Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 07:16

> Retour à l'accueil

> Les diverses catégories (ou tags) 

 

Liste de tous les titres des articles par ordre chronologique inversé

> Pour retrouver un titre, faire la recherche Ctrl f (> appuyer en même temps sur contrôle Ctrl et f). Écrire le titre ou un seul mot du titre. Il sera surligné en vert dans la liste ci-dessous.

Cliquer sur suivant V  ou précédent ^ si nécessaire.

 Avertissement au lecteur -  Com

 ♥ Ouvrages de référence

Com > commentaire(s)

♥ > articles récapitulatifs

............................ ACCUEIL et SOMMAIRE ............................

Des expressions populaires comme s'il en pleuvait

La Langue Française comme elle va

Je vous souhaite d'aimer et d'être aimés ! 1er janvier 2017

L'assurance retraite – Montant du salaire minimal pour valider un trimestre de retraite Com

TÊTE en argot dans "Bob" - QUIZ

Clavier multilingue sur LEXILOGOS

Simplification de l'orthographe – Au fil des réformes

188 Délires héroïques

L'improbable résumé de Madame Bovary en « langage de jeunes »

Élision de ÇA en Ç'A et de ÇA EN en C'EN

GN ou IGN – OIGNON ou OGNON

Une épithète, une épice, une épigramme, une acné...

La lettre Q – QV – QU

Ceci dit, cela dit – Saynette ou scénette

Bonshommes ou bonhommes ? Plus ou Ne... plus

À la manière de Gustave Flaubert

Waouh ! Com

Sens différents de menstrue(s), au pluriel et au singulier, au féminin et au masculin.

187 Délires sans issue

Épithètes homériques QUIZ – Expressions ayant la mythologie pour origine

Décès à l'abbaye Saint Pathique - Calembours du Marquis de Bièvre

Sentences et truismes de mamiehiou (6)

Florilège de quelques curiosités de la langue française

Fâché avec l'impératif présent ? QUIZ

Dix difficultés de prononciation du français – FLE

Les Métamorphoses ou L'Âne d'or – Apulée

Les Epithètes de Maurice de la Porte – 1571

On peut dire un après-midi ou une après-midi - Stupéfait ou stupéfié...

186 Délires dans un univers impitoyable

L'homélie du Pape François - JMJ 2016 à Cracovie

L'écriture automatique

Une micronouvelle Propos d'Outre-Tombe

185 Délires d'un badin qui semble avoir perdu le sens des réalités

QUIZ Plus de 100 bruits : bacchanal crépitation stridulation brondissement etc.

Le nom collectif et son complément suivi d'un singulier ou d'un pluriel

Sous-titres pour malentendants - Musique sous-titrée

Ne pas confondre – QUIZ Choisissez le mot qu'il faut

Des fois, quelquefois, parfois, bien des fois, etc.

Place des adjectifs qualificatifs épithètes

Pour pas que – Pour ne pas que – Pour plus que

Retrouvez le sens des mots peu usités QUIZ 118

184 Délires au fond de l'abîme

Je préfèrerais OU J'aimerais mieux

Ne pas confondre futur et conditionnel - Je partirai Je partirais

Devant une œuvre de Jocelyn Bain Hogg Com

Monsieur Jean Bardy mon professeur de philosophie

Gabriel Garcia Márquez et Umberto Eco vus et entendus Derrière les portes sur Arte

Homophones pers père pair paire perd(s) & mère maire mer

Homophones r, erre, air, aire, ère, ers, hère, haire – QUIZ 117

Les animaux : le mâle, la femelle et leurs petits – QUIZ 116

Les patineurs

183 Délires tout empreints d'angoisse Com

Dans quelles œuvres littéraires françaises se trouvent les personnages ? QUIZ 115

Ne pas confondre LIEU (2) et LIEUE – CIELS et CIEUX – QUIZ 114

182 Délires sur un retour à Utopinambourg

Remplacer ON par ce qu'il représente – QUIZ 113

Typographie – Espaces Ponctuation Majuscules Caractères - QUIZ  Clara sous l'abribus

QUIZ 111(6) Opprimé/oppressé-hiverner/hiberner-migrer/émigrer/immigrer-repaire/repère-différent/différend

Les mots ont une histoire - Pathologie verbale ou lésions de certains mots dans le cours de l'usage

Les pronoms relatifs – QUIZ 112 Un texte à trous à compléter : Une histoire à dormir debout

QUIZ 111(5) Carnivore/carnassier-dentition/denture-fabulation/affabulation-médire/calomnier-décennie/décade 

LÉON TOLSTOÏ - La Mort d’Ivan Ilitch

Le passé simple – Exercice d'application - Floramond lut Peau d'Âne Com

→ Les articles les plus lus depuis un mois

QUIZ 111(4) Donateur/donataire-notable/notoire-septique/sceptique-prolongement/prolongation- déduction/induction 

QUIZ 111(3) Munificence/magnificence-capiteux/captieux-affiler/affilier-luxurieux/luxuriant-argumentateur/argumentaire 

QUIZ 111(2) Vénéneux/venimeux-colorier/colorer/coloriser-emporter/apporter/emmener/amener-conjoncture/conjecture-somptueux/somptuaire 

QUIZ 111(1) Acquis/acquit-acception/acceptation-immanent/imminent/éminent-satyre/satire-prolixe/prolifique

Les auxiliaires et les semi-auxiliaires Com

Expressions & proverbes contenant des fruits: cerises, pêches, prunes, pommes, poires...

181 Délires sur la marche à suivre

Les nombreuses réformes de la langue française Com

ROUGE Com

Une lettre d'amour truffée de fautes

MONTAIGNE Les hommes ne sont d’accord sur rien (G. Lanson)

Propos sur ma mort Com

L'enseignement du français n'est plus ce qu'il était. Money Drop, Le Cid, Mauriac.

L'impératif présent et l'impératif passé – Ne mettre un -S que là où il faut Com

Homophones : Les diverses orthographes de tin \tɛ̃\ et de vin \vɛ̃\ Exercice à trous - QUIZ

Ne pas confondre soutien/soutient, tien/tient - Un tien vaut mieux que deux tu l'auras

Les vendredis d'Apostrophe

Pléonasmes

CHARLES PEGUY - Adieu à la Meuse

Les tics de langage qui gâtent notre discours

Mosaïque de quelques curiosités de la Langue Française

Les adverbes en -MENT - QUIZ 109

Les magazines LIRE de 2015 (suite)

Consonnes doubles ou pas – QUIZ 108 Com

Les mots commençant par AB et ABB, AC et ACC, AD et ADD, AF et AFF, etc.

Adjectifs et participes passés qui ont un féminin irrégulier – QUIZ 107

FLE – Comprendre le français parlé rapidement

Mots finissant par o, aud, eau, au, eau, ot, aut, os, ault - QUIZ 106

Articles du blog liés à l'histoire et à la mythologie

Les blogueurs meurent aussi – Conseils aux futurs blogueurs

QUIZ 105 sur Christophe Colomb

Oh les beaux jours à Trinity College

 QCM – Vocabulaire rencontré dans les Délires (épisodes de 170 à 179) QUIZ 104

Proverbes animaliers 1re partie – Retrouvez le nom de l'animal QUIZ 103

 1  2  3 Com  5  6  7  8  9  10  11  12 13  14  15  16  17Solution de la 17

Mauidt creaveu hmauin ! Uvinertisé de Cmabrigde

Autour de l'enfant

De grands timides sur twitter

Homonymes homophones ver, vair, vers, vert

Récapitulation des articles : "Ne pas confondre... "

Mon, Mons, Mon, Mont - Homonymes homophones

Quatrains pour le petit Loïc

L'art d'avoir toujours raison – La dialectique éristique – Anaëlle et Léon

La très étrange aventure de Dino Marin

Les magazines LIRE à bâtons rompus Com

CET ou CETTE - H aspiré & H muet - Quiz 102

Boulimie de mots - Comment jouer avec les mots

180 Délires sur la conquête de la liberté

Les noms au singulier finissant par -S (ds, ts, cs, ps, rs, ns, ls, etc.)

179 Délires propices à l'audace

Les mots finissant par ON et leurs dérivés – QUIZ 101 - détoner ou détonner ?

Tel (accord) - que je (le) (ne) crois - moult (variable ou invariable) - Emploi de ceci et de cela - ainsi - martyr ou martyre - des jeunes gens et non de jeunes hommes - rouge et or (accord)

Palindrome - Ésope reste ici et se repose

178 Délires qui laissent entrevoir une lueur d'espoir

Orthographe traditionnelle et nouvelle orthographe QUIZ 99 Les trois copines au restaurant (épisode 10) Com

Réforme de l'orthographe - L'orthographe recommandée aux enseignants - Lexique Com

Les homophones ses, ces, c'est, s'est, cet, sait, sais, saie Quiz 98 Les trois copines et Kevin (épisode 9) Com 

ÉRASME – Ne pisse pas face au soleil - Les Adages

Des prépositions et des locutions prépositives

La liaison des prépositions, des conjonctions, les adverbes...

Les emplois de l'imparfait de l'indicatif et du passé simple

Saint Valentin ou Saint-Valentin ?

177 Délires édifiants Com

VICTOR HUGO – La fin inattendue du cerveau de Talleyrand - Choses vues Com

Les noms composés - Quiz 97 Ma soirée avec Jojo Com

176 Délires après l'échec Com

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme aux urgences – Récit Com

L'indicatif présent pour les hésitants Com

JE TOMBE (Nouvelle) Com

Le magazine LIRE - Le rêve d'un classement Com

Les magazines LIRE de 2005 à 2014 Com

Trente-six Com

Un garçon très obéissant (Nouvelle) Com

Je ne marche pas, je ne vois point, je ne mange mie, je ne bois goutte Com

Si vous avez aimé ma fable à la manière de La Fontaine

> Sur Short Edition http://short-edition.com/oeuvre/poetik/le-gouda-qui-voulait-se-faire-plus-fort-que-le-camembert Com

De la politesse Com

Non ! Ah ça non ! Mais non ! Non mais ! Mais pourquoi non ? Que nenni ! P'têt ben qu'non.

QUIZ 96 Qu'est-ce qui est à la fois un terme de tendresse, un chapeau, un soldat, moi-même...Com

175 Délires abyssaux « Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu'importe ? Au fond de l'Inconnu pour trouver du nouveau ! »

Le préfixe RE ne marque pas forcément une répétition ou un retour – QUIZ 95

Bonjour Philippine ! Des coques et des bogues Com

Les homophones eu, eus, eue, eues, eut, eût, hue (8e épisode) Les trois copines à la foire

LES NOMS COLLECTIFS La plupart d'entre nous souffrait, souffraient ou souffrions ? - QUIZ 93

174 Délires tapis dans "des fourrés impénétrables de buis, de myrtes, de lentisques et de genévriers "

La barbarie aux visages inhumains*

BLAISE PASCAL Pensées "Je m'effraye et m'étonne"

En prison, y a pas de dorures, y a pas de rideaux, y a pas de luxure - La Santé Com.

Règles typographiques à respecter pour que votre texte soit agréable à lire Com

On peut choisir la place de la négation dans la phrase, dans certains cas

Sachez quelle orthographe on enseigne à nos enfants Com.

Le symbole, « signe figuré d'une idée »

Récapitulation des articles sur la prononciation des mots

Quelques mots qu'on ne prononce pas toujours comme il faut Com

Des locutions difficiles d'emploi : ne ... rien de moins que, ne ... rien moins que...

Je ne sache pas que... que je sache...Com

Au point de vue, du point de vue, sous un point de vue, dans un point de vue (ou selon ...)

L'expression de l'approximation : environ, à peu près, quelque, dans les, à un poil près, etc.

Le S précédé de C (-CS) ne se lie pas avec le mot qui suit.

C'est eux ou Ce sont eux ? C'est ceux ou Ce sont ceux ?

L'humour noir de JONATHAN SWIFT ― Les Bonnes Manières ― Humble Proposition

Sentences et truismes de mamiehiou (5) Com 

L'accord ou non des participes passés : vu, ci-annexé, ci-inclus, ci-joint, attendu, y compris, entendu, excepté, ouï, supposé, approuvé, lu + QUIZ 92 Com

Nonobstant, ce nonobstant, nonobstant que.

Comment y allez-vous ? À pied, à vélo, à moto, OU en vélo, en moto, etc. Com

Un soldat nommé François Com

Demain, on va faire les soldes ! Un solde ou une solde ? Com

Le A se prononce [o] dans hall, football... mais [a] dans handball, balltrap.

GEORGE SAND Journal intime (Posthume) Un jugement sans appel sur les hommes Com

Il n'y a pas de souci ! Y a pas de souci !

Mangez bon ! Com

Les adjectifs FEU, NU, DEMI placés avant ou après les substantifs Com

C'est ou ce sont ? C'était ou c'étaient ? Ce sera ou ce seront ? Etc. Com

Stupeur et tremblements causés par Overblog

Questions difficiles de  grammaire et d'orthographe Com

JOHANN WOLFGANG VON GOETHE, Les Affinités électives, Die Wahlverwandtschaften

Proverbes à compléter QUIZ 89 (A)

Alternance des voyelles i-a, et patati patata, prêchi-prêcha, brédi-bréda, picoti-picota, et ceteri et cetera

Hapax, mots-valises, mots fantômes et autres mots étranges

Les villes dans des expressions, des proverbes, des citations, des titres... QUIZ 88

Le discours indirect libre - Exercice sur un texte de Flaubert

Vous avez dit RENAÎTRE ? Petit Quiz 87

173 Délires autour d'une curiosité qui n'en finit pas

Les soirées de l'Arsenal - Charles Nodier & Alexandre Dumas

« En Angleterre, tout est permis, sauf ce qui est interdit... » Com

Quelques surnoms peu amènes d'écrivains 

Le discours direct, le discours indirect et le discours indirect libre

Quoi ? Tu sais quoi ? Vous savez quoi sur QUOI ?

Le cancer du sein - Une histoire de femme - Récit

Till l'Espiègle/ Thyl Ulenspiegel - Charles De Coster

VERCORS - Le Silence de la mer – Des bibliothèques

Comment dessaler la morue

Bug sur overblog - La galère ! Com

Quiz pas très difficile, à faire entre amis – QUIZ 86

Loin s'en faut- Sont-ce- Si ce n'était- Qu'import(ent)- Somptuaire- etc.- Trouvez le mot juste – QUIZ 85

Des espaces en typographie - avant/après : la virgule, le point, le point-virgule, les points d'exclamation et d'interrogation, les deux points, les guillemets, etc.

LES MOTS Com

Les mots qui commencent par MULTI- Quiz 84

Le carré magique SATOR AREPO TENET OPERA ROTAS Com

172 Délires pour une réprimande doublée d'un déluge de pleurs

SIC

Les différents sens du suffixe -AILLE + QUIZ 83

Elle arpentait la rue Bréda (poème argotique)

Verbes suivis d'un complément direct ou d'un complément indirect – Ça la démange OU Ça lui démange ? QUIZ 82

Les pidgins sont-ils des langues comme les autres? Le créole est-il un pidgin? Com

ÉMILE ZOLA - Au Bonheur des Dames

À la recherche de l'étymologie d'un mot Com

En finir avec les fautes d'inattention – Petits exercices d'orthographe pour Anthony qui est en CM2 (2e partie)

En finir avec les fautes d'inattention – Petits exercices d'orthographe pour Anthony qui est en CM2 (1re partie)

171 Délires manifestés lors de touchantes retrouvailles

(CE) QUI ou (CE) QU'IL suivi d'un verbe impersonnel Com 

Synonymes, antonymes, homonymes, homophones, paronymes, hyperonymes, hyponymes, holonymes & méronymes - QUIZ 81 Com

Mais pourquoi la langue française est-elle si compliquée ? - L'origine du français Com

CE QUE – CE QUI – Natures & Emplois

Dictionnaire de la langue verte d'Alfred Delvau + QUIZ 80 Com

Acrostiche - Enzébrez-vous ! (à Alexandre Jardin) Com

SA, ÇA, ÇÀ - Homophones – Les trois copines - La garden-party (épisode 7) Com

Est-ce que – Est-ce qui – La phrase interrogative - Les trois copines - L'orange (ép. 6)

Une fable de Mamiehiou à la manière de La Fontaine : Le Gouda qui voulait se faire plus fort que le Camembert Com

PAUL REBOUX & CHARLES MÜLLER - À la manière de ... Chateaubriand

De la recherche difficile de l'auteur d'une citation & Fausses citations Com

SI ou S'Y ? Exercice à trous – "Philo se pique au cactus" Les trois copines – épisode 5 – QUIZ 77 Com

SI et S'Y, des homophones à ne pas confondre

170 Délires sur une rencontre imprévue, si ce n'est qu'elle était inespérable Com

« Que l'Usage fait beaucoup de choses par raison, beaucoup sans raison, et beaucoup contre raison. »

la gent, les gens, gentil, gentillesse, Gente Dame, un gentilhomme,, un gentleman, l'entregent, un Gentil, la gentilité

La sérendipité, un art qui n'est pas donné à tout le monde

Comment faire pour trouver une expression (sens, acceptions, attestations, origines, etc.)

Dorian Gray's sister - Poème

Récapitulation des articles sur le subjonctif

pû, pue, pût, du, due, dûs, dut, dût, duent, eût dû, croîs, crû, crue, accru, décru, recrû, recru, crut, crût, accrut, accrût, décrut, recrut - Quels mots sont mal orthographiés ? QUIZ

Croître, croire, cru, crû, crut, crût - accroître, accru, accrut, accrût - décroître, décru, recroître, recru, recrû - de son cru, de mon cru - etc.

J'aime l'esperluette

Les habits neufs de l'empereur d'après Hans Christian Andersen (conte adapté pour enfants de 5 ans et +)

Récapitulation des articles sur l'accord des participes passés Com

169 Délires où la recherche de Sissi n'est point une mince affaire

Qu'importe(nt) mes démons, si tu as ma tendresse !

Dictée n°3 ANATOLE FRANCE - Le Coq - Le livre de Suzanne

Les noms toujours ou généralement au pluriel - QUIZ 75

ON : c'est parfois quelqu'un ou tout le monde ou toi, moi, nous, vous, elle, lui, ou eux.

Verbes se terminant par I, IE, IS, IES, IT, ou ÎT - QUIZ 74 – Le petit chat de Madeleine est parti

Votre avion va s'écraser. Quelle est la meilleure position à prendre ?

Sauvez des vies et sauvez la vôtre

Votre bébé risque de mourir si vous dormez avec lui !

Les noms qui se terminent par au, aux, aus, eau, eaux, eu, eux, eus, oeu, oeux, ou, oux, ous -Tonton et Jeannot vont à la pêche

Au temps pour moi ! ou Autant pour moi ! Com

Correction du texte d'Anatole France qui sert de dictée

J'aime bien le point-virgule

VICTOR HUGO - La mort d'Honoré de Balzac - Choses vues Com

Quoique, puisque, lorsque, quelque, et presque s'élident-ils ? 

Ne pas confondre les homophones : leur, leurs, l'heure, leurre et l'heur - Les confidences de Sidonie Lalèche

♥ DICTÉES Com

Orthographe – grammaire : Comment se remettre à niveau – Dictée 1 - GUY DE MAUPASSANT - L'Aveugle

Orthographe - grammaire : Comment se remettre à niveau - Dictée 2 - EMILE ZOLA - La Mort d'Olivier Bécaille

Les suffixes nominaux -té, -eté, et -ité - QUIZ 71

Des chiasmes célèbres - QUIZ 70

Voilà - Voici

168 Délires autour de mes amitiés tôt envolées ; je crois le vent les m'a ôtées

La Dérivation - Les suffixes - Quiz 69 "Jo le rebelle"

167 Délires sur un point de non-retour

166 Délires au bord du gouffre 

Un Conte - "Si ce que tu me dis est vrai, tu seras pendu." 

Le mensonge - L'imposture - La fausseté

Un peu d'éclairage sur 1°Les ampoules basse consommation (fluocompactes) 2° Les LED (à diodes électroluminescentes) 3°Les halogènes Com

JEAN-JACQUES ROUSSEAU - Julie ou La Nouvelle Héloïse

Rapports que les mots ont entre eux, sens particuliers, figures de style, forme poétique, etc - QUIZ 68

De la difficulté de bien placer les pronoms personnels compléments dans la phrase. Suite du Quiz 67 Dites-le-moi ou dites-moi-le.

La place de Y et de EN dans la phrase. Vous recherchez des difficultés dans cet exercice ? Vous finirez bien par Y EN trouver. + QUIZ 67

Que les consonnes sonnent !

LES INCONTOURNABLES 1→ Ouvrages de référence qui me sont très utiles 2→ Pour les habitués du blog (articles modifiés, enrichis, mis à jour) 3→ Articles les plus lus depuis un mois

165 Délires sur l'amour - « Il n’y a qu’une loi en sentiment, c’est de faire le bonheur de ce qu'on aime."

Beau, bel, beaux, belle(s) – Adjectif, substantif ou élément d'un syntagme, d'une locution verbale, nominale, adverbiale ou prépositive – Exercice à trous – QUIZ 66

Récapitulation des petites histoires à trous ou sans trous de Mamiehiou

Verbes au subjonctif imparfait du tac au tac - Exercice n°6 sur le subjonctif

Ne pas confondre une larme, un pleur - j'ai coutume, j'ai la coutume, comme de coutume, à l'accoutumée – l'abîme, en abyme - une balade, une ballade – un martyre, un martyr – un/une couple

164 Délires aux larmes de crocodile Pleurez , pleurez mes yeux et fondez-vous en eau.

Ne pas confondre les homophones : adjectif) cher, adverbe) cher, substantifs) la chère, la chair, la chaire, la cheire.

Peut-on dire PAR CONTRE ? > en compensation, en revanche, mais d'autre part, mais d'un autre côté.Com

L'inversion du sujet après ainsi, aussi, aussi bien, à peine, peut-être, sans doute, encore, du moins, pour le moins, tout au plus, encore moins, toujours est-il, encore, à plus forte raison. Com

63 Délires sur les agissements ambigus de Marie Cratère « Le soleil est nouveau chaque jour* »

LE PARI DE PASCAL ET LE PARI D'ARNOBE

162 Délires autour d'une petite goutte

RIEN

[du] s'écrit du, dû, due, dues, dus, dut, dût - Trouvez la bonne orthographe et justifiez-la - QUIZ 65 - "Du coeur et de l'ardeur d'apprendre"

Ceux-là même ou ceux-là mêmes ? Celles-là même ou celles-là mêmes – cela même, ici même, là même, par là même, aujourd'hui même... QUIZ 64 Com

Que dit-on ? Débattre (Ø, de, sur) se rappeler (Ø, de) l'envi(e) clore ou clôturer, qu'est-ce qui lui (le) prend ? Aller/mener (au, chez) c'est, ce sont - c'était, c'étaient, etc., colorer, colorier, coloriser, gésir, dispatcher, se crasher, exprès, express, expresse, quid (de, sur) battre froid (Ø, à) contredire (Ø, à) est-ce que, qu'est-ce que...

Du plaisir de la lecture des dictionnaires Com

161 Délires où ma joie demeure*

Jeux sur les couleurs : 1-Complétez les phrases avec des noms de couleurs 2-Trouvez la couleur dans les titres des films 3-Cherchez l'intruse - QUIZ 63

Je vais t'apprendre ce que c'est qu'un nuage et comment il se forme. Que se passerait-il s'il n'y avait pas de nuages ? Com

Cherchez l'intrus parmi les synonymes - Quiz 62

Les synonymes – la synonymie + Quiz 61

Mots d'enfant – Les perles de Victor – Suite de la 1re partie

160 Délires de la vieille houhou - vieille haha

Dessine-moi un mouton – Une association pour aider à l'éducation et à la prise en charge du petit Paul, autiste - Témoignage

L'assassinat manqué de M. DESCARTES par Adrien BAILLET

Dictionnaire de la Conversation et de la Lecture - William Duckett - Tous les volumes (lien Books-Google)

Férir – sans coup férir – férue) – un fier-à-bras, des fiers-à-bras.

L'envie dans tous ses états - L'envie, péché capital - L'envie au fil des dictionnaires - L'envie, moteur de la consommation - Manne des publicitaires

Sans, s'en, sens, sent, c'en, cent, sang, des homophones à ne pas confondre – Sans suivi d'un singulier ou d'un pluriel ?

159 Délires où la prudence est de rigueur

La Vérité, toute la Vérité, rien que la Vérité...

Propositions conditionnelles commençant par : n'était, n'étaient, n'eût été, n'eussent été - Variations syntaxiques

QUE dans tous ses états – pronom interrogatif - pronom relatif - conjonction de subordination ou élément d'une locution conjonctive - adverbe interrogatif ou exclamatif – ne... que – etc.

GRAMMAIRE POUR LES NULS, LES ARCHINULS*, LES NULLISSIMES* !

Suite de l'article : Exercice d'entraînement à l'emploi des conjonctions de subordination et des locutions conjonctives Com

Exercice d'entraînement à l'emploi des conjonctions de subordination pour affiner votre pensée et améliorer votre style

158 Délires sur de froides retrouvailles dans la forêt obscure - la selva oscura*

Les locutions adversatives – l'opposition, la concession, la réserve, la restriction, l'exclusion.

157 Délires où l'on doit inventer son chemin*

Conjonctions de sub. et locutions conjonctives classées : cause conséquence but temps condition comparaison concession exception proportion manière conformité supposition addition alternative

Différences sémantiques entre noms masculins et noms féminins. Les noms masculins ont-ils toujours des équivalents féminins et vice-versa ? QUIZ 59 Com

Ne pas confondre les locutions conjonctives de temps : de là à ce que, d'ici à ce que, et d'ici que.

Le nom et le genre des lettres - l'h, le h, un h, une h, un ache - l's, le s, une esse - etc. Com

Le A au fil des dictionnaires

Poème - À ma fille

L'accent circonflexe – Mettons-le seulement là où il faut - cru, crû, idolâtre, psychiatre, écolâtre, gaîment, absolument, ambigument, fantomatique, tempétueux... + Quiz 58 Com

PIERRE CORNEILLE - Le Cid - Acte III Scène 4 - Va, je ne te hais point. - Rodrigue qui l'eût cru ?

QUIZ 57 Orthographe, grammaire et sens des mots - Choisissez les bonnes réponses

Faut-il un ou deux C dans pe-adille, e-hymose, o-usion, o-uliste, a-upuncture, s'a-oquiner, a-olyte, dessi-ation, ba-hantes, ba-ara... ? QUIZ 56

Comment dites-vous "Je t'aime" ? Je te kiffe, je ne te hais point, tu me bottes, je suis morgane de toi, je t'ai dans la peau, mon coeur s'est embrasé, etc. ?

156 Délires autour d'une rencontre fantomatique

Adjectifs possessifs - Emplois particuliers - J'ai mal à la tête ou à ma tête ? Ils ont pris leur chapeau ou leurs chapeaux ?

Je vais t'apprendre ce que c'est que nos sens : la vue, l'ouïe, l'odorat, le goût et le toucher.

Poème pour Agathe nouveau-née

« J'aime tes seins. — Et si je n'en ai qu'un ? — Je l'aimerai pour deux. — Et si je n'en ai plus ? — Je les réinventerai ! »

Je vais t'apprendre pourquoi on ne doit pas se battre avec ses copains.

Je vais t'apprendre pourquoi on ne rencontre pas de dinosaures aujourd'hui, et comment on sait qu'ils ont existé

Jusque, jusqu'à, jusqu'hier, jusques, jusques et y compris, jusques à quand, jusqu'à ce que...

155 Délires inquiétants - « La Nature est un temple où de vivants piliers / Laissent parfois sortir de confuses paroles... »*

154 Délires dans la plus pénétrante obscurité de l'avenir

Ne pas confondre l'indicatif imparfait et le subjonctif présent de certains verbes - Quiz 55

Ne pas confondre l'indicatif présent et le subjonctif présent de certains verbes - Quiz 54

Les verbes impersonnels - il pleuvine, il pleuvote, il pluviote, il pleuvasse, il pleuvoche, il crachine, il bruine, il brumasse, il brouillasse, il neigeote...

Les modes indicatif, conditionnel, subjonctif, impératif, infinitif, participe, gérondif et les temps présent, passé, futur Com

VOLTAIRE - Dictionnaire philosophique - Zoroastre,

153 Délires sur l'amour que d'aucuns portent aux animaux

152 Délires sylvestres - « Lève-toi et marche !* »

LOUIS BOURDALOUE - Le roi des prédicateurs et le prédicateur des rois - « On veut être riche... »

Comparaisons – léger comme... méchante comme... long comme... nu comme... sourd comme... solide comme... ronfler comme... sauter comme... battre comme... jurer comme... menteur comme... QUIZ 52

Le miel, le pamplemousse, le soja, sont-ils dangereux pour la santé ?

Digression autour d'un mot : Se mistifriser

Aucun, aucuns, aucune, aucunes, d'aucuns

Ne pas confondre : je peux, je puis, je pus, je puisse, je pusse - puis-je, puissé-je ou puissè-je Com

Participe présent, adjectif, gérondif, substantif en -quant ou -cant, -guant, -gant, -geant ou -gent...? Délégant ou déléguant, déférent ou déférant, coïncident ou coïncidant... QUIZ 51

Femmes enceintes, voici quelques conseils sur les choses que j'ai apprises lors de mes grossesses, accouchements et allaitements, et que j'aurais bien aimé connaître avant d'avoir tâtonné ! Com

Que signifient les mots synonyme, antonyme, homonyme, homophone, paronyme, hyperonyme, hyponyme, holonyme, méronyme ? Com

Jeu de rôle mythologique - Les avatars de Zeus à retrouver - QUIZ 50

Les fautes d'orthographe que vous faites vous énervent ?

tant de que, tellement-, autant-, pour autant que, d'autant plus, mieux, moins que, tant pis mieux, non point tant que, en tant que, autant pour moi, tant s'en faut, tant soit peu...

NICOLAS BOILEAU - Art Poétique : Apprenez à penser... Ce qui se conçoit bien... Vingt fois sur le métier...

Retrouvez les prénoms de quelques écrivains de langue française célèbres - QUIZ 49

Mots difficiles à prononcer - Risques de fautes de prononciation et d'orthographe - antienne, patio, argutie, cation, kantien, varech, pers, handicap, oecuménisme ...

De la rhétorique - De l'éloquence - De la langue de bois - Des périphrases - Appeler un chat un chat

Le conditionnel ne serait-il plus un mode ? Le futur antérieur du passé - Le futur antérieur hypothétique - Exercice d'application

Archaïsme ! Fleur fanée, oubliée sur la page d'un vieux livre. Reviens à la vie, l'espace d'un instant !

151 Délires où Prétatou trahit son nom

Potus et Flocus kesako ?

150 Délires ursins Com

Malgré le fait que + indicatif ou subjonctif ? - Le fait est que, il est de fait que, du fait que, par le fait que..

Quiz 48 - Retrouvez les personnes célèbres dont le nom commence par MA

Comportements illogiques des Français

149 Délires qui froissent l'amour-propre - « Ainsi en pleurant une séparation, c'est soi qu'on pleure »*

Lettres trouvées dans un vieux carton

Couples mythiques célèbres dans la Bible, la mythologie et la littérature - QUIZ 47

Les lettres numérales - les chiffres romains - QUIZ 46

ACROSTICHE pour ma fille

L N N E O P Y – L'allographe du Chevalier de Boufflers

Les lettres forment des mots - Isolées, que signifient-elles ? Com

Poème - À Maxime nouveau-né - "Trois et Un font Quatre"

L'euphonie - Emploi des lettres euphoniques pour éviter l'hiatus – Vas-y ET Va y comprendre quelque chose ! – Va-t'en OU Va-t-en ?

Mots d'enfant – Les perles de Victor

Les verbes difficiles conjugués à l'indicatif présent, au passé simple, au subjonctif présent et au subjonctif imparfait Com

Écrire et ne pas écrire - Les fautes d'orthographe les plus usuelles

***La concordance des temps - Exercices d'application

**Suite de l'article sur la concordance des temps

*La concordance des temps dans les propositions subordonnées + Le style ou le discours direct et indirect Com

Cas où l'on peut omettre le point d'interrogation dans une phrase interrogative

Questions à choix multiples QCM – Vocabulaire rencontré dans les Délires, épisodes 1, 2, 3 et 4

Ne pas confondre : feux et feus – sensé et censé – chaos et cahot – efficace et efficient – émotionné et ému - bruire et bruisser

Qu'est-ce qu'une interjection ? Qu'est-ce qu'une onomatopée ?

Aidez votre enfant à apprendre à parler tout en s'amusant

Jardiniers, n'ayez plus peur ! Les saints de glace sont passés !

Entraînement à l'emploi des verbes au subjonctif présent et imparfait. Exercices sur le subjonctif n°3 - QUIZ 42 Com

148 Délires audacieux « À coeur vaillant, rien d'impossible !*»

La phrase interrogative - L'interrogation disjonctive, fictive ou délibérative.

Peut-on dire : merci, remercier, féliciter, complimenter, savoir gré + de, pour, sur ?

147 Délires troublants - « Ce n'est point ici le pays de la vérité : elle erre inconnue parmi les hommes. »*

Peut-on dire "dans quel but ? dans le but de... " ? Écrit-on "Pourquoi faire" ou "Pour quoi faire" ?

Des anglicismes à traduire - L'origine de l'anglais Com

146 Délires inassouvis - « Rappelle-toi combien précieux est le privilège de vivre... »

CHATEAUBRIAND - Mémoires d'Outre-Tombe - À Combourg... Com

145 Délires autour d'une inéluctable séparation - Feu le Roi - Feu la Reine - La feue Reine

LETTRES PORTUGAISES anonyme - La passion amoureuse d'une religieuse

Ne pas confondre participes présents, gérondifs et adjectifs verbaux, en fatiguant fatigant – en convainquant convaincant – en émergeant émergent – en résidant résident...

Ne pas confondre : Pour un peu, un peu plus, il s'en faut peu de choses, il s'en faut beaucoup, il ne s'en est fallu guère, il s'en faudrait peu, il s'en faut de beaucoup, de peu...

Participes passés invariables : ils se sont succédé, parlé, souri, menti, nui, plu déplu, complu, ri, fait mal/tort/justice - rendu compte, donné rendez-vous - ils se sont fait/laissé mordre...

Testez vos connaissances grammaticales ! Vous êtes joueur ? Ne vous laissez plus piéger dans des jeux qui peuvent rapporter gros ! Quiz et exercices divers

Ne pas confondre NOUVEAU l'adjectif un nouvel ami et l'adverbe des nouveau-nés, les locutions adverbiales À NOUVEAU et DE NOUVEAU – nouvellement – une nouvelle - le renouveau ...

Prononciation problématique de quelques mots en français : gageure, almanach, handball, imbroglio, mas, tomber dans le lacs, abasourdi, blinis, Auxerre, Bruxelles, Cassis...

L'accord problématique des participes passés FAIT et LAISSÉ - Ils se sont fait ou faits / Elle s'est fait ou faite / Ils se sont laissé ou laissés...Com

Qu'est-ce qu'un complément d'objet direct ? un complément d'objet second ? un complément d'objet indirect ? Qu'est-ce qu'un attribut ?

Exercice grammatical en guise de jeu : Variations sur des phrases 1-Tu m'as menti, je ne suis pas restée. 2-Tu m'as menti, je suis restée.

Une petite histoire de la Langue Française – Chapitre 14 - LE XVIIIe SIÈCLE - Le Siècle des Lumières, de la Révolution et de la République

Comment faire des progrès en français ? Com

ALEXANDRE DUMAS – Mes Mémoires - La naissance de Victor Hugo - Deux noms "prédestinés" : Victor et Hugo

Peut-on dire : J'ai très envie, très plaisir, très peur, très faim, très sommeil... – Cela me fait très envie, très plaisir, très peur... ?

Vieux ou vieil ? Beau ou bel ? Nouveau ou nouvel ? Fou ou fol ? Mou ou mol ? Un vieux monsieur et un vieil homme - Un beau monsieur et un bel homme...

Qu'est-ce qu'une proposition ? Qu'est-ce que l'analyse logique d'une phrase ? Com

Anagrammes - Virgo serena, pia, munda et immaculata

Nostalgie - Les films que j'ai tant aimés – Les ciné-clubs de la télé

144 Délires à vous couper bras et jambes°- "Quel entortillement dans tout ce discours !"

Ne pas confondre : TOUT adjectif indéfini, pronom indéfini, adverbe variable dans certains cas et substantif Com

L'agglutination – entr'acte ou entracte, grand'mère ou grand-mère, appui-tête ou appuie-tête, garde-meuble ou garde-meubles, des soutiens-gorge ou des soutien-gorge, un et des faire-part...

143 Délires sur l'incrédulité de Lio - "Qui sait souffrir peut tout oser."*

142 Délires sur l'origine d'Utopinambourg - Se soustraire à la banalisation et la surmédiatisation du mal, au terrorisme, à la pollution, à la menace nucléaire.

141 Délires qui plongent dans l'inconscient - « On ne renie pas son enfance ; on l'enfouit au fond de son coeur... »

Julien Lepers vient de publier un livre : "Les fautes de français que je ne ferai jamais plus." Mais n'oublions pas les livres de Bernard Pivot !

Second ou deuxième ? Voire ou voire même ? Que doit-on dire ?

Savoir orthographier les adjectifs numéraux cardinaux cent ou cents, vingt ou vingts... + des millions, des milliards, des billions + Une réflexion sur "les liaisons dangereuses" de Michel Serres

140 Délires sur la visite inopinée de Monsieur Pro. « La vie est une grande surprise.... »

Qu'est-ce qu'un partitif ? Ne pas confondre la préposition DE DU, DES - l'article indéfini DES, DE - et l'article partitif DE, DU,présent DE LA, DES Com

Ne pas confondre : du dû dus dut, due, dues, et dût

Ne pas confondre : quoique et quoi que – quelque, quelque... que, et quel que

La varicelle : un danger pour les femmes enceintes. Jeunes filles, faites-vous vacciner si vous ne l'avez jamais eue ! Com

Savoir reconnaître et soigner l'ictère des bébés

Ne pas confondre : trait d'union et tiret

Ne pas confondre : alcoolique, alcoolisé – rabattre, rebattre - amener, apporter – geai, jais - jadis, naguère – plutôt, plus tôt

Versification. Comment compter les pieds* (syllabes) d'un vers ? Com

Ne pas confondre : sortir, assortir, ressortir intrans. ou trans. indirect- quelquefois, quelques fois – davantage, d'avantage – bientôt, bien tôt – sitôt, si tôt - près de, prêt à

Quand faut-il mettre une majuscule à Monsieur, Madame, Mademoiselle, etc ? Comment abréger ces mots. Ne pas confondre M. et Mr, MM. et Mrs Com

Les tragiques amours d'Héloise et d'Abélard – Lettre d'Héloïse

NE explétif - Quand peut-on l'employer ? - sans que je ne - avant que je ne - je crains que tu ne - j'empêche que tu ne - je m'attends à ce que tu ne - je ne nie pas que tu ne...Com

Y a-t-il un trait d'union ou pas ? Au delà ou au-delà ? Par delà ou par-delà ? AU ou PAR ou EN etc. + deçà, delà, devant, derrière, avant, arrière, dessus, dessous, dedans, dehors, haut, bas.Com

Qu'est-ce qu'une locution nominale, pronominale, adjectivale, verbale, adverbiale, conjonctive, prépositionnelle, interjective ? Com

Une nouvelle rubrique dans le Dictionnaire de l'Académie ! Dire, ne pas dire...

WILLIAM DUCKETT - Dictionnaire de la conversation et de la lecture - Lucifer Phosphore, Vénus, Astarté, Vénus-Uranie, Anahid, Hesper ou Vesper, Boker

Le beurre de Normandie

Tautogramme et virelangue - Jeu

Avoir affaire ou avoir à faire ? Les affaires, une affaire de coeur, j'en fais mon affaire, je lui ai fait son affaire, une ténébreuse affaire, faire le bizness...

Jamais, ne jamais, jamais plus, au grand jamais, à jamais, si jamais, oncques... + Adverbes et locutions adverbiales de temps Com

Une petite histoire de la langue française - Chapitre 13 – LE XVIIe SIÈCLE 2 - Préciosité – Classicisme – Boileau, Furetière, et les autres...

Champ lexical - Champ sémantique - Niveau de langue - Registre de langue - style soutenu, courant, familier, populaire, argotique, ou vulgaire - Archaïsmes

139 Délires d'une fuite éperdue - "Personne ne peut savoir si le monde est fantastique ou réel."

Exercice d'entraînement à l'emploi des conjonctions de subordination pour affiner votre pensée et améliorer votre style

GUY DE MAUPASSANT - Boule de Suif - Dans la diligence qui les emmène au Havre.

2 petits quiz pour enfants de trois ou quatre ans - Culture générale

Curiosités grammaticales + QUIZ 41

GUSTAVE FLAUBERT - Un coeur simple - Le perroquet de Félicité

Vous aimez les exercices à trous ? Récapitulation de ceux que vous trouverez dans le blog

Homophones/paronymes – Exercice à trous – Compléter avec l'ai l'aie l'aies l'ait l'aient l'es l'est l'ais les lait laie lai lais lé lez lei laid "Maggie, Josée et la petite Philo" (3) QUIZ 40

Homophones/paronymes : Savoir reconnaitre l'ai l'aie l'aies l'ait l'aient l'es l'est l'ais les lait laie lai lais lé lez lei laid

Homophones et paronymes - Exercice à trous - Compléter par et est ai aie aies ait aient eh hé hais hait haie ais ès - Maggy, Josée et la petite Philo (2) QUIZ 39

Les homophones – Exercice à trous – Compléter par ou, où, houe, houx, ouh, hou, août - "Maggy, Josée et la petite Philo" (1) QUIZ 38

QUIZ 36 – Incipits - deuxième partie

QUIZ 35 - Incipits - première partie

THEOPHILE GAUTIER - Le Roi Candaule - Nyssia et Gygès

Les homophones ont, on - l'on, l'ont, long – Note sur les indéfinis pronoms et déterminants

Un conte – L'héritier Com

Poèmes d'amour – Tome 2 - Florilège proposé par mamiehiou

Petite histoire de la langue française - Chapitre 12 - XVIIe siècle 1 - À L'AUBE DE LA LANGUE CLASSIQUE - Les grammairiens façonnent notre langue - Malherbe - Vaugelas - L'Académie Française Com

QUIZ 34 - Complétez les phrases par les prépositions à ou de suivies d'un infinitif - Texte "Arnolphe et Isidore, les célibataires - Une journée si peu particulière"

Verbes qui se construisent avec à + infinitif ou de + infinitif

Les homophones/paronymes et es est ai aie aies ait aient eh hé hais hait haie ais ès + Note sur les conjonctions de coordination

PETIT QUIZ pour enfants à partir de quatre ou cinq ans - BD - Dessins animés

Une petite histoire de la Langue Française – Chapitre 11 - LE MOYEN FRANÇAIS DU XIVe AU XVIe SIÈCLE - 4e PARTIE : Montaigne Com

La dictée de Mérimée avec ses difficultés expliquées par le menu* Com

La sauge – Femmes enceintes, attention !

Qu'est-ce que le seuil de pauvreté ? - Le seuil de pauvreté en France, aux USA, en Chine, en Inde....

Poèmes d'amour - Tome 1 - Florilège proposé par mamiehiou

Prépositions À ou DE : à vous de bien choisir ! – QUIZ 33

Douter que, se douter que / Je doute que, nul doute que, il n'est pas douteux que... Je me doute que, il ne se doute pas que... + indicatif ou subjonctif ?

Les homophones ou où hou ouh houx août houe

Les homophones a as à ah ha + Notes sur le verbe et l'auxiliaire avoir, les prépositions, les interjections, les pronoms personnels + Exercice à trous

138 Délires dans la triste froidure

Il semble que, il me semble que, il paraît que – Faire que, faire en sorte que – Indicatif, subjonctif ou conditionnel, quel mode choisir ?

La crampe – Comment la prévenir – Comment la soulager

Le hoquet, comment le faire passer ?

Petits jeux littéraires à pratiquer entre amis sans modération

ALEXANDRE DUMAS - Mes Mémoires - La mort de Géricault

Je ne sache pas que - Le moyen que - D'où vient que - Il est à craindre que + subjonctif ou indicatif ?

Espérer que - J'espère que, je n'espère pas que, espérez-vous que - Prendre garde que - Inutile que - Prendre garde que, à ce que - Faire attention que, à ce que + subjonctif ou indicatif ? Com

Je veux bien que - Le hasard veut que - Le malheur veut que - Oublier que, j'oublie que + subjonctif ou indicatif ?

Le fait que - Je ne dis pas que - Cela ne veut pas dire que - Ce n'est pas que, ce n'est point que - ignorer que, j'ignore que - Il n'empêche que + indicatif ou subjonctif ?

137 Délires sur la guérison souhaitable et programmée de ceux qui n'hésitent pas à manquer gravement à la bienséance. L'École des Hommes

136 Délires sur le décryptage du monde + Poèmes holorimes + Pour amateurs de scrabble, les petits mots avec Z

Conte pour les tout petits, "Criboule et Fernand" suivi du poème en prose de Charles Baudelaire, "Le joujou du pauvre" Com

SÉNÈQUE - La Vie heureuse - Du plaisir et de la vertu

EDGAR POE - The Raven - Le Corbeau

XAVIER DE MAISTRE - Voyage autour de ma chambre - Heureux celui qui possède un ami !

STENDHAL - Correspondance - De l'esprit et de l'amour

BLAISE PASCAL - Pensées - Les deux infinis

ARTHUR SCHOPENHAUER - Pensées et Fragments - Douleurs du monde

SAINT AUGUSTIN - Les confessions - Le larcin

ÉPICTÈTE - Entretiens - Ce qui dépend de nous et ce qui ne dépend pas de nous

La clef des modes - Indicatif, subjonctif ou conditionnel, lequel choisir ? Com 

Autour de 150 conjonctions de subordination, de locutions conjonctives

et d'autres syntagmes : Liste à voir au bas de la page.

Remarques comme suite aux articles : indicatif, subjonctif ou conditionnel, quel mode choisir ?

Eussé-je, eussè-je, j'eusse, fussé-je, fussè-je, je fusse, dussé-je, dussè-je, eût-il, fût-il, dût-il, fût-ce, fussent-ils, parlé-je...

Qu'est-ce qu'une conjonction de subordination et une locution conjonctive ?

Les modes et les temps - Ne pas les confondre - Le conditionnel est-il un mode ?

Passé simple ou subjonctif imparfait ? Passé antérieur, subjonctif plus-que-parfait ou conditionnel passé ? QUIZ 29 – Exercice sur le subjonctif n° 2

Quel mode et quel temps choisir ? Exercice sur le subjonctif n° 1 - QUIZ 28

La conjugaison des verbes au subjonctif - Comment déjouer ses difficultés Com

*Valeurs et emplois du subjonctif Com

Les barbarismes et les solécismes vous irritent-ils ou vous amusent-ils ? 2e partie - QUIZ 31

Chapitre 10 - LE MOYEN FRANÇAIS DU XIVe AU XVIe SIÈCLE - 3e PARTIE : La Pléiade - Ronsard, Du Bellay, et les autres... - Défense et illustration de la langue française

Les mauvaises manières de parler le français - Barbarismes et solécismes - 1re partie + QUIZ 30 Com

Les verbes défectifs - Pour peu qu'il vous en chaille !*

Paronymes – Paronomase + QUIZ N°27 - agonir et agoniser, anoblir et ennoblir, bâiller, bailler et bayer, conjecture et conjoncture, ablation et ablution, recouvrer et recouvrir... Com

L'accord des participes passés - QUIZ 26 - "Prunille et Théo, un couple bien ordinaire" Com

Les différentes constructions des verbes assurer et persuader et l'accord de leur participe passé

Qu'est-ce qu'un verbe pronominal réfléchi, réciproque, subjectif... ? + QUIZ 32 Accord du participe passé des verbes pronominaux Com

Règles de l'accord des participes passés Com

QUIZ n° 24 Test d'orthographe et grammaire en lien avec les règles rencontrées dans les DELIRES DE MAMIEHIOU

Petite histoire de la Langue Française – Chapitre 9 - LE MOYEN FRANÇAIS DU XIVe AU XVIe SIÈCLE - 2e PARTIE : La Renaissance – L'humanisme – Érasme – Rabelais

QUIZ 25 Test sur la politesse, le savoir-vivre et l'art de la table

135 Délires pédagogiques + Les petits mots avec y

134 Délires d'Oli et de Lio + De la politesse + L'anagramme

La langue française massacrée - Peut-on s'habituer à la grossièreté ? Com

133 Délires sur des conduites peu exemplaires - "La politesse est à l'esprit ce que la grâce est au visage" + Le séquençage du génome humain + Pour amateurs de scrabble les petits mots avec J et Q

132 Délires d'un monde qui n'offre jamais aucune tranquillité + On ne peut pas faire plus de deux choses à la fois + Pour amateurs de scrabble les petits mots avec K

Cas où le S ne se prononce pas [z] entre deux voyelles Com

131 Délires sur une chatte échaudée qui craint l'eau froide* + Pour amateurs de scrabble, les petits mots avec W

Petite histoire de la Langue Française – Chapitre 8 - LE MOYEN FRANÇAIS DU XIVe AU XVIe SIÈCLE – 1re PARTIE : Les misères de la France - L'évolution de la langue - Villon

130 Délires sur une recherche d'emploi + De l'énergie à la graisse d'andouille

La folie du consumérisme* -"Prêt à jeter"

129 Délires sur la folie du consumérisme

128 Délires bien faits pour tourner la page + L'érotomanie + Les formes disjointes de l'attribut

127 Délires touchants d'une pauvre dupée + Les distinctions de la phrase interrogative

126 Délires sur un coup de théâtre + Verlan et Louchébem

125 Délires qui n'ont rien de désopilant + Vieux proverbes

124 Délires des plus funestes + Le roi Candaule

123 Délires de sbires et consorts - "Il avait toujours été nigaud, brigand, maniaque et souffreteux, brèche-dent, caliborgnon, punais."

Une petite histoire de la Langue Française – Chapitre 7 - L'ANCIEN FRANÇAIS DU IXe AU XIIIe SIÈCLE - CINQUIÈME PARTIE : Les complaintes de Rutebeuf

122 Délires où l'on me laissa mijoter encore et encore

121 Délires où « tout vient à point à qui sait attendre.° »

120 Délires au commissariat + Des aphorismes incongrus

119 Délires d'où l'on se sort pas indemne - la syllepse

Pas de Délires aujourd'hui - Une nouvelle : LE CAUCHEMAR DE LYVIA

Une petite histoire de la Langue Française – Chapitre 6 - L'ANCIEN FRANÇAIS DU IXe AU XIIIe SIÈCLE - QUATRIÈME PARTIE : La naissance du théâtre de France

118 Délires de mon robotus toujours pendu à mes basques° - Digression autour d'un mot : SE MISTIFRISER

117 Délires de Cadavres Exquis*- "Le cadavre exquis boira le vin nouveau."

Une petite histoire de la Langue Française - Chapitre 5 - L'ANCIEN FRANÇAIS DU IXe AU XIIIe SIÈCLE - TROISIÈME PARTIE : La littérature bourgeoise

116 Délires shakespeariens (Suite de mes pérégrinations livresques dans La Bibliothèque du Jardin des Délices)

115 Intermède - Desocupado lector, lector carisimo, lector suave, lector prudente Com

La liaison - L'élision - L'enchaînement - La disjonction Com

114 Délires cervantesques

Petite histoire de la Langue Française - Chapitre 4 - L'ANCIEN FRANÇAIS DU IXe AU XIIIe s.- Deuxième Partie : La poésie lyrique - La littérature antique - La littérature courtoise

113 Délires sur les beaux livres

Une petite histoire de la Langue Française - CHAPITRE 3 - L'ANCIEN FRANÇAIS DU IXe AU XIIIe SIÈCLE – PREMIERE PARTIE : Les Cantilènes – Les Chansons de geste

112 Délires sur une description qui met à mal la patience du lecteur - Le torche-cul de Gargantua

Les phobies – Leurs noms à décrypter – QUIZ 22

111 Délires hitchcockiens

Une petite histoire de la langue française - CHAPITRE 2 : Rollon - Guillaume le Conquérant

110 Délires imprudents

109 Délires de bibliolâtre

108 Délires qui me torturent

Une petite histoire de la Langue Française – CHAPITRE 1 - Les Serments de Strasbourg

107 Délires suaves et foudroyants

106 Délires où je me retrouve enfin

105 Délires sur une réponse qui se fait attendre + Les sentences chères à Montaigne

104 Délires sur l'incongruité de la jalousie + QUIZ 21 - Des inventeurs et des inventions -Tu n'as pas inventé le fil à couper le beurre ! Tu n'as pas inventé la poudre !

103 Délires qui me chassèrent du lit fort matin

102 Délires sur la satisfaction que produit un travail bien fait

101 Délires sur des congratulations plurilingues - L'euphonie, la cacophonie

100 Délires à te mettre l'eau à la bouche + QUIZ 20 Trouvez les personnages réels ou imaginaires dont le nom commence par PI

99 Délires sur la relativité calendaire

98 Délires sur des questions existentielles en attente

97 Délires sur une inadéquation sentimentale

96 Délires sur l'hypothétique prestation d'un robotus plein de bonne volonté.

95 Délires qui s'annoncent paradisiaques

94 Délires sur la perspective d'une balade revigorante avec Prétatou

suite du 93 QUIZ 19 Des pseudonymes 3e partie

93 Délires sur l'enfermement

92 Délires sur le désir de conserver sa jeunesse à tout prix + QUIZ 19 2e partie Retrouvez les pseudonymes de 12 écrivains et écrivaines

91 Délires à n'y pas croire

90 Délires autour d'une impatience caractérisée + QUIZ 19 1re partie Ces écrivains et ces écrivaines dont on ne connaît parfois que les pseudonymes

89 Délires que l'on croit rêver - "Tout ce que nous voyons, tout ce que nous croyons, n'est-il qu'un rêve dans un rêve ?" + QUIZ 18 Quatorze personnages en quête d'auteurs

88 Délires que l'épuisement exacerbe

87 Délires tout empreints du principe kantien

86 Délires où le charme opère - "Yeah ! We all shine on !" 

85 Délires qui confinent au mystère

84 Délires justifiant un amollissement bien compréhensible

83 Délires qui torturent l'entendement

82 Délires qui sont près de nous émouvoir

QUIZ 17 Des tirades fameuses (à trous) à retrouver pour le plaisir

81 Délires céruléens, entre autres - Les Couleurs suite des Délires n°80

Pas de délires aujourd'hui mais un conte - AN TORNAOD - LA FALAISE

80 Délires d'une ratiocineuse invétérée

79 Délires où l'on ne s'amuse guère

Un conte : L'HERITIER Com

78 Délires qui promettent d'étranges rencontres - QUIZ 16 "Rends à César ce qui est à César."

UNE HISTOIRE DE COQ Com

77 Délires qui vont m'amener à affronter l'inconnu + Les babets

76 Délires qui semblent donner peu d'espace à l'espoir

75 Délires sur une psyché - A propos de digressions...

74 Délires kafkaïens* - QUIZ 15 Trouvez les hommes et les femmes célèbres dont le nom commence par PA

73 Délires à décrypter sans plus attendre Com

72 Délires qui mettent la patience à rude épreuve + 000 Délires qui soulèvent un coin du voile - Une parenthèse autobiographique sur laquelle vous pouvez faire l'impasse Com

71 Délires à vous donner des frissons, à votre corps défendant - QUIZ 14 Trouvez les proverbes à partir de leur définition - Retrouvez les expressions incomplètes

70 Délires près de dévoiler un secret

69 Délires dans un drôle de pays de cocagne + La métanalyse

68 Délires morphiques

67 Délires qui surgissent inopinément au terme d'une journée d'enfer + Nos trois cerveaux

66 Délires après le choc

65 Délires sur une scandaleuse impunité

64 Délires qui n'admettent aucune échappatoire

63 Délires sur Big Brother

62 Délires en costume adéquat - LES MOTS

61 Délires hégéliens* + QUIZ 13 Au revoir Monsieur Chabrol !

60 Délires salvateurs

59 Délires conjugaux chez Alcmène et Amphi

58 Délires sur une punition pour le moins sévère + À propos du nom des lettres

57 Délires sur un crime abominable + QUIZ 12 Complétez les citations 2e série

56 Délires autour d'un acte de grivèlerie + QUIZ 11 Que de douceurs pour flatter notre gourmandise ! Savez-vous d'où elles viennent ?

55 Délires sur une faim incontournable - "La faim est mauvaise conseillère."* + QUIZ 10 Dieux grecs et romains

54 Délires d'ISMA -"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire."*+ QUIZ n°9 Mots contenant l'élément "culture"

53 Délires d'une ville, la nuit + QUIZ n°8 Le jeu des prénoms 2e série

52 Délires rencontrés en chemin + QUIZ n°7 Le jeu des prénoms 1re série

51 Délires en partance pour d'autres cieux - "Vis libre ou meurs : La mort n'est pas le pire des maux" 

50 Délires occasionnés par la perspective d'un départ douloureux. "Il est fort dangereux de s'accoutumer à une bonne compagnie ; la séparation en est étrange."

QUIZ 6 Les habitations des animaux Com

49 Délires qui se caractérisent par une flagrante insensibilité à la menace

48 Délires qui n'attirent aucune bénédiction - "Lasciate ogne speranza, voi ch'intrate"

Des anglicismes à traduire - L'origine de l'anglais Com

47 Délires sur les effets d'une dictature inédite - "Il ne faut ni art ni science pour exercer la tyrannie*"

46 Délires de ma persécutrice qui veut encore m'épater + QUIZ N°5 Complétez les citations 1re série Com

45 Délires de Marie qui me laisse brûler à petit feu°. "In Heaven an angel is nobody in particular"

44 Délires en abyme* Un conte dans le conte Le bal de Madame de Saint-Ange

43 Délires sur une fugace digression tout à mon avantage

42 Délires sur les prémices d'une révélation - "What and Why and When and How and Where and Who"

41 Délires un peu calculateurs, mais pas seulement - Foin des habits de malheur !

40 Délires remplis de bonnes résolutions - "Du passé, faisons table rase !"

39 Délires libérateurs - "Un frais parfum sortait des touffes d'asphodèles"

38 bis Féminin ou masculin ? Le genre des noms dont on n'est pas sûr + Quiz 4.

38 Délires d'une ressuscitée ou c'est tout comme

37 Délires d'une rescapée - "Si je me montrais aux autres comme je suis, ils me croiraient folle."

36 Délires de la pauvre enfant que je suis, près de mourir d'inanition - "La faim justifie les moyens"

35 Délires inattendus à l'adresse d'une compagne fidèle - "Personne ne peut savoir si le monde est fantastique ou réel."

34 Délires d'une prisonnière en sursis - "Cogito ergo sum"

33 Délires sur les orages désirés*- J'ai pris un purgatif et je suis allé.

32 Délires d'une femme atrabilaire dont la roideur d'esprit n'est plus à démontrer - "Es la libertad de tiranizar, que es lo contrario de la libertad."

31 Délires sur la suite de la visite singulière - « Mourrai-je tant de fois sans sortir de la vie ?* »

30 Délires à ne pas mettre sous les yeux des enfants - "Double, double toil and trouble..."

29 Délires sur la plasticité et l'élasticité architecturale d'une habitation pour le moins étrange - Le Soleil noir de la Mélancolie

28 Délires sur un départ annoncé - Il faut beaucoup de hardiesse pour oser être soi.

27 Délires sur le jeu des possibles*- "Rien n'est aussi dangereux que la certitude d'avoir raison."

26 Délires sur une mise à l'écart - "Qu'est-ce que la vie sinon une série de folies inspirées ?"

25 Délires qui auraient pu engendrer une vive controverse - "Est-ce que ça vous chatouille ou est-ce que ça vous gratouille ?"

24 Délires d'une cuisinière assassine - *Tant va pot à l'eve que brise.°

23 Délires d'une Marie bien chiche - "Le riche avare est semblable à un âne chargé d'or, qui mange de la paille.*"

22 Délires éthiques - "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme" - Emploi de ceci ou de cela

21 Délires que l'on pourrait croire sans grandes conséquences - "There's always tomorrow."

20 Délires d'une laie toute laide à force d'être jalouse - Jealousy is a green-eyed monster*

19 Délires de la vieille Marie toute bouleversée - "L'amour n'a point d'âge : il est toujours naissant.*

18 Délires sur une cueillette aromatique et médicinale. Écrire les nombres sans fautes

17 Délires autour de ma soif de connaissances - Ho ! vous en voulez trop savoir.* Com

16 Délires sur la recherche intempestive d'un havre - Nous ne sommes pas nés seulement de notre mère. La terre aussi est notre mère*

15 Délires pour un bestiaire. QUIZ 3 - Ces animaux qui nous parlent - "Animals are such agreeable friends"

14 Délires chargés d'une émotion incommensurable - "It's a long way toTipperary"

13 Délires spectaculaires - "Ô temps, suspends ton vol !"

12 Délires confidentiels + QUIZ 2 Vous avez dit proverbes ? 2e série -  Quand on n'a pas ce que l'on aime...

11 Délires pascaliens - "L'homme n'est qu'un roseau"

10 Délires intrinséquemment nocturnes - "Cette obscure clarté qui tombe des étoiles"

9 Délires amicalement compatibles - Faire contre mauvaise fortune bon coeur° - Le mot-valise

8 Délires zoologiquement inattendus - Comme un cheveu sur la soupe°

7 Délires bucoliques - J'ai la berlue !

6 Délires inconsidérés - Je n'en peux mais !

5 Délires moralisateurs avec un artiodactyle - Je bats ma coulpe. Mea culpa !

4 Délires inopérants - "Immodérées et charmeresses blandices de la volupté"Com

3 Délires évanescents - Fais ce que dois, advienne que pourra ! + QUIZ 1 Vous avez dit proverbes ? 1re série Com

2 Délires schizophrènes - "Qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse !"

1 Délires engendrés par un traumatisme irréversible - "Honni soit qui mal y pense !" Com

Quelques mots choisis dans les Délires

Liste des articles contenus dans LA CLEF DES MODES

À cause que

À ce que

À chaque fois que

À (la) condition que

Afin que

Ainsi que

Alors même que

Alors que

À mesure que

À moins que

À part que

À preuve que

À (un) tel point que, à un point tel que, au point que

Après que Com

À proportion que

À seule fin que

À supposer que

À telle enseigne que, à telles enseignes que

Attendu que

Au cas où, au cas que, dans l'hypothèse/l'éventualité où Com

Au fur et à mesure que

Au moment où, au moment que

peuvent être considérés comme des locutions conjonctives

OU comme le pronom relatif que dont l'antécédent serait moment.

Au point que

Aussi... que

Aussi bien que

Aussi loin que, loin que, d'aussi loin que, du plus loin que, bien loin que

Aussitôt que

Autant (de) que, pour autant que

Avant que

Bien loin que

Bien que

Cependant que

Chaque fois que

Comme

Comme quoi

Comme si

Comme quand, comme lorsque

Dans le cas où, dans le cas que

Dans la mesure où

D'autant que

D'autant plus que, d'autant mieux

De ce que

De crainte que

De façon que, de telle façon que, de façon à ce que

De là à ce que

> Ne pas confondre les locutions conjonctives de temps : de là à ce que, d'ici à ce que, et d'ici que.

De manière que, de telle manière que, de manière à ce que

De même que

De peur que

Depuis que

Des fois que

Dès lors que Com

De sorte que, de telle sorte que

Dès que

Devant que

D'ici à ce que

> Ne pas confondre les locutions conjonctives de temps : de là à ce que, d'ici à ce que, et d'ici que.

D'ici que

D'où que

Du fait que Com

Du moment que

Du plus loin que

Durant que

Étant donné que

En admettant que

En attendant que

En cas que, au cas que

Encore que

En dépit que, en dépit de ce que, en dépit du fait que

En même temps

En sorte que

 

En supposant que

En supposant que, supposé que, à supposer que, admettons que, en admettant que, une supposition que, supposition que (régional ou familier), dans la supposition que (rare)

Étant donné que

Excepté que

Faute que

Gare que, attention que

Hormis que, hors que

Jusqu'à ce que, jusqu'à tant que

Le jour où, le jour que, la nuit où, la nuit que

Loin que, aussi loin que, d'aussi loin que, du plus loin que, bien loin que

Lors que, lors même que

Lorsque

Maintenant que

peut être considéré comme une locution conjonctive ou comme le pronom relatif que dont l'antécédent serait maintenant.

Malgré que

Malgré le fait que + indicatif ou subjonctif ? - Le fait est que, il est de fait que, du fait que, par le fait que...

Même avant que

Même si Com

Mis à part que

Moins que, moins ... que, moins de ... que

Moyennant que

Non que, non pas que, non moins que, non plus que, non point que Com

Outre que

Où que

Parce que

Par ce que

Pas que

Pendant que

Plus que, plus de ... que

Pour autant que

Pour peu que

Pour que, pour... que

Pourvu que

Pour la (bonne) raison que

Puisque

Quand - même quand - quand même - quand bien même - quand bien - quand même que

QUE dans tous ses états – pronom interrogatif - pronom relatif - conjonction de subordination ou élément d'une locution conjonctive - adverbe interrogatif ou exclamatif

voir aussi QUE dans  >> Valeurs et emplois du subjonctif

Quoi ? Tu sais quoi ? Vous savez quoi sur QUOI ? Com

Quel que

Quelque... que

Qui que

Quitte à ce que

quoi que

Quoique

Sans que Com

Sauf que, sauf à ce que, sauf si

Selon que

Si

Si bien que

Si ce n'est que Com

Si et tant que

Si... que

Sinon que

Si tant est que

Sitôt que

Soit que... soit que

Sous (la) condition que

Supposé que

Supposition que

Suivant que

Surtout que

Tandis que

Tandiment que

Tant que, tellement que

Tant et si bien que

Tant... que

Tant de ... que

Tant et tant que, non point tant pour.. que pour, tant s'en faut que

Tellement ... que

Tellement de... que

Tout... que

Toutes les fois que

Une fois que

Vu que Com

 

> Retour au début de l'article

Voir > Articles récapitulés par catégorie

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Accueil
commenter cet article
14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 16:27

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

Tous les QUIZ

Sommaire de l'article

A- Les épithètes homériques - Quiz 121

B- Expressions ayant la mythologie pour origine

 

A- Les épithètes homériques & Quiz 121

L'adjectif homérique est dérivé du nom Homère, poète de la fin du VIIIe siècle avant J.C., auquel on attribue les deux premières oeuvres de la littérature occidentale : l'Iliade et l'Odyssée.

 

L'Iliade raconte la Guerre de Troie où s'affrontent les Grecs et les Troyens.

L'Odyssée relate le retour chez lui d'Ulysse après la guerre de Troie, retour qui durera dix ans et sera émaillé de nombreuses aventures.

 

On rencontre dans ces textes des noms propres (des dieux, des héros, des villes, etc.) suivis d'épithètes homériques.

Épithètes sous la forme d'un complément de nom Achille à la course légère, d'un groupe nominal apposé Athéna, fille invincible née de la tête de Zeus, d'un adjectif épithète le divin Ulysse, d'une proposition relative introduite par qui Zeus qui aime la foudre.

 

Trouvez dans la deuxième colonne les épithètes homériques correspondant aux noms de la première colonne.

Les noms propres sont en liens avec les articles de Wikipédia.

 

1 Zeus

aux yeux pers

2 Apollon

aux doigts de rose

3 Aphrodite

le souverain maître

4 Ulysse

la fidèle

5 Pélée

au pied léger

6 Hermès

la brillante

7 Hector

l'ébranleur du sol

8 Héra

aux cheveux bouclés

9 Muses

aux larges avenues

10 Athéna

la déesse aux bras blancs

11 Aurore

archer glorieux

12 Agamemnon

père des dieux et des hommes

13 Pénélope

aux mille ruses

14 Achille

meneur de char

15 Ithaque

le messager des dieux

16 Poséidon

au casque étincelant

17 Calypso

amie des sourires

18 Troie

des olympiennes demeures

 

Ce qu'il fallait trouver :

 

1 Zeus

père des dieux et des hommes

2 Apollon

archer glorieux

3 Aphrodite

amie des sourires

4 Ulysse

aux mille ruses

5 Pélée

meneur de char

6 Hermès

le messager des dieux

7 Hector

au casque étincelant

8 Héra

la déesse aux bras blancs

9 Muses

des olympiennes demeures

10 Athéna

aux yeux pers

11 Aurore

aux doigts de rose

12 Agamemnon

le souverain maître

13 Pénélope

la fidèle

14 Achille

au pied léger

15 Ithaque

la brillante

16 Poséidon

l'ébranleur du sol

17 Calypso

aux cheveux bouclés

18 Troie

aux larges avenues

La liste des épithètes homériques n'est pas ici exhaustive.

 

B- On trouve, sur la toile, quelques sites qui donnent

des expressions ayant la mythologie pour origine.

 

> Les expressions d'origine mythologique - fiche pédagogique

http://www.cndp.fr/crdp-creteil/telemaque/comite/mythologie-expressions.htm

Se croire sorti de la cuisse de Jupiter

Un travail d’Hercule

Le supplice de Tantale

Le tonneau des Danaïdes

Se perdre dans un dédale

Ouvrir la boîte de Pandore

Être le sosie de quelqu’un

Cette femme est une harpie

Le fil d’Ariane

Toucher le pactole

Le talon d’Achille

Avoir une voix de Stentor

Être médusé

Tomber de Charybde en Scylla

Un travail de Titan

Être dans les bras de Morphée

 

> EXPRESSIONS FRANÇAISES - MYTHOLOGIE

http://www.les-expressions.com/resultats.php?toid=7

La roue de la Fortune

Agir comme une furie

Une pomme de discorde

 

> Mythologie-vocabulaire - La Grèce antique

http://jfbradu.free.fr/GRECEANTIQUE/GRECE%20CONTINENTALE/PAGES%20THEMATIQUES/voc-mytho.php3

le complexe d'Œdipe

Le rocher de Sisiphe

Le tonneau des Danaïdes

Un colosse aux pieds d'argile

Le cheval de Troie

Une mégère

Sortir tout armé de la tête de quelqu'un

Une panacée

Les yeux d'Argus

Une odyssée

Un travail de Titan

Une chimère

Un cerbère

La corne d'abondance

L'écho

Le lit de Procuste

Une personne narcissique (du nom Narcisse)

Taquiner la muse

La tunique de Nessus

Un travail de Pénélope

Une voix de sirène

Les yeux d'Argus

Etc.

Articles connexes :

Articles du blog liés à l'histoire et à la mythologie

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

Tous les QUIZ

 

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 13:35

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

 

Je viens de retrouver un texte dans mes "vieux papiers". Je vérifie si on le trouve sur la toile.

Oui, il y est, parfois tronqué.

Je n'ai pas retrouvé le nom de l'auteur qui s'est amusé à y faire des calembours. Dommage ! Il méritait d'être cité pour la postérité.

Sommaire de l'article

Qu'est-ce qu'un calembour ?

Texte Décès à l'abbaye

Le Marquis de Bièvre – Son article écrit dans l'Encyclopédie

Quelques calembours du Marquis

Littré

CALEMBOUR : Jeu de mots fondé sur des mots se ressemblant par le son, différant par le sens, comme quand M. de Bièvre disait que le temps était bon à mettre en cage, c'est-à-dire serein (serin).

 

Sur Wikipédia > calembour

 

DÉCÈS A L'ABBAYE

Un grand malheur est arrivé à l'abbaye Saint Pathique et j'ai la terrible mission de vous en faire part. Mardi soir, pendant que l'abbé Nédictine donnait le salut, l'abbé Quille tomba subitement dans les bras du père Iscope. Le père Turbé, son voisin, fit interrompre la cérémonie. Le père Plexe montra son étonnement mais le père Spicace saisit rapidement la situation. Les révérends pères, en perdant l'abbé Quille, perdaient leur plus grand soutien. Même le père Sécuteur, fut affligé. Un seul restait joyeux, le père Fide. Mais le père Cutant le pria sévèrement de compatir ; quant à l'abbé Tise, il n'y comprenait rien. Il aurait bien voulu que le Saint Plet intervienne et lui parle, car lui, au moins, il l'aurait aidé à comprendre. C'est l'abbé Rébask qui prit sous son bonnet de l'éclairer. Le père Iphérique courut chercher le père Manganate et le père Itoine, les deux médecins de l'Abbaye. Ils pensaient ranimer le malheureux mais leurs efforts furent vains. Ils le confièrent au père Manant, qui contacta la soeur Ingue et la mère Curochrome, du couvent voisin. Mais elles ne surent que répondre. Le père Quisition constata le décès, et le lendemain fut donc célébré l'enterrement. Chacun fut appelé à l'Abbaye par les célèbres cloches sonnées par le père Sonnage. Le pape Arazzi lui-même fut prévenu. Il venait tout juste de succéder au pape Yion, le plus éphémère de nos papes, qui avait pris la suite du pape A. Tango-Charli. La messe fut dite sur une musique de l'abbé Thoven. Le père Ocquet fut chargé du sermon pour décharger l'abbé Gueille et, comme il n'avait pas de chaire, il monta sur les épaules du père Choir. A la fin de l'homélie, le père Cepteur et l'abbé Néfisse firent la quête et remirent les dons à l'abbé N'Pé. On nota bien que le réverend Lemoi ne donna rien. Après la messe, une grande discussion s'engagea : pour se rendre au cimetière, l'abbé Canne et l'abbé Trave voulaient passer par les champs. Le père Clus s'y opposait. L'abbé Casse et le père Midechasse en étaient enchantés. Le père Missif s'en moquait bien. Mais le père Vers et le père Nicieux en profitèrent pour semer la pagaille dans les esprits. Finalement, on décida que, comme à l'accoutumée, l'abbé Taillère serait chargé du transfert du corps du défunt, et on passerait par la route. Le père Misdeconduire et l'abbé MW récupéreraient les retardataires. Devant la tombe creusée par le père Forateur, en l'absence du père Missionnaire, l'abbé Nédiction donna l'absoute. Puis on plaça la pierre tombale préparée par l'abbé Tonneuse. Enfin l'abbé Tabondieu et l'abbé Bêtequimonte fleurirent la tombe avec des bouquets assemblés par le père Venche et l'abbé Gonia, fidèles disciples du Saint Ethique. Sur le chemin du retour, le spectacle était déchirant. Le père Pendiculaire était plié en deux de douleur, l'abbé Vitré était plein de larmes Le père Pétuité fit voeu de pleurer à vie. La mère Cédès et la mère Ideparis, invitées à l'inhumation, fermaient la marche en compagnie du frère du père Igord et du Lama Jorette, moine boudhiste, ami d'enfance du défunt. Le père Uvien était aussi venu de loin pour l'occasion. Même le pope Corn du centre orthodoxe proche avait voulu se joindre aux moines dans la peine. L'abbé R'Lue avait demandé l'itinéraire du retour au père Dition, mais ils disparurent avec le père Dudevue. Plus tard, on retrouva la père Du qui s'était égaré. A l'arrivée, le père Sil et l'abbé Chamelle préparèrent le repas à la place de l'abbé Ration, tout en consultant les livres de Saint Doux. La soeur Pilière se propos pour aider. Le père NO et le père Collateur servirent à boire et chacun put se remettre de ses émotions.

 

L'abbé Cédaire

 

Marquis de Bièvre
François-Georges Maréchal
(1747-1789)

Kalembour

Article extrait du Supplément à l'Encyclopédie – 1777

(orthographe du XVIIIe siècle)

KALEMBOUR, ou CALEMBOUR, (Gramm) c’est l’abus que l’on fait d’un mot susceptible de plusieurs interprétations, tel le mot piece, qui s’emploie de tant de manieres : pieces de théâtre, pieces de plein pied, pieces de vin, etc. Par exemple, en disant qu’on doit donner à la comédie une fort jolie piece de deux sols, on fera de ce mot l’abus que nous appellons kalembour. C’est dans ce style que le sieur Devaux dos Caros écrivit en 1630 l’histoire de sa mie de pain mollet, que de nos jours on a donné celle du bacha Bilboquet qui avoit des bras de mer, & nous citerons encore pour des modeles la lettre du sieur, du scieur, de bois flotté à madame la comtesse Tation, la contestation, & la tragédie de Vercingétorix.

Les amateurs séveres veulent que le kalembour puisse s’écrire, & que l’orthographe n’en souffre pas. Ils assurent qu’alors il est plus exact ; mais comme ce n’est point un genre, qu’il trouve mieux sa place dans la conversation que dans un ouvrage, & que vraisemblablement nous avons parlé long-tems avant que de savoir écrire, c’est bien assez pour le kalembour de ne pas choquer l’oreille. D’ailleurs, s’il n’est ni gai ni piquant, il aura beau être très-exact, ce ne sera jamais qu’une sottise très-exactement dégoûtante ; au lieu qu’il est toûjours sûr de son effet, même en dépit de l’orthographe, lorsqu’il est assaisonné de quelque sel, ou qu’il présente à l’esprit quelque contraste vraiment plaisant. Il falloit être de bien mauvaise humeur pour condamner ces deux vers qui sont dans la bouche de Vercingétorix :

Je sus, comme un cochon, résister à leurs armes,
Et je pus, comme un bouc, dissiper vos alarmes.

Ceci est exécrable, disoit-on à l’auteur, vous écrivez je sus & je pus avec un s à la fin, il faudroit qu’on pût y mettre un e pour que le kalembour fût exact : celui-ci répondit au censeur : eh bien ! Monsieur, je ne vous empêche point d’y mettre le vôtre, un nez pour un e.

Cette derniere tournure differe de celle que nous avons indiquée d’abord : aussi le kalembour se présente-t-il de bien des manieres, tantôt c’est une question : par exemple, savez-vous quels sont les ouvriers avec qui l’on s’arrange le mieux ?non : – eh bien ! ce sont les perruquiers, parce qu’il sont tout-à-fait accomodans. Quelquefois c’est une pantomime ; tel est celui d’un musicien qui fatigué de ce qu’on lui demandoit pour la quatrieme fois un autre air que celui qu’il jouoit, fini par aller ouvrir la fenêtre. Tantôt il présente une idée qui avec l’apparence du sens commun est cependant assez obscure pour obliger d’en demander une explication. C’est un jeu auquel les plus fins sont attrapés, pourvu que le moment soit bien saisi : par exemple, comment trouvez vous ce thé là ? savez vous que c’est monsieur .... qui me l’a fait venir de Hollande ? – ah ! ah ! je croyois que c’était monsieur le duc de … qui vous l’avoit donné ; – pourquoi ? – parce qu’on dit dans le monde qu’il a beaucoup de bonté, bon thé, pour vous. Tantôt l’idée du kalembour n’a pas l’ombre du bon sens, mais alors il n’en est que plus plaisant, parce qu’il transporte tout-à-coup l’imagination fort loin du sujet dont on parle, pour ne lui offrir ensuite qu’une puérilité. Marchons toûjours avec l’exemple : n’est-il pas cruel de voir que les hommes soient toûjours cachés & dissimulés, & qu’on ne puisse jamais lire dans leur ame ? cela est affreux. Enfin il n’y a plus que les gens d’écurie qui soient vrais aujourd’hui, – comment ? – sans doute, il ne font point ordinairement un mystere de leur façon de penser, panser les chevaux.

On a vu par l’exemple qui a précédé celui-ci, que le kalembour dépend souvent de la construction que l’on donne à la phrase : car le mot bonté ne pourroit être pris pour bon thé, si l’on disoit, sa bonté, ses bontés, etc. il y a aussi des verbes qui ne présentent d’équivoque que dans quelques-uns de leur tems ; tels que peindre & peigner que l’on pourra prendre l’un pour l’autre, lorsqu’on dira, nous peignons, vus peignez, etc. mais c’est toûjours la maniere d’amener & de placer le kalembour qui le rend plus ou moins plaisant : par exemple, ce seroit une platitude bien froide de dire : cet homme-là mérite d’être cru, il ne faut pas le cuire ; mais on sera sûr de faire rire avec le même équivoque, en supposant un homme condamné à être brûlé qui, au moment où l’on va mettre le feu au bûcher, veut parler encore pour sa justification, & en admettant un interlocuteur qui lui adresse ces mots : va, mon ami, ce que tu dis là & rien, c’est la même chose, tu ne sera plus cru.

Le kalembour devient aussi plus piquant par des circonstances que le hasard seul peut amener ; par exemple, un officier de marine faisoit à table un fort long récit d’une tempête qu’il avoit essuyée vingt ans auparavant : enfin, dit-il, nous jettâmes l’ancre, & nous donnâmes de nos nouvelles ; vous aviez donc perdu la tête tout-à-fait, reprit quelqu’un, puisque voulant donner de vos nouvelles, vous avez commencé par jetter l’encre. Voilà ceux que les dissertateurs & les conteurs ne pardonnent pas, ainsi que les prétendus beaux esprits, parce qu’alors on les abandonne pour rire, & qu’on n’y revient plus. Le kalembour employé de cette maniere seroit une armée défensive assez utile en société ; mais de quoi n’abuse-t-on pas ? On en a fait quelquefois une arme très offensive, tel est ce fameux mot de Moliere au parterre, le jour que le premier président de Harlai, qu’on croyait reconnoître dans Tartuffe, en fit suspendre la représentation : Messieurs, nous comptions avoir l’honneur de vous donner aujourd’hui Tartuffe, mais M. le premier président ne veut pas qu’on le joue. Telle est encore cette répartie d’un homme à une femme qui lui demandoit pourquoi il la considéroit si attentivement, je vous regarde, madame, répondit-il, mais je ne vous considere pas.

Il y a une remarque assez singuliere à faire sur ceux qui écoutent un kalembour ; c’est que le premier qui le devine le trouve toûjours excellent, & les autres plus ou moins mauvais, à raison du tems qu’ils ont mis à le deviner, ou du nombre des personnes qui l’ont entendu avant eux ; car dans le monde moral, c’est l’amour-propre qui abhorre le vuide.

Il paroît qu’il n’y a point de langue morte ou vivante qui prête plus au kalembour que la françoise. Les François en font tous les jours sans qu’ils s’en aperçoivent, mais les étrangers sur-tout y sont pris à chaque instant ; on connoît celui de cet Anglois qui trouvoit ses bottes trop équitables, trop justes, & qui croyoit parler plus honnêtement, en disant qu’il revenoit du dévoyement de Saint-Germain. Au reste toutes les langues du monde fournissent nécessairement une ample matiere aux équivoques ; la nature est si riche, nous sommes remués par tant de causes, que notre articulation ne peut suffire à distinguer les nuances que nos yeux & notre esprit peuvent apercevoir, ainsi les kalembours doivent être aussi anciens que les hommes. Si nous voulions parler ici des doutes & de l’obscurité que des rapports de mots ont jettés dans l’histoire ancienne, des changemens et des malheurs qui ne sont arrivés que faute de s’entendre, nous trouverions moyen de donner quelque importance au kalembour, & de remonter peut-être à l’origine de l’antipathie qui existe entre la philosophie & lui ; mais nous nous contenterons d’ajouter qu’il faudroit avoir bien de la rancune pour le bannir absolument de la société, aujourd’hui que nous sommes assez éclairés pour qu’il ne puisse plus nous donner que matiere à rire.

Pour finir dignement cet article, nous devrions indiquer son étymologie : mais nous avons le courage d’avouer que nous ne la connoissons pas. On croit bien y trouver le mot latin calamus : mais il faudroit quelque chose de plus ; d’ailleurs cette origine ne conviendroit point à une plaisanterie que l’oreille seule peut admettre. On doit nous trouver bien généreux de convenir ainsi de notre impuissance, car il ne tiendroit qu’à nous de dire qu’il dérive du composé lizotruq, se divisant en beaux rameaux, ce qui exprimeroit assez bien les différentes significations d’un même mot. C’est ici le seul lieu de parler de deux autres rébus connus sous le nom de charade & de contrepetterie, qui, sans avoir aujourd’hui les mêmes ressources que le kalembour, ont pu produire autrefois les mêmes erreurs.

Pour faire une charade, il faut choisir un mot composé de deux syllabes qui chacune fasse un mot, tel que mouton, alors on propose ce mot à deviner, en disant, ou à peu-près : mon premier désigne ce qui n’a point de consistance : sans mon second, il n’y auroit point de musique, mon tout est un animal pacifique. Ainsi la charade est toûjours une plaisanterie préparée.

On fait une contrepetterie lorsqu’on transpose la premiere lettre de deux mots, ce qui arrive fréquemment à ceux qui parlent avec trop de volubilité ; mais pour qu’elle soit exacte, il faut que la phrase ait toûjours sens, tel ridicule qu’il soit : exemples, un feu trop près du port, pour un peu trop près du fort ; le caire se mouche, pour le maire se couche.

La contrepetterie offre quelquefois des contrastes assez plaisans : la charade peut quelquefois être un madrigal & même un épigramme, mais elle ressemble toûjours à un commentaire, & ne se présente jamais que sous le même aspect ; on voit d’ailleurs que ces deux sortes de rébus sont si dénués de gaieté par leur construction, que les plus plaisans sont ceux que nous ne pouvons citer ici. (D. B.)

Calembours du Marquis de Bièvre

Apprenant à un ami qu'un homme s'était jeté dans un puits par désespoir d'amour.

"Dans un puits? Mais c'est là se conduire comme un fou !

Dites plutôt comme un sot !" (un seau)

 

"Ma santé est bien altérée", se plaignait un vieux libertin.

Eh bien, que ne la faites-vous boire" lui répondit le marquis Georges de Bièvre.

 

Le marquis aimait se promener avec ses jolies invitées dans un bosquet planté de six ifs : "Madame, s'écriait-il voici l'endroit décisif !" (des six ifs)

 

Dernier calembour en mourant à Spa, où il était allé prendre les eaux.

"Mes amis ! je m'en vais de ce pas." (de Spa)

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
2 octobre 2016 7 02 /10 /octobre /2016 09:02

ACCUEIL & SOMMAIRE

Curiosités grammaticales + QUIZ

Les mauvaises manières de parler le français - Barbarismes et solécismes - 1re partie QUIZ

Les barbarismes et les solécismes vous irritent-ils ou vous amusent-ils ? - 2e partie QUIZ

Mosaïque de quelques curiosités de la Langue Française

Écrire et ne pas écrire – Les fautes les plus usuelles

On peut dire un après-midi ou une après-midi - Stupéfait ou stupéfié – etc.

Loin s'en faut- Si ce n'était- Qu'import(ent)- Somptuaire- etc.- Trouvez le mot juste

QUIZ Orthographe, grammaire et sens des mots - Choisissez les bonnes réponses

Ne pas confondre – QUIZ Choisissez le mot qu'il faut

Questions difficiles d'orthographe et de grammaire

Que dit-on ? Débattre (Ø, de, sur) se rappeler (Ø, de) clore ou clôturer, qu'est-ce qui lui (le) prend ? Aller (au, chez) quid (de, sur) battre froid (Ø, à) contredire (Ø, à) c'est, ce sont...

LES NOMS COLLECTIFS La plupart d'entre nous souffrait, souffraient ou souffrions ?

Fâché avec l'impératif présent ? QUIZ

Les verbes difficiles conjugués à l'indicatif présent, au passé simple, au subjonctif présent et au subjonctif imparfait

Vous aimez les exercices à trous ? Récapitulation de ceux que vous trouverez dans le blog

Récapitulation des articles : "Ne pas confondre... "

 

Et ce n'est pas tout ! Le français dans tous ses états

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
29 septembre 2016 4 29 /09 /septembre /2016 18:40

 ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

QUIZ 121

 

Faisez la part des choses : triez les verbes bien conjugués et les autres.

Ne me contredites pas, vous tous qui me lisez en hochant la tête.

Tient, toi par exemple, asseois-toi à mes côtés et tend l'oreille, ou plutôt ouvres tes quiquets pour traquer la faute. Ne me croie pas folle à vouloir te tendre ainsi des pièges. Et restes coi et docile. Prend un stylo et met-toi au travail. Barres ce qui est faux et corriges. Ne penses pas que cet exercice soit inutile, toi qui écris des mots tordus sur les réseaux sociaux que tu fréquentes sans relâche. Ne te ment pas à toi-même ! Cherche-z-y une bourde, une erreur, et une maladresse qui font tache. Allez, va-z-y ! Trouve-z-en ! Rie de ce que tu penses ! Ne me crois-tu pas ? Veux m'écouter ! Ne te reposes pas sur tes lauriers depuis longtemps fanés ! Vaille quelque chose, que diable ! Ne défaillis pas quand tu vois le gigantesque travail de réflexion qui t'attend. Saches être patient et appliqué.

Non, non ! Ne faillons pas à notre devoir, nous qui voulons nous dépasser ! Ne faillissons jamais à notre devoir !

Ne t'absoud pas de tes fautes, cancre invétéré ! Résoud, une fois pour toutes, tes problèmes d'orthographe ! Aies envie de te surpasser ! Vainc ta paresse ! Craint d'être ridicule ! Assaillis-moi de reproches si tu veux ! Mais dissoud ta matière grise inculte et puante qui encombre ta tête malade !

 

Correction

 

Faites la part des choses et triez les verbes bien conjugués et les autres.

Verbe faire : Fais ! Faisons ! Faites ! Sans accent circonflexe !

Faisons, prononcez fesons [fə.zɔ̃]

 

Ne me contredisez pas, vous tous qui me lisez en hochant la tête !

Contredire : contredisez !

Dire : dites !

Redire : redites !

Maudire : maudissez !

Médisez ! Interdisez ! Dédisez ! Prédisez !

 

Tiens, toi par exemple, assois-toi à mes côtés et tends l'oreille,

s'asseoir, ou s'assoir (orthographe rectifiée de 1990) assois-toi ! Assieds-toi !

 

ou plutôt ouvre tes quinquets pour traquer la faute.

Les verbes du 1er groupe et ceux du 3e groupe qui se terminent par une syllabe muette ne prennent pas de S. Chante, cueille...

 

Ne me crois pas folle à vouloir te tendre ainsi des pièges.

Les verbes du 2e groupe et du 3e groupe (sauf ceux dont la syllabe est muette et sauf AIE) se terminent par S,

Finis, prends, tiens...

ou par X

Vaux, veux...

 

Et reste coi et docile.

Prends un stylo et mets-toi au travail. Barre ce qui est faux et corrige. Ne pense pas que cet exercice soit inutile, toi qui écris des mots tordus sur les réseaux sociaux que tu fréquentes sans relâche. Ne te mens pas à toi-même.

Les verbes en TRE perdent le T et prennent S.

Battre : Bats - Mettre : Mets - Paraître : Parais - Croître : Croîs

Les verbes du 3e groupe en TIR perdent le T et prennent S.

Mentir : Mens ! - Sortir : Sors - Partir : Pars

 

Cherches-y une bourde, une erreur, et une maladresse qui font tache. Allez, vas-y ! Trouves-en

On ajoute un S EUPHONIQUE aux verbes qui se terminent par une voyelle et suivis de Y et de EN.

 

Ris de ce que tu penses ! Ne me crois-tu pas ?

Veuille m'écouter !

Impératif de vouloir : Veuille ou Veux (dans la forme négative)

Ne m'en veux pas trop !

 

Ne te repose pas sur tes lauriers depuis longtemps fanés !

Vaux quelque chose, que diable !

Impératif de valoir : Vaux, valons, valez

 

Ne défaille pas quand tu vois le gigantesque travail de réflexion qui t'attend.

Impératif de défaillir : défaille, défaillons, défaillez

 

Sache être patient et appliqué.

Impératif de savoir : sache, sachons, sachez

 

Non, non ! Ne manquons pas à notre devoir, nous qui voulons nous dépasser ! Ne manquons jamais à notre devoir !

Le verbe faillir, défectif, ne se conjugue pas à l'impératif.

Il n'est plus guère usité qu'à l'infinitif : faillir, au passé simple : je faillis, etc.; au futur : je faillirai, etc.; au conditionnel : je faillirais, etc.; et aux temps composés : j'ai failli, j'avais failli, etc.

 

Ne t'absous pas de tes fautes, cancre invétéré ! Résous, une fois pour toutes, tes problèmes d'orthographe !

Absoudre, résoudre, dissoudre : disparition du D

Absous, absolvons, absolvez

Résous, résolvons, résolvez

Dissous, dissolvons, dissolvez

 

Aie envie de te surpasser ! Vaincs ta paresse !

Verbe avoir : aie, ayons, ayez

Verbes vaincre, convaincre.

Vaincs, vainquons, vainquez

Convaincs-moi !

 

Prends ton courage à bras-le-corps ! Crains d'être ridicule ! Assaille-moi de reproches si tu veux ! Et dissous ta matière grise inculte et puante qui encombre ta tête malade !

Assaillir : Assaille, assaillons, assaillez

Tressaillir : Tressaille, tressaillons, tressaillez

Prends : Les verbes se terminant par DRE font DS

Tends, suspends, rends, descends...

Crains : Les verbes se terminant par INDRE, AINDRE, EINDRE, OINDRE perdent le D et prennent S.

Crains, craignons, craignez

Peins, peignons, peignez

Joins, joignons, joignez

Dépeins, teins, enfreins, geins, épreins, contrains, oins, enjoins...

 

Proverbe ancien :

"Oignez vilain il vous poindra, poignez vilain il vous oindra."

Ce qui veut dire : Faites plaisir à un méchant, il vous poignardera,

faites-lui du mal, il vous obéira.

 

Pour en savoir plus sur l'impératif présent et passé :

> L'impératif présent et l'impératif passé

Ne mettre un -S que là où il faut

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
14 septembre 2016 3 14 /09 /septembre /2016 07:59

 ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

 

Top 10 des grandes difficultés de prononciation rencontrées par un étudiant qui apprend le français.

D'après l'article :

Top 10 pronunciation difficulties that an Indian student face while learning French

http://www.frehindi.org/2016/09/7791/

 

1-Le R français

Une difficulté immémoriale pour l'étudiant en français. Mais on peut apprendre à le prononcer.

 

2-Le U français

Difficile à prononcer et à distinguer du français OU. Un entraînement est nécessaire.

 

3-Les voyelles nasales AN EN IN ON UN

On les prononce comme si le nez était bouché et on pousse l'air à la fois par la bouche et par le nez.

 

4-Les accents

Ils modifient la prononciation, le sens des mots ou les deux.

Exemples : gêne, gène - mur, mûr – mal, mâle

 

5-Les lettres muettes

En français, il y a beaucoup de lettres qu'on ne prononce pas. Cependant toutes les lettres finales ne sont pas muettes.

Exemple : Les poules du couvent couvent.

 

6-Le H muet et le H aspiré

Ils sont tous deux muets mais ne se comportent pas de la même façon. Le mot qui commence par un H muet fait l'objet d'une liaison et d'une contraction, celui qui commence par un H aspiré se comporte comme s'il y avait une consonne.

Si vous hésitez entre le H muet et le H aspiré

L' devant le H muet, LE ou LA devant le H aspiré.

Exemples : L'héroïne, L'homme, LE hérisson, LA hotte...

Grammaire aidenet : > "h" aspiré et muet liste alphabétique

H aspiré & H muet - Quiz 102 (cet ou cette devant un H)

 

7-La liaison et l'enchaînement

Dans certains cas, le mot se lie avec le suivant. Il y a une difficulté quand on parle français mais aussi quand on l'entend.

Exemple de liaison : les enfants > les-z-enfants

Exemple d'enchaînement : j'arrive à comprendre > j'arriv-à comprendre

La liaison - L'élision - L'enchaînement - La disjonction

 

8-Les contractions

Les contractions (c'est-à-dire la suppression d'une lettre remplacée par une apostrophe) sont obligatoires quand un mot court comme je, me, le, la, ou ne (parfois que, etc.) est suivi d'une voyelle ou d'un H muet. On ne dira jamais "je aime" ni "le ami", mais "j'aime" et "l'ami".

Quoique, puisque, lorsque, quelque, et presque s'élident-ils ?

 

9-L'euphonie

Le français a des règles spécifiques qu'on emploie pour rendre la langue plus harmonieuse.

L'euphonie - Emploi des lettres euphoniques pour éviter l'hiatus – Vas-y ET Va y

 

10-Le rythme de la phrase

On entend souvent dire que le français est très musical. Cela tient du fait que les mots français n'ont pas d'accent tonique. On prononce toutes les syllabes avec la même intensité. Les groupes de mots donnent le rythme de la phrase française.

 

Article connexe

FLE – Comprendre le français parlé rapidement - Qu'est-ce que le FLE ?

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
8 septembre 2016 4 08 /09 /septembre /2016 08:14

 FLORILÈGE

ACCUEIL & SOMMAIRE

Les diverses catégories (ou tags)

Tous les articles du blog

IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

Un florilège de textes sélectionnés par mamiehiou

IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII


                                                             

- 48 -

 

 

Les Métamorphoses ou L'Âne d'or

Metamorphoseon libri XI ou Asinus aureus

IIe siècle

Roman d'Apulée

 

Il y a bien longtemps que j'ai lu ce roman antique

et j'en garde un souvenir ébloui.

Mamiehiou

 

Résumé à retrouver sur Wikipédia :

Le héros, un aristocrate prénommé Lucius (comme l'auteur du livre, Lucius Apuleius), connaît différentes aventures, après que sa maîtresse, Photis, l'a transformé en âne par accident. Il apprend que, pour retrouver sa forme humaine, il doit manger des roses. Ses diverses aventures malheureuses et burlesques au cours de cette quête des roses sont l'occasion pour Lucius d'apprendre et de raconter au lecteur de nombreuses histoires (le mythe de Psyché et de Cupidon, « la marâtre empoisonneuse », « la bru sanglante », etc.), mêlant l'érotisme aux crimes sanglants et à la magie. Bien que la signification du récit puisse faire l'objet d'interprétations diverses, il semble que le voyage de Lucius soit aussi un voyage spirituel, une initiation à la magie en même temps qu'une mise à distance de la sorcellerie par le comique.

 

Ce que dit Gustave Flaubert de l'Âne d'or - 1852

"Ce livre est un chef-d’œuvre. Il me donne à moi des vertiges et des éblouissements ; la nature pour elle-même, le paysage, le côté purement pittoresque des choses sont traités là à la moderne et avec un souffle antique et chrétien tout ensemble qui passe au milieu. Ça sent l’encens et l’urine, la bestialité s’y marie au mysticisme, nous sommes bien loin encore de ça nous autres comme faisandage moral."

Le texte rédigé en latin

Traduction par et sous la direction de Désiré Nisard.
Firmin Didot,1865

Extrait du chapitre 2

(II, 9, 1) Que sera-ce si la nature a donné aux cheveux une couleur avantageuse ou un lustre qui en relève l’éclat ; de ces teintes vigoureuses qui rayonnent au soleil, ou de ces nuances tendres, dont le doux reflet se joue aux divers aspects de la lumière ? Tantôt c’est une chevelure blonde, toute d’or à la surface, et qui prend vers la racine le brun du miel dans l’alvéole ; tantôt c’est un noir de jais, dont l’émail rivalise avec l’azur de la gorge des pigeons. Lorsque, luisants des essences d’Arabie, et lissés par l’ivoire aux dents serrées, les cheveux sont ramenés derrière la tête, c’est une glace où se mirent avec délices les yeux d’un amant : ici ils simulent une couronne tressée en nattes serrées et fournies ; là, libres de toute contrainte, ils descendent en ondes derrière la taille. Telle est l’importance de la coiffure, qu’une femme eût-elle mis en oeuvre l’or, les pierreries, les riches tissus, toutes les séductions de la toilette ; si elle n’a pris un soin égal de ses cheveux, elle ne paraîtra point parée. Cet arrangement chez ma Photis n’avait coûté ni temps, ni peine ; un heureux négligé en faisait tous les frais. Réunis en noeud au sommet de la tête, ses cheveux retombaient, gracieusement partagés, des deux côtés de son cou d’ivoire, et de leurs extrémités bouclées atteignaient la bordure supérieure de son vêtement.

(II, 10, 1) La volupté chez moi devenait torture ; je n’y tenais plus ; et me penchant avidement sur le beau cou de Photis, à l’endroit où les cheveux prennent naissance, j’y imprimai un long et délicieux baiser. Elle tourna la tête, et me lançant de côté une oeillade assassine : Ah ! jeune écolier, vous prenez goût à ce nanan ; tout n’y est pas miel ; prenez-y garde. À la longue, trop de douceur aigrit la bile. J’en cours le risque, ma chère âme, m’écriai-je ; pour savourer un seul de tes baisers, je suis homme à me laisser griller tout de mon long sur le brasier que voilà. Je dis ; et la serrant dans mes bras, je joignis les effets aux paroles. Mon feu la gagne, elle me rend étreinte pour étreinte, caresse pour caresse. Sa bouche entrouverte me prodigue le parfum de son haleine ; nos langues se rencontrent aiguillonnées par nos communs désirs. Ivre de ce doux nectar, Je meurs, m’écriai-je, je suis mort, si tu ne m’exauces. Mais elle, m’embrassant de nouveau, me dit : Rassure-toi ; tes désirs sont les miens : je suis à toi, et nos plaisirs ne se feront guère attendre. À l’heure des flambeaux, je serai dans ta chambre. Va rassembler tes forces ; car je veux toute la nuit te livrer bataille, et j’irai de tout cœur.

 

Lire le texte complet sur Wikisource

L’Âne d’or ou les Métamorphoses

 

Voir d'autres textes dans : Florilège - La pensée des autres

ACCUEIL & SOMMAIRE

Les diverses catégories (ou tags)

Tous les articles du blog

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Florilège - la pensée des autres
commenter cet article
1 septembre 2016 4 01 /09 /septembre /2016 02:07

  ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

 

Pour acquérir du vocabulaire, pour préciser le sens d'un mot, en connaître ses diverses acceptions, pour l'employer correctement dans la phrase, pour vérifier sans relâche mes connaissances et affiner ma pensée, je me plonge avec plaisir et curiosité dans les ouvrages suivants.

 

Dictionnaires

Lexicographie - Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales

Vous y trouverez le Trésor de la Langue Française (TFLi), les Dictionnaires de l'Académie (la 9ème édition incomplète en train de s'écrire n'est pas tombée dans le domaine public) et d'autres dictionnaires anciens.

+ les synonymes, les antonymes, le dictionnaire étymologique...

................................................................

Le Littré, 1863-1877 - d'après Émile Littré

> Dictionnaire Littré - Dictionnaire de la langue française (1889)

................................................................

Dictionnaire de la conversation et de la lecture

1re édition 1832

William Duckett

>> Liste des volumes : Tous les volumes (lien Books-Google)
 

Dictionnaire de la conversation et de la lecture

Inventaire raisonné des notions générales les plus indispensables à tous

2e édition 1853 

William Duckett fils

>> Liste d'ensemble - 16 volumes (Gallica)

................................................................

Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française.

Bescherelle, Louis-Nicolas (1802-1883)

Préciser tome 1, tome 2....

Dictionnaire universel de la langue française, Tome I (A-F)

Dictionnaire universel de la langue française, Tome II (G-Z), Garnier frères (Paris), 1856, sur Gallica 

................................................................

Dictionnaire du bas-langage

ou des Manières de parler usitées parmi le peuple : ouvrage dans lequel on a réuni Les expressions proverbiales figurées et triviales ; Les sobriquets, termes ironiques et facétieux ; Les Barbarismes ; Solécismes ; et généralement les locutions basses et vicieuses que l'on doit rejeter de la bonne conversation (Gallica)

Charles-Louis d'Hautel (1808-1883)

................................................................

Dictionnaire universel de Furetière XVIIe siècle - 1690

Titre complet : Dictionnaire françois, contenant les mots et les choses, plusieurs nouvelles remarques sur la langue françoise : Ses Expressions Propres, Figurées & Burlesques, la Prononciation des Mots les plus difficiles, le Genre des Noms, le Régime des Verbes : Avec Les Termes les plus connus des Arts & des Sciences. Le tout tiré de l'Usage et des bons Auteurs de la Langue françoise.

A-E - F-O - P-Z

Edition de 1725, revue et augmentée par Henri Basnage de Beauval & Jean-Baptiste Brutel de La Rivière  A-D - E-K - L-P - Q-Z

................................................................

Dictionnaire Godefroy : Dictionnaire de l'ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXe au XVe siècle(1881).

Frédéric Godefroy 1880-1895

................................................................

Grammaire des grammaires  (cinquième édition) 1822

Charles-Pierre Girault-Duvivier

................................................................

Pour trouver l'origine des mots :

Dictionnaire étymologique de la langue française

par Léon Clédat (1914)

................................................................

Encyclopédie « Panckoucke

L’Encyclopédie méthodique, dite "Panckoucke" fut publiée par Charles-Joseph Panckoucke puis par sa veuve et son gendre entre 1782 et 1832, et fut l’œuvre d’une centaine d’auteurs. Elle compte plus de 200 volumes.

À la différence de l'Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers de Diderot et d'Alembert, dont les articles sont présentés par ordre alphabétique, les connaissances humaines y sont réparties en 27 disciplines,  chacune faisant l'objet d'un dictionnaire spécialisé.

 

................................................................

À savoir :


Recherche groupée sur l’ensemble des dictionnaires du domaine public  sur le site de l'ATILF :  

 Wiktionnaire:Références - Wiktionnaire

................................................................

Voir aussi : Dictionnaires d'autrefois (Go)

................................................................

Autres sites

ABC de la langue française

Langue populaire, argot Bob ¶

................................................................

Grand dictionnaire terminologique - Office québécois de la langue française

Banque de dépannage linguistique   

(BDL) ou les liens utiles du site de l'Office québécois de la langue française.

................................................................

Wikipédia, Wiktionnaire, Wikisource m'ont apporté de nombreux éléments de réponses à mes questions.

Je salue en passant le travail accompli par leurs généreux participants.

Note de mamiehiou

................................................................

Ouvrages sur l'histoire de la langue française, voir la bibliographie dans l'article :

Une petite histoire de la langue française racontée par mamiehiou

................................................................

Enseignemoi.com Bible

Bible : Lire, écouter et étudier la Bible - EnseigneMoi

................................................................

Autres ouvrages

qui ne sont pas dans le domaine public

Le Dictionnaire de l'Académie (9ème édition) > Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales

Le Club d'orthographe de Grenoble qui fait un excellent travail de recherche nous donne chaque année les mots nouveaux des dictionnaires.

 

>> Mots nouveaux des dictionnaires | Club d'orthographe de Grenoble

http://orthogrenoble.net/mots-nouveaux-dictionnaires/

................................................................

Sans oublier le précieux ouvrage indispensable aux passionnés de grammaire : Le Grevisse – Le Bon Usage

................................................................

Intéressant :

Encyclopédie gratuite Imago Mundi

Plusieurs dictionnaires lui sont annexés : biographies, oeuvres, pays, lieux d'histoire, villes, etc.

................................................................

Quand un ouvrage peut-il tomber dans le domaine public ?

70 ans après la mort de son auteur.

> Pourquoi Apollinaire a mis 95 ans pour entrer dans le domaine public

Articles connexes à lire dans le blog :

> Du plaisir de la lecture des dictionnaires

> Une petite histoire de la langue française - Chapitre 12 - XVIIe siècle 1 - À L'AUBE DE LA LANGUE CLASSIQUE - Les grammairiens façonnent notre langue - Malherbe - Vaugelas - L'Académie Française

 

>> Retour au début de l'article

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Cet article a été publié pour la première fois en octobre 2012.

Et mis à jour.

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
19 août 2016 5 19 /08 /août /2016 08:09

 ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

 

Liure non seulement vtile à ceux qui font

profession de poësie, mais fort propre aussi

pour illustrer toute autre composition Françoise

 

Langue Françoise : quand le u et le v* se confondaient*, ainsi que le i et le j*, quand le s n'avait pas encore été remplacé par l'accent circonflexe, quand on écrivait oi avant d'écrire ai, quand le suffixe eux s'écrivait eus...

 

Entrée : AMOUR page 14

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4480z/f39.item.zoom

 

Veux-tu sçavoir que c'est qu'Amour ?

AMOUR, aueugle, cruel, impitoiable, traistre, enfiellé, ieune, fils de Venus, indiscret, folastre ou fol, bandé, guerrier, mondain, cyprien, peruers, enfant du ciel, emplumé, brutal, charnel, vitieux, captif ou captiuant, pere de volupté, cauteleus, monarque, premier-né des dieux, ineuitable, deceptif, tyran de la vie, meurtrier, trompeur, inhumain, felon, oiseau vainqueur, lasche, lier, moteur de l'uniuers, boute-feu, malheureus, enchanteur, leger, rusé, fils de la mer, archer ou archerot, souciuus, flateur, mechant, peres des muses, indomtable, maupiteus, delicat, gouverneur du monde, foible-fort, emmiellé, pathien, dieuvolat, lascif, abuseur, idalien, porte-carquois, ailé, lubrique, enuieus, ialous, volage, superbe, violent, ioieus, amadoueur, venimeus, doux-amer, intraitable, ardent, deshonneste, insensé, opiniastre, cythérien, pariure, impatient, malin, effeminé, tendrelet, miserable, fauce-foi, rigoureus, inconstant, mensonger, dissolu, enfant de Cytheree, impérieus, rebelle, insulte, dissimulé, furieus, ingrat, puissant, fils de nature, gracieus, implacable, dionien, maistre des dieux, infame, forcier, pipeur, doux ou doucet, enfançon, voluptueus, gouuerneur des villes, inexorable, sourd, diuin, aueugle, fils d'un tigre, malitieus, impudent, conuoiteus, pere du souci, englueus, voletant, ambitieus, fils d'Erycine, incestueus, triumphant, audacieus, venerien, homicide, vagabond, chatouïlleus, inflexible, mauvais.

Bref veux-tu sçavoir que c'est qu'Amour ?

Amour est un gouffre de maux :

Amour affole le plus sage:

Amour n'est sinon qu'une rage :

Amour aueugle les raisons :

Amour renuerse les maisons :

Amour honnit la renommee :

Amour n'est rien qu'une fumee.

Quand Amour signifie Amitié, il est prins en bonne & mauuaise part, & est masc. & fem.

 

 

*Les lettres j et v sont dites ramistes. En 1562, Pierre de la Ramée, dit Ramus réussit à faire passer dans l'usage la distinction du i et du j, du u et du v.

 

Maurice de La Porte est un lexicographe français, né à Paris en 1531 et mort le 23 avril 15711. Il est fils d'imprimeur. Il est l'auteur des Épithètes (1571). Dans cet ouvrage, comme l'avait déjà fait Ravisius Textor, il relève les épithètes utilisées par les poètes, en particulier par Ronsard, « prince de tous les poëtes François ». Il y rappelle également les fables de la mythologie. L'ouvrage est présenté comme utile à ceux qui font profession de la Poësie, mais fort propre aussi pour illustrer toute autre composition Françoise. [...] (Wikipédia)

Poësie, poëte, poëme > Poésie, poète, poème

françois > français

Texte modernisé - Entrées : Eternité (Æternité) & Mort

 

Éternité : immense, perpétuelle, mère des dieux, immuable, entière, sublime, unique, sempiternelle, incorruptible, divine, perdurable, infinie, souveraine, admirable, immortelle, suprême, céleste, ineffable, permanente, incompréhensible.

> http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4480z/f25.item.zoom

 

Mort : Incertaine, commune, avare, traîtresse, menaçante, insatiable, prompte, cruelle, dure, envieuse, lente, implacable, dépite ou dépiteuse, sanglante, dénervée, impitoyable, boiteuse, sourde, bourrelle, muette, égale, froide, méchante, soudaine, exécrable, assommante, fâcheuse, déveinée, triste, horrible, inexorable, étouffante, nuisible, injurieuse, aveugle, pâle, hideuse, maigre, violente, amère, effroyable, inopinée, terrible, outrageuse, ravissante, mange-tout, blême, noire, étrange, félonne, malheureuse, fière, inique, douloureuse, chimère, incons-tante, piteuse, misérable, injuste, âpre, rigoureuse, intraitable, engloutissante, sévère, impor-tune, larmoyante, inévitable, certaine, fatale, suffocante, odieuse, sombre, indomptable, subite, ennemie des hommes, surprenante, meurtrière, improviste, stygienne, vengeresse, abominable, ensanglantée, infernale, douteuse, repentine, heureuse.

 

Voir aussi le texte modernisé :

> http://www.preambule.net/epithetes/a/a.html

 

Article annexe > Les réformes de la langue française

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
14 août 2016 7 14 /08 /août /2016 16:52

  ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

 

Sommaire de l'article

1-Emploi de Ni

2-Un après-midi ou une après-midi

3-Stupéfait ou stupéfié

4-Qu'importent ou Qu'importent suivis d'un pluriel

5-Paris est beau ou Paris est belle

6-Des amours malheureux ou Des amours malheureuses

7-Au temps pour moi ! ou Autant pour moi !

8-Inatteignable

9-Une foule de gens (singulier ou pluriel)

10-Place de la négation

11-Ça le démange ou ça lui démange.

12-Je l'aide ou je lui aide.

13-Je l'empêche (ou lui empêche) de le faire.

 

1-Emploi de Ni

On peut dire :

NI en corrélation avec NE

Innommable : qu'on ne peut nommer ni qualifier.

NI en corrélation avec une négation totale NE PAS, NE POINT...

Qu'on ne peut pas nommer ni qualifier.

NI... NI

Qu'on ne peut ni nommer ni qualifier.

Pour en savoir plus > http://www.cnrtl.fr/definition/ni

Ne pas dire :

Qu'on ne peut pas ni nommer ni qualifier

Littré : Quand ni est répété, on ne met pas la particule point ou pas.

Toutefois les meilleurs écrivains se sont affranchis de cette règle ou plutôt de cet usage.

> http://www.littre.org/definition/ni

 

2-Un après-midi ou une après-midi

> Féminin ou masculin ? Le genre des noms dont on n'est pas sûr

Je viendrai te voir cet après-midi.

Je viendrai te voir cette après-midi.

> CET ou CETTE - H aspiré & H muet

 

3-Stupéfait ou stupéfié

Il a été stupéfié de l'apprendre.

Il a été stupéfait de l'apprendre

Cf. Académie > Il a été stupéfait par la nouvelle (à éviter)

Correction : Il a été stupéfié par la nouvelle

 

4-Qu'importe ou Qu'importent suivis d'un pluriel

Qu'importent vos gémissements, ils ne changeront pas le cours des choses.

OU

Qu'importe vos gémissements...

> Qu'importe(nt) mes démons, si tu as ma tendresse !

 

5-Paris est beau ou Paris est belle

Cf. Projet Voltaire

> Paris est beau ou Paris est belle ? Le genre des noms de villes


6-Des amours malheureux ou Des amours malheureuses

Amour peut s'employer au féminin pour exprimer la passion amoureuse, ou bien en poésie.

La grande amour, populaire, familier.

Le vert paradis des amours enfantines (Baudelaire)

Littré :

Je redoutai du roi les cruelles amours (Racine)

Il déshonora son règne par ses amours monstrueuses (Bossuet)

Si d'une égale amour votre cœur est épris (Voltaire)

 

7-Au temps pour moi ! ou Autant pour moi !

L'exclamation signifie qu'on reconnaît son erreur.

 > Au temps pour moi ! ou Autant pour moi !

Au temps pour moi (Académie)

Autant pour moi a ses adeptes.

 

8-Inatteignable

Cf. Académie > Inatteignable

inatteignable, inaccessible, hors d'atteinte – on trouve même chez Proust : inatteingible et inattingible.

 

9-Une foule de gens suivi d'un verbe au singulier ou au pluriel

Une foule de personnages moliéresques défilèrent dans mon rêve.

Une foule de personnages moliéresques défila dans mon rêve.

Une foule peut-être suivi d'un singulier si l'on considère la totalité, d'un pluriel si l'on considère chaque élément particulier qui la compose.

> Les noms collectifs

 

10-Après certains verbes comme croire, devoir, falloir, paraître, penser, sembler, vouloir, suivis d'un infinitif, la négation peut porter sur le verbe ou sur l'infinitif.

Ce ne sont là que phrases illustrant une règle grammaticale ; vous ne devez pas les rapporter à un événement réel quel qu'il soit.

Ce ne sont là que phrases illustrant une règle grammaticale ; vous devez ne pas les rapporter à un événement réel quel qu'il soit.

On ne peut pas déplacer la négation avec d'autres verbes, au risque de changer complètement le sens de la phrase.

 

11-Démanger quelqu'un ou démanger à quelqu'un

Les moustiques l'ont piquée ; ça la démange.

Ça lui démange.

> Verbes suivis d'un complément direct ou d'un complément indirect

 

12-Aider quelqu'un ou aider à quelqu'un

Je l'aide à faire ses devoirs.

Je lui aide à faire ses devoirs. (La construction est vieillie ou régionale)

> Verbes suivis d'un complément direct ou d'un complément indirect

 

13-Empêcher quelqu'un de faire quelque chose ou empêcher à quelqu'un de faire quelque chose

Je l'ai empêché de faire une bêtise.

Je lui ai empêché de faire une bêtise. (construction vieillie et littéraire)

> Verbes suivis d'un complément direct ou d'un complément indirect

 

Articles annexes

> Mosaïque de quelques curiosités de la Langue Française

> Les synonymes – la synonymie + Quiz

> Synonymes, antonymes, homonymes, homophones, paronymes, hyperonymes, hyponymes, holonymes & méronymes – QUIZ

> Récapitulation des articles : "Ne pas confondre... "

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags) 

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog