Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 16:16

 RETOUR> QUIZ 25 Test sur la politesse, etc.

 

TEST SUR LA POLITESSE ET LE SAVOIR-VIVRE

 

Partie n°4

Vous vous adressez à votre supérieur hiérarchique. Vous avez fait une grosse erreur dans le travail demandé. Vous lui dites :

 

> D'accord ou pas d'accord :

a- Je ferai mieux la prochaine fois.

b- C'est pas ma faute, vous m'aviez mal expliqué.

c- C'était beaucoup trop dur pour moi.

d- Ça n'entrait pas dans mon poste de travail.

e- Vous exigez trop de moi.

f- Mais qu'est-ce que j'ai été con !

g- Je vous supplie de ne pas m'en tenir rigueur.

h- Je suis désolé. Je n'ai vraiment aucune excuse.

 

Réponses – Les mauvaises solutions sont en rouge, les bonnes sont en bleu et marquées d'une croix.

a- Je ferai mieux la prochaine fois.

b- C'est pas ma faute, vous m'aviez mal expliqué.

c- C'était beaucoup trop dur pour moi.

d- Ça n'entrait pas dans mon poste de travail.

e- Vous exigez trop de moi.

f- Mais qu'est-ce que j'ai été con !

g- Je vous supplie de ne pas m'en tenir rigueur.

+h- Je suis désolé. Je n'ai vraiment aucune excuse.

 

TOUTES LES QUESTIONS DU TEST

 

Partie n°1 Vous entrez dans le bureau d'un patron recruteur pour une embauche.

Les mauvaises manières et les bonnes - Première partie

 

Partie n°2 Quand vous vous adressez à votre supérieur hiérarchique, ce que vous pouvez lui dire lorsque vous n'avez pas bien entendu

Les mauvaises manières et les bonnes - Deuxième partie

 

Partie n°3 Il est urgent que vous partiez avant la fin d'une réunion de travail.

Les mauvaises manières et les bonnes - Troisième partie

 

Partie n°4 Vous avez fait une grosse erreur dans le travail demandé.

 

Les mauvaises manières et les bonnes - Quatrième partie (Retour au début de l'article)

 

Partie n°5 Vous entrez sans frapper dans une pièce que vous croyiez inoccupée et vous surprenez votre patron et une autre personne dans une position vraiment peu conventionnelle (et c'est un euphémisme).

 Les mauvaises manières et les bonnes – Cinquième partie

 

Partie n°6 Vous prenez un transport en commun.       

Les mauvaises manières et les bonnes – Sixième partie

 

Partie n°7 Vous avez des invités pour le dîner et vous vous conformez à l'art de la table. 

Les mauvaises manières et les bonnes – Septième partie

 

 

RETOUR> QUIZ 25 Test sur la politesse, etc.

 

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 16:15

 RETOUR> QUIZ 25 Test sur la politesse, etc.

 

TEST SUR LA POLITESSE ET LE SAVOIR-VIVRE

 

Partie n°3

Vous vous adressez à votre supérieur hiérarchique. Il est urgent que vous partiez avant la fin d'une réunion de travail. Vous lui dites :

 

> D'accord ou pas d'accord :

a- Salut, je me casse.

b- Il faut que je m'en aille, à plus !

c- Je me tire, ça urge.

d- Bon, maintenant je fiche le camp, j'ai un rendez-vous important.

e- Veuillez m'excuser, il faut que je parte.

f- Je m'excuse, j'ai quelque chose d'important à faire.

g- Mille excuses, faut que je m'arrache.

h- Je suis désolé, vraiment, je pars, c'est une question de vie ou de mort.

i- Je dois partir maintenant, excusez-moi (Vous l'aviez prévenu de votre départ anticipé avant la réunion)

i- Je crois que je vous ai dit tout ce que j'avais à vous dire, maintenant je m'en vais.

 

Réponses – Les mauvaises solutions sont en rouge, les bonnes sont en bleu et marquées d'une croix.

a- Salut, je me casse.

b- Il faut que je m'en aille, à plus !

Ce n'est pas votre copain.

c- Je me tire, ça urge.

d- Bon, maintenant je fiche le camp, j'ai un rendez-vous important.

e- Veuillez m'excuser, il faut que je parte.

f- Je m'excuse, j'ai quelque chose d'important à faire.

g- Mille excuses, faut que je m'arrache.

h- Je suis désolé, vraiment, je pars, c'est une question de vie ou de mort.

+i- Je dois partir maintenant, excusez-moi (Vous l'aviez prévenu de votre départ anticipé avant la réunion)

i- Je crois que je vous ai dit tout ce que j'avais à vous dire, maintenant je m'en vais.

 

TOUTES LES QUESTIONS DU TEST

 

Partie n°1 Vous entrez dans le bureau d'un patron recruteur pour une embauche.

Les mauvaises manières et les bonnes - Première partie

 

Partie n°2 Quand vous vous adressez à votre supérieur hiérarchique, ce que vous pouvez lui dire lorsque vous n'avez pas bien entendu

Les mauvaises manières et les bonnes - Deuxième partie

 

Partie n°3 Il est urgent que vous partiez avant la fin d'une réunion de travail.

Les mauvaises manières et les bonnes - Troisième partie (retour au début de l'article)

 

Partie n°4 Vous avez fait une grosse erreur dans le travail demandé.

Les mauvaises manières et les bonnes - Quatrième partie

 

Partie n°5 Vous entrez sans frapper dans une pièce que vous croyiez inoccupée et vous surprenez votre patron et une autre personne dans une position vraiment peu conventionnelle (et c'est un euphémisme).

 Les mauvaises manières et les bonnes – Cinquième partie

 

Partie n°6 Vous prenez un transport en commun.       

Les mauvaises manières et les bonnes – Sixième partie

 

Partie n°7 Vous avez des invités pour le dîner et vous vous conformez à l'art de la table. 

Les mauvaises manières et les bonnes – Septième partie

 

 

RETOUR> QUIZ 25 Test sur la politesse, etc.

 

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 16:14

RETOUR> QUIZ 25 Test sur la politesse, etc.

 

TEST SUR LA POLITESSE ET LE SAVOIR-VIVRE

 

Partie n°2

Quand vous vous adressez à votre supérieur hiérarchique, ce que vous pouvez lui dire lorsque vous n'avez pas bien entendu.

 

> D'accord ou pas d'accord :

a- Pouvez-vous répéter ?

b- Qu'est-ce que vous avez dit ?

c- Comment ?

d- Plaît-il ?

e- Pardon, je n'ai pas bien entendu.

f- Hein ?

g- Quoi ?

h- Répétez ! Je suis un peu dur de la feuille.

i- Mais parlez donc plus fort !

 

Réponses – Les mauvaises solutions sont en rouge, les bonnes sont en bleu et marquées d'une croix.

a- Pouvez-vous répéter ?

b- Qu'est-ce que vous avez dit ?

c- Comment ?

d- Plaît-il ?

C'est trop sophistiqué.

+e- Pardon (ou excusez-moi) je n'ai pas bien entendu.

f- Hein ?

g- Quoi ?

h- Répétez ! Je suis un peu dur de la feuille. C'est de l'argot.

i- Mais parlez donc plus fort !

 

TOUTES LES QUESTIONS DU TEST

 

Partie n°1 Vous entrez dans le bureau d'un patron recruteur pour une embauche.

Les mauvaises manières et les bonnes - Première partie

 

Partie n°2 Quand vous vous adressez à votre supérieur hiérarchique, ce que vous pouvez lui dire lorsque vous n'avez pas bien entendu

Les mauvaises manières et les bonnes - Deuxième partie (retour au début de l'article)

 

Partie n°3 Il est urgent que vous partiez avant la fin d'une réunion de travail.

Les mauvaises manières et les bonnes - Troisième partie

 

Partie n°4 Vous avez fait une grosse erreur dans le travail demandé.

 

Les mauvaises manières et les bonnes - Quatrième partie

 

Partie n°5 Vous entrez sans frapper dans une pièce que vous croyiez inoccupée et vous surprenez votre patron et une autre personne dans une position vraiment peu conventionnelle (et c'est un euphémisme).

 Les mauvaises manières et les bonnes – Cinquième partie

 

Partie n°6 Vous prenez un transport en commun.       

Les mauvaises manières et les bonnes – Sixième partie

 

Partie n°7 Vous avez des invités pour le dîner et vous vous conformez à l'art de la table. 

Les mauvaises manières et les bonnes – Septième partie

 

 

RETOUR> QUIZ 25 Test sur la politesse, etc.

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les QUIZ du blog

 

 

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 16:12

 

RETOUR> QUIZ 25 Test sur la politesse, etc.

 

TEST SUR LA POLITESSE ET LE SAVOIR-VIVRE

 

 

Partie n°1

Vous entrez dans le bureau d'un patron recruteur pour une embauche.

 

> D'accord ou pas d'accord :

a- Vous avez mis votre jean.

b- Vous vous assoyez directement sur la chaise en face de lui.

c- Vous restez debout pour le dominer de votre hauteur.

d- Vous lui demandez s'il a bien lu votre CV.

e- Vous lui énumérez toutes vos qualités.

f- Vous reprenez les différents points de votre CV, au cas où il ne l'aurait pas bien lu.

g- Vous lui parlez avec un sourire forcé.

h- Vous mâchez votre chewing-gum ostensiblement pour bien lui faire voir que vous êtes à l'aise et complètement décomplexé.

i- Vous gardez votre casquette sur la tête.

j- Si vous ne comprenez pas la question posée, vous répondez n'importe quoi de peur de lui demander de répéter.

k- Vous lui demandez si vous pourrez choisir les dates de vos vacances.

l- Vous l'interrompez quand vous devinez la fin de la question qu'il est en train de vous poser pour lui montrer la vivacité de votre esprit.

m- Vous prenez un air soumis.

n- Vous ne lui posez aucune question.

o- Vous dites les points qui vous intéressent particulièrement dans l'emploi que vous postulez.

p- Vous lui demandez s'il veut une cigarette.

q- Vous lui faites remarquer qu'il a fait une grosse tache sur sa cravate et que vous le lui dites pour lui rendre service.

r- Vous avez à coeur de lui tendre votre main avant qu'il vous tende la sienne, tant pour lui dire bonjour qu'au revoir.

 

Réponses – Les mauvaises solutions sont en rouge, les bonnes sont en bleu et marquées d'une croix.

a- Vous avez mis votre jean.

Non. Vêtez-vous le plus convenablement possible, en restant strict et simple. Coiffez-vous soigneusement, et faites votre toilette avant de venir. Ne mettez pas de lunettes de soleil.

b- Vous vous assoyez directement sur la chaise en face de lui.

Non, attendez qu'il vous propose un siège.

c- Vous restez debout pour le dominer de votre hauteur.

S'il vous demande de vous asseoir, assoyez-vous.

d- Vous lui demandez s'il a bien lu votre CV.

Il est censé l'avoir lu, ne lui dites rien à ce sujet, seulement s'il vous pose des questions.

e- Vous lui énumérez toutes vos qualités.

Vous lui dites les qualités qui ont un rapport avec le travail que vous postulez et seulement s'il vous le demande.

f- Vous reprenez les différents points de votre CV, au cas où il ne l'aurait pas bien lu.

Non.

g- Vous lui parlez avec un sourire forcé.

Soyez naturel. Souriez ou ne souriez pas selon votre tempérament.

h- Vous mâchez votre chewing-gum ostensiblement pour bien lui faire voir que vous êtes à l'aise et complètement décomplexé.

Sûrement pas.

i- Vous gardez votre casquette sur la tête.

Non, c'est un signe de politesse que d'ôter son couvre-chef.

j- Si vous ne comprenez pas la question posée, vous répondez n'importe quoi de peur de lui demander de répéter.

Non demandez-lui poliment de répéter

k- Vous lui demandez si vous pourrez choisir les dates de vos vacances.

Non ce n'est pas le moment.

l- Vous l'interrompez quand vous devinez la fin de la question qu'il est en train de vous poser pour lui montrer la vivacité de votre esprit.

Sûrement pas. Quelle prétention !

m- Vous prenez un air soumis.

Non. Ni soumis ni m'as-tu-vu.

n- Vous ne lui posez aucune question.

Si vous avez besoin d'éclaircissements, posez-lui des questions circonstanciées. Mais juste ce qu'il faut.

+o- Vous dites les points qui vous intéressent particulièrement dans l'emploi que vous postulez.

Oui, cela vous met en valeur et montre que vous savez de quoi il retourne.

p- Vous lui demandez s'il veut une cigarette.

Vous êtes impossible !

q- Vous lui faites remarquer qu'il a fait une grosse tache sur sa cravate et que vous le lui dites pour lui rendre service.

Jamais de la vie ! Restez dans le cadre professionnel et ne vous occupez pas de ce qui ne vous regarde pas.

r- Vous avez à coeur de lui tendre votre main avant qu'il vous tende la sienne, tant pour lui dire bonjour qu'au revoir.

Non. C'est toujours lui qui vous tend la main en premier, jamais vous. Quelle audace !

 

SUITE DU TEST

 

Partie n°1 Vous entrez dans le bureau d'un patron recruteur pour une embauche.

Les mauvaises manières et les bonnes - Première partie (Retour au début de l'article)

 

Partie n°2 Quand vous vous adressez à votre supérieur hiérarchique, ce que vous pouvez lui dire lorsque vous n'avez pas bien entendu

Les mauvaises manières et les bonnes - Deuxième partie

 

Partie n°3 Il est urgent que vous partiez avant la fin d'une réunion de travail.

Les mauvaises manières et les bonnes - Troisième partie

 

Partie n°4 Vous avez fait une grosse erreur dans le travail demandé.

Les mauvaises manières et les bonnes - Quatrième partie

 

Partie n°5 Vous entrez sans frapper dans une pièce que vous croyiez inoccupée et vous surprenez votre patron et une autre personne dans une position vraiment peu conventionnelle (et c'est un euphémisme).

 Les mauvaises manières et les bonnes – Cinquième partie

 

Partie n°6 Vous prenez un transport en commun.       

Les mauvaises manières et les bonnes – Sixième partie

 

Partie n°7 Vous avez des invités pour le dîner et vous vous conformez à l'art de la table. 

Les mauvaises manières et les bonnes – Septième partie

 

 

RETOUR> QUIZ 25 Test sur la politesse, etc.

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les QUIZ du blog

 

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 16:10

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Tous les QUIZ du blog

Ce test s'insère dans mon histoire des Délires

>135 Délires pédagogiques 

 

TEST SUR LA POLITESSE ET LE SAVOIR-VIVRE

Quiz n°25

Titres des situations abordées :

 

Partie n°1 Vous entrez dans le bureau d'un patron recruteur pour une embauche.

Questions & Réponses

> Les mauvaises manières et les bonnes - 1re partie

 

Partie n°2 Quand vous vous adressez à votre supérieur hiérarchique, ce que vous pouvez lui dire lorsque vous n'avez pas bien entendu

Questions & Réponses

> Les mauvaises manières et les bonnes - 2e partie

 

Partie n°3 Il est urgent que vous partiez avant la fin d'une réunion de travail.

Questions & Réponses

> Les mauvaises manières et les bonnes - 3e partie

 

Partie n°4 Vous avez fait une grosse erreur dans le travail demandé.

Questions & Réponses

> Les mauvaises manières et les bonnes - 4e partie

 

Partie n°5 Vous entrez sans frapper dans une pièce que vous croyiez inoccupée et vous surprenez votre patron et une autre personne dans une position vraiment peu conventionnelle (et c'est un euphémisme).

Questions & Réponses

> Les mauvaises manières et les bonnes – 5e partie

 

Partie n°6 Vous prenez un transport en commun.       

Questions & Réponses

> Les mauvaises manières et les bonnes – 6e partie

Partie n°7 Vous avez des invités pour le dîner et vous vous conformez à l'art de la table. 

Questions &

> Les mauvaises manières et les bonnes – 7e partie

 

Lire quand vous aurez fini le test :

Commentaires d'Oli et de Lio

Calculez le nombre d'erreurs que vous avez faites.

Vous avez plus de cinq fautes ? Aïe ! C'est toute une éducation à revoir.

C'était un jeu d'enfant ? Pour vous peut-être, mais pas pour tous les quidams.

Vous avez appris quelque chose ? Nous en sommes ravies.

Cet exercice était tellement facile qu'il n'avait pas lieu d'être ? Désolées de vous décevoir mais tout le monde n'est pas du même avis.

Vous n'en avez rien à faire des règles de savoir-vivre ? Vous êtes recalés. Vous aurez des problèmes pour vous intégrer dans la société. L'inscription à notre école vous est refusée. Au revoir monsieur ou madame l'irréductible.

Vous voulez suivre nos cours ? Vous ne le regretterez pas.

Oli et Lio vous saluent bien.

 

<< 134 Délires d'Oli et de Lio + De la politesse + L'anagramme

<< 135 Délires pédagogiques

>> 136 Délires sur le décryptage du monde + Poèmes holorimes

 

LES DÉLIRES Tous les épisodes

Tous les QUIZ du blog

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

 

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 16:08

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

 

L'enthousiasme qui nous animait, Lio et moi, était si fort qu'il éveilla en nous une délectation sans bornes. La découverte de la conformité de nos goûts et de notre caractère, au fur et à mesure que se révélaient nos aspirations, renforçait notre amitié qui n'en était qu'à ses débuts et qui promettait d'être sans nuages. Lio était comme moi, perdue dans ce monde le plus souvent hostile, et le dessein que nous venions de nous fixer était de le rendre plus propre à adoucir les relations des êtres entre eux. Cette perspective ambitieuse emplissait notre coeur du sentiment délicat et sincère d'améliorer le sort de nos semblables.

 

Pour que nous devinssions des associées exemplaires, nous nous promîmes de toujours rester honnêtes l'une envers l'autre et, si d'aventure, quelque dissension venait à jeter une ombre entre nous, d'en parler aussitôt, et cela, avec la plus grande clarté, avec la plus grande simplicité, sans rien cacher de notre pensée, afin de résoudre toute difficulté qui menacerait d'émousser l'affection que nous nous portions.

 

Nous tombâmes d'accord sur le fait que la politesse dépendait d'abord de la connaissance des règles qui régissaient notre société.

Il est évident que ceux qui, dès la prime enfance, se sont familiarisés avec son code, grâce à l'éducation dispensée par ceux-là mêmes qui sont en charge de leur personne, n'ont à se poser aucune question au sujet de son bien-fondé. Mais, dans le cas contraire, on sait quelle difficulté on rencontre pour s'adapter à l'âge adulte.

Il était bien regrettable de constater que bon nombre de nos concitoyens semblaient n'avoir aucune idée de ce que signifiaient civilité et savoir-vivre.

Dans un monde cosmopolite comme l'était le nôtre, à Utopinambourg, où l'on se faisait une idée bien particulière des règles à suivrechacun portant en soi un code particulier à la société dont il était issu — il nous sembla judicieux de proposer à ceux qui ne soupçonnaient pas les bienfaits qu'ils pourraient tirer de la connaissance de nos règles, de les leur enseigner afin qu'ils fussent à même d'éviter les malentendus et de faciliter les rapports sociaux.

Le mot respect signifierait alors quelque chose.

Est-il utile de préciser que savoir dire « Bonjour », « Au revoir », « S'il vous plaît », « Merci », « Pardon » est la base de toute bonne relation ? Oui, sans aucun doute, car trop de gens font fi de cela, croyant à tort que ce ne sont que mots démodés et ringards, tout juste bons à vous tourner en ridicule.

 

Il ne fallut que quelques jours pour qu'on vît d'abord timidement quelques curieux pousser la porte de notre école. Puis alléchés par notre courtoisie et par les arguments dont nous disposions pour les convaincre que nos cours valaient quelque chose, ils s'enhardirent jusqu'à s'inscrire définitivement et suivre assidûment nos leçons.

Pour les répartir dans plusieurs sections de niveaux différents selon leurs connaissances, nous établîmes un test d'évaluation que nous donnons ci-dessous au lecteur égaré dans nos Délires.

..........................................................................

*La politesse de l'esprit consiste à penser des choses honnêtes et délicates. François de la Rochefoucauld

 

NOTES

La politesse. Le mot ne vient pas du latin politis (la cité) mais de l'italien pulitezza, pulito (latin politus).

    La politesse est à l'esprit

    Ce que la grâce est au visage ;

    De la bonté du coeur elle est la douce image,

    Et c'est la bonté qu'on chérit.

    Voltaire

 

Dictionnaire Littré :

Culture intellectuelle et morale des sociétés.

Il se dit aussi de la culture individuelle.

Manière d'agir, de parler civile et honnête, acquise par l'usage du monde.

 

l'enthousiasme éveilla en nous une délectation sans bornes

sans bornes, sans nuages, sans fin.

Sans est-il suivi d'un singulier ou d'un pluriel ?

> Sans, s'en, sens, sent, c'en, cent, sang, des homophones à ne pas confondre – Sans suivi d'un singulier ou d'un pluriel

 

Cette perspective ambitieuse emplissait notre coeur

emplir, combler.

 

pour que nous devinssions des associées exemplaires

Pour que locution conjonctive de but suivie du subjonctif.

devinssions, verbe devenir au subjonctif imparfait (concordance des temps)

La conjugaison des verbes au subjonctif - Comment déjouer ses difficultés

Les verbes difficiles conjugués à l'indicatif présent, au passé simple, au subjonctif présent et au subjonctif imparfait

 

Si quelque dissension venait à jeter une ombre entre nous

Une dissension, un différend, un profond désaccord.

 

ceux-là mêmes qui sont en charge de leur personne

OU ceux mêmes qui sont responsables de leur personne

Même peut-être adverbe indéfini (invariable) ou adjectif indéfini qui varie avec le nom ou le pronom auquel il se rapporte.

Faut-il écrire ceux-là même ou ceux-là mêmes ?

Quand même est placé après un nom ou un pronom démonstratif, c'est un adverbe si on peut le placer avant le syntagme nominal (groupe nominal) ou le pronom, c'est un adjectif si on ne le peut pas.

Mais souvent, même est considéré comme adjectif ou comme adverbe suivant le point de vue où l'on se place.

Ces jeunes filles même(s) sont délicieuses.

Ces jeunes filles elles-mêmes ou bien ces jeunes filles aussi (même ces jeunes filles)

> Ceux-là même ou ceux-là mêmes ? Celles-là même ou celles-là mêmes – cela même, ici même, là même, par là même, aujourd'hui même... QUIZ 64

 

pour les répartir dans plusieurs sections de niveaux différents

Répartir et non dispatcher (mauvais anglicisme)

> Des anglicismes à traduire

 

<<

>> 136 Délires sur le décryptage du monde + Poèmes holorimes

 

TEST SUR LA POLITESSE ET LE SAVOIR-VIVRE

 

Quiz n°25

Titres des questions abordées :

 

Vous entrez dans le bureau d'un patron recruteur pour une embauche.

 

Quand vous vous adressez à votre supérieur hiérarchique, ce que vous pouvez lui dire lorsque vous n'avez pas bien entendu.

 

Il est urgent que vous partiez avant la fin d'une réunion de travail.

 

Vous avez fait une grosse erreur dans le travail demandé.

 

Vous entrez sans frapper dans une pièce que vous croyiez inoccupée et vous surprenez votre patron et une autre personne dans une position vraiment peu conventionnelle (et c'est un euphémisme).

 

Vous prenez un transport en commun.

 

Vous avez des invités pour le dîner et vous vous conformez à l'art de la table.

Les questions et les réponses sont dans les articles suivants.

Répondez aux solutions proposées par d'accord ou pas d'accord :

>>Test sur la politesse et le savoir-vivre : les bonnes réponses

 

LES DÉLIRES Tous les épisodes

Tous les QUIZ

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

 

Pour amateurs de scrabble, les petits mots avec Y :

Trois lettres

bey, boy, bye, dey, dry, gay, goy, gym, kyu, lys, mye, nay, ney, oye, psy, puy, ray, rye, yak, yam, yen, yet, yin, yod, yue.

Quatre lettres

aisy, alya, baby, body, byte, cary, caye, clay, cosy, cyan, cyme, cyon, dyke, dyne, eyra, goym, gray, jury, kyat, lady, lynx, lyre, lyse, mamy, maya, maye, moly, moye, onyx, oryx, oyat, papy, paye, pays, poly, poya, raye,ryad, ryal, sexy, sily, syli, soya, thym, toby, tory, troy, type, typo, yack, yang, yard, yass, yawl, yeti, yeux, yeye, yoga, yogi, yole, youp, yuan, yuko, yaka, york.

W Délires n°131
K Délires n°132
J et Q Délires n° 133
Z Délires n° 136

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans LES DELIRES
commenter cet article
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 17:45

 LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

 → Tous les articles du blog


Nous eûmes tôt fait de comprendre qu'il était dans notre intérêt de monter notre affaire. Je plaisais à Lio et Lio me plaisait. Nos noms anagrammes étaient un signe.
Le temps pressait.
Nous scellâmes notre association par un gros baiser amical, ce qui nous fit chaud au coeur.

Comme il était facile de faire accepter son projet dans notre cité !
Cette façon simple et évidente qu'avait Le Bureau des Entreprises de donner sa chance à quiconque voulait se lancer, était des plus encourageantes. Je ne sache pas qu'il y eût maintes sociétés passées capables d'aider ainsi leurs concitoyens.

Il ne fallait pas plus de deux heures. Un local nous fut alloué gratuitement, comme il était d'usage pour toute personne qui se proposait de rendre service à ses congénères. Il nous plut et nous envisageâmes de concert que nous lui donnerions un aspect attrayant. Lio me sembla artiste lorsqu'elle me fit entrevoir les transformations qu'elle comptait y apporter.

Des professeurs patentés, voilà ce que nous devînmes en un clin d'oeil. Nous fallait-il une formation pédagogique particulière pour exercer la profession que nous avions choisie ? Nous rîmes à cette pensée. Nous savions le B A BA de la politesse : faire bonne figure en toutes circonstances, choisir les mots qu'il faut, le ton qu'il faut, les gestes qu'il faut, pour être le plus agréable possible et ne froisser aucune susceptibilité, s'appliquer à une langue claire et châtiée, enfin, en toutes occasions, savoir déployer les règles de la courtoisie.

À quoi servirait d'user d'astuces rebattues pour vivre en bonne intelligence avec autrui ? Il suffit de la politesse qui vient du coeur, celle que la bonté inspire, celle qui vous invite à de tendres attentions*. Il suffit, en un mot, d'être honnête avec soi-même.

   « Si je veux enseigner cela, me dis-je, il me faudra faire un immense effort. Ne suis-je pas toujours sur mes gardes dans ce monde retors ? Ne suis-je pas toujours prête à bondir lorsqu'on met ma patience à mal ? Un travail sur moi-même s'imposait. Un pédagogue ne doit-il pas toujours exercer sur lui les principes qu'il professe ? »

......................................................................
*De toutes les obligations qu'on peut avoir à une belle âme, ces tendres attentions, ces secrètes politesses de sentiment sont les plus touchantes. MARIVAUX.

 

> Sur la politesse, reportez-vous à l'article suivant : 135 Délires pédagogiques + Test sur la politesse, le savoir-vivre et l'art de la table QUIZ 25 
 

NOTES

Nous eûmes tôt fait de comprendre qu'il était dans notre intérêt de monter notre affaire.

qu'il était de notre intérêt...

qu'il était d'un grand intérêt, d'un intérêt vital...


LE CHIASME
Je plaisais à Lio et Lio me plaisait.
Figure de style qui comporte un parallélisme et une inversion. Elle traduit soit l'union, soit l'opposition.

UNE ANAGRAMME (et non pas un anagramme)

Féminin ou masculin ? Le genre des noms dont on n'est pas sûr + Quiz 4

Une anagramme est la transposition des lettres d'un mot ou d'une phrase pour faire un autre mot ou une autre phrase.

Lio est l'anagrame de Oli, les deux personnages des Délires.
 

Une anagramme de Pierre de Ronsard (Marie, aimer)

« Marie, qui voudroit vostre beau nom tourner

Il trouveroit aimer : Aimez-moi donc Marie »

anagramme de Pierre de Ronsard : Rose de Pindare
 

Beaucoup se sont amusés à rechercher pour pseudonyme une anagramme de leur nom ou bien leur nom est une anagramme du nom de quelqu'un d'autre.
Pascal Obispo : Pablo Picasso
Paul Verlaine devient Pauvre Lélian.
Voltaire : (François Marie) Arouet Le Jeune,  probablement AROVET LE IEUNE (le u devient v, le j devient i)
Boris Vian : Bison ravi, Brisavion, Baron Visi
Jean-Paul Sartre : Jean Sol Partre  dans L'Écume des jours de Boris Vian
François Rabelais : Alcofribas Nasier
Salvador Dalí : Avida dollars (surnom donné par André Breton)
Raymond Queneau : Don Evané Marquy ou Rauque Anonyme
André Breton : Étron de Bran
Marguerite de Crayencour : Marguerite Yourcenar (il manque un c)
Honoré (de Balzac) : Lord R’hoone
Margaret Thatcher : Rather great match

Sur les pseudonymes, voir le Quiz n°19, trois parties (1/3 - 2/3 - 3/3)

Voir aussi l'article :

>>> Anagrammes - Virgo serena, pia, munda et immaculata
......................................................................

Cette façon était des plus encourageantes
des plus suivi d'un adjectif signifie très, l'adjectif se met au pluriel.

Je ne sache pas qu'il y eût maintes sociétés passées

je ne sache pas, proposition au subjonctif, elle-même suivie du subjonctif - Langue soignée

je ne connais pas, je ne sais pas.

Voir : Je ne sache pas que
On trouve quelquefois : On ne sache pas...

L'expression comporte une nuance : une constatation prudente.

 

À quoi servirait d'user d'astuces rebattues... ?
Une astuce, c'est une manière d'agir qui permet de se tirer d'affaire quand on rencontre une difficulté. Un truc ingénieux, une trouvaille de petit futé.
Littré donne une définition beaucoup plus péjorative :
Adresse qui va au mal. Vous connaissez l'astuce de votre adversaire.
Rebattu, se dit de quelque chose que l'on a entendu souvent répéter, et que l'on est las d'entendre.

Conte usé et rebattu ;
C'est celui qu'en ces vers j'accommode à ma guise...
Jean de La Fontaine, La Matrone d'Ephèse

J'ai les oreilles rebattues de cette histoire.
J'ai l'esprit rebattu de vos jérémiades.
Je suis si rebattu de tes cris incessants que j'en suis épuisé.

Voir l'article : Ne pas confondre rabattre, rebattre (rabattu, rebattu)

 

s'appliquer à une langue claire et châtiée
Un style châtié, un style très pur et très correct. Littré  

 
Ne suis-je pas toujours sur mes gardes dans ce monde retors ? 

Retors : Au sens figuré, un homme retors est un homme fin, artificieux, par comparaison au fil qui a été retordu. (Littré)
On peut dire qu'il a l'esprit tordu, qu'il est hypocrite et rusé.
......................................................................

Article suivant > La langue française massacrée - Peut-on s'habituer à la grossièreté ?

 

<< 133 Délires sur des conduites peu exemplaires - « La politesse est à l'esprit ce que la grâce est au visage. »+ Le séquençage du génome humain

>> 135 Délires pédagogiques + Test sur la politesse, le savoir-vivre et l'art de la table QUIZ 25

 

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans LES DELIRES
commenter cet article
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 10:20

  ACCUEIL & SOMMAIRE

  Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

 

 Ajouts : le 14 janvier 2012, le 7 octobre 2013 et le 23 septembre 2015

 

Je n'ai rien personnellement contre les personnes citées dans les paragraphes suivants. Je déplore seulement leur façon de maltraiter la langue française.

La langue française massacrée
 

Si Mme Christine Lagarde, Mme Valérie Pécresse, M. Jean-François Coppé, M. Richard Descoings, Mme Martine Aubry, M. Frédéric Cuvillier, Mme Geneviève Fioraso, ont reçu le prix de LA CARPETTE ANGLAISE de 2007 à 2013, si l'on entend trop souvent dans les médias des journalistes et des animateurs faire de nombreuses fautes de vocabulaire, de syntaxe et de prononciation, on rencontre parfois des hommes et des femmes soucieux de respecter la langue française. 

Pour en savoir + et connaître les autres "lauréats" de la Carpette anglaise

> Carpette anglaise - Défense de la langue française


Donner le bon exemple, c'est bien.

On entendait Monsieur Chirac et Monsieur Mitterrand s'exprimer en bon français.
Monsieur Poivre d'Arvor est connu pour être le meilleur journaliste à parler une langue d'une grande pureté.

Je n'ai encore jamais entendu Claire Chazal, Laurent Delahousse, Elise Lucet, et j'en passe, faire une quelconque faute.

Je me souviens avoir vu, sur les statistiques de mon blog, une affluence d'internautes venus se renseigner lorsqu'un jour Elise Lucet a prononcé (impeccablement) le mot imbroglio et un autre jour le mot abasourdi. Comme quoi, les téléspectateurs sont très attentifs et veulent vérifier la prononciation des mots.
L'article concerné :

Prononciation problématique de quelques mots en français : gageure, almanach, handball, imbroglio, mas, tomber dans le lacs, abasourdi, blinis, Auxerre, Bruxelles, Cassis...


Les publicitaires et les auteurs de chansons font souvent n'importe quoi.
Peut-être se croient-ils malins... ou poètes.

Ils sont si bons quand ils jouent avec les mots tout en respectant le français ! Mais c'est un exercice bien difficile.

......................................................................

Voici quelques phrases dont je ne dénoncerai pas les auteurs, mais que vous reconnaîtrez sûrement :


Pub : La banque à qui parler


Comment ça va bien ?

Tell'ment si  belle quand elle sort

Tell'ment si belle, je l'aime tell'ment si fort

Qu'est-ce  que t'es belle
Tu ne m'as pas laissé le temps
De te dire tout c 'que je t'aime
Ni tout c' que tu me manques

Mais quand je vois une planisphère (sic, un planisphère)
J'ai le coeur qui taille la zone

... te passe pas de moi

La Tournée à Zazie

 

Pub : Côte d'Or afrodisiaque (vu le 28-02-2012)

Pourquoi pas aphrodisiaque, que je trouve bien plus excitant, avec Aphrodite qui fait un clin d'oeil. au gourmand ?

Oui, oui, je sais... afro...

......................................................................

Ce sont les premières phrases qui me viennent à l'esprit. Vous en connaissez sûrement beaucoup d'autres.

J'ajouterai un tic verbal qu'affectionnent trop de gens qui disent "un peu" ou même "un petit peu" au lieu de "beaucoup" "très" ou "vraiment".

Par exemple, j'ai relevé aux infos :
Il y avait des morts étendus partout sur le sol. C'était un peu dramatique.

Ou, pour encore minimiser les choses :
Il n'avait été coupable jusque-là que de petits délits, vols de voitures, vols à l'arraché...


Les mots nous font-ils peur ?
......................................................................

L'autre jour, lors d'un entretien d'embauche, le postulant, en partant, a dit à son éventuel employeur : "À plus !"

Étonnant non ? Et rédhibitoire.

"Ce n'est qu'une histoire de niveau de langue", me rétorquerez-vous.

Les mots nous font-ils défaut ?

 

Peut-on s'habituer à la grossièreté ?

Ajout du 14 janvier 2012

Je ne suis pas bégueule mais je crois que maintenant on dépasse les limites du supportable.

Il n'est pas de médias qui ne donnent à lire ou à entendre des mots qui tendent à devenir la norme du "parler français". Ils n'ont pas tort, me direz-vous, puisqu'ils ne sont que le reflet de la société, et que leur rôle consiste à reproduire et à montrer ce que disent les gens.

Et c'est cela le hic.

Les gens, ceux-là mêmes qui voudraient se faire respecter, ceux-là mêmes qui voudraient se faire aimer, prennent les chemins sulfureux de la vulgarité. C'est ainsi que la vulgarité, plus pernicieuse encore que la grossièreté, devient petit à petit la norme, celle que nos jeunes croient qu'elle est la norme.

Pas étonnant que nos écoliers, nos enfants, jusqu'aux plus petits, prononcent des paroles à faire frémir. On leur explique, bien sûr, qu'il ne faut pas dire tel ou tel mot, que c'est un gros mot. Mais l'adulte doit montrer le bon exemple — c'est la meilleure éducation à donner à l'enfant, la plus efficace indubitablement — à qui d'autre l'enfant pourrait-il se fier ?

......................................................................

Et Bénabar, qui est un chanteur que l'on écoute, clame :

"[...] Tu trouves ça peut-être politiquement correct, mais moi je t’emmerde !"

Qui peut croire que c'est vraiment joli ? Ne fusille-t-il pas son image ? Son imagination "poétique" est-elle à ce point tarie qu'il ne trouve pas un autre mot aussi percutant sans être grossier ?

Le 11 décembre 2010

Quand une ex future présumée candidate à la présidence de la République s'exclame à froid : "On ne s'engeule plus au parti socialiste !"* (ce qui reste à voir, mais laissons-là le fond pour nous occuper de la forme...) on ne peut supposer que cette dame ignore les registres de langue.

Vouloir se rapprocher de la langue du peuple. Mais de quel peuple alors ?

Je souligne à froid, ce qui veut dire : "d'une manière bien réfléchie" et non sous le coup de l'émotion.

 
Le 23 sept. 2015

Et encore :

Aubry: «Macron ? Comment vous dire... Ras-le-bol - Libération

 

Articles connexes :

QUIZ 25 Test sur la politesse, le savoir-vivre et l'art de la table

Les niveaux de langue style soutenu, courant, familier, populaire, etc.

Les barbarismes : Quiz 30 et Quiz 31

 

>> 135 Délires pédagogiques + Test sur la politesse, le savoir-vivre et l'art de la table QUIZ 25 + Les petits mots avec y

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

 

Pour amateurs de scrabble, les petits mots avec X  (2007-2008)

Deux lettres
ex, xi.

Trois lettres
aux, axe, box, dix, eux, exo, fax, fox, gex, lux, max, mix, mox,oxo,
sax, six, tex, wax.

Quatre lettres
apax, apex, aulx, axel, axer, axis, baux, boxe, ceux, deux, doux,
eaux, exam, exil, exit, exon, expo, faix, faux, feux, fixe, flux, foxé, hoax, houx, inox, ixer, ixia, jeux, luxe, lynx, manx, maux, maxi, moxa, nixe, noix, onyx, oryx, oxer, paix, peux, poix, poux, prix, rixe, roux, saxe, saxo, sexe, sexy, taux, taxe, taxi, toux, trax, vaux, veux, voix, yeux. 

VOIR  

W Délires n°131

K Délires n°132

J et Q Délires n° 133

Y Délires n°135

Z Délires n° 136

Retour au début de l'article

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 10:19

 ACCUEIL & SOMMAIRE

  Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

 

 Ajouts : le 14 janvier 2012, le 7 octobre 2013 et le 23 septembre 2015

 

Je n'ai rien personnellement contre les personnes citées dans les paragraphes suivants. Je déplore seulement leur façon de maltraiter la langue française.

La langue française massacrée
 

Si Mme Christine Lagarde, Mme Valérie Pécresse, M. Jean-François Coppé, M. Richard Descoings, Mme Martine Aubry, M. Frédéric Cuvillier, Mme Geneviève Fioraso, ont reçu le prix de LA CARPETTE ANGLAISE de 2007 à 2013, si l'on entend trop souvent dans les médias des journalistes et des animateurs faire de nombreuses fautes de vocabulaire, de syntaxe et de prononciation, on rencontre parfois des hommes et des femmes soucieux de respecter la langue française. 

Pour en savoir + et connaître les autres "lauréats" de la Carpette anglaise

> Carpette anglaise - Défense de la langue française


Donner le bon exemple, c'est bien.

On entendait Monsieur Chirac et Monsieur Mitterrand s'exprimer en bon français.
Monsieur Poivre d'Arvor est connu pour être le meilleur journaliste à parler une langue d'une grande pureté.

Je n'ai encore jamais entendu Claire Chazal, Laurent Delahousse, Elise Lucet, et j'en passe, faire une quelconque faute.

Je me souviens avoir vu, sur les statistiques de mon blog, une affluence d'internautes venus se renseigner lorsqu'un jour Elise Lucet a prononcé (impeccablement) le mot imbroglio et un autre jour le mot abasourdi. Comme quoi, les téléspectateurs sont très attentifs et veulent vérifier la prononciation des mots.
L'article concerné :

Prononciation problématique de quelques mots en français : gageure, almanach, handball, imbroglio, mas, tomber dans le lacs, abasourdi, blinis, Auxerre, Bruxelles, Cassis...


Les publicitaires et les auteurs de chansons font souvent n'importe quoi.
Peut-être se croient-ils malins... ou poètes.

Ils sont si bons quand ils jouent avec les mots tout en respectant le français ! Mais c'est un exercice bien difficile.

......................................................................

Voici quelques phrases dont je ne dénoncerai pas les auteurs, mais que vous reconnaîtrez sûrement :


Pub : La banque à qui parler


Comment ça va bien ?

Tell'ment si  belle quand elle sort

Tell'ment si belle, je l'aime tell'ment si fort

Qu'est-ce  que t'es belle
Tu ne m'as pas laissé le temps
De te dire tout c 'que je t'aime
Ni tout c' que tu me manques

Mais quand je vois une planisphère (sic, un planisphère)
J'ai le coeur qui taille la zone

... te passe pas de moi

La Tournée à Zazie

 

Pub : Côte d'Or afrodisiaque (vu le 28-02-2012)

Pourquoi pas aphrodisiaque, que je trouve bien plus excitant, avec Aphrodite qui fait un clin d'oeil. au gourmand ?

Oui, oui, je sais... afro...

......................................................................

Ce sont les premières phrases qui me viennent à l'esprit. Vous en connaissez sûrement beaucoup d'autres.

J'ajouterai un tic verbal qu'affectionnent trop de gens qui disent "un peu" ou même "un petit peu" au lieu de "beaucoup" "très" ou "vraiment".

Par exemple, j'ai relevé aux infos :
Il y avait des morts étendus partout sur le sol. C'était un peu dramatique.

Ou, pour encore minimiser les choses :
Il n'avait été coupable jusque-là que de petits délits, vols de voitures, vols à l'arraché...


Les mots nous font-ils peur ?
......................................................................

L'autre jour, lors d'un entretien d'embauche, le postulant, en partant, a dit à son éventuel employeur : "À plus !"

Étonnant non ? Et rédhibitoire.

"Ce n'est qu'une histoire de niveau de langue", me rétorquerez-vous.

Les mots nous font-ils défaut ?

 

Peut-on s'habituer à la grossièreté ?

Ajout du 14 janvier 2012

Je ne suis pas bégueule mais je crois que maintenant on dépasse les limites du supportable.

Il n'est pas de médias qui ne donnent à lire ou à entendre des mots qui tendent à devenir la norme du "parler français". Ils n'ont pas tort, me direz-vous, puisqu'ils ne sont que le reflet de la société, et que leur rôle consiste à reproduire et à montrer ce que disent les gens.

Et c'est cela le hic.

Les gens, ceux-là mêmes qui voudraient se faire respecter, ceux-là mêmes qui voudraient se faire aimer, prennent les chemins sulfureux de la vulgarité. C'est ainsi que la vulgarité, plus pernicieuse encore que la grossièreté, devient petit à petit la norme, celle que nos jeunes croient qu'elle est la norme.

Pas étonnant que nos écoliers, nos enfants, jusqu'aux plus petits, prononcent des paroles à faire frémir. On leur explique, bien sûr, qu'il ne faut pas dire tel ou tel mot, que c'est un gros mot. Mais l'adulte doit montrer le bon exemple — c'est la meilleure éducation à donner à l'enfant, la plus efficace indubitablement — à qui d'autre l'enfant pourrait-il se fier ?

......................................................................

Et Bénabar, qui est un chanteur que l'on écoute, clame :

"[...] Tu trouves ça peut-être politiquement correct, mais moi je t’emmerde !"

Qui peut croire que c'est vraiment joli ? Ne fusille-t-il pas son image ? Son imagination "poétique" est-elle à ce point tarie qu'il ne trouve pas un autre mot aussi percutant sans être grossier ?

Le 11 décembre 2010

Quand une ex future présumée candidate à la présidence de la République s'exclame à froid : "On ne s'engeule plus au parti socialiste !"* (ce qui reste à voir, mais laissons-là le fond pour nous occuper de la forme...) on ne peut supposer que cette dame ignore les registres de langue.

Vouloir se rapprocher de la langue du peuple. Mais de quel peuple alors ?

Je souligne à froid, ce qui veut dire : "d'une manière bien réfléchie" et non sous le coup de l'émotion.

 
Le 23 sept. 2015

Et encore :

Aubry: «Macron ? Comment vous dire... Ras-le-bol - Libération

 

Articles connexes :

QUIZ 25 Test sur la politesse, le savoir-vivre et l'art de la table

Les niveaux de langue style soutenu, courant, familier, populaire, etc.

Les barbarismes : Quiz 30 et Quiz 31

 

>> 135 Délires pédagogiques + Test sur la politesse, le savoir-vivre et l'art de la table QUIZ 25 + Les petits mots avec y

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

 

Pour amateurs de scrabble, les petits mots avec X  (2007-2008)

Deux lettres
ex, xi.

Trois lettres
aux, axe, box, dix, eux, exo, fax, fox, gex, lux, max, mix, mox,oxo,
sax, six, tex, wax.

Quatre lettres
apax, apex, aulx, axel, axer, axis, baux, boxe, ceux, deux, doux,
eaux, exam, exil, exit, exon, expo, faix, faux, feux, fixe, flux, foxé, hoax, houx, inox, ixer, ixia, jeux, luxe, lynx, manx, maux, maxi, moxa, nixe, noix, onyx, oryx, oxer, paix, peux, poix, poux, prix, rixe, roux, saxe, saxo, sexe, sexy, taux, taxe, taxi, toux, trax, vaux, veux, voix, yeux. 

VOIR  

W Délires n°131

K Délires n°132

J et Q Délires n° 133

Y Délires n°135

Z Délires n° 136

Retour au début de l'article 

 

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans LES DELIRES
commenter cet article
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 11:09

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

 

Je jetai un regard circulaire pour me rendre compte combien de personnes étaient dans ma situation. Un bon nombre de paires d'yeux étaient rivés sur la liste défilante, véritable farrago de postes à pourvoir. Les indécis soupiraient, les excités glougloutaient, les impatients choisissaient vite un emploi, se levaient brusquement et disparaissaient. Certains s'étaient endormis au fond de leur siège. Une jeune femme, à côté de moi, pouffa lorsqu'elle entendit les propos de mon voisin.

« En voilà un qui n'est pas près de vous séduire ! me glissa-t-elle à l'oreille. Il aurait besoin de prendre des cours de savoir-vivre.

— Des cours de savoir-vivre... lui répondis-je en écho feutré. Ne serait-ce pas là l'idée de créer une école bien faite pour dégrossir tant de personnes peu policées ? Avec un peu de publicité, on pourrait rameuter, pour les mettre dans le droit chemin de la politesse, les rustres, les rustiques, les grossiers.

— Les sots, les niais, continua-t-elle, les fats s'appliquant à faire étalage d'éloquence...

 Les insipides, renchéris-je, les effrontés, les insolents...

—  N'oublions pas les orgueilleux, les prétentieux, les présomptueux...

—  Les ennuyeux comme la pluie, et les balourds embourbés dans leurs balourdises...

— Les affreux, fort de leur impertinence...

— Les odieux, gros de leur arrogance...

Ceux-là même passés maîtres en outrecuidance...

Les péteux, les frileux, les vaniteux...

Les couards, les cafards, les vantards...

Que d'adjectifs en somme / Pour qualifier les hommes ! rimaillai-je.

Tels qu'en eux-mêmes enfin l'éternité les changeront.* soupira-t-elle, parodiant le poète. 

Il suffirait de modifier quelque peu leur génome... suggérai-je avec ironie. »

 

À ce moment précis, n'y tenant plus, nous fûmes prises d'un fou rire irrépressible et fîmes grand bruit, à tel point que les endormis se réveillèrent en sursaut, les excités nous invectivèrent vertement et les indécis, sans hésiter, nous intimèrent l'ordre de partir sur le champ, immiséricordieusement.

Nous nous exécutâmes séance tenante pour fuir le péril qui nous menaçait.

Je craignis un instant que mon voisin ne me poursuivît.

« Dieu fasse que ses pieds se clouent sur le carreau ! » pensai-je très fort.

......................................

* La politesse est à l'esprit

Ce que la grâce est au visage ;

De la bonté du coeur elle est la douce image,

Et c'est la bonté qu'on chérit.

Voltaire - Stances

......................................

**Le premier vers du poème de Stéphane Mallarmé est très célèbre.

Tel qu'en Lui-même enfin l'éternité le change,
Le Poète suscite avec un glaive nu
Son siècle épouvanté de n'avoir pas connu

Que la mort triomphait dans cette voix étrange !

Le tombeau d'Edgar Poe

......................................

NOTES

véritable farrago de postes à pourvoir

Un farrago, mélange confus de choses disparates.

 

les excités glougloutaient

Les dindons glougloutent. Voir les cris des animaux

QUIZ 3 texte 15. Délires pour un bestiaire. 

 

pour dégrossir les personnes peu policées

Policé, civilisé, éduqué, poli.

 

on pourrait rameuter les rustres, les rustiques, les grossiers

Rameuter, rassembler, regrouper.

 

ils nous intimèrent de partir sur-le-champ immiséricordieusement

sur-le-champ, aussitôt

Immiséricordieusement, sans miséricorde évidemment !

 

Que d'adjectifs en somme / Pour qualifier les hommes ! rimaillai-je

Rimailler, faire de mauvais vers. Un rimailleur.

......................................

Le séquençage du génome humain

cf. Le Magazine de la Santé du 3 mai 2011

On a mis treize ans, de 1990 à 2003 pour parvenir au séquençage du génome humain, l'ADN en petites coupures ! Cela a coûté 3 millions de dollars et nécessité le travail de 20 000 chercheurs. Aujourd'hui, vous pouvez connaître votre ADN pour 5 000 dollars. Grâce aux nouvelles avancées technologiques, vous payerez 100 dollars dans quelques mois. Étonnant non ?

 

Lire  La mort de la mort - Comment la technomédecine va bouleverser l'humanité, Laurent Alexandre.

Paru le 13 – 04 – 2011.

La génomique et les thérapies géniques, les cellules souches, les nanotechnologies réparatrices, l'hybridation entre l'homme et la machine sont autant de technologies qui vont bouleverser en quelques générations tous nos rapports au monde.

Lu sur le site Décitre.

 

<< 132 Délires d'un monde qui n'offre jamais aucune tranquillité + On ne peut pas faire plus de deux choses à la fois + Pour amateurs de scrabble les petits mots avec K

>> 134 Délires d'Oli et de Lio + L'anagramme

 

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

 

Pour amateurs de scrabble, les petits mots avec J et Q :
J

Deux lettres

je

Trois lettres

jab, jam, jan, jar, jas, jet, jeu, job, jus

Quatre lettres

jard, ajut, déjà, dojo, éjet, hadj, haje, jack, jaco, jad, jain, jais, jale, jard, jars, jass, java, jazz, jean, jeep, jerk, jeté, jeun, jeux, jeze, joie, jojo, joli, lonc, jota, joue, joug, jour, jubé, judd, judo, juge, juif, juin, jump, junk, jupe, jure, jury, jute, maje, naja, puja, raja, soja, téju. 

Q

Trois lettres

faq, coq, qat, qin, qing, que, qui. 

Quatre lettres

cinq, fiqh, quad, quai, quel, quia, quid, quiz, quoi.

 

VOIR

W Délires n°131

K Délires n°132

X Délires n°134

Y Délires n°135

Z Délires n° 136

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans LES DELIRES
commenter cet article

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog