Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 01:30

Début du QUIZ : Proverbes à compléter QUIZ 89 (A)

 ACCUEIL

LES QUIZ

Réponse G

Avez-vous repéré un conseil pour actionnaires novices ?

92 Les arbres ne montent jamais jusqu’au ciel

 H

106 l’oisiveté est .......

107 loin des yeux, .......

108 lorsque Dieu veut nous punir, .......

109 lorsque qu’un vieux fait l’amour, .......

110 mariage pluvieux, .......

111 mieux vaut arriver en retard .......

112 mieux vaut être seul que .......

113 mieux vaut faire envie que .......

114 mieux vaut prévenir que .......

115 mieux vaut tard que .......

116 mieux vaut tondre l’agneau que .......

117 ne remets pas à demain .......

118 nécessité fait .......

119 nul n’est prophète .......

120 œil pour œil, .......

 

Proverbes ou citations ou expressions complétés (H)

106 l’oisiveté est la mère de tous les vices

107 loin des yeux, loin du cœur

108 lorsque Dieu veut nous punir, Il exauce nos prières

109 lorsque qu’un vieux fait l’amour, la mort court alentour

110 mariage pluvieux, mariage heureux

111 mieux vaut arriver en retard qu’en corbillard

112 mieux vaut être seul que mal accompagné

113 mieux vaut faire envie que pitié

114 mieux vaut prévenir que guérir

115 mieux vaut tard que jamais

116 mieux vaut tondre l’agneau que le pourceau

117 ne remets pas à demain ce que tu peux faire aujourd’hui

ou

il ne faut pas remettre à demain ce qu’on peut faire aujourd’hui

ou

il ne faut pas remettre au lendemain ce qu’on peut faire le jour même

118 nécessité fait loi

119 nul n’est prophète en son pays

120 œil pour œil, dent pour dent

 

Avez-vous repéré la loi du talion ?

> Réponse et suite du QUIZ 89 (I)

> Retour tout au début du QUIZ : Proverbes à compléter QUIZ 89 (A)

Cet article est en lien avec WIKTIONNAIRE, le dictionnaire libre

Ce quiz n°89  comprend 12 parties

 >A   >B   >C   >D   >E   >F   >G   >H   >I   >J   >K   >L

Tous les QUIZ

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com
commenter cet article
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 01:25

Début du QUIZ : Proverbes à compléter QUIZ 89 (A)

 ACCUEIL

LES QUIZ

Réponse H

Avez-vous repéré la loi du talion ?

120 Œil pour œil, dent pour dent

Loi très ancienne ; la peine doit équivaloir le crime. Ni plus ni moins.

 I 

121 on n’attrape pas des mouches .......

122 on ne fait pas d’omelette .......

123 on ne lance pas de pierre .......

124 on ne met pas la charrue

125 on ne peut être à la fois au four .......

126 on ne prête .......

127 on ne tond pas .......

128 nous voyons la paille dans l’œil de notre voisin .......

129 pas de nouvelle, .......

130 Paris ne s’est pas fait .......

131 partir c’est .......

132 petit à petit, .......

133 pierre qui roule .......

134 point n’est besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir .......

135 pour faire bon ménage, il faut que l’homme soit ....... et la femme ......

 

Proverbes ou citations ou expressions complétés (I)

121 on n’attrape pas des mouches avec du vinaigre

122 on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs

123 on ne lance pas de pierre quand on vit dans une maison de verre

124 on ne met pas la charrue avant les bœufs

125 on ne peut être à la fois au four et au moulin

126 on ne prête qu’aux riches

127 on ne tond pas un œuf

128 nous voyons la paille dans l’œil de notre voisin et non la poutre dans le nôtre

129 pas de nouvelle, bonnes nouvelles

130 Paris ne s’est pas fait en un jour

131 partir c’est mourir un peu

132 petit à petit, l’oiseau fait son nid

133 pierre qui roule n’amasse pas mousse

134 point n’est besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer

135 pour faire bon ménage, il faut que l’homme soit sourd et la femme aveugle

Avez-vous repéré un proverbe latin francisé ?

> Réponse et suite du QUIZ 89 (J)

> Retour tout au début du QUIZ : Proverbes à compléter QUIZ 89 (A)

 

Cet article est en lien avec WIKTIONNAIRE, le dictionnaire libre

Ce quiz n°89  comprend 12 parties

 >A   >B   >C   >D   >E   >F   >G   >H   >I   >J   >K   >L

Tous les QUIZ

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com
commenter cet article
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 01:20

Début du QUIZ : Proverbes à compléter QUIZ 89 (A)

 ACCUEIL

LES QUIZ

Réponse I

Avez-vous repéré un proverbe latin francisé ?

> Rome ne s'est pas fait en un jour

130 Paris ne s’est pas fait en un jour.

 

136 quand le bateau coule, .......

137 quand le chat n’est pas là, .......

138 quand le diable devint vieux, .......

139 quand le vin est tiré, .......

140 un mauvais ouvrier a toujours .......

141 si de beaucoup travailler on devenait riche, ......

142 qui a bu .......

143 qui aime bien, .......

144 qui donne aux pauvres .......

145 qui dort .......

146 qui trop embrasse mal étreint

147 qui fait le malin, tombe dans le ravin

148 qui m’aime me suive !

149 qui ne dit mot consent

150 qui ne risque rien n’a rien

 

Proverbes ou citations ou expressions complétés (J)

136 quand le bateau coule, les rats partent les premiers

137 quand le chat n’est pas là, les souris dansent

138 quand le diable devint vieux, il se fit ermite

139 quand le vin est tiré, il faut le boire

140 un mauvais ouvrier a toujours de mauvais outils

141 si de beaucoup travailler on devenait riche, les ânes auraient le bât doré

142 qui a bu boira

143 qui aime bien, châtie bien

144 qui donne aux pauvres prête à Dieu

145 qui dort dîne

146 qui trop embrasse mal étreint

147 qui fait le malin, tombe dans le ravin

148 qui m’aime me suive !

149 qui ne dit mot consent

150 qui ne risque rien n’a rien

 

Avez-vous repéré une parole de Philippe VI

exhortant ses barons à la bataille ?

> Réponse et suite du QUIZ 89 (K)

> Retour tout au début du QUIZ : Proverbes à compléter QUIZ 89 (A)

 

Cet article est en lien avec WIKTIONNAIRE, le dictionnaire libre

Ce quiz n°89  comprend 12 parties

 >A   >B   >C   >D   >E   >F   >G   >H   >I   >J   >K   >L

Tous les QUIZ

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com
commenter cet article
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 01:15

  Début du QUIZ : Proverbes à compléter QUIZ 89 (A)

ACCUEIL

LES QUIZ

Réponse J

Avez-vous repéré une parole de Philippe VI

exhortant ses barons à la bataille ?

148 Qui m’aime me suive !

 K

151 qui ne tente rien .......

152 qui paie ses dettes .......

153 un mauvais ouvrier a toujours.....

154 tout est bien .......

155 qui peut le plus, .......

156 qui se ressemble .......

157 qui sème le vent, .......

158 qui s’y frotte .......

159 qui va à la chasse .......

160 qui veut la paix, .......

161 qui veut noyer son chien .......

162 un bon ouvrier n’est jamais .......

163 qui veut voyager loin .......

164 qui vole un œuf .......

165 qui trop embrasse, .......

 

Proverbes ou citations ou expressions complétés (K)

151 qui ne tente rien n’a rien

152 qui paie ses dettes s’enrichit

153 un mauvais ouvrier a toujours de mauvais outils

154 tout est bien qui finit bien

155 qui peut le plus, peut le moins

156 qui se ressemble s’assemble

157 qui sème le vent, récolte la tempête

158 qui s’y frotte s’y pique

159 qui va à la chasse perd sa place

160 qui veut la paix, prépare la guerre

161 qui veut noyer son chien l’accuse de la rage

162 un bon ouvrier n’est jamais trop chèrement payé

163 qui veut voyager loin ménage sa monture

164 qui vole un œuf vole un bœuf

165 qui trop embrasse, mal étreint

 

Avez-vous repéré la devise attribuée depuis le XVIe siècle

aux ducs d'Orléans et à Louis XII ?

> Réponse et suite du QUIZ 89 (L)

> Retour au tout début du QUIZ  Proverbes à compléter QUIZ 89 (A)

 

 

Cet article est en lien avec WIKTIONNAIRE, le dictionnaire libre

Ce quiz n°89  comprend 12 parties

 >A   >B   >C   >D   >E   >F   >G   >H   >I   >J   >K   >L

Tous les QUIZ

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com
commenter cet article
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 01:05

Début du QUIZ : Proverbes à compléter QUIZ 89 (A)

  ACCUEIL

LES QUIZ

Réponse K

Avez-vous repéré la devise attribuée depuis le XVIe siècle

aux ducs d'Orléans et à Louis XII ?

Leur emblème était un porc-épic

158 Qui s’y frotte s’y pique

L

166 qui vivra ......

167 un homme averti ......

167 rien ne sert de courir ; ......

168 rira bien ......

169 seuls ceux qui ne font jamais rien ......

170 seuls les imbéciles ......

171 si Dieu n’existait pas, ......

172 sitôt dit, ......

173 tant qu’il y a de la vie, ......

174 tant va la cruche à l’eau, ......

175 tout nouveau, .......

176 tel est pris ......

177 tel père, ......

178 tel qui rit vendredi ......

179 tel qu’on fait son lit, ......

180 tous les chemins mènent ......

181 toute patience a .......

182 un bon ouvrier n’est jamais .......

 

Proverbes ou citations ou expressions complétés (L)

166 qui vivra verra

167 un homme averti en vaut deux

167 rien ne sert de courir ; il faut partir à point

168 rira bien qui rira le dernier

169 seuls ceux qui ne font jamais rien ne se trompent jamais

170 seuls les imbéciles ne changent jamais d’avis

171 si Dieu n’existait pas, il faudrait l’inventer

172 sitôt dit, sitôt fait

173 tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir

174 tant va la cruche à l’eau, qu’à la fin elle se brise

OU

tant va la cruche à l’eau, qu’à la fin elle se casse

175 tout nouveau, tout beau

176 tel est pris qui croyait prendre

177 tel père, tel fils

178 tel qui rit vendredi dimanche pleurera

179 tel qu’on fait son lit, on se couche

180 tous les chemins mènent à Rome

181 toute patience a ses limites

182 un bon ouvrier n’est jamais trop chèrement payé

 

Avez-vous repéré un vers de Jean Racine dans Les Plaideurs ?

Réponse à la fin de l'article

 

> Retour tout au début du QUIZ : Proverbes à compléter QUIZ 89 (A)

Cet article est en lien avec WIKTIONNAIRE, le dictionnaire libre

Ce quiz n°89  comprend 12 parties

 >A   >B   >C   >D   >E   >F   >G   >H   >I   >J   >K   >L

Tous les QUIZ

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

 

Avez-vous repéré un vers de Jean Racine dans Les Plaideurs ?

Réponse L

178 Tel qui rit vendredi dimanche pleurera

 

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com
commenter cet article
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 10:21

ACCUEIL

Des surnoms qu'on a donnés à des écrivains ou qu'ils se sont donnés à eux-mêmes, surnoms peu amènes.

 

Le Roi des ribauds, Barbey d'Aurevilly

> Barbey d'Aurevilly par Philippe Sollers

http://www.philippesollers.net/barbey.html

 

Tonton Macoute, Romain Gary

> Romain Gary: l'ombre de l'histoire

http://books.google.fr/books?id=w4ciQz-eiPwC&pg=PA22&lpg=PA22&dq=romain+gary+surnom&source=bl&ots=hwhKf9bBHD&sig=Vqp7mpVeWnyrJdR5KV6WmXEmNeM&hl=fr&sa=X&ei=vZ_TUsGpNeLK0QWO4ICwAw&ved=0CHEQ6AEwCQ#v=onepage&q=romain%20gary%20surnom&f=false

 

L'Aragonzesse, Elsa Triolet

> La Rançon de la gloire: Les surnoms de nos politiques

http://books.google.fr/books?id=NSaQrFWcA9gC&pg=PA1976&lpg=PA1976&dq=l%E2%80%99Aragonzesse&source=bl&ots=n9YCkWFKsn&sig=6KtTnPmFXH-_aqhtUVtxWqwyE_Y&hl=fr&sa=X&ei=zqbTUrDOBMbG0QXX-YCAAw&ved=0CDIQ6AEwAA#v=onepage&q=l%E2%80%99Aragonzesse&f=false

 

La Grande Sartreuse, Simone de Beauvoir

> La Rançon de la gloire: Les surnoms de nos politiques

ibidem

 

La vache à encre, George Sand

> George Sand, femme moderne | Humanite

"la gendelettre masculine, ajoutant la vulgarité à son vieux phallocratisme, vous a stigmatisée en monstrueux bovidé. Baudelaire vous a traitée de "vache à encre", Jules Renard de "bretonne de la littérature", Nietzsche de "vache à écrire", [...] et Henri Guillemin de "mélasse au-dessous de tout",

http://www.humanite.fr/node/301549

 

Sainte Bévue ou Sainte-Bave, Sainte-Beuve

> Archives : Qui était donc Sainte-Beuve ? par Jean Nivet

www.bude-orleans.org/lespages/34etud/sainte_beuve.html

 

Le robinet d'eau tiède, Amiel

> Campus - SERVICE DE COMMUNICATION – UNIGE

http://www.unige.ch/communication/Campus/campus111/tetechercheuse.html

 

El Karani (le Méchant en arabe), Rimbaud

> Rimbaud d'Edmund White, une vie en enfer... - Toutelaculture

http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=3&ved=0CEEQFjAC&url=http%3A%2F%2Ftoutelaculture.com%2Flivres%2Frimbaud-dedmund-white-une-vie-en-enfer%2F%3Fformat%3Dpdf&ei=Yq7TUqiMJ6GG0AWOgYHgAw&usg=AFQjCNHu3Jy4PuDhutRCsW8qK5CcpQqnPQ&sig2=efiXWZwJv1EcQ2oboZlLmg&bvm=bv.59026428,d.d2k

 

Flagorneur, Proust

> Marcel Proust - Wikipédia

fr.wikipedia.org/wiki/Marcel_Proust

 

His Pedantry, Mr Academus, Mérimée

> Du Romantisme Au Second Empire : Merimee Baschet Robert

books.google.fr/books?id=8E4KwCgUg1gC

 

Captif du Diable, Leconte de Lisle

> Leconte - CAVI

www.cavi.univ-paris3.fr/phalese/Maldororhtml/lexique/Leconte.htm

 

L'Idole des Mouches, Edmond de Goncourt

> Les Goncourt dans leur siècle: un siècle de "Goncourt"

books.google.fr/books?isbn=2859398651

 

Mallarmé l'obscur,  Mallarmé

> Les poètes maudits : Stéphane Mallarmé - JJS Mag

lewebpedagogique.com/.../2013/.../les-poetes-maudits-stephane-mallarm...

 

La dynamite des ondes, Léautaud

> Leautaud - mallet - Frémeaux & Associés

www.fremeaux.com/index.php?page=shop...details...Du Romantisme Au Second Empire :

 

oooooooooooooooooooooooooooo

 Des pseudonymes dans les articles :

 

ACCUEIL

 

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 17:20

ACCUEIL

 

 

Style direct ou discours direct :

les paroles sont données intégralement

et mises entre guillemets.

 

Tu me demandes : "M'offriras-tu un cadeau pour mon anniversaire ?"

Je t'ai dit : "Je viendrai te voir et je t'offrirai un cadeau pour ton anniversaire"

 

Style indirect ou discours indirect :

les paroles sont rapportées :

 

a-dans une proposition interrogative indirecte

(introduite par un adverbe interrogatif -si, quand, comment...

un pronom ou un adjectif interrogatif - quel, lequel...)

complément d'objet direct du verbe de la principale

(se) demander, vouloir savoir, ignorer...

Tu me demandes si je t'offrirai un cadeau pour ton anniversaire.

 

b-dans une complétive*

(proposition subordonnée conjonctive introduite par que) 

complément d'objet direct du verbe de la principale,

d'un verbe déclaratif : dire, déclarer, affirmer, etc.

ou (dans une phrase injonctive) demander, exiger, ordonner...

Je t'ai dit que je viendrais te voir

et que je t'offrirais un cadeau pour ton anniversaire.

je viendrais, je t'offrirais : conditionnel à valeur de futur du passé

(concordance des temps, le verbe de la principale étant au passé)

 

  Le discours indirect libre

Le style est alerte et léger

Je lui avais promis de lui faire plaisir ;

j'irais la voir, je lui offrirais des fleurs pour son anniversaire

 

*La plupart des grammairiens réservent le nom de complétive aux subordonnées qui ont pour fonction d'être complément d'objet direct sujet ou attribut du verbe de la proposition principale. Cf. Le Trésor de la Langue Française

 

 

Exercice sur un texte de Flaubert : >> Le discours indirect libre

Pour en savoir plus et lire plus d'exemples :

>> *La concordance des temps dans les propositions subordonnées (2ème partie : le discours direct et le discours indirect)

>> Le conditionnel ne serait-il plus un mode ? Le futur antérieur du passé - Le futur antérieur hypothétique - Exercice d'application

Voir aussi :

>> **Suite de l'article sur la concordance des temps

>> ***La concordance des temps - Exercices d'application

 

.................................................................................

LE FRANÇAIS DANS TOUS SES ÉTATS

ACCUEIL

.................................................................................

 

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 16:55

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

 

Le pronom QUOI représente généralement des choses.

QUOI peut être :

 

Pronom interrogatif

À quoi penses-tu ? (interrogation directe)

Je te demande à quoi tu penses (interrogation indirecte)

De quoi es-tu responsable ? (interrogation directe)

On aurait voulu savoir de quoi tu étais responsable. (int. indirecte)

Avec quoi vas-tu de défendre ? (interrogation directe)

J'ignore avec quoi tu vas te défendre. (int. indirecte)

La concordance des temps dans les propositions subordonnées

Le style ou le discours direct et indirect

 

Pronom indéfini*

Quoi que vous disiez, je ne vous croirai pas.

 

Pronom relatif

Les antécédents sont soulignés dans les phrases suivantes.

 

L'antécédent est un substantif

Voilà un beau souvenir à quoi je m'attache pour nourrir mes rêves.

On peut remplacer quoi par quel.

Voilà un beau souvenir auquel je m'attache pour nourrir mes rêves.

 

Un pronom neutre

Procurez-vous ce avec quoi vous devrez travailler.

Vous n'avez rien sur quoi vous appuyer.

Je veux trouver quelque chose dans quoi me cacher.

Ne faites pas autre chose pour quoi on vous paie.

Pour quoi agglutiné en pourquoi :

quand pourquoi contient une idée de cause.

Cependant on trouve le plus souvent pourquoi en un seul mot.

Je vous dirai la raison pourquoi je refuse de le voir.

Je vous dirai la raison pour laquelle je refuse de le voir

 

CE reprend la proposition précédente

Il m'a dit des choses agréables, ce à quoi je ne m'attendais guère.

 

DE QUOI suivi d'un infinitif (pas d'antécédent)

Il n'y a pas là de quoi en faire tout un plat.

 

PHRASES AVERBALES (sans verbe principal)

À QUOI BON ?

À quoi bon sa sollicitude qui me pèse ?

À quoi bon lui répéter toujours la même chose ?

QUOI DE + épithète

Quoi de neuf ? Quoi de nouveau ?

Quoi de mieux ?

Quoi de plus délicieux que cette rencontre !

QUOI + infinitif

Quoi faire ? Quoi dire ? Quoi penser ? (Que faire...)

 

QUOI remplace ce qu'on n'a pas compris.

Familier : Quoi ? (au lieu de Comment ? Plaît-il ?)

Je vous parle de Jacques Durand.

Jacques quoi ?

C'est mon kiné.

Votre quoi ?

Il faut que j'aille le voir.

Il faut quoi ?

 

L'EXPRESSION DES SENTIMENTS

le mécontentement.

Vous êtes un malotru.

Je suis quoi ?

la colère, le mépris

Je sais que tu es incapable de faire le bien.

De quoi ?

l'étonnement

Quoi ? J'aurais échoué ?

Eh quoi ! J'aurais donc fait tout cela pour rien ?

la désapprobation

Familier : Tu es malade ou quoi ?

 

POUR QUOI FAIRE ?

Des promesses ? Pour quoi faire ?

Contester ? Pour quoi faire ?

Familier : Pour faire quoi ?

Écrit-on "Pourquoi faire" ou "Pour quoi faire" ?

 

RÉPONDRE familièrement ou impoliment quand on vous interpelle

Isidore !

Quoi ?

Au lieu de Pardon ?

 

QUOI substantivé

Il ne nous a pas dit ni le quoi ni le comment.

 

QUOI dans des locutions et une conjonction

N'importe quoi, pronom indéfini comme ON, QUELQU'UN, etc.

Mon pauvre ami, tu dis vraiment n'importe quoi.

Familier : C'est du n'importe quoi !

 

Quoi que* dans une subordonnée concessive (subjonctif)  > quoi que

Quoi, pronom indéfini ayant pour origine un pronom interrogatif qui a perdu sa nuance interrogative.

Je t'approuverai toujours quoi que tu fasses.

Quoi que tu me dises, je ne répondrai pas.

Ne pas confondre avec quoique que l'on peut remplacer par bien que.

Voir la remarque 6 dans l'article Remarques

 

Quoique, conjonction de subordination de concession > Quoique

 Nous n'avons pas apprécié son attitude quoiqu'il n'ait rien dit / bien qu'il n'ait rien dit.

> Quoique, puisque, lorsque, quelque, et presque s'élident-ils ? 

 

Quoi que ce soit

S'il y a quoi que ce soit qui vous ennuie, dites-le-moi.

 

Quoi qu'il en soit

Quoi qu'il en soit, je refuse de vous en dire davantage.

 

TU SAIS QUOI ? VOUS SAVEZ QUOI ?

Familier

Calque de l'anglais : You know what ?

On emploie ces questions oralement pour annoncer quelque chose, un sujet dont on va parler.

Ce peut être un tic verbal.

Le verbe ne se conjugue qu'aux 2e personnes !

 

(UN) JE NE SAIS QUOI

Emploi substantivé de je ne sais quoi

Il a un je ne sais quoi dans le regard qui m'émeut.

 

DE QUOI

De quoi parlez-vous ? quoi, complément de parler.

J'ai de quoi vivre - J'ai tout ce qui nécessaire pour vivre.

Il a de quoi - Il est riche

Il n'y a pas de quoi en faire un drame - Il n'y a pas lieu de faire un drame.

 

Voir aussi l'article QUE, sa nature, ses fonctions.

> QUE dans tous ses états – pronom interrogatif - pronom relatif - conjonction de subordination ou élément d'une locution conjonctive - adverbe interrogatif ou exclamatif

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

 

Quoi ? Vous n'avez pas tout compris ?

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 07:21

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)
 

 

Une histoire de femme

 

Jusqu'à ce que la vie s'ensuive

Récit

 

Texte en PDF - Fichier joint ci-dessous

 

Texte protégé

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans contes-nouvelles-poèmes
commenter cet article
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 19:03

FLORILÈGE

ACCUEIL

                                                                                                              

Un florilège de textes sélectionnés par mamiehiou

                                                                                                              

 

-32-

 

Till l'Espiègle

 

À quinze ans, Ulenpiegel éleva à Damme, sur quatre pieux, une petite tente, et il cria que chacun y pourrait voir désormais représenté, dans un beau cadre de foin, son être présent et futur.

Quand survenait un homme de loi bien morguant et enflé de son importance, Ulenspiegel passait la tête hors du cadre, et contre-faisant le museau de quelque vieux singe, disait :

Mufle savant peut pourrir, mais fleurir non ! Ne suis-je point bien votre miroir, monsieur de la trogne doctorale ?

S'il avait pour chaland un robuste soudard, Ulenspiegel se cachait et montrait, au lieu de son visage, au milieu du cadre, une grosse platelée de viande et de pain, et disait :

La bataille fera de toi potage. Que me bailles-tu pour ma bonne aventure, ô soudard chéri des corbeaux et vautours ?

Le soudard baillait, selon son humeur, une paire de soufflets ou un liard d'obole, mais Ulenspiegel n'en avait cure, certain d'être dans le vrai.

Ainsi montrait-il leur miroir à ceux de Damme, de Bruges, de Blankenberghe, voire même d'Ostende et au milieu de leur dire en son langage flamand : "Ik ben u lieden spiegel, je suis votre miroir, " il leur disait abréviant : "Ik ben ulen spiegel, " ainsi que cela se dit présentement en Flandre.

Et de là lui vint son surnom d'Ulenspiegel.

 

Extrait de Thyl Ulenspiegel (La légende et les aventures héroïques, joyeuses et glorieuses de Thyl Ulenspiegel et de Lamme Goedzak au pays de Flandres et ailleurs)

Adaptation de Charles De Coster -1867

Cet écrivain belge met en scène le personnage de Till qui devient ici un résistant flamand dans son pays occupé et meurtri lors de l'occupation espagnole au XVIe siècle.

Le style et le vocabulaire choisis par de Coster ont une saveur tout à fait réjouissante même lorsque Till et son ami Lamme courent les pires dangers.

Ce texte se trouve dans la Bibliothèque Rouge et Or. Il a été adapté et condensé en 191 pages (édition de 1950 pour la jeunesse ) par Jean Sabran.

Pour connaître Jean Sabran, lire > Entretien avec Jean Sabran - Roger Martin

 

2e extrait de Thyl Ulenspiegel

Revenant [du marché] de Bruxelles, [Ulenspiegel et Lamme] virent, dans une maison de pierres, quai aux briques, dans une salle basse, une belle dame vêtue de satin, qui disait à sa cuisinière :

Fourbissez-moi cette poêle, je n'aime pas la sauce à la rouille.

Ulenspiegel passa le nez à la fenêtre.

Moi, dit-il, je les aime toutes, car ventre affamé n'est pas très grand électeur de fricassées.

*La dame se retournant :

Quel est, dit-elle, ce bonhommet qui se mêle de mon potage ?

Hélas, belle dame, répondit Ulenspiegel, si vous vouliez seulement en faire un en ma compagnie, je vous enseignerais des ragoûts de voyageurs inconnus aux belles dames sédentaires.

Il est joli homme, dit la cuisinière à la dame, faisons-le entrer et qu'il nous conte ses aventures.

Mais ils sont deux, dit la dame.

J'en soignerai un dit la cuisinière.

Madame, répartit Ulenspiegel, nous sommes deux, il est vrai, moi et mon pauvre Lamme qui ne peut porter cent livres sur le dos, mais en porte cinq cents sur l'estomac en viandes et boissons, volontiers.

Mon fils, dit Lamme, ne te gausse point de moi, infortuné à qui sa bedaine coûte si cher à remplir !

Il ne te coûtera pas un liard aujourd'hui, dit la dame. Entrez céans tous deux.

Mais, dit Lamme, il y a aussi deux baudets sur lesquels nous sommes.

Les picotins, répondit la dame, ne manquent point en l'écurie de M. Le comte de Meghem.

La cuisinière quitta sa poêle et tira dans la cour Ulenspiegel et Lamme sur leurs ânes, lesquels se mirent à braire incontinent.

Les deux pélerins mangèrent à grand planté et burent à tire-larigot. Et la dame comtesse de Meghem donna encore cette nuit à souper à Ulenspiegel et à Lamme, et ainsi le lendemain et les jours suivants. Les ânes avaient double picotin et Lamme double ration. Pendant une semaine il ne quitta point la cuisine, jouant avec les pats et vidant force chopes.

Dans l'entretemps, Ulenspiegel et la dame vivaient amicalement. Elle lui dit un jour :

Thyl, tu as la tête folle ; qui es-tu ?

Je suis, répondit-il, un fils qu'Heureux Hasard eut un jour avec Bonne Aventure.

Tu ne médis point de toi, dit-elle.

C'est de peur que les autres ne me louent, répondit Ulenspiegel.

Prendrais-tu la défense de tes frères qu'on persécute ?

Les cendres de Claes battent sur ma poitrine, répondit Ulenspiegel.

Comme te voilà beau ! dit-elle. Qui est ce Claes ?

Ulenspiegel répondit :

Mon père, brûlé pour la foi.

Le comte de Meghem ne te ressemble point, dit-elle ; il veut faire saigner la patrie que j'aime, car je suis née à Anvers, la gracieuse ville. Sache donc qu'il s'est entendu avec le conseiller de Brabant, Scheyf, pour faire entrer dans Anvers ses dix enseignes d'infanterie.

Je le dénoncerai aux bourgeois, dit Ulenspiegel, et j'y vais de ce pas, leste comme un fantôme.

 

Texte original de Charles de Coster (sur le site DBNL)

 

La légende d'Ulenspiegel (1867)

 

Tous les chapitres [Vorige (précédent) Volgende (suivant)] 

 Extrait

*La dame se retournant:

- Quel est, dit-elle, ce bonhommet qui se mêle de mon potage?

- Hélas! belle dame, répondit Ulenspiegel, si vous vouliez seulement en faire un peu en ma compagnie, je vous enseignerais des ragoûts de voyageur inconnus aux belles dames sédentaires.

Puis, faisant claquer sa langue, il dit.

- J'ai soif.

- De quoi? dit-elle.

- De toi, dit-il.

- Il est joli homme, dit la coquassière à la dame. Faisons-le entrer, & qu'il nous conte ses aventures.

L'histoire de Till (Till Eulenspiegel, en allemand, Tijl Uilenspiegel en néerlandais, ou Thyl Ulenspiegel) fut publiée pour la première fois en 1510-1511 anonymement.

Espiègle et espièglerie sont des mots qui viennent du nom de ce personnage, facétieux, roublard, capable de toutes les fantaisies, et attachant, fidèle qu'il est en amour comme en amitié.

On peut lire Les Aventures de Til Ulespiègle (1519) dans Wikisource. La traduction est de Pierre Jannet (1820-1870)

 

Voici un extrait de l'AVERTISSEMENT DU TRADUCTEUR

Qu’est-ce donc que ce livre, qui a été accueilli avec tant de faveur par la plupart des nations de l’Europe ? C’est un recueil d’histoires plus ou moins plaisantes, plus ou moins bien racontées. Il y a des espiègleries dans le sens que nous attachons à ce mot, c’est-à-dire des malices innocentes et qui font rire ; mais on y trouve aussi des tours pendables, des actes inspirés par une méchanceté naturelle et gratuite, qui n’excitent pas la moindre gaîté. Ajoutons que les récits les plus grossièrement orduriers y tiennent une large place.

Enfin, l’Allemagne, la Flandre et la Pologne se disputent l’honneur de lui avoir donné le jour.

En 1956, le film Les Aventures de Till l'Espiègle fut coréalisé par Joris Ivens et Gérard Philipe qui joua le rôle de Till.

Voir sur la toile :

Images correspondant à till l espiègle

 

FLORILÈGE - LA PENSÉE DES AUTRES (titres des textes)

ACCUEIL & SOMMAIRE

 

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Florilège - la pensée des autres
commenter cet article

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog