Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 18:35

ACCUEIL

Tous les articles du blog

Récapitulation des petites histoires à trous avec tous les épisodes des Trois copines

 

Vous trouverez les emplois de SI et de S'Y dans l'article :

SI et S'Y, des homophones à ne pas confondre

 

QUIZ 77

 Complétez par SI ou S'Y

Les Trois copines Maggy, Josée et la petite Philo (épisode 5)

Philo se pique au cactus

 

1 Josée Bonjour Maggy ! Nous voilà !

2 Philo Bonjour Maggy ! C'est nous !

3 Maggy – C'est sûr que ..... vous ne m'aviez pas dit que c'était vous, je ne vous aurais pas reconnues. C'est grave, les filles...... vous pensez que je suis aveugle.

4 Philo – ..... déjà tu veux nous railler Maggy, on part. ..... jamais tu continues, je pleure. Tu ne nous avais donc pas invitées ?

 5 Maggy – Bien sûr que ....., ma petite, et je me demandais ..... vous alliez être à l'heure.

6 Josée – On est toujours ponctuelles, Maggy. C'est ..... facile d'être polies.

7 Maggy – La politesse ? On ..... conforme quand on est conformiste, comme vous.

8 Josée – Et ..... on se faisait plutôt la bise, Maggy !

(Elles s'embrassent)

9 Philo – ..... je suis là, c'est que tu nous as dit que tu avais une surprise pour nous.

10 Maggy – Tu es ..... intéressée que je n'en reviens pas, ma pauvre Philo. ..... je ne t'avais pas parlé de surprise tu ne serais donc pas venue ?

11 Josée – Mais ....., on serait venues ! On aime bien être ensemble pour papoter, ..... tu veux le savoir.

12 Philo – Aïe, je ne sais pas ..... c'est un cactus, mais je me suis fait mal.

13 Maggy – Qui ..... frotte ..... pique !

14 Josée – Quelle idée de l'avoir mis ..... près de la porte d'entrée, Maggy !

15 Maggy – Par moment, je me demande ..... vous n'êtes pas venues pour me critiquer.

16 Philo – Ouille ! ..... tu avais une pince à épiler on enlèverait les piquants, Maggy.

17 Maggy – Les piquants ! Les piquants ! ..... tu t'exprimais correctement, tu serais plus agréable à entendre, ma pauvre Philo.

18 Josée – Elle a voulu dire "les épines", Maggy

(Maggy commence à lui enlever les épines et Philo gémit.)

19 Maggy – Je ne te savais pas ..... douillette, Philo. Voilà, c'est comme ..... c'était fait. La douleur, c'est comme tout, on arrive à .....habituer.

20 Philo – ..... tu ne m'enfonçais pas la pince dans le bras, ça ne ferait pas ..... mal.

21 Josée – Ma pauvre Philo, tu joues de malchance.

22 Maggy – Elle ..... abonne. Elle ..... complaît. ..... c'est pas malheureux ! Tu sais ..... bien gâcher nos petites après-midis entre amies, ma pauvre Philo !

23 Philo – Josée, elle ..... prend mal. Tu veux bien essayer, dis, s'il te plaît ?

24 Maggy – Comme ..... c'était facile ! ..... tu crois qu'elles me vexent, tes critiques, tu te trompes, Philo. Et ..... tu espères que je vais jouer les infirmières plus longtemps, tu peux toujours rêver. (Elle tend la pince à épiler à Josée.) Tiens, Josée. Tant pis ..... elle souffre. Il va falloir qu'elle ..... fasse !

25 Philo – J'aimerais bien savoir ..... on va tout enlever.

26 Maggy – Mais bien sûr, ma pauvre Philo. Josée est ..... patiente et elle ..... connaît.. Quand tu as un problème, Il suffit qu'elle ..... attelle et tout est vite résolu. Mais ça va sûrement durer des heures. Moi qui voulais vous montrer ma surprise.

27 Philo – Oh oui Maggy, montre-la-nous !

28 Maggy – Dommage, je crois qu'aujourd'hui, nous n'aurons plus le temps. Ce sera pour la prochaine fois. ..... vous voulez revenir demain, je vous la montrerai peut-être.

 

 

Essayez de retrouver la nature et la fonction des SI en vous aidant des explications données dans : SI et S'Y, des homophones à ne pas confondre

 

Voici le texte complété :

 

1 Josée Bonjour Maggy ! Nous voilà !

2 Philo Bonjour Maggy ! C'est nous !

3 Maggy – C'est sûr que si vous ne m'aviez pas dit que c'était vous, je ne vous aurais pas reconnues. Si vous pensez que je suis aveugle, c'est grave, les filles.

4 Philo – Si déjà tu veux nous railler Maggy, on part. Si jamais tu continues, je pleure.Tu ne nous avais donc pas invitées ?

5 Maggy – Bien sûr que si, ma petite, et je me demandais si vous alliez être à l'heure.

6 Josée – On est toujours ponctuelles1, Maggy. C'est si facile d'être polies.

7 Maggy – La politesse ? On s'y conforme quand on est conformiste, comme vous.

8 Josée – Et si on se faisait plutôt la bise, Maggy.

(Elles s'embrassent)

9 Philo – Si je suis là, c'est que tu nous as dit que tu avais une surprise pour nous.

10 Maggy – Tu es si intéressée que je n'en reviens pas, ma pauvre Philo. Si je ne t'avais pas parlé de surprise tu ne serais donc pas venue ?

11 Josée – Mais si, on serait venues ! On aime bien être ensemble pour papoter, si tu veux le savoir.

12 Philo – Aïe, je ne sais pas si c'est un cactus, mais je me suis fait mal.

13 Maggy – Qui s'y frotte s'y pique !

14 Josée – Quelle idée de l'avoir mis si près de la porte d'entrée, Maggy !

15 Maggy – Par moment, je me demande si vous n'êtes pas venues pour me critiquer.

16 Philo – Ouille ! Si tu avais une pince à épiler on enlèverait les piquants, Maggy.

17 Maggy – Les piquants ! Les piquants ! Si tu t'exprimais correctement, tu serais plus agréable à entendre, ma pauvre Philo.

18 Josée – Elle a voulu dire "les épines", Maggy

(Maggy commence à lui enlever les épines et Philo gémit.)

19 Maggy – Je ne te savais pas si douillette, Philo. Voilà, c'est comme si c'était fait. La douleur, c'est comme tout, on arrive à s'y habituer.

20 Philo – Si tu ne m'enfonçais pas la pince dans le bras, ça ne ferait pas si mal.

21 Josée – Ma pauvre Philo, tu joues de malchance.

22 Maggy – Elle s'y abonne. Elle s'y complaît. Si c'est pas2 malheureux ! Tu sais si bien gâcher nos petites après-midis entre amies, ma pauvre Philo !

23 Philo – Josée, elle s'y prend mal. Tu veux bien essayer, dis, s'il te plaît ?

24 Maggy – Comme si c'était facile ! Si tu crois qu'elles me vexent, tes critiques, tu te trompes, Philo. Et si tu espères que je vais jouer les infirmières plus longtemps, tu peux toujours rêver. (Elle tend la pince à épiler à Josée.) Tiens, Josée. Tant pis si elle souffre. Il va falloir qu'elle s'y fasse !

25 Philo – J'aimerais bien savoir si on va tout enlever.

26 Maggy – Mais bien sûr, ma pauvre Philo. Josée est si patiente et elle s'y connaît. Quand tu as un problème, Il suffit qu'elle s'y attelle et tout est vite résolu. Mais ça va sûrement durer des heures. Moi qui voulais vous montrer ma surprise.

27 Philo – Oh oui Maggy, montre-la-nous !

28 Maggy – Dommage, je crois qu'aujourd'hui, nous n'aurons plus le temps. Ce sera pour la prochaine fois. Si vous voulez revenir demain, je vous la montrerai peut-être.

 

Exercice

Essayez de retrouver la nature et la fonction des SI en vous aidant des explications données dans : SI et S'Y, des homophones à ne pas confondre

 

 NOTES

1-On est toujours ponctuelles : L'adjectif s'accorde avec ce que ON représente, Josée et Philo -ON est mis pour NOUS : syllepse grammaticale.

> ON : c'est parfois quelqu'un ou tout le monde ou toi, moi, nous, vous, elle, lui, ou eux.

2-Si c'est pas malheureux ! Langue familière, omission de NE > Si ce n'est pas malheureux !

Voir aussi :

La place de Y et de EN dans la phrase. Vous recherchez des difficultés dans cet exercice ? Vous finirez bien par Y EN trouver. + QUIZ 67

Récapitulation de tous les exercices à trous

Récapitulation des petites histoires à trous

avec tous les épisodes des Trois Copines

 Récapitulation des articles : "Ne pas confondre... "

 Orthographe grammaire pour les hésitants

 LE FRANÇAIS DANS TOUS SES ÉTATS

ACCUEIL 

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

Lily la Plume 06/09/2013 06:13

bonne petite révision merci lily

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog