Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 13:19

La clef des modes dans les subordonnées conjonctives

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

 

D'ici que, rare   (temps) subjonctif - §40  : Emplois du subjonctif

 
D'ici que je vous prie de revenir me voir, je me serai mordu les doigts plus d'une fois. 

D'ici que je vous fasse l'aumône d'un seul euro, les grenouilles auront des poils, comme disent les Espagnols*.

 

d'ici : à partir de maintenant

 

Voir :  Ne pas confondre les locutions conjonctives de temps : de là à ce que, d'ici à ce que, et d'ici que.

 

*Cuando las ranas crien pelos, quand les grenouilles auront des poils, disent les Espagnols.

Et les Français de dire "quand les poules auront des dents".

Voir les différentes façons de dire "pour ainsi dire jamais" dans les notes du texte 57.

 

>> Conjonctions de subordination et locutions conjonctives classées : cause conséquence but temps condition comparaison concession exception proportion manière conformité supposition addition alternative

 

La clef des modes dans les subordonnées conjonctives

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans La clef des modes dans les conjonctives
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 13:15
Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans La clef des modes dans les conjonctives
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 12:44
Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans La clef des modes dans les conjonctives
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 12:00

La clef des modes dans les subordonnées conjonctives

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

 

De [telle] sorte que  (conséquence ou but)  = en sorte que

 

1°(but) subjonctif -  Voir le §45  Emplois du subjonctif

2°(résultat obtenu ou à obtenir, conséquence) indicatif ou subjonctif 

 

La locution est suivie d'une conséquence, qu'elle se réalise, ou bien qu'elle soit réalisée, ou pas.

Si elle est réalisée, c'est l'indicatif, ou le subjonctif si elle ne l'est pas.

 

Il s'applique à bien se laver les pieds chaque jour de sorte qu'il ne sent pas la transpiration.

Je ne ferai plus couler l'eau tout le temps que je me laverai les dents de sorte que ma facture en sera allégée.

Je lui demandai de ne plus jamais me faire souffrir de sorte que je ne fisse plus de dépression.

  

"De sorte que, en sorte que, conjonction qui lie par forme d'explication. 

De sorte que, en sorte que gouvernent le subjonctif quand c'est d'un but à atteindre qu'il s'agit : Faites en sorte, faites de sorte que vous arriviez avant moi ; et l'indicatif, quand c'est d'un résultat obtenu ou à obtenir qu'il s'agit : Il fait de sorte ou en sorte qu'il arrivera à temps ; il a travaillé en sorte ou de sorte qu'il a été le premier dans sa classe." Littré

 

> de façon que     

 

>> Conjonctions de subordination et locutions conjonctives classées : cause conséquence but temps condition comparaison concession exception proportion manière conformité supposition addition alternative

 

La clef des modes dans les subordonnées conjonctives

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

 

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans La clef des modes dans les conjonctives
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 10:57

La clef des modes dans les subordonnées conjonctives

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Dès lors que (cause) indicatif

Je suis parti dès lors que tu m'as rendu ma liberté.

 

Voir dès que  

Dès lors que, vieux dans le sens de "dès que, quand, aussitôt que, sitôt que" (temps, simultanéité et postériorité) indicatif 

Il m'a salué chaleureusement dès lors que je suis arrivée.

 

>> Conjonctions de subordination et locutions conjonctives classées : cause conséquence but temps condition comparaison concession exception proportion manière conformité supposition addition alternative

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans La clef des modes dans les conjonctives
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 10:55
Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans La clef des modes dans les conjonctives
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 06:57

La clef des modes dans les subordonnées conjonctives

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Dès que

1°(temps, simultanéité et/ou postériorité) indicatif

Voir  "aussitôt que", "sitôt que", "au moment où", "au moment que".

Et aussi "quand"

 

Postériorité :

Dès qu'il m'eut remercié, j'eus envie de recommencer à lui faire plaisir.

passé antérieur dans la subordonnée

passé simple dans la principale

Dès que tu m'auras gratifié d'un beau sourire, je me jetterai à ton cou.

futur antérieur dans la subordonnée

futur dans la principale

Simultanéité :

Je hurle dès que tu me pinces, petite peste ! 
Après dès que, aussitôt que, sitôt que (langue soignée), le verbe peut être au même temps que celui de la proposition principale du fait que ces conjonctions présentent des faits si proches qu'on peut les considérer comme simultanés.

Dès qu'il me remercie, j'ai envie de recommencer à lui faire plaisir.

les verbes sont tous les deux à l'indicatif présent.

Dès qu'il m'a parlé, j'ai éprouvé une joie immense.

les verbes sont tous les deux au passé composé.

Dès que tu me gratifieras d'un beau sourire, je me jetterai à ton cou. 

les verbes sont tous les deux au futur.

> Aussitôt que

2°(cause). indicatif, vieux dans le sens de "dès lors que" lors même que", puisque.

Je ne t'en veux plus dès que tu me demandes pardon. 

> Dès lors que 

Dès l'instant que, suivi du subjonctif, marque le temps avec un sens conditionnel 

Tu feras un effort pour moi dès l'instant que tu le veuilles bien.   

 

4°Dès l'instant où suivi de l'indicatif

où est un pronom relatif qui a pour antécédent instant

il introduit une subordonnée relative

 

Ces syntagmes (au moment où, dès l'instant que, etc.) peuvent être considérés comme des locutions conjonctives comme le fait l'Académie, mais, n'étant pas figés, on peut en décomposer les éléments comme que ou , pronoms relatifs ayant des antécédents, instant ou moment.  

 

>> Conjonctions de subordination et locutions conjonctives classées : cause conséquence but temps condition comparaison concession exception proportion manière conformité supposition addition alternative

 

La clef des modes dans les subordonnées conjonctives

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans La clef des modes dans les conjonctives
commenter cet article
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 16:00

FLORILÈGE

ACCUEIL

                                                                                                            

Un florilège de textes sélectionnés par mamiehiou

.                                                                                                          

 

-8-

 

La vie heureuse

 

Sénèque le Jeune (14 avant J.C. 65 après J.C.)

 

Philosophe de l'école stoïcienne, dramaturge, homme d'état romain

                                               

Joignez à cela, que le plaisir s'unit même à la vie la plus honteuse ; au lieu que la vertu n'admet pas une mauvaise vie. De plus, certains hommes sont malheureux, non pas en l'absence du plaisir, mais à cause du plaisir même : et cela n'arriverait pas, si à la vertu s'était incorporé le plaisir, dont souvent elle manque, dont jamais elle n'a besoin. Pourquoi réunissez-vous des objets différents, et même opposés ? La vertu est quelque chose d'élevé, de sublime, de souverain, d'invincible, d'infatigable ; le plaisir, quelque chose de rampant, de servile, d'énervé, de chancelant, dont le poste et la demeure sont les lieux de prostitution et les tavernes. La vertu, vous la trouverez dans le temple, dans le forum, dans le sénat, debout sur les remparts, couverte de poussière ; elle a le teint hâlé, les mains calleuses ; le plaisir, vous le verrez fuir de cachette en cachette, et chercher les ténèbres, aux environs des bains, des étuves, et des lieux qui redoutent. la présence de l'édile ; le plaisir est mou, lâche, humecté de vin et de parfums, pâle ou fardé, et souillé des drogues de la toilette. Le souverain bien est immortel ; il ne sait pas cesser d'être ; il n'éprouve ni la satiété, ni le repentir ; car jamais un esprit droit ne se détourne : un tel esprit ne se prend pas en haine, et il n'a rien changé, parce qu'il a toujours suivi ce qu'il y a de meilleur. Au contraire le plaisir, alors qu'il charme le plus, s'éteint ; il ne dispose pas d'un grand espace : aussi le remplit-il bientôt ; il cause l'ennui, et après le premier essor, il est languissant. D'ailleurs ce n'est jamais une chose certaine, que celle dont la nature consiste dans le mouvement. D'après cela, il ne peut seulement pas y avoir de réalité pour ce qui vient et passe au plus vite, devant périr dans l'usage même de son être ; car ce je ne sais quoi ne parvient en un point, que pour y cesser ; et tandis qu'il commence, il tire à sa fin.

Traduction de Héron de Villefosse

 

.........................................
 

Ce que Sénèque dit du souverain bien :

C'est l'âme qui dédaigne les coups du sort et se réjouit dans la vertu, la force d'une âme invincible, expérimentée, paisible dans l'action, alliée à beaucoup d'humanité et soucieuse de ses semblables.

 

.................................................................................

FLORILÈGE - LA PENSÉE DES AUTRES (titres des textes)

ACCUEIL & SOMMAIRE

.................................................................................

 

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Florilège - la pensée des autres
commenter cet article
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 15:44

La clef des modes dans les subordonnées conjonctives

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Depuis que (temps)  indicatif

= depuis le temps où, depuis le moment où

 

Je suis le plus heureux du monde depuis que nous nous sommes mariés.

 

Proposition subordonnée à la forme négative :

On peut mettre  la négation incomplète "ne"

Mes sentiments pour toi n'ont pas changé depuis que je ne t'ai vu.

On met la négation complète (ne pas, ne point, ne plus...) quand le verbe après "depuis que" est au présent ou à l'imparfait.

La vie n'est plus aussi attrayante qu'elle l'était depuis que nous ne vivons plus ensemble.

 

À rapprocher de : voilà (deux jours, trois semaines, cinq ans...) que, il y a... que, il y avait... que

Il y a bien un mois que je ne l'ai (pas) vu.

Voilà deux ans que je n'ai (pas) reçu de lettres de lui.

 

Remarque : On a quelquefois, comme dans les exemples suivants, un présent illogique après "depuis que" (langue familère)

Il est malade depuis qu'il est tout petit.

Nous avons l'habitude de nous chamailler depuis que nous sommes des gamins.

Même chose au passé, si l'on a un imparfait :

Nous avions la habitude de nous chamailler depuis que nous étions des gamins.

 

>> Conjonctions de subordination et locutions conjonctives classées : cause conséquence but temps condition comparaison concession exception proportion manière conformité supposition addition alternative

 

La clef des modes dans les subordonnées conjonctives

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans La clef des modes dans les conjonctives
commenter cet article
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 15:42

La clef des modes dans les subordonnées conjonctives

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

 

De là à ce que (temps) subjonctif - §40 dans : Emplois du subjonctif

     

 Je veux bien te demander pardon mais de là à ce que je me traîne à tes genoux, tu peux toujours courir.

Je veux bien accepter que tu m'offres des cadeaux à ne plus savoir où les mettre, mais de là à ce que tu attendes un seul geste de ma part, on peut toujours rêver.

 

Voir :  Ne pas confondre les locutions conjonctives de temps : de là à ce que, d'ici à ce que, et d'ici que.

 

"D'ici que", "d'ici à ce que" est le point de départ de la parole.

"De là à ce que" n'est pas le départ de la parole.

D'après le Grevisse.

 

>> Conjonctions de subordination et locutions conjonctives classées : cause conséquence but temps condition comparaison concession exception proportion manière conformité supposition addition alternative

 

La clef des modes dans les subordonnées conjonctives

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans La clef des modes dans les conjonctives
commenter cet article

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog