 

Disparition du U de TU

(tu es) - Où t'es ? T'es où ?

(tu as) -T'as vu c'qui m'a fait ?

T'en veux ou t'en veux pas ?

 

Disparition du L de IL

(je ne sais pas s'il) - Ch'ais pas s'i vient demain

 

Transformation de JE SUIS en CH'U

(je suis) - Ch'u malade.

 

de JE NE SAIS PAS en CH'AIS PAS

etc.

 

(maintenant) - Où on va mai'nant ?

(je te)- Ch'te l'dirais pas !

(cette) - Ch'connais c'te p'tite

 

Amuïssement du e (disparition du e) Oh c'te fille !

Assourdissement de je qui devient che Ch'ai pas un sou.

Amuïssement d'un phonème ou d'une syllabe dans un mot ou à la fin d'un mot.

L'aphérèse est le retranchement d'une syllabe ou d'une lettre au début d'un mot : Tension ! (attention)

L'apocope est le contraire, l'amuïssement d'un ou plusieurs phonèmes à la fin d'un mot : C'est la cata ! (la catastrophe) – M'enfin ! (Mais enfin !)

 

Quelques exemples

C'te classe ! C't un miracle ! le p'tit dèj - une assoce - les allocs - réac – il a pris perpète – des amphèt – t'es schizo - un appart – mon propio - des heures sup – un amphi - un pseudo – une gastro - une manif – le périph - une interro – un ou une prof - catho - un ou une ado - c'est tout bénèf - un ampli - mon beauf - on boit le champ – un survêt - la cafèt – mon coloc – la clim – un déca – un homo – de la mayo - un max – une occase - du rab – un dico – un ordi - c'est dégueu (argot) - À plus ! À toute ! À c't aprèm - Chui accro - Comme d'hab – C't impec – la sécu – la pub -

Des noms propres : Greg, Steph, Fred, Sarko...

Ce qui est très fréquent chez les Anglais et les Américains : Al, Ed, Tom, Dan, Don, Doug, etc.

 

C'te classe ! Quelle classe ! - C't un miracle ! C'est un miracle! - le p'tit dèj, le petit déjeuner - une assoce, une association - les allocs, les allocations familiales – réac, réationnaire – il a pris perpète, il a été condamné à perpétuité – des amphèts, des amphétamines – t'es schizo, tu es schizophrène - un appart, un appartement – mon propio, mon propriétaire - des heures sup, des heures supplémentaires – un amphi , un amphithéâtre- un pseudo, un pseudonyme – une gastro, une gastro-entérite - une manif, une manifestation – le périph, le périphérique - une interro, une interrogation (en classe) – un ou une prof, un professeur – le dirlo, le directeur - catho, catholique - un ou une ado, adolescent(e) - c'est tout bénèf, bénéfice - un ampli, un amplificateur - mon beauf, beau-frère - on boit le champ, le champagne – un survêt, un survêtement - la cafèt, la caféréria– mon coloc, colocataire – la clim, climatisation – un déca, un café décaféiné – un homo, homosexuel – de la mayo, mayonnaise - un max, maximum – une occase, occasion - du rab, rabiot – un dico, dictionnaire – un ordi, ordinateur - c'est dégueu (argot) dégueulasse - À plus ! À plus tard ! À toute ! À tout de suite ! À c't aprèm ! À cet après-midi - Chui accro, je suis accroché - Comme d'hab, comme d'habitude – C't impec, c'est impeccable – la sécu, la Sécurité Sociale – la pub, la publicité - etc.

 

Il est de plus en plus fréquent d'omettre le NE de la négation.

Je viendrai pas. Compte pas sur moi.

J'y vais jamais. T'as qu'à pas m'le dire.

 

Suppression du pronom impersonnel IL dans IL FAUT, IL Y A...

Faut pas faire ça, ma biche !

Quand faut y aller, faut y aller !

(il n'y a qu'à) - Y a qu'à s'y faire.

 

Omission de QUE dans QU'EST-CE QUE

Qu'est-ce tu dis ?

 

Articles connexes sur le blog :

Top 10 des difficultés de prononciation du français – FLE

Que les consonnes sonnent !

Les labiales, les linguales, les palatales, les dentales, les nasales et les gutturales

consonnes sourdes et sonores

p-b / t-d / s-z / f-v / ch-j correspondant aux sons ʃ et ʒ

 

et aussi :

Liste d'apocopes sur les sites :

http://www.echolalie.org/wiki/index.php?ListedApocopes

http://mnaatf.org/jancApocopes.pdf avec un exercice à trous

Voir aussi le site d'Eric, professeur de FLE :

ACCUEIL-Français facile

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 17:18

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

 QUIZ 106

Sauriez-vous retrouver la fin des mots en [o] ci-dessous ?

Ce sont des substantifs (des noms communs) au singulier, des adjectifs, des adverbes, des interjections.

Les mots complets sont à la suite.

Ces mots appartiennent à des registres de langue différents.

  Ils ne se trouvent pas dans tous les dictionnaires

Le chiffre entre parenthèse signifie le nombre des homophones qui ont des graphies différentes.

Exemple : p.... (2) : pot, peau

 

1-taï.... (2), virag.... , frér.... , gal.... , meurs.... , mir.... (2),

2-brasér.... , sir.... , hal.... (2), sal.... (2),

3-salig.... , salopi.... , barr.... , cigogn.... , péquen.... (2),

4-angel.... , astic.... , bach.... , corni.... , cabill.... (2),

5-crad.... , ding.... , béc.... , big.... , artich.... ,

6-ass.... , tourned.... , hér.... (2), border.... ,

7-cern.... , chev.... , embarg.... , har.... , bourric.... ,

8-brûl.... , cab.... , bourric.... , brûl.... , soubres.... ,

9-damois.... , esquim.... , orip.... , cab.... ,

10-fabli.... , cost.... , court.... , caboul.... , godelur.... ,

11-cachal.... , gerf.... , levr.... , b.... (3), boul.... (2),

12-puc.... , maestr.... , maffios.... (2), cachal.... , cach.... ,

13-cage.... , cag.... , cah.... , caill.... , rouge....

14-cal.... , gém.... camel.... , rib.... , calic.... , besti.... ,

15-rust.... , giraf.... , godiv.... , gru.... , échaf.... , lourd.... ,

16-crap.... , mar.... , cuiss.... (2), lombag.... , lumbag.... ,

17-land.... , soûl.... , t.... (4), merl.... (2), boy....,

18-piv.... , pl.... , sarr.... , poivr.... , s.... (4), zigot.... (2),

19-bad.... , aloy.... , arbriss.... , cot.... , banj.... ,

20-et les 6 petits mots prononcés [o]

 

Voici les mots complets

1-taïaut, tayaut, virago, frérot, galop, meursault, miro, miraud

2-braséro, sirop, halo, allô, salop, salaud,

3-saligaud, salopiaud, barreau, cigogneau, pequenaud, pequenot,

4-angelot, asticot, bachot, corniaud, cabillaud, cabillot,

5-crado, dingo, bécot, bigot, artichaut,

6-assaut, tournedos, héros, héraut, bordereau,

7-cerneau, chevau (dans chevau-léger), embargo, haro, bourricot,

8-brûlot, cabot, bourricot, brûlot, soubresaut,

9-damoiseau, esquimau, oripeau, cabot,

10-fabliau, costaud, courtaud, caboulot, godelureau,

11-cachalot, gerfaut, levraut, beau, bot, bau, boulot, bouleau,

12-puceau, maestro, maffioso, mafioso, cachalot, cachot,

13-cageot, cagot, cahot, caillot, rougeaud,

14-calot, gémeau, camelot, ribaud, calicot, bestiau,

15-rustaud, girafeau, godiveau, gruau, échafaud, lourdaud,

16-crapaud, maraud, cuisseau, cuissot, lombago, lumbago,

17-landau, soûlaud, taud, tôt, taux, tau, merleau, merlot, boyau,

18-pivot, plot, sarrau, poivrot, sot, sceau, seau, saut, zigoteau, zigoto

19-badaud, aloyau, arbrisseau, coteau, banjo,

20-et les 6 petits mots prononcés [o] : ô, oh, ho, eau, au, haut

 

Pour voir d'autres mots, visitez le site :

Les mots finissant par | DICT.XMATIERE.COM

 

Articles connexes sur le blog

> Les noms qui se terminent par au, aux, aus, eau, eaux, eu, eux, eus, oeu, oeux, ou, oux, ous – QUIZ Tonton et Jeannot vont à la pêche

> Les noms au singulier finissant par -S (ds, ts, cs, ps, rs, ns, ls, etc.)

> Qu'est-ce qu'une interjection ? oh, ho, ô, etc.

> Que signifient les mots synonyme, antonyme, homonyme, homophone, paronyme, hyperonyme, hyponyme, holonyme, méronyme ?

Récapitulation des articles : "Ne pas confondre... "

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
23 août 2015 7 23 /08 /août /2015 08:48

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

 

L'objet principal de ce blog est La Langue française.

L'histoire du français est intimement lié à l'Histoire tout court.

Les mots ont une histoire, la grammaire française a une histoire ; et ceux qui ont oeuvré pour donner des règles à la langue, les grammairiens, les linguistes, les auteurs des dictionnaires, eux aussi ont une histoire ; vous rencontrerez les plus fameux dans ce blog.

 

Articles du blog liés à l'histoire et à la mythologie

 

Une petite histoire de la langue française racontée par mamiehiou

 

QUIZ 105 sur Christophe Colomb

 

Mais pourquoi la langue française est-elle si compliquée ? - L'origine du français

 

Jeu de rôle mythologique - Les avatars de Zeus à retrouver - QUIZ 50

 

Épithètes homériques QUIZ – Expressions ayant la mythologie pour origine

 

Du plaisir de la lecture des dictionnaires

 

Couples mythiques célèbres dans la Bible, la mythologie et la littérature - QUIZ 47

 

Des anglicismes à traduire - L'origine de l'anglais

 

Dieux grecs et dieux romains à la suite des Délires 55

55 Délires sur une faim incontournable – Dieux grecs et romains + QUIZ

 

Les inventeurs et les inventions à la suite des Délires 104

104 Délires sur l'incongruité de la jalousie + QUIZ

 

Écho

dans > Vers en écho

 

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

Quelques figures mythologiques apparaissent parfois dans mes Délires... ou ailleurs.

 

Agamemnon, Iphigénie, Ulysse, Achille, Hector, Stentor

Dans > 31 Délires sur la suite de la visite singulière

 

Antigone, Créon, Polynice

dans > 32 Délires d'une femme atrabilaire

 

Athéna, Jupiter, Zeus, Bacchus

dans > 47 Délires sur les effets d'une dictature inédite

 

Ulysse, Jason, Médée

dans > 51 Délires en partance pour d'autres cieux

 

Chronos, Cronos, Saturne

dans > 55 Délires sur une faim incontournable

 

Alcmène et Amphitryon, Héraklès (l'Hercule romain), Zeus

dans > 59 Délires conjugaux

 

Pasiphae, Minos, Le Minotaure, Dédale, Icare, Ariane, Thésée, Phèdre

dans > 74 Délires kafkaïens

 

Les Erinnies : Alecto, Mégère & Tisiphone

Cronos, Ouranos,

Oreste, Clytemnestre, Agamemnon

Les Gorgones : Méduse, Euryale & Sthéno

dans > 157 Délires où l'on doit inventer son chemin

 

Oedipe, Antigone, Apollon

dans > 166 Délires au bord du gouffre

 

Le Styx

dans >  180 Délires sur la conquête de la liberté

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

 

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Histoire & Mythologies
commenter cet article
22 août 2015 6 22 /08 /août /2015 16:43

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

 

À ma fille, à mes petits-enfants

Petits conseils pour que mon blog perdure après moi, si tant est que ma fille ou l'un de mes petits-fils veuille bien s'en occuper.

On pourrait laisser mon blog en déshérence et l'abandonner à son triste sort. Il serait bientôt envahi par des publicités qui empêcheraient sa lecture.

Il me semble bien que ce blog peut encore servir à quelques-uns quand je vois les milliers d'internautes qui le visitent chaque jour.

 

Sommaire de l'article

1-Comment arriver sur mon blog

2-Comment écrire un article sur mon blog

3-Quand l'article est mis sur le blog on fait remonter l'article :

ACCUEIL & SOMMAIRE

4-Comment lire mes commentaires

5-Comment corriger un article de mon blog

6- Conseil si l'on est novice

7-Au cas où il y aurait un bug sur overblog

8-Overblog et la publicité

9 & 10-Pour en savoir plus

 

1-Comment arriver sur mon blog

écrire sur Google : mamiehiou

ou le blog de mamiehiou

LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime
 

2-Comment écrire un article sur mon blog

cliquer sur administration

si l'on demande les coordonnées pour y accéder, on écrit :

l'adresse électronique (email)

& le mot de passe

 

Cliquer sur Rédiger.

Avant d'écrire le titre de l'article et le texte :

cliquer sur convertir en section HTLM (éditeur avancé)

copier coller le texte qu'on aura préparé sur un fichier. 

Quand l'article est collé, on le passe entièrement en arial (la police que j'ai choisie).

(sauf pour les articles du magazine LIRE en Times new roman)

Ne pas faire de fautes sur le titre : google le conserve.

Quand le texte est prêt, cliquer sur Mettre à jour.

les abonnés le reçoivent si l'on n'a pas désactivé (décocher) : emailer mes abonnés (colonne de droite)

Pour voir l'article tel qu'il apparaît aux lecteurs sur le blog, on clique sur la flèche en haut sous le titre.

Faire attention de ne pas cliquer sur la croix, l'article serait supprimé.

On voit maintenant le texte tel qu'il sera lu sur le blog.

On relit le texte mis à jour pour voir si rien ne cloche.

On vérifie que tout est bien écrit en arial.

S'il y a quelque chose à corriger, on revient sur le texte Editer l'article.

On surligne et on repasse arial plutôt 2 fois qu'une.

On revient sur le blog.

Chaque article commence et finit par des liens en exergue :

Voir le fichier En exergue (sur mon ordi)

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

 

Forcément l'article qu'on vient d'écrire appartient à une catégorie.

Je mets son titre (pour le lien) dans l'article de la catégorie qui le concerne pour le retrouver.

> Articles récapitulés par catégories

LE FRANÇAIS DANS TOUS SES ÉTATS

Des règles pointues : Orthographe, grammaire, vocabulaire, styles, etc.

& → Orthographe et grammaire pour les hésitants

Des règles de base

La clef des modes dans les conjonctives

Plus de 100 conjonctions de subordination, locutions conjonctives

et syntagmes introduisant des propositions subordonnées

Récapitulation des articles : "Ne pas confondre..."

Récapitulation des exercices à trous

 → Les petites histoires à trous de Mamiehiou

LES QUIZ

AUTOUR DE L'ENFANTContes et quiz pour les petits enfants

MISCELLANÉES - ARTICLES DIVERS

Sauvez des vies et sauvez la vôtre !

CONTES, NOUVELLES ET POÉSIES DE MAMIEHIOU

LES DÉLIRES DE MAMIEHIOU - TITRES DES ÉPISODES

Textes pour les grands pouvant servir de dictées

avec de nombreux commentaires sur la langue

FLORILÉGE - LA PENSÉE DES AUTRES

 UNE PETITE HISTOIRE DE LA LANGUE FRANÇAISE

racontée par mamiehiou 

TRUCS ET ASTUCES GLANÉS ICI ET LÀ

 

 Tags/catégories

Les articles mentionnés (1) récapitulent les articles concernés

Je mets aussi le titre du nouvel article dans l'article récapitulatif

Tous les articles du blog avec leurs commentaires

 

3-Quand le nouvel article est installé sur le blog on fait remonter l'article ACCUEIL SOMMAIRE en allant sur l'article côté administration ; on clique alors sur la date puis sur maintenant (dans la fenêtre qui s'est ouverte)

Puis Mettre à jour.

Toujours vérifier sur le blog en retour.

Copier coller l'article sur le ficher qui est sur l'ordi pour le conserver.

 

4-Comment lire mes commentaires

Je sais que j'ai un commentaire sur un article quand un numéro s'est affiché sur la clochette.

cliquer sur administration > gérer

puis sur commentaires

cliquer sur afficher le commentaire écrit par un lecteur si l'on veut qu'il soit affiché.

si l'on ne le veut pas on ne clique pas.

Cela s'appelle modérer les commentaires

Répondre si l'on veut donner une réponse : Réponse

(> gérer > commentaire si l'on est sous l'article)

cliquer sur afficher pour sa propre réponse.

Si je ne suis plus là, on peut ne pas permettre de faire des commentaires

Parce que, si on lit des commentaires, il faut leur répondre !

Pour empêcher que le lecteur écrive des commentaires :

>gérer >paramètres >désactiver les commentaires

 

5-Comment corriger un article de mon blog

On va sur l'article côté éditer l'article, on corrige, on vérifie qu'on a bien surligné pour mettre en arial, on clique sur Mettre à jour, on vérifie si tout est en ordre dans l'article corrigé en cliquant sur la flèche en haut sous l'article.

On copie colle l'article sur le ficher de l'ordi pour conserver l'article corrigé hors du blog.

Ne pas oublier de cliquer sur Mettre à jour sinon la correction ne serait pas enregistrée.

 

6-Conseil si l'on est novice - Prudence : On ne s'amuse pas à changer les thèmes du blog, ça peut tout le désorganiser.

 

7-Au cas où il y aurait un bug sur overblog : il est bon d'avoir copié-collé les articles au fur et à mesure de leur parution sur un fichier à part sur le bureau de l'ordinateur.

Cette précaution m'a bien servie quand overblog a décidé du jour au lendemain, et sans prévenir, de raccourcir tous les articles trop longs. Comme j'avais préservé mes articles, j'ai pu ajouter des SECTIONS TEXTES pour écrire la fin de mes articles. Ouf !

 

Ainsi le blog est-il recopié sur fichiers, mois après mois, pour le conserver.

Chaque fois que je fais une modif sur le blog, je la reporte sur le fichier correspondant

Fichier intitulé : Les mois du blog (mis à jour, à la date donnée au le titre sur l'article du blog) et sécuriser ce fichier

Le dossier s'intitule les mois du blog parce que les articles sont classés par année mois après mois

J'ai recopié les articles du blog mois après mois depuis le début.

On ne sait jamais si le blog sera conservé par overblog – c'est au cas où.

 

Je modifie mes articles : je corrige, j'enrichis, j'écris des ajouts, je mets à jour, je rends plus claire la présentation, etc.

 

Mes fidèles abonnés : Gérer > paramètres > partager

Je les salue amicalement au passage et je les remercie de me faire confiance.

 

8-Overblog et la publicité

Il fut un temps – ô l'heureux temps ! – où il n'y avait pas de publicité sur overblog. Mais ce temps est révolu dès lors qu'on n'a pas le pack prémium*.

Et la publicité envahit encore plus les articles si le blog est inactif pendant 45 jours (un mois et demi).

Donc il faut le rendre actif c'est-à-dire écrire un nouvel article ou aller sur un ancien article en lui apportant une petite modification. Et le tour est joué.

*si je ne m'occupe plus moi-même de mon blog, je ne vois pas comment j'exigerais de mes successeurs, protecteurs de mon blog, qu'ils paient un prémium.

 

9-Pour en savoir + visiter le site de Iv Oam Blog

 

10-et aussi, bien sûr

Manuel d'OverBlog - Aide à l'utilisation d'OverBlog

 

Je suis très touchée de constater que quelques blogs sont préservés alors que les auteurs de ces blogs ont disparu. Je suis tombée par hasard sur leurs très beaux blogs, lesquels sont toujours là, à attendre leurs lecteurs. Et j'en suis ravie.

Je citerai :

> L'antiquité grecque et romaine  Philippe Remacle

> Le journal de Maître Po

> Le Garde-mots

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Miscellanées
commenter cet article

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog